⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.


Les amendements de Valérie Boyer pour ce dossier

19 interventions trouvées.

Je n'oublie pas que l'égalité entre les femmes et les hommes est la « grande cause du quinquennat ». Cette cause est bien évidemment très importante, mais une chose me travaille depuis que je vous écoute, monsieur le rapporteur général : comment entendez-vous mettre en oeuvre l'égalité entre les femmes et les hommes dans la vie publique alors q...

Si l'on devait sous-titrer le texte qui nous est présenté, on pourrait l'intituler : « Du populisme mondain au populisme d'État, en route vers la "démocrature" ou la "technocrature" ».

Aujourd'hui, on nous propose d'affaiblir le Parlement et de livrer la France à la technocrature, que vous aimez tant, chers collègues de la majorité. Avec cette révision, notre pays comptera beaucoup moins d'élus et beaucoup plus de préfets et de sous-préfets ; les députés seront hors-sol, virtuels, et rencontreront leurs concitoyens par un cli...

de chaque point du département, car l'on avait bien conscience, à l'époque – et nous devrions avoir la même position aujourd'hui, dans cet hémicycle où tant d'anciens et prestigieux parlementaires nous ont précédés – , qu'il était important de pouvoir se rencontrer dans un délai d'une journée. Nos témoignages sur l'étendue de nos circonscripti...

Ce projet de loi constitutionnelle s'inscrit distinctement dans une démarche d'hyper-présidentialisation et d'antiparlementarisme : les débats que nous venons d'avoir l'attestent. Certes, la disposition de l'article 1er semble évidente : il est anormal que le cumul d'un portefeuille ministériel avec des fonctions exécutives locales soit toujou...

Je voudrais insister sur un point que mes collègues ont déjà évoqué : vous ne pouvez pas, quelques mois après l'adoption d'une loi dite pour la confiance dans la vie politique, refuser d'appliquer aux membres du Gouvernement les règles que vous avez édictées pour les parlementaires. Cela révèle l'esprit dans lequel…

Je souscris bien évidemment à ce que mes collègues viennent de dire. En outre, je vous signale que sur les vingt-huit États membres de l'Union européenne, vingt-quatre ont des régimes parlementaires. Or, le plus souvent, la principale question qui se pose est de savoir quels partis vont s'entendre pour former un gouvernement. En Allemagne, Mme ...

À l'instar de ce que vient de dire Éric Ciotti, j'estime que nous devons protéger sans relâche le principe de laïcité et refuser que la République recule devant les pressions communautaristes ; à l'hôpital, dans nos écoles, à l'université, dans les espaces publics, dans les services publics, nous ne devons pas laisser d'autres lois s'imposer qu...

Être laïc, ce n'est pas être amnésique. Mais il y a pourtant une amnésie française, et même européenne, sur nos racines chrétiennes. N'oublions pas que nos valeurs de liberté, d'égalité, de fraternité doivent beaucoup aux idées forgées dans le creuset chrétien et dans Les Évangiles. Les sociétés occidentales, qu'elles veuillent l'admettre ou no...

… ce qui fait que les militants des droits de l'homme, tout comme nos contemporains des démocraties occidentales, pratiquent quotidiennement des valeurs judéo-chrétiennes et bibliques sans s'en rendre compte… même lorsqu'ils les rejettent. L'Europe est née sur les ruines de l'Empire romain, dont le christianisme était devenu la religion officie...

C'est pourquoi Luc Ferry considère que la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen du 24 août 1789 « n'est bien souvent pas autre chose que du christianisme laïcisé et rationalisé » – elle en a d'ailleurs l'architecture, c'est historiquement vrai. C'est aussi ce que pensaient déjà, à la fin du XIXe siècle, les fondateurs de la laïcité fr...

Je conclus en soulignant que cet équilibre est fragilisé par la montée du communautarisme et du salafisme. Cet amendement n'impose ni dieu ni pratique religieuse…

Mes chers collègues, l'amendement que j'ai déposé – celui d'Éric Ciotti étant quasiment identique – a pour objectif non pas d' imposer un dieu, ou une pratique religieuse, mais de rappeler dans notre Constitution qui nous sommes et d'où nous venons.

Que vous vouliez nier ces éléments, que vous fassiez semblant de ne pas les comprendre, que vous confondiez à dessein cultuel et culturel – avec d'ailleurs beaucoup de mépris pour les opinions d'autrui en général, et pour les nôtres en particulier – , me peine. Vous avez une façon bien particulière de présenter tant nos convictions que nos opin...

Si aujourd'hui nous avons déposé ce type d'amendements, c'est parce que nous sommes choqués, frappés et parfois même désespérés face à la montée du communautarisme, à laquelle vous n'apportez pas de réponses. Si nous ne confondons pas la laïcité, qui est un principe, avec un fait historique, il me semble que rappeler ce fait historique nous re...

soyez attentifs à ce qui se passe aujourd'hui. Madame la ministre, apportez-nous des réponses sur la montée du communautarisme : vous ne nous en avez pas donné tout à l'heure, lorsque Éric Ciotti a défendu son amendement sur la laïcité.

Nous sommes ici pour légiférer et pour faire en sorte que les choses se passent mieux dans notre pays : il n'est pas possible de nier les problèmes qui sont devant nous.

Nombre de mes collègues et moi-même souscrivons aux propos de Mme Sage. S'il est évident que cet amendement mérite d'être soutenu pour les territoires d'outre-mer, il le mérite aussi au vu de la diversité territoriale en France hexagonale. Nous souhaitons faire apparaître au sein de la Constitution les notions d'espace et de superficie, de mani...