Lionel Tivoli

, député RN de la 2ème circonscription des Alpes-Maritimes

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

  Présences détectées     Participations     Questions orales    Vacances parlementaires   Médiane des députés    Lire plus d'explications

Informations

Contact

  • Par e-mail :
  • Par courrier :
    • Assemblée nationale, 126 Rue de l'Université, 75355 Paris 07 SP
  • Collaborateurs :
    • M. Andréa Orabona
    • M. Frank Khalifa
    • Mme Emmanuelle Redon

Responsabilités

Travaux législatifs

Ses derniers dossiers

Tous ses dossiers

Ses interventions

Consulter ses travaux en commissions

Consulter ses travaux en hémicycle

Consulter toutes ses interventions

ProposésSignés
113Total7539
1adoptés100
31rejetés3209
11tombés576
10retirés741
4non soutenus68
25irrecevables1368
31en attente1477

Suivre l'activité du député

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS
Flux rss
sur mon site

Champ lexical (sur 12 mois)

Productions parlementaires

Ses derniers rapports

Ce député n'a déposé aucun rapport.

Ses dernières propositions de loi

Toutes ses propositions de loi cosignées

Votes

Ses derniers votes

Tous ses votes

Questions au gouvernement

Ses dernières questions orales

Toutes ses questions orales

Ses dernières questions écrites

Toutes ses questions écrites

Historique des fonctions et mandats

Derniers commentaires concernant les travaux de Lionel Tivoli Flux rss

À propos d'une question écrite du 13/12/2022, Aristide a dit le 02/09/2023 :

Avatar par défaut

Il n'y a pas de problème d'abaya, il n'y a qu'un problème d’extrême droite en France, qui a contaminé jusqu'à Macron, le président de la défunte République. Allez les porteuses d'abaya, allez à l'école de la honte, de la discrimination et du racisme d'Etat.

Lire dans le contexte Voir tous ses commentaires

Protection des logements contre l'occupation illicite - Suite à ses propos du 29/11/2022, chauvin a dit le 07/12/2022 :

Avatar par défaut

En Charente, cela est particulièrement vrai: artisans, commerçants, agriculteurs. Et je ne suis pas certaine qu'ils aient droit à l'aide juridictionnelle pour se défendre, alors que leur retraites sont, en moyenne, proches du seuil de pauvreté.

Lire dans le contexte Voir tous ses commentaires