Éric Alauzet

, député LREM de la 2ème circonscription du Doubs

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

  Présences détectées     Participations     Questions orales    Vacances parlementaires   Médiane des députés    Lire plus d'explications

Informations

Contact

  • Par e-mail :
  • Par courrier :
    • Permanence parlementaire 59 Rue de Belfort 25000 Besançon
    • Assemblée nationale 126 Rue de l'Université 75355 Paris 07 SP
  • Collaborateurs :
    • M. Guillaume Travaglini
    • Mme Coraline Tiranzoni
    • M. Philippe Tempesta
    • M. Paul Schreiber

Responsabilités

Travaux législatifs

Ses derniers dossiers

Tous ses dossiers

Ses interventions

Consulter ses travaux en commissions

Consulter ses travaux en hémicycle

Consulter toutes ses interventions

ProposésSignés
198Total498
3adoptés157
34rejetés63
12tombés19
62retirés131
35non soutenus46
52irrecevables71
0en attente11

Suivre l'activité du député

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS
Flux rss
sur mon site

Champ lexical (sur 12 mois)

Productions parlementaires

Ses derniers rapports

Tous ses rapports

Ses dernières propositions de loi

Ce député n'a déposé aucune proposition de loi.

Toutes ses propositions de loi cosignées

Questions au gouvernement

Ses dernières questions orales

Toutes ses questions orales

Ses dernières questions écrites

Toutes ses questions écrites

Historique des fonctions et mandats

Derniers commentaires concernant les travaux de Éric Alauzet Flux rss

Projet de loi de finances rectificative pour 2017 - Suite à ses propos du 06/12/2017, guillaud a dit le 07/06/2018 :

Avatar par défaut

pour tenir des commentaires que vous faite sur les retraites ce n est pas votre intelligence qui vous fait parler comme ça tout le monde n a pas un revenu de medecin

Lire dans le contexte Voir tous ses commentaires

Projet de loi de finances rectificative pour 2017 - Suite à ses propos du 06/12/2017, Laïc1 a dit le 13/12/2017 :

Avatar par défaut

D'un côté, il a une certaine expérience, mais de l'autre il étouffe le débat par son interventionnisme permanent.

Lire dans le contexte Voir tous ses commentaires