Intervention de Erwan Balanant

Réunion du mercredi 27 juin 2018 à 21h00
Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaErwan Balanant :

Pas du tout. Le peuple choisit un Président au moment de son élection, puis il choisit de nouveau cinq ans plus tard. Il faut du temps pour mettre en place des politiques, et cet amendement est parfaitement contradictoire avec la volonté exprimée de rétablir le septennat.

Pourquoi ne pas instaurer une élection annuelle, bisannuelle, voire trimestrielle du Président de la République ? On serait alors certain que des décisions très populistes seront prises.

1 commentaire :

Le 30/03/2019 à 10:52, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Le mieux serait qu'il reste dans son rôle d'arbitre, et qu'il cesse d'empiéter sur le pouvoir exécutif et législatif.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion