Gilles Lurton

, député LR de la 7ème circonscription d'Ille-et-Vilaine

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

  Présences détectées     Participations     Questions orales    Vacances parlementaires   Médiane des députés    Lire plus d'explications

Informations

Contact

  • Par e-mail :
  • Par courrier :
    • Permanence parlementaire 73 Rue Ville Pépin- Place de la Roulais 35400 Saint-Malo 02 99 88 76 00
    • Assemblée nationale 126 Rue de l'Université 75355 Paris 07 SP
  • Collaborateurs :
    • Mme Laurine Daougabel
    • M. Paul Brounais
    • Mme Djemila Almas
    • M. Christian Avril

Responsabilités

Travaux législatifs

Ses derniers dossiers

Tous ses dossiers

Ses interventions

Consulter ses travaux en commissions

Consulter ses travaux en hémicycle

Consulter toutes ses interventions

ProposésSignés
569Total6248
19adoptés214
267rejetés3559
29tombés316
75retirés694
84non soutenus755
85irrecevables606
10en attente104

Suivre l'activité du député

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS
Flux rss
sur mon site

Champ lexical (sur 12 mois)

Tous ses mots

Productions parlementaires

Ses derniers rapports

Tous ses rapports

Ses dernières propositions de loi

Toutes ses propositions de loi cosignées

Questions au gouvernement

Ses dernières questions orales

Toutes ses questions orales

Ses dernières questions écrites

Toutes ses questions écrites

Historique des fonctions et mandats

Derniers commentaires concernant les travaux de Gilles Lurton Flux rss

Texte de la commission annexé au Rapport N° 971 - À propos de l'amendement n°331, chauvin a dit le 06/06/2018 :

Avatar par défaut

Notre collectif SOS Propriétaires Bailleurs 16 a présenté à l'ensemble des parlementaires charentais (courriels, documents, rencontres) des dossiers complets démontrant le déséquilibre des droits et devoirs dans la relation locataires-bailleurs. Nous avons proposé par exemple que les CAF incorpor...

Lire dans le contexte Voir tous ses commentaires

Attribution de la carte du combattant aux soldats engagés en algérie entre le 2 juillet 1962 et le 1er juillet 1964 - Suite à ses propos du 05/04/2018, Laïc1 a dit le 18/04/2018 :

Avatar par défaut

Combattant en temps de paix alors, puisque la France était officiellement en paix avec l'Algérie à partir du 2 (ou 3) juillet 1962, avec la reconnaissance de l'indépendance de l'Algérie. Et peut-on appeler combattant quelqu'un qui combattait en temps de paix, puisqu'il n'y avait pas de guerre ? ...

Lire dans le contexte Voir tous ses commentaires

Voir les 11 commentaires