⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Sébastien Leclerc

Réunion du mercredi 29 janvier 2020 à 9h30
Commission des affaires économiques

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaSébastien Leclerc :

Le groupe La Poste est une entreprise protéiforme à laquelle les Français sont très attachés, tant d'un point de vue historique – le facteur étant, pour beaucoup, le tiers de confiance – qu'au regard des missions que cette entreprise remplit : la distribution du courrier, l'accessibilité bancaire et la présence territoriale. C'est précisément sur le réseau que je souhaite vous interpeller. Derrière le nombre global de 17 000 points de contact, se joue actuellement une véritable transformation. Les bureaux de poste représentent, aujourd'hui, moins de la moitié des points de contact, dont la majorité est désormais gérée sous la forme de partenariats, avec des agences postales tenues par les communes ou les intercommunalités et des relais poste tenus par les commerçants. Si l'on peut comprendre l'enjeu de ces mutualisations du point de vue de la rationalisation des moyens de l'entreprise, il est en revanche bien plus difficile de soutenir la baisse du niveau de services aux usagers. Une agence postale ne permet pas de réaliser les mêmes opérations qu'un bureau de poste. Je pense notamment au retrait des envois en recommandé ou au montant des retraits en espèces. J'ai donc une question et une alerte.

Quelles sont vos perspectives concernant la poursuite de la transformation du réseau ? Pour la rendre acceptable, quels efforts comptez-vous faire pour tirer vers le haut les niveaux de service ?

Pour le moment, les transformations de bureaux de poste en agences postales ont surtout concerné des communes de taille intermédiaire ou de petite taille. Demain, si vous poursuivez dans cette voie, ce sont les bureaux de poste des chefs-lieux de canton que vous allez vouloir transformer. Nos concitoyens ont besoin d'un service public fort sur tous les territoires. Les membres du groupe Les Républicains considèrent que les élus ne pourront pas continuer à accompagner La Poste dans l'ouverture d'agences postales si le service aux clients n'est pas au rendez-vous.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion