⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Amélioration du système de santé par la confiance et la simplification — Texte n° 3598

Amendement N° 270 (Irrecevable)

Publié le 30 novembre 2020 par : Mme Chapelier, Mme de La Raudière, Mme Lemoine, M. Ledoux, Mme Valérie Petit, M. Potterie, Mme Magnier, M. Herth, M. Bournazel, M. Becht, Mme Sage, M. Christophe, Mme Firmin Le Bodo, M. El Guerrab, M. Euzet.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Texte de loi N° 3598

Après l'article 2 quinquies

Cet amendement a été déclaré irrecevable après publication en application de l'article 98 du règlement de l'Assemblée nationale

Exposé sommaire :

L’objet de cet amendement est d’allonger la durée de validité d’une ordonnance dans le but de désengorger les cabinets ophtalmologistes.

Dans son rapport publié en septembre 2020 et consacré à la filière de santé visuelle, l’IGAS préconise un allongement de deux ans de la durée de validité des ordonnances de verres correcteurs dans le but de fluidifier le parcours de soins visuels et de minimiser les délais d’attente des consultations ophtalmologistes.

Effectivement, les opticiens sont aujourd’hui en mesure de renouveler un équipement correcteur et d’en adapter la correction moyennant la présentation d’une ordonnance valide, pendant 5 ans pour les 16-42 ans et 3 ans pour les plus de 42 ans.

D’ailleurs, la Cour des comptes et l’IGAS soulignent dans leurs derniers rapports la nécessité de cette mesure dans le processus de simplification de l’accès aux soins visuels des Français, souhaitant les voir développer plus à plus grande échelle.

Pour être concret, allonger la durée de validité des ordonnances de cette manière permettrait, d’ici 2025, de libérer plus de 650 000 consultations initialement consacrées au renouvellement d’une prescription.

Cet amendement est issu de discussions avec le Rassemblement des Opticiens de France.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion