Intervention de François Pupponi

Séance en hémicycle du mardi 12 mars 2019 à 21h30
Agence nationale de la cohésion des territoires — Article 3

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaFrançois Pupponi :

C'est le principe, c'est historique, cela a toujours été ainsi. Si le président de l'ANRU, fonction que j'ai occupée, était choisi dans le collège des personnalités qualifiées, il n'avait aucun pouvoir. Celui qui dirige l'Agence est le directeur général, nommé par l'État : tout le monde le sait.

Vous avez une chance historique de créer un nouveau type d'agence, différent de ce qui a existé jusqu'à présent, avec un poids paritaire de l'État et des collectivités locales dans la prise de décision. Nous pouvons vivre un moment historique. Si, au contraire, nous faisons comme dans le vieux monde, nous retrouverons les travers du vieux monde.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion