Stéphane Peu

, député GDR de la 2ème circonscription de Seine-Saint-Denis

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

  Présences détectées     Participations     Questions orales    Vacances parlementaires   Médiane des députés    Lire plus d'explications

Informations

Contact

  • Par e-mail :
  • Par courrier :
    • Assemblée nationale, 126 Rue de l'Université, 75355 Paris 07 SP
    • Hôtel de ville 2 Place Victor Hugo 93200 Saint-Denis 01 49 33 66 66
  • Collaborateurs :
    • Mme Mariama Diallo
    • M. Dominique Sanchez
    • M. Jean-Jacques Boujot
    • M. Lucas Fournier
    • Mme Edwige Le Net

Responsabilités

Travaux législatifs

Ses derniers dossiers

Tous ses dossiers

Ses interventions

Consulter ses travaux en commissions

Consulter ses travaux en hémicycle

Consulter toutes ses interventions

ProposésSignés
67Total678
4adoptés22
51rejetés520
1tombés29
4retirés36
3non soutenus22
4irrecevables39
0en attente10

Suivre l'activité du député

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS
Flux rss
sur mon site

Champ lexical (sur 8 mois)

Tous ses mots

Productions parlementaires

Ses derniers rapports

Ce député n'a déposé aucun rapport.

Ses dernières propositions de loi

Toutes ses propositions de loi cosignées

Questions au gouvernement

Ses dernières questions orales

Toutes ses questions orales

Ses dernières questions écrites

Toutes ses questions écrites

Historique des fonctions et mandats

Derniers commentaires concernant les travaux de Stéphane Peu Flux rss

Proposition de loi N° 589, Michel Roulet a dit le 28/01/2018 :

Avatar par défaut

C'est intéressant, mais ce dont j'ai besoin, avant, c'est que la législation existante soit d'abord appliquée. L'ADMR s'occupe de mon épouse dans le cadre de la PCH, financée donc par l’État et administrée par le conseil départemental. L'ADMR ne respecte pas les spécifications du cahier des charg...

Lire dans le contexte Voir tous ses commentaires

À propos d'une question écrite du 28/11/2017, Laïc1 a dit le 29/11/2017 :

Avatar par défaut

" Les habitants ne comprennent pas que le service de livraison, qui a historiquement relevé du service public, ne soit plus assuré par cette entreprise" Il y a sans doute des risques physiques à livrer dans ces quartiers, pourquoi la question du danger n'est-elle pas soulevée par M. Peu ?

Lire dans le contexte Voir tous ses commentaires

Voir les 13 commentaires