Intervention de Bastien Lachaud

Réunion du mercredi 27 juin 2018 à 21h00
Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaBastien Lachaud :

Vous ne croyez pas vous-même en cet argument, madame la rapporteure. Je dirais plutôt que, pour moi, inscrire la parité dans la Constitution n'est pas faire preuve de rigidité puisqu'il s'agit de promouvoir l'égalité entre les genres. Imposer cette règle pour le Gouvernement ne m'apparaît pas plus rigide que de l'imposer pour les listes des élections européennes, des élections régionales… Certes, cela nous empêche d'avoir des assemblées composées uniquement de femmes, mais comme ce n'est pas aujourd'hui un risque – malheureusement –, la consécration constitutionnelle de l'égalité serait une avancée et non pas, je le répète, une rigidité.

1 commentaire :

Le 30/03/2019 à 11:14, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

De toute façon, dans une République fondée sur la non discrimination de genre, la parité, qui repose précisément sur la discrimination de genre, puisqu'il faut compter les sexes, et donc les discriminer, pour atteindre l'égalité numérique, est vouée logiquement à l'échec.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion