⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions,
les propositions de loi, les rapports et les votes ne peuvent plus être intégrés pour certains depuis plusieurs mois.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Annie Genevard

Séance en hémicycle du jeudi 3 octobre 2019 à 15h00
Bioéthique — Article 4

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAnnie Genevard :

Ces débats sont extrêmement intéressants car ils portent au grand jour toutes les questions soulevées par le projet de loi, depuis la PMA post-mortem jusqu'à la ROPA ou aux transgenres.

Peut-être notre assemblée fait-elle preuve d'une certaine résistance, mais si l'opposition n'avait pas pris ses responsabilités au sujet de la PMA post-mortem et de la ROPA, ces dispositions auraient été adoptées par la majorité. Bien que nous y ayons fait échec aujourd'hui, ces questions continueront de se poser demain. Qu'en sera-t-il, alors ? Le projet de loi ne nous prémunit pas contre une résurgence de ces sujets dérangeants et troublants.

Nous devons être animés par l'intérêt supérieur de l'enfant, qui est d'avoir une claire connaissance des éléments établissant sa filiation. Se débarrasser de la branche paternelle de la filiation, comme vous le faites, ouvre des hypothèses toutes plus dérangeantes les unes que les autres.

1 commentaire :

Le 05/10/2019 à 17:30, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

L'intérêt supérieur de l'enfant, c'est de naître avec deux pères ou deux mères ? Voilà où mène la science sans conscience dénoncée par Rabelais. Rabelais aurait été bien sûr contre la PMA, contre la GPA, où en fait le vrai père de l'enfant est la science, la science surtout intéressée par l'argent qui peut naître de tels procédés, plus que d'un quelconque intérêt supérieur de l'enfant dont elle n'a que faire. Quant à l'éthique, elle n'existe pas, c'est un paillasson sur lequel les politiques malhonnêtes s'essuient les chaussures.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion