Michel Lauzzana

, député LREM de la 1ère circonscription du Lot-et-Garonne

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

  Présences détectées     Participations     Questions orales    Vacances parlementaires   Médiane des députés    Lire plus d'explications

Informations

Contact

  • Par e-mail :
  • Par courrier :
    • Assemblée nationale, 126 Rue de l'Université, 75355 Paris 07 SP
  • Collaborateurs :
    • Mme Claire Rives
    • M. Maxime Cermack
    • M. Clément Courties

Responsabilités

Travaux législatifs

Ses derniers dossiers

Tous ses dossiers

Ses interventions

Consulter ses travaux en commissions

Consulter ses travaux en hémicycle

Consulter toutes ses interventions

ProposésSignés
0Total94
0adoptés52
0rejetés1
0tombés2
0retirés28
0non soutenus1
0irrecevables10

Derniers commentaires concernant les travaux de Michel Lauzzana Flux rss

Proposition de loi N° 185, Laïc1 a dit le 09/10/2017 :

Avatar par défaut

Il fait ce qu'il veut, donc il n'y a pas de séparation des pouvoirs : un seul pouvoir, celui du président, et les autres obéissent, c'est le contraire même de la démocratie, qui ne se résume pas à une seule élection, heureusement, sinon cela serait de la dictature élective.

Lire dans le contexte Voir tous ses commentaires

Proposition de loi N° 185, Gilles50130 (Fonctionnaire territorial culturel) a dit le 09/10/2017 :

avatar

Faut se réveiller les gars : le Président, une fois élu, il fait ce qu'il veut, en l'occurrence Macron applique son programme, on ne peut pas le lui reprocher.

Lire dans le contexte Voir tous ses commentaires

Proposition de loi N° 185, bernède (retraite) a dit le 09/10/2017 :

Avatar par défaut

Le 09.10.2017 un vagabond écrit: Le Président de la République n'est pas élu pour guider mais pour exécuter les ordres du peuple qui est souverain et auquel il doit obéir. Raymond Bernède

Lire dans le contexte Voir tous ses commentaires

Proposition de loi N° 185, Dann a dit le 03/10/2017 :

Avatar par défaut

Pour moi, un homme politique n'est pas élu pour décider ou réfléchir à notre place mais pour conduire la politique voulue par la plus grande majorité. Actuellement ça ressemble plus à de la dictature déguisée. Si les français décidaient de la politique à mener, moins d'erreurs seraient commises. ...

Lire dans le contexte Voir tous ses commentaires

Voir les 5 commentaires