⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Clémentine Autain

Séance en hémicycle du jeudi 8 octobre 2020 à 9h00
Renforcement du droit à l'avortement — Article 1er

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaClémentine Autain :

Vous voulez réintroduire la notion de détresse. Loin de l'infantiliser, nous considérons qu'une femme peut juger elle-même de sa propre situation de détresse. Laissons-lui son libre arbitre !

1 commentaire :

Le 16/10/2020 à 12:14, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Mais, de toute façon, qu'elle reconnaisse ou non sa situation de détresse, peu importe, puisque la loi refuse de prendre en compte la détresse. Où est dans ces conditions la protection de la femme qui voudrait pourtant garder son enfant et qui ne le peut néanmoins pas du fait des insidieuses pressions familiales ?

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion