⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

30 octobre 2020

Avis N° 3400 (Tome VI)

sur le projet de loi de finances pour 2021 (n°3360).

écrit par Barbara Bessot Ballot rapporteur
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Extrait

Consacrée par le législateur avec la loi n° 2014-856 du 31 juillet 2014, l’économie sociale et solidaire (ESS) représente en France 10 % du produit intérieur brut et 14 % de l’emploi privé. Au-delà des chiffres, l’ESS témoigne d’une vision de l’économie renouvelée, où l’entreprise est amenée à jouer un rôle actif dans la cité. L’ESS incarne ainsi la réconciliation et la complémentarité entre le social et l’économie, trop souvent opposés de façon binaire.

Dans le contexte très particulier que nous traversons, l’ESS doit être saisie comme une opportunité. Les structures de l’ESS ont été, à l’image de l’ensemble de l’économie, très touchées par la crise sanitaire et économique.

Elles recèlent toutefois un potentiel déterminant : les structures de l’ESS seront des acteurs décisifs pour poser les conditions d’une relance inclusive et efficace, fondée sur l’économie de proximité et les territoires.

En outre, l’ESS...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet avis.

Inscription
ou
Connexion