Équilibre dans le secteur agricole et alimentaire — Texte n° 902

Amendement N° 63 (Rejeté)

Publié le 21 mai 2018 par : M. Brun, M. Abad, M. Aubert, Mme Bonnivard, M. Cattin, M. Cordier, Mme Corneloup, M. Ferrara, M. de Ganay, M. Hetzel, M. Le Fur, Mme Louwagie, M. Masson, M. Vialay.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Le second alinéa de l'article L. 521‑3‑1 du code rural et de la pêche maritime est supprimé.

Exposé sommaire :

Le présent amendement a pour objet la suppression de l'article L. 521‑ 3‑ 1 alinéa 2 qui rend applicable aux coopératives et leurs coopérateurs, par le jeu d'une « clause miroir » issue de la réforme de 2014 (LAAF), l'article L. 441‑ 8 du code de commerce.

L'amendement proposé tend à clarifier le processus de révision du prix à l'intérieur de la coopérative. Dans le cadre des nouveaux éléments à intégrer au titre de l'article L. 631‑ 24 du code rural et de la pêche maritime, les coopératives devront prévoir les modalités de fixation et révision du prix pratiquées entre la coopérative et les associés coopérateurs, rendant dès lors superfétatoire l'application de l'article L. 441‑ 8 du Code de Commerce, dont la vocation est la renégociation des contrats commerciaux, avals, notamment ceux que les coopératives agricoles concluent avec leurs acheteurs, auxquels l'article continuera de s'appliquer.

Il s'agit donc seulement d'éviter le double emploi que créera la « clause miroir » de l'article L. 521‑ 3‑ 1 du code rural et de la pêche maritime avec les nouvelles dispositions de l'article L. 631‑ 24 du même code pour la révision du prix dans les relationsentre la coopérative agricole et les associés coopérateurs.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion