⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

17 juin 2020

Proposition de loi N° 3115

sur la proposition de loi de M. Gilles Lurton et plusieurs de ses collègues visant à assurer le versement de la prime de naissance avant la naissance de l'enfant (1160).

écrite par Gilles Lurton rapporteur
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Extrait

Afin de préparer au mieux l’arrivée d’un enfant au sein du foyer, les futurs parents effectuent un certain nombres d’achats avant sa naissance.

Dès la sortie de la maternité, le nouveau-né a en effet besoin d’un couffin, d’une poussette, d’un siège-auto et de nombreux articles de puériculture.

Parfois, la venue d’un enfant est également précédée d’un déménagement ou de l’achat d’un véhicule de plus grande taille.

Dans ce contexte, la prime à la naissance, d’un montant de 947,32 euros, a pour objectif de permettre aux familles dont les revenus n’excèdent pas un certain seuil de faire face aux premières dépenses liées à l’arrivée d’un enfant.

Jusqu’en 2015, cette prime était fort logiquement versée avant la naissance de l’enfant, lors du septième mois de grossesse, de manière à apporter une aide non négligeable aux familles les plus modestes qui s’apprêtaient à s’agrandir.

Or, la précédente majorité a décidé par déc...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette proposition de loi.

Inscription
ou
Connexion