⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Projet de loi de finances pour 2021 — Texte n° 3360

Amendement N° 1389C (Retiré)

(1 amendement identique : 1391C )

Publié le 26 octobre 2020 par : M. Jumel, M. Dufrègne, M. Fabien Roussel, M. Brotherson, M. Bruneel, Mme Buffet, M. Chassaigne, M. Dharréville, Mme Faucillon, Mme Kéclard-Mondésir, Mme Lebon, M. Lecoq, M. Nilor, M. Peu, M. Serville, M. Wulfranc.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Modifier ainsi les autorisations d'engagement et les crédits de paiement :

(en euros)
Programmes+-
Concours financiers aux collectivités territoriales et à leurs groupements10
Concours spécifiques et administration01
TOTAUX11
SOLDE0

Exposé sommaire :

Cet amendement d'appel propose la mise en place d'un grand plan d’investissement pour les collectivités locales dans la modernisation des infrastructures d’éclairage public. Il propose d’augmenter le budget du programme "Concours financiers aux collectivités locales" d'au moins 1 milliards par an sur 5 ans pour augmenter les moyens alloués à la DETR et la DSIL et financer ces investissements.

L’éclairage public représente 41 % des consommations d’électricité des collectivités et 17 % de dépenses d’énergie. La La Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR) a estimé qu’environ 25 à 30 % de l’éclairage public ont plus de 25 ans et nécessitent une rénovation partielle ou totale. Le parc français est avant tout composé de lampes à sodium (57 % des luminaires), puis de lampes aux halogénures métalliques (19 % des lampes des communes de plus de 50.000 habitants, et 4 % des lampes des petites communes), les petites communes recourant davantage aux LED et aux lampes à vapeur de mercure (10 % du total, mais ces lampes sont interdites à la vente depuis avril 2015). La mise à niveau totale du parc d’éclairage public français est évaluée entre 9 et 10 milliards € pour les 10 millions de points lumineux français. Par ailleurs, les collectivités devront investir 1 milliard € dans les années à venir du fait des réglementations françaises et européennes, quelle que soit la durée d’éclairage pratiquée.

L’accélération du renouvellement des luminaires pour le parc d’éclairage public, permettrait de générer des économies d’énergie d’émission de CO2 et de proposer un service public amélioré aux citoyens.

Pour être recevable, cet amendement modifie les crédits d’autorisations d'engagement et de crédits de paiement de la manière qui suit :

- l'Action 01 "Soutien aux projets des communes et des groupements de communes" du Programme 119 est abondée à hauteur de 1 euros de crédits d’autorisations d'engagement et de crédits de paiement.

- Les crédits d'autorisations d'engagement et les crédits de paiement de l'Action 01 "Aides exceptionnelles aux collectivités locales" du Programme 122 sont diminués à hauteur de 1 euros.

La diminution du programme "Concours spécifiques et administration" est imposée par l’article 40 de la Constitution demandant un gage financier à toute nouvelle mesure. L'importance de l'investissement dans l'équipement de notre territoire et la transition énergétique doit inciter le Gouvernement à massifier cette mesure d'au moins 1 milliards d'euros et à lever le gage.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion