⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

16 juin 2020

Proposition de loi N° 3100

tendant à rendre le congé paternité obligatoire et allongeant sa durée à quatre semaines

Extrait

Mesdames, Messieurs, Depuis 2002, les pères qui travaillent ou qui ont perçu une allocation‑chômage dans les douze mois peuvent bénéficier à la naissance de leur enfant, d’un congé paternité indemnisé par l’Assurance maladie de onze jours (dix‑huit pour une naissance multiple), en plus des trois jours de congé naissance indemnisé par l’employeur accordés par le code du travail.

Un dispositif largement perfectible à l’aune des enjeux d’égalité entre les femmes et les hommes.

Souvent, les pères préfèreraient prendre le temps de découvrir leur nouveau‑né et s’approprier leur rôle, sans avoir à abandonner la mère toujours éprouvée par la naissance et à qui il incombe la « charge mentale » du foyer.

Penser qu’il revient aux mères de gérer seules les implications d’une naissance et attendre des pères qu’ils reprennent le travail immédiatement après l’arrivée de leur enfant ne correspond pas aux valeurs qu’il nous faut aujourd...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette proposition de loi.

Inscription
ou
Connexion