Intervention de Ugo Bernalicis

Séance en hémicycle du mardi 21 mai 2019 à 21h30
Transformation de la fonction publique — Après l'article 36

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaUgo Bernalicis :

Il s'agit d'une demande de rapport pour évaluer la mise en place du jour de carence, qui fait l'objet de nombreux débats dans la fonction publique et a été instauré puis supprimé à plusieurs reprises. Nous souhaiterions donc avoir des éléments actualisés sur ses effets positifs ou négatifs.

Parmi les idées reçues – mais peut-être leur validité a-t-elle été vérifiée ? – , on entend souvent que, du fait de l'existence du jour de carence, beaucoup moins de gens prendraient des arrêts courts, mais beaucoup plus prendraient des arrêts plus longs. Autrement dit, certains négligeraient les arrêts courts lorsqu'ils ont une petite maladie et seraient dès lors contraints, la fois suivante, de prendre des arrêts de plus longue durée. Si tel est le cas, cela met à mal l'idée que l'on peut se faire de la prévention en matière de santé.

J'aimerais que nous allions au-delà des idées reçues en la matière et que l'on puisse chiffrer le manque à gagner financier pour tous ceux qui subissent le jour de carence. Je me mets dans la peau d'un agent lambda de la fonction publique qui a une angine – il ne l'a pas choisi – , qui consulte un médecin et à qui on applique, par défaut, un jour de carence. Trouve-t-on cela normal et logique ?

Je comprends que l'on veuille faire la chasse à ceux qui obtiennent des arrêts maladie de complaisance. Néanmoins, ne serait-ce pas plutôt les médecins qui accordent de tels arrêts ? Je rappelle que tout arrêt maladie est prescrit par un médecin.

1 commentaire :

Le 25/05/2019 à 15:08, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Ce n'est pas une idée reçue, il est prouvé que l'instauration du jour de carence fait augmenter le nombre global des jours d'arrêts maladie, autrement dit le jour de carence coûte de l'argent à la collectivité.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion