Intervention de Frédéric Reiss

Séance en hémicycle du vendredi 15 février 2019 à 15h00
Pour une école de la confiance — Article 11

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaFrédéric Reiss :

Cet amendement du groupe Les Républicains traduit une demande forte de la part de nombreux acteurs de la communauté éducative.

Il réaffirme tout d'abord l'importance que nous accordons à la formation des futurs professeurs, afin que ceux-ci maîtrisent les savoirs fondamentaux et sachent les transmettre à leurs élèves.

Il vise par ailleurs à supprimer la référence à la « promotion des méthodes pédagogiques innovantes ». Si les professeurs disposent d'une certaine liberté pour enseigner, ce qui compte, à nos yeux, c'est l'efficacité de méthodes qui ont fait leurs preuves.

Il a également pour objet de réorganiser les formations que devront assurer les INSPE, dénomination à laquelle nous étions plutôt opposés. S'il est légitime que les professeurs soient sensibilisés à un certain nombre de questions qui ont trait à la vie de l'école et à la vie en société, nous pensons qu'il ne faut pas, à ce stade, les surcharger de formations. Si, par la suite, un professeur est confronté à une situation nouvelle, conflictuelle, qui le déstabilise, il est important qu'il se voie proposer des réponses dans le cadre de la formation continue, afin de pouvoir exercer correctement son métier. Là aussi, il faut raison garder en matière de formation initiale. On ne peut pas évoquer toutes les questions et anticiper toutes sortes de situations hypothétiques. La pratique du métier s'acquiert devant la classe, à l'issue d'une formation initiale qui doit se concentrer sur les savoirs fondamentaux.

1 commentaire :

Le 22/06/2019 à 18:34, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

"La pratique du métier s'acquiert devant la classe, à l'issue d'une formation initiale qui doit se concentrer sur les savoirs fondamentaux."

La pratique de ce métier s'acquiert plutôt par le suivi d'autres classes, car c'est par l'exemple in situ que l'on comprend comment faire. Une idée : le professeur qui sert d'exemple à l'étudiant pourrait laisser sa place une demi-heure, ou une heure par journée, afin que l'étudiant se familiarise progressivement à l'enseignement, et à l'échange oral avec les élèves.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion