Programmation 2018-2022 et réforme de la justice — Texte n° 1349

Amendement N° CL687 (Non soutenu)

(1 amendement identique : CL118 )

Publié le 7 novembre 2018 par : M. Molac, M. Acquaviva.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Après le deuxième alinéa de l'article 137 du code de procédure pénale, il est inséré un alinéa ainsi rédigé :

« Le recours à l'assignation à résidence sous surveillance électronique est motivé et justifié au regard du défaut de garantie qu'apporterait un placement sous contrôle judiciaire assorti des obligations des 5° ou 6° de l'article 138 du présent code. »

Exposé sommaire :

Cet amendement a pour objectif de lutter contre la surpopulation carcérale en invitant les magistrats à envisager des pistes d'accompagnement éducatifs et coercitifs en milieu ouvert (alternative à la détention provisoire).

Cela permettra de favoriser une alternative à la détention provisoire assortie d'un accompagnement socio éducatif, véritable outil d'aide à la décision du magistrat.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion