⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.


Les amendements de Philippe Chalumeau pour ce dossier

41 interventions trouvées.

Monsieur le président, madame la ministre, monsieur le président de la commission, mes chers collègues, tandis que nous sommes sur le point de conclure l'examen d'un texte ambitieux et décisif pour nos armées, j'invite chacun à conserver à l'esprit la force et le courage des femmes et des hommes qui ont fait le choix de servir, de s'engager et ...

Nos militaires ne font pas un métier ordinaire. Nous devons en être bien conscients. Je suis résolument convaincu qu'avec ce projet de loi de programmation militaire, l'histoire se souviendra que la représentation nationale a su, elle aussi, se montrer à la hauteur des défis auxquels nous sommes confrontés, dans un monde instable où la menace e...

Je remercie également Mme la ministre et les membres de son cabinet pour la qualité de nos échanges, ainsi que nos collègues et les services administratifs concernés pour leur très grande implication et leur très grande disponibilité lors de l'examen du texte.

Je salue aussi nos collègues sénatrices et sénateurs, qui ont enrichi le texte et qui ont su, malgré quelques divergences, placer l'intérêt général, l'intérêt supérieur de notre pays, au-dessus du reste. La qualité de nos débats – toujours très argumentés sur le fond, de part et d'autre – , particulièrement servie par la qualité d'écoute des de...

Fait majeur illustrant également cette nouvelle trajectoire : la création nette de 6 000 postes équivalent temps plein sur la période.

Par ailleurs, le projet de loi de programmation militaire renforce le lien entre armée et nation en donnant la possibilité à nos militaires en activité d'être élus dans les communes peuplées de moins de 9 000 habitants et dans les intercommunalités peuplées de moins de 25 000 habitants, puis de participer à la désignation des grands électeurs. ...

Monsieur le président, madame la ministre, madame la secrétaire d'État, monsieur le rapporteur, mes chers collègues, la France a besoin de sa défense – le Général de Gaulle l'affirmait à Bayeux il y a maintenant soixante-six ans – car elle est la première raison d'être de l'État, qui ne peut y manquer sans se détruire lui-même. Partout dans le...

Rendons ici hommage à celles et ceux morts ou blessés pour la France, comme le caporal Bogusz Pochylski pendant nos débats, aux héros comme le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame tombés un jour pour que nous puissions en vivre d'autres. Nos militaires ne font pas un métier ordinaire – c'est la notion d'engagement. Il n'est pas ordinaire de risqu...

Parce que la France doit être prête à intervenir et à vaincre partout où ses intérêts sont menacés et où la situation internationale l'impose, cette loi de programmation militaire fixe l'objectif ambitieux de consacrer 2 % de notre PIB à la défense nationale d'ici 2025. Le financement de nos opérations extérieures sera désormais plus sincère e...

Elle garantit à chaque militaire une dotation en équipement au meilleur standard. Elle cesse de faire des infrastructures la variable d'ajustement du budget et y consacre 1,45 milliard d'euros par an, soit une hausse de 45 %. Elle relève de 1 milliard d'euros par an l'entretien programmé du matériel pour que celui-ci reste opérationnel, tant en...

Ce projet de loi de programmation militaire nous en offre pleinement les moyens, et j'ai toute confiance en notre détermination collective et en l'efficacité de nos armées pour y parvenir.

ce texte qui marque une remontée en puissance historique de nos forces armées, pour les Français, pour leur sécurité et pour leur liberté !

Au nom de mon groupe, et à titre personnel, je veux dire que nous avons l'occasion, ce soir, de faire avancer une cause et d'aller dans le sens du progrès, car c'est vraiment un progrès pour nos militaires.

Si, monsieur Lecoq, cet article est un progrès pour la démocratie ! Si vous êtes démocrate, vous devez le reconnaître. Nous avons l'occasion ce soir de faire avancer cette cause et il ne faudrait pas que la question du curseur nous empêche d'avancer d'une manière unanime.

Nous avons eu un débat digne et serein, pendant lequel chacun a pu s'exprimer. Il serait souhaitable que nous puissions continuer ainsi.

Je vous rappelle que nos militaires nous regardent. Dans une journée comme celle-ci, nous leur devons un débat digne où chacun puisse s'exprimer. Nous avons déjà eu vingt heures de débats sur cette question budgétaire.

Nous pouvons ne pas être d'accord, mais chacun a le droit de s'exprimer et doit le faire dans le plus grand respect des uns et des autres. J'entends bien que les temps de parole soient à peu près respectés, notamment eu égard au règlement, monsieur le président.

Dans le cadre de ce débat, il ne faudrait pas confondre la fonction et la personne. Les limitations sont liées à la fonction, et non aux qualités de la personne. C'est cela qui doit nous guider. Nous avons aujourd'hui l'occasion d'écrire l'histoire en amenant un progrès ; il ne faudrait pas tout mélanger en essayant de fixer un curseur. Nous po...

Il n'existe pas de souveraineté ni d'autonomie stratégique sans autonomie industrielle, ni d'armée qui vaille sans une base industrielle et technologique de défense forte. Ajoutons qu'il n'y a pas d'industrie de défense sans pilotage industriel stratégique de l'État, tant en matière de commande et d'allotissement que d'investissement, de recher...

Le présent amendement vise à mentionner dans le rapport annexé le Pacte Défense-PME, présenté le 27 novembre 2012 par le ministère de la défense. Cette initiative du « Penser PME », dont l'objet était le soutien de la BITD française, faisait le choix de l'intégration des PME et des ETI à la stratégie d'achat du ministère de la défense. Par cett...