20 mai 2019

Avis N° 1938

de la Commission des affaires économiques sur le projet de loi, adopté par le Sénat, après engagement de la procédure accélérée, d'orientation des mobilités (n°1831).

écrit par Damien Adam rapporteur pour la Commission des affaires économiques
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Extrait

Mesdames, Messieurs, Fruit d'une longue concertation avec les élus, les experts, les acteurs économiques et les associations, organisée dans le cadre des Assises de la mobilité, le présent projet de loi d'orientation des mobilités se donne pour ambition de rénover en profondeur la stratégie de l'État et le cadre général des mobilités pour répondre aux nouveaux besoins de nos concitoyens.

En moins de dix ans, le secteur de la mobilité a connu des transformations profondes liées aux nouvelles technologies et aux nouveaux usages, comme le véhicule électrique, le transport à la demande ou l'auto-partage.

En moins de dix ans, la sensibilisation à l'urgence climatique a progressé, tandis que le volume d'émissions de gaz à effet de serre par le secteur des transports a continué d'augmenter.

Enfin, en moins de dix ans, le sentiment d'inégalité entre les territoires s'est accru en raison d'investissements orientés vers les liaisons entre métropoles au détriment de te...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet avis.

Inscription
ou
Connexion