Intervention de Jean-Philippe Ardouin

Réunion du mercredi 10 juillet 2019 à 18h00
Commission de la défense nationale et des forces armées

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Philippe Ardouin :

Madame la ministre, lors de votre audition devant notre commission, le 7 mai dernier, vous aviez évoqué l'importance d'exporter nos armes. Comme vous venez de le rappeler, la souveraineté de la France en dépend.

Autre enjeu majeur, le transfert de technologies est aujourd'hui au coeur des préoccupations des États. Par son Fonds européen de défense, la Commission européenne a débloqué 13 milliards d'euros pour la période allant de 2020 à 2027, afin d'assurer la souveraineté de notre continent.

De plus, une Agence de l'innovation de défense, dotée d'un budget de 100 millions d'euros par an, a vu le jour en 2018. Une coopération avec l'Allemagne et l'Espagne a été mise en oeuvre pour développer une stratégie d'intelligence artificielle. Mais aujourd'hui, des géants de l'informatique, comme Google, et des entrepreneurs, tel Elon Musk, y travaillent également. À l'heure où le transfert de technologies ne dépend plus seulement des pays, mais également des entreprises privées, comment celui-ci est-il contrôlé par la France ? Par quels moyens notre pays peut-il maintenir sa souveraineté dans ce domaine ?

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion