Découvrez notre nouvelle initiative « La Fabrique de la Loi »

15 septembre 2015

Proposition de loi N° 3052

relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire

écrite par Bruno Le Roux
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

cosignée par Laurence Abeille, Ibrahim Aboubacar, Patricia Adam, Sylviane Alaux, Éric Alauzet, Brigitte Allain, Jean-Pierre Allossery, Pouria Amirshahi, François André, Nathalie Appéré, Kader Arif, Christian Assaf, Isabelle Attard, Danielle Auroi, Pierre Aylagas, Jean-Marc Ayrault, Bruno Nestor Azerot, Guillaume Bachelay, Alexis Bachelay, Jean-Paul Bacquet, Dominique Baert, Guy Bailliart, Gérard Bapt, Frédéric Barbier, Serge Bardy, Ericka Bareigts, Claude Bartolone, Christian Bataille, Delphine Batho, Marie-Noëlle Battistel, Philippe Baumel, Laurent Baumel, Denis Baupin, Nicolas Bays, Catherine Beaubatie, Jean-Marie Beffara, Luc Belot, Karine Berger, Gisèle Biémouret, Philippe Bies, Erwann Binet, Jean-Pierre Blazy, Yves Blein, Jean-Luc Bleunven, Patrick Bloche, Daniel Boisserie, Christophe Borgel, Florent Boudié, Marie-Odile Bouillé, Christophe Bouillon, Brigitte Bourguignon, Malek Boutih, Kheira Bouziane-Laroussi, Emeric Bréhier, Jean-Louis Bricout, Jean-Jacques Bridey, Isabelle Bruneau, Gwenegan Bui, Sabine Buis, Jean-Claude Buisine, Sylviane Bulteau, Vincent Burroni, Alain Calmette, Jean-Christophe Cambadélis, Colette Capdevielle, Yann Capet, Christophe Caresche, Marie-Arlette Carlotti, Fanélie Carrey-Conte, Martine Carrillon-Couvreur, Christophe Castaner, Laurent Cathala, Jean-Yves Caullet, Christophe Cavard, Nathalie Chabanne, Guy Chambefort, Jean-Paul Chanteguet, Marie-Anne Chapdelaine, Dominique Chauvel, Pascal Cherki, Jean-David Ciot, Alain Claeys, Jean-Michel Clément, Marie-Françoise Clergeau, Romain Colas, David Comet, Philip Cordery, Sergio Coronado, Valérie Corre, Jean-Jacques Cottel, Catherine Coutelle, Jacques Cresta, Pascale Crozon, Frédéric Cuvillier, Carlos Da Silva, Seybah Dagoma, Yves Daniel, Marc-Philippe Daubresse, Jean-Pierre Decool, Pascal Deguilhem, Florence Delaunay, Michèle Delaunay, Guy Delcourt, Carole Delga, Pascal Demarthe, Stéphane Demilly, Sébastien Denaja, Françoise Descamps-Crosnier, Sophie Dessus, Jean-Louis Destans, Michel Destot, Nicolas Dhuicq, Fanny Dombre Coste, René Dosière, Philippe Doucet, Sandrine Doucet, Jeanine Dubié, Françoise Dubois, Jean-Pierre Dufau, Cécile Duflot, Anne-Lise Dufour-Tonini, Françoise Dumas, William Dumas, Jean-Louis Dumont, Laurence Dumont, Jean-Paul Dupré, Yves Durand, Philippe Duron, Olivier Dussopt, Henri Emmanuelli, Corinne Erhel, Sophie Errante, Marie-Hélène Fabre, Alain Fauré, Martine Faure, Olivier Faure, Hervé Féron, Richard Ferrand, Aurélie Filippetti, Geneviève Fioraso, Philippe Folliot, Hugues Fourage, Jean-Marc Fournel, Valérie Fourneyron, Michèle Fournier-Armand, Michel Françaix, Christian Franqueville, Jean-Claude Fruteau, Jean-Louis Gagnaire, Geneviève Gaillard, Yann Galut, Guillaume Garot, Hélène Geoffroy, Bernard Gérard, Jean-Marc Germain, Jean-Patrick Gille, Joël Giraud, Jean Glavany, Yves Goasdoue, Daniel Goldberg, Philippe Gosselin, Geneviève Gosselin-Fleury, Pascale Got, Marc Goua, Linda Gourjade, Laurent Grandguillaume, Estelle Grelier, Jean Grellier, Arlette Grosskost, Edith Gueugneau, Élisabeth Guigou, Chantal Guittet, David Habib, Razzy Hammadi, Benoît Hamon, Mathieu Hanotin, Gilda Hobert, Joëlle Huillier, Christian Hutin, Monique Iborra, Françoise Imbert, Michel Issindou, Éric Jalton, Serge Janquin, Henri Jibrayel, Régis Juanico, Armand Jung, Laurent Kalinowski, Marietta Karamanli, Philippe Kemel, Chaynesse Khirouni, Jacques Kossowski, Jacques Krabal, Bernadette Laclais, Conchita Lacuey, François-Michel Lambert, François Lamy, Anne-Christine Lang, Colette Langlade, Jean Launay, Jean-Luc Laurent, Pierre-Yves Le Borgn', Jean-Yves Le Bouillonnec, Gilbert Le Bris, Anne-Yvonne Le Dain, Jean-Yves Le Déaut, Viviane Le Dissez, Annie Le Houerou, Annick Le Loch, Philippe Le Ray, Jean-Pierre Le Roch, Marie Le Vern, Patrick Lebreton, Michel Lefait, Dominique Lefebvre, Frédéric Lefebvre, Patrick Lemasle, Catherine Lemorton, Christophe Léonard, Annick Lepetit, Arnaud Leroy, Maurice Leroy, Michel Lesage, Bernard Lesterlin, Serge Letchimy, Michel Liebgott, Martine Lignières-Cassou, Audrey Linkenheld, François Loncle, Lucette Lousteau, Victorin Lurel, Jean-Pierre Maggi, Noël Mamère, Jacqueline Maquet, Marie-Lou Marcel, Jean-René Marsac, Philippe Martin, Patrice Martin-Lalande, Martine Martinel, Frédérique Massat, Véronique Massonneau, Sandrine Mazetier, Michel Ménard, Patrick Mennucci, Kléber Mesquida, Jacques Moignard, Paul Molac, Pierre-Alain Muet, Philippe Nauche, Nathalie Nieson, Robert Olive, Maud Olivier, Monique Orphé, Michel Pajon, Luce Pane, Christian Paul, Rémi Pauvros, Germinal Peiro, Hervé Pellois, Jean-Claude Perez, Sébastien Pietrasanta, Christine Pires Beaune, Philippe Plisson, Elisabeth Pochon, Barbara Pompili, Pascal Popelin, Dominique Potier, Michel Pouzol, Régine Povéda, Patrice Prat, Christophe Premat, Joaquim Pueyo, François Pupponi, Catherine Quéré, Valérie Rabault, Monique Rabin, Dominique Raimbourg, Marie Récalde, Marie-Line Reynaud, Pierre Ribeaud, Eduardo Rihan Cypel, Denys Robiliard, Alain Rodet, Marcel Rogemont, Frédéric Roig, Barbara Romagnan, Bernard Roman, Gwendal Rouillard, Jean-Louis Roumegas, René Rouquet, Alain Rousset, François de Rugy, Stéphane Saint-André, Béatrice Santais, Eva Sas, Odile Saugues, Gilbert Sauvan, Gilles Savary, Roger-Gérard Schwartzenberg, Gérard Sebaoun, Gabriel Serville, Fernand Siré, Christophe Sirugue, Thierry Solère, Julie Sommaruga, Suzanne Tallard, Lionel Tardy, Pascal Terrasse, Sylvie Tolmont, Jean-Louis Touraine, Stéphane Travert, Catherine Troallic, Cécile Untermaier, Jean-Jacques Urvoas, Daniel Vaillant, Jacques Valax, Michel Vauzelle, Fabrice Verdier, Michel Vergnier, Philippe Vigier, Patrick Vignal, Jean-Michel Villaumé, Philippe Vitel, Jean Jacques VlodyPaola Zanetti

Extrait

Mesdames, Messieurs, La présente proposition de loi a pour objet de poursuivre le travail engagé en matière de lutte contre le gaspillage alimentaire, après la remise au Premier ministre du rapport de Guillaume Garot : « Lutte contre le gaspillage alimentaire : propositions pour une politique publique ». Il fait aussi suite à la proposition de loi déposée par Jean-Pierre Decool sur le don des invendus alimentaires.

Dans le cadre de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, des amendements sur la lutte contre le gaspillage alimentaire avaient été adoptés à l'unanimité par les députés.

Le Conseil constitutionnel a censuré ces amendements pour des raisons de procédure, au nom du principe de « l'entonnoir ». L'objet de ce texte est de rétablir ces amendements.

Jeudi 27 août 2015, les grandes et moyennes surfaces se sont, pour leur part, engagées à agir, par convention avec le ministère de l'écologie, du développement durable et de...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

44 commentaires :

Le 21/09/2015 à 15:36, Montulé a dit :

Avatar par défaut

ET C'EST POUR QUAND UNE LOI CONTRE LES ÉLUS POLITIQUES POUR LA LUTTE DU GASPILLAGE DE NOTRE ARGENT , DE NOUS LES SANS DENTS ??????!! MRS LES DES PUTES PROFITEZ BIEN DE VOS PRIVILÈGES....... ÇELA NE SAURAIT DURER........

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 22/09/2015 à 10:37, Jacpol (retraité banque) a dit :

avatar

Bonjour,

Il y a, certes, de grandes questions de fond à traiter (rôle des banques, fiscalité, agroalimentaire, laboratoires…emploi, précarité) et qui ne le sont malheureusement que très partiellement mais il y a aussi tout ce qui relève du tracassin quotidien des Français : relations avec EDF/ERDF, avec leurs fournisseurs d'eau, avec leurs assureurs et leurs banques, avec la Poste, la SNCF, avec l'hôpital et les urgences, ...etc.

Soit les contacts efficaces sont devenus impossibles, même par téléphone (faites le 1, le 2, le 3,...le 6, le 7 !!), ou rendus obligatoires par internet, soit l'accueil est formaté avec une seule préoccupation devenue trop évidente : combien ça coûte ? et donc : combien ça rapporte ? Les notions de service et d'intérêt général ont totalement disparu des esprits de ceux dont ce devrait toujours être le crédo. D’autant que la longévité de l’humain s’accroît.

Légalement, une entreprise de service c’est « l’obligation de moyens et le devoir de conseil ». Nous nous en éloignons de plus en plus, depuis 40 ans.

Ce qui est effarant, c'est que les mêmes qui subissent cette dérive dans leur quotidien, se transforment, quel que soit leur niveau, en acteurs obéissants, voire bornés, des consignes édictées, dès qu'ils se retrouvent, le matin, plongés dans leur milieu professionnel !!

Evidemment, le déséquilibre profond du marché du travail est la première cause de cette discipline de sauvegarde adoptée par la quasi totalité des salariés.

Pour avoir vécu la dérive profonde de la notion de service au sein des établissements bancaires, je suis consterné par l'incapacité des responsables politiques de gauche à renverser la tendance générale avec détermination.

Ce qui devrait pourtant emporter l'adhésion par l'espoir retrouvé de la population dans son ensemble.

Vous qui cherchez désespérément des voix, réfléchissez !

Car au-delà des salariés que l'on oppose à dessein aux autres professions (artisans, commerçants, professions libérales, agriculteurs..), ces dernières comprendraient rapidement que le mieux être des salariés (fonctionnaires ou non : encore une querelle orchestrée) se traduirait automatiquement par une amélioration du nombre de leurs prestations et une augmentation de leur chiffre d'affaires.

Alors que l'accumulation de plus en plus de moyens entre une infime minorité d'agents économiques ne favorise que la spéculation et les déséquilibres sociaux économiques profonds.

Au lieu de se perdre en querelles qui s'avèrent de plus en plus stériles pour le rétablissement de la dignité de tous les citoyens, il serait temps que la gauche dans son ensemble s'entende d'urgence sur l'essentiel. La méfiance et le désintéressement de plus en plus d'individus pour la chose politique comportent un risque majeur pour la démocratie.

Syndrome des années 30 ?

Mais Bruno, Benoît, Manuel, Emmanuel, François et les autres savent tout cela.

Alors pourquoi tant de frilosité à réformer ? Les pressions ? Ah ! Oui, les pressions.

Seule solution, donc : « aux armes, citoyens !! » ..C’est une image.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 17/12/2015 à 08:14, Librexpression a dit :

Avatar par défaut

La LIBERTÉ n' est pas Sharia , l'EGALITE est celle des femmes et des hommes , la FRATERNITÉ n' est pas frères musulmans ...... Pourtant des difficultés s' installent dans notre pays , Brassens qui raillait les religieux était rigolard et tout le monde aimait . Aujourd'hui nous ne sommes plus dans cette laïcité , les intégristes comme en Angleterre ont des TRIBUNAUX ISLAMIQUES ...????? AVEZ VOUS PRÉVU ce genre de lois à venir ?

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 12/01/2016 à 13:15, FLEURY Francine a dit :

Avatar par défaut

oui il faut prévoir.....; le monde musulman ne connaît ni ne comprend la laÏcité qui ne veut rien dire pour eux, d'ailleurs n'oublions pas que nous perdons notre histoire avant tout chrétienne.A force de laîcité, nous nous faisons imposer la religion musulmane!

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 15/03/2016 à 00:54, 138r (Cinéaste) a dit :

Avatar par défaut

Bravo pour ces commentateurs qui disent bien tout haut ce que tous pensent tout bas. Cependant, l'Islam en soi n'est pas à éradiquer, mais à en éduquer et canaliser ses adeptes, les obliger à respecter nos lois et surtout nos coutumes tant qu'ils sont satisfaits de rester et vivre dans notre pays. Mais ça, c'est une autre histoire qui tient probablement de l'impossible. Ne rêvons pas trop. Vive Utopia !!!

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 19/04/2016 à 15:55, Mooom a dit :

Avatar par défaut

"les obliger à respecter nos lois et surtout nos coutumes tant qu'ils sont satisfaits de rester et vivre dans notre pays". La formulation n'est pas bonne. Attention, il ne faut pas tomber dans le piège. La plupart des musulmans SONT français. Il ne s'agit pas de se poser la question de s'ils doivent rester ou pas de notre pays, car ils sont français et citoyens.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 20/04/2016 à 15:03, laïc a dit :

Avatar par défaut

S'ils sont citoyens, ils font passer les lois de la République avant celles de leur religion, et ils ne font pas du difficultés pour manger du porc à cantine scolaire s'il y a du porc au menu.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 20/04/2016 à 18:24, Dzogchen a dit :

Avatar par défaut

Quand allez-vous comprendre que toute les religions du monde, toutes les communautés du monde, toutes les sociétés du monde peuvent s'intégrer à la société Française qui est libre et respectueuse des droits de l'homme. Mais malheureusement pas l'Islam. L'Islam et les Musulmans ne sont malheureusement pas intégrables car ils refusent cette intégration, leur religion et leur Charia leur enseignent qu'ils sont supérieurs à tous les autres Êtres Humains sur terre, et qu'ils obéissent aux lois divines, pas aux lois des hommes, la charia interdit l'assimilation à un autre peuple. So certains le font, cela signifie qu'ils ne sont plus musulmans et comme la religion leur interdit de sortir de cette foi, elle a prévu de lancer une fatoua qui demande à tout musulman de tuer celui ou celle qui sort de la religion Musulmane, pour les autres, leur religion et leur charia sont les deux choses les plus importantes.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 21/04/2016 à 16:30, Mooom a dit :

Avatar par défaut

Je dis simplement qu'ils sont citoyens, c'est un fait, ils ont une carte d'identité comme vous et moi. Après le comportement de chaque personne relève de sa responsabilité.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 21/04/2016 à 17:02, laïc a dit :

Avatar par défaut

Responsabilité qui doit être sanctionnée par la loi lorsque le comportement attendu n'est pas conforme aux lois du pays. L’État n'a pas à considérer la religion des citoyens pour leur faire des passe-droits, qui minimiseraient justement leur responsabilité au nom de leur religion, que L’État n'a pas à prendre en compte, répétons-le pour le énième fois.

Faire des passe-droits religieux de la part de L’État revient alors à nier la citoyenneté du Français "musulman", puisque la responsabilité inhérente à la qualité de citoyen, qui détermine celle-ci, n'est plus alors prise au sérieux. Le citoyen n'est plus vu comme citoyen français "stricto sensu", mais comme citoyen musulman, et le code de l'indigénat n'est plus d'actualité.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 02/05/2016 à 23:52, chb17 a dit :

Avatar par défaut

@ Laïc "pas du difficultés pour manger du porc à cantine scolaire s'il y a du porc au menu"

Votre parti pris vous égare: je crains que votre idée ne soit d'interdire l'utilisation de la cantine aux gens qui ont l'audace de professer une religion... arabe. Que faites-vous d'un citoyen végétarien ? D'un allergique aux laitages, ou aux fraises ? Rappel : la laïcité ne reconnait ni n'interdit aucun culte, si consensuel ou si bête soit-il.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 04/05/2016 à 10:40, laïc a dit :

Avatar par défaut

@chb17

Ce n'est pas mon idée, c'est celle de la République laïque : ne pas faire de discrimination religieuse ou autre dans l'accès à un service public. Et pourquoi voulez-vous que je m'en prenne davantage à certaine origines plutôt qu'à d'autres ?

Par ailleurs, l'enfant n'est pas végétarien de son propre fait, ce sont ses parents qui le poussent vers cette voie dangereuse pour la santé, car toutes les études ont prouvé que l'absence de viande mène à la malnutrition, et ce n'est pas ce que la République veut pour ses enfants, d'autant que ce n'est le plus souvent qu'un végétarisme de façade, car dès que l'enfant aura évité le porc à la cantine par ce stratagème, il ne manquera pas de manger de la viande halal le soir chez lui. Il ne faut pas non plus prendre les citoyens pour des idiots, on sait bien que les mairies qui pratiquent le menu végétarien le font pour complaire aux populations musulmanes qui ne veulent pas que leurs enfants mangent du porc à la cantine. Elles le reconnaissent d'ailleurs elles-mêmes, voir la proposition de loi cherchant à instituer un menu végétarien obligatoire dans toutes les cantines de la République. Les députés qui veulent contourner la laïcité n'ont pas de légitimité à représenter la nation française, ils trahissent la cause de la République et de l'intégration, sans laquelle il n'y a pas de société viable. Ce sont eux les véritables propulseurs du FN et de tous les extrémismes autant religieux que politiques.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 04/05/2016 à 17:44, chb17 a dit :

Avatar par défaut

Souhaitez-vous, Laïc, une déscolarisation massive de ces enfants que vous ne trouvez pas républicains, pas assez français ? Ou alors faut-il créer un réseau d'établissements halal (qatari, saoudien?) en marge de la République ? On multiplierait alors les attentats pour cent ans, si on les laissait quasiment se préparer dans des maternelles jihadistes. Cela, alors que pour les horreurs récentes sont incriminés d'anciens élèves de la communale, qui y ont sûrement mangé du 'porc républicain'.

Je suis sûr qu'on se trompe d'ennemi en accusant l'islam de tous les maux de la France, comme on a tort d'accuser les migrants - et aussi les français de « minorités visibles » ! - de piquer nos jobs et nos allocs. Le chômage est un phénomène mondial, qu'il faudrait combattre ici sérieusement au lieu de diaboliser les habituels boucs émissaires.

Le fait est que dans l'histoire, la crise et la montée vers la guerre alimentent la xénophobie et vice-versa. Cette xénophobie n'empêchait pas de mobiliser les tirailleurs sénégalais et autre chair à canon importée des colonies, et de les maltraiter sitôt la paix regagnée.

Sommes-nous donc « en guerre », comme l'a déclaré F. Hollande ? L'appauvrissement galopant en Europe 'civilisée' sera-t-il mieux maîtrisé en resserrant les boulons anti-religion ?

Quant aux végétariens, je ne les mentionnais que pour écarter la polémique sur le menu halal, et patatras vous y revenez en accusant... les musulmans d'être de faux 'vegan'. Si je ne m'abuse, il y a comme de l'animosité sectaire

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 04/05/2016 à 22:52, laïc a dit :

Avatar par défaut

Cette question sur la déscolarisation massive des enfants pour cause de religion, pourquoi ne la posez vous pas à ceux qui excluent les filles voilées si elles n'ôtent pas leur foulard en entrant à l'école ? En plus, dans le cas du porc, l'exclusion des enfants musulmans ne concerne que la cantine, pas leur présence en classe, alors que pour le foulard islamique, les filles sont exclues à la fois de la cantine et des cours, si elles n'obtempèrent pas à l'ordre de la République d'enlever leur foulard, mais ça ne vous pose apparemment pas de problème...

Donc deux poids deux mesures.

C'est au contraire le fait de faire des menus séparés qui va créer les conditions de l'intégrisme radical qui mène au djihadisme. Et bien sûr il n'est pas question d'autoriser la création de maternelles musulmanes, car l'enfant doit être éduquer selon les normes européennes, pas selon les normes d'une religion qui n'en a que faire.

Je n'accuse pas l'islam de tous les maux, je demande seulement que la loi républicaine soit appliquée en France. Si elle ne l'est pas, si on laisse se développer les passe-droits aux musulmans, la situation ira en s'empirant dans les prochaines années. Il faut agir pendant qu'il en est encore temps. Le temps des reculades doit s'achever définitivement, c'est la sécurité autant physique que morale de nos enfants qui se joue ici et maintenant.

Pour ce qui est du contournement de la laïcité par le végétarisme, c'est l'évidence, même dans la proposition de loi en faveur du végétarisme dans les écoles ils reconnaissent que cette loi a une portée religieuse indéniable, et on comprend qu'elle est là principalement pour que les enfants musulmans puissent manger des repas sans viande non halal, ce que ne permettaient pas les doubles menus, pourtant si permissifs, mais pas encore assez... Avec l'islam, c'est toujours plus, on ne sait pas où ça va s'arrêter. Ainsi, les faux républicains font toujours plus en faveur de l'intégrisme, mais les Français ne se font plus abuser. Ils savent distinguer le vrai du faux, l'ère des sempiternels mensonges politiciens touche à sa fin. Et je ne vois pas l'intérêt pour vous de les soutenir, puisque vous n'êtes pas politicien. Ah oui, il faut être permissif avec les musulmans parce qu'ils sont opprimés en Palestine, belle argumentation, mais on est en France, on s'en fout de la Palestine, c'est du hors sujet, d'autant plus que les juifs ne mangent pas non plus de porc, la loi doit s'appliquer pour toutes et tous sans discrimination, là est la vérité juridique française, et là est la base de l'égarement politicien que rejette les Français.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 05/05/2016 à 10:57, chb17 a dit :

Avatar par défaut

"les faux républicains font toujours plus en faveur de l'intégrisme" : malheureusement je suis d'accord, et dénonce en effet le soutien de l'OTAN aux pseudo rebelles démocrates, à travers lesquels notre néo colonialisme a détruit entre autres la Libye et la Syrie. Il y a aussi la décoration accordée par le Président, en notre nom mais en catimini, à un ponte théocratique.

Le problème du voile, élément de discorde, devrait à mon avis être résolu par un peu de tolérance : plutôt permettre aux filles voilées, via le lycée de la République, une possible ouverture d'esprit (nos grands-mères se sont modernisées de ce point de vue il y a moins d'un siècle).

Dire "on s'en fout de la Palestine" c'est faire l'autruche quand les relations avec Israël sont si prégnantes en France, dans l'UE, et dans la motivation des jihadistes (on ne s'en fout pas de ceux-là, rassurez-moi).

Les "les normes européennes" d'éducation, dites-nous d'abord ce que ça veut dire avant de les faire appliquer au fi de toute laïcité : le catholicisme intégriste ? Google-Cola-Hollywood ? Le million d'euros pour tous -via loto ou vente d'armes- ?

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 05/05/2016 à 12:26, laïc a dit :

Avatar par défaut

Dans l'application du droit français, je suis désolé, on s'en fout et contrefout de la Palestine. Le droit français n'a pas à être apprécié en fonction de ce qu'il se passe en Palestine. Il faut faire un barrage rigoureux entre ce qu'il se passe en France et à l'étranger, sinon il n 'y a plus de droit français.

Les normes européennes, ce sont les droits de l'homme et la laïcité, du moins pour la France, car les autres pays européens refusent partiellement la laïcité, d'où d'ailleurs certains problèmes avec les autres pays européens.

Certes l'Europe n'est pas parfaite, mais ce n'est pas une raison pour favoriser le développement de ce qui est encore moins que parfait, on ne remplace pas moyen par super nul, c'est contre productif et régressif.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 05/05/2016 à 12:38, laïc a dit :

Avatar par défaut

D'ailleurs, en ce qui concerne le voile islamique, il ne fait pas mystère que la plupart des intellectuels français qui ont agi contre le foulard à l'école dès 1989 ont agi en pensant à la Palestine, au conflit israëlo-palestinien, en voyant dans le foulard islamique un symbole du soutien à la Palestine, ce qu'ils ou elle n'ont pas supporté, introduisant de ce fait une conception de la laïcité prenant en compte la visibilité religieuse alors que la laïcité, c'est tout l'inverse : acceptation de toutes et tous à l'école sans distinction de religion, et donc sans prendre en compte la visibilité de la religion sur l'élève. (non reconnaissance des cultes)

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 05/05/2016 à 22:56, chb17 a dit :

Avatar par défaut

Laic, bonjour.

Le droit français et la Palestine sont au moins liés par la circulaire Alliot Marie (-Valls) qui réprime le BDS en piétinant allégrement les DDH.

Le foulard islamique n'a rien à voir avec la laïcité de 1905, qui tolérait cela comme elle tolérait les cornettes et soutanes. A l'époque, les femmes décentes se couvraient la tête à l'église et bien sûr dans la rue ; d'ailleurs cherchez la Vierge Marie, c'est rare de la trouver 'en cheveux'. Le rejet du hijab est plus lié au racisme anti arabe, revenu chez nous à la faveur de la crise économique. Pendant ce temps, pas de chance, le voile musulman est revenu à la mode dans des contrées précédemment laïcisées comme la Tunisie ou la Turquie (dont les dames ont voté avant les nôtres). Que ce soit par militantisme ou par refuge vers des valeurs qui divergent d'avec celles que nous chérissons, c'est un élément de la fameuse 'guerre de civilisation' si utile aux marchands d'armes.

A propos de valeurs, celles de l'UE me semblent se limiter à celle de l'argent. Punition-spoliation de la Grèce (pays frère en UE??), bellicisme à la remorque de l'OTAN, exploitation du salarié le moins cher au détriment des autres, forteresse Schengen qui sous-traite à Erdogan après Kadhafi le rôle de kapo anti pauvre (à moins que les 6 milliards ne soient qu'une contribution à la guerre contre Assad?), secret du TAFTA tout sauf démocratique, troïka substituée à la souveraineté populaire : il y a du progrès à faire avant de pouvoir mettre en avant des valeurs dignes d'entrer à l'école.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 05/05/2016 à 23:49, chb17 a dit :

Avatar par défaut

Une citation sur le voile islamique :

il y a peu encore, les chrétiennes avaient la tête couverte d'une mantille dans les églises. Dans la langue douala, on a même traduit le mot "religion" par "ebassi", qui signifie "petit fichu", parce que les missionnaires demandaient aux femmes d'en mettre un dans les lieux de culte. C'est depuis les années 1960, quand les religieuses ont ôté leurs cornettes ou leurs voiles, que l'on a commencé à revoir des voiles islamiques dans nos villes. De même, c'est au moment où l'on ne fait plus le Carême que le Ramadan apparaît. Autrement dit, la confession musulmane occupe l'espace religieux déserté par le christianisme qui a cherché à gommer les signes de différence pour mieux s'enfouir dans la pâte humaine.

Est-ce à dire que, si le christianisme occupait davantage cet espace religieux, l'islam serait moins visible ?

La visibilité religieuse réapparaît au moment où on avait essayé de la gommer. Si les chrétiens ont souhaité atténuer les signes de visibilité, c'est en raison de l'évolution de la société occidentale. Il y a trente ans, dans nos banlieues, pas une seule jeune fille n'aurait osé porter le voile, car le Parti communiste y faisait régner l'ordre et la discipline. Depuis le déclin du communisme, il a bien fallu trouver une idéologie qui puisse mobiliser les populations fragilisées.

L'islam est l'idéal des pauvres. C'est pourquoi le stigmatiser risquerait d'être interprété comme un combat des nantis contre les jeunes filles de condition modeste. Cela ne signifie pas qu'il faut tout autoriser, pas plus le voile sur la tête que le nombril à l'air. Mais la question de la tenue vestimentaire peut difficilement faire l'objet de mesures législatives uniformes alors que des émissions télévisées promeuvent une grande liberté d'expression. "C'est mon choix", disent ces jeunes filles voilées, en référence à une célèbre émission du service public...

Odon Vallet, Décembre 2003

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 07/05/2016 à 11:44, laïc a dit :

Avatar par défaut

"C'est mon choix", disent ces jeunes filles voilées, en référence à une célèbre émission du service public..."

C'est surtout le choix de leur famille, sous influence de l'imam stupide et pro-palestinien qui officie dans la mosquée du coin financée par la commune à coup de bail emphytéotique. Et si elles n'obtempèrent pas, c'est privation de sortie et engueulades sévères...

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 07/05/2016 à 15:22, chb17 a dit :

Avatar par défaut

Le choix de leur famille, certes, ou le choix d'autres personnes de leur entourage au grand dam de la famille (bon, qui n'est pas sous influence quelque part, d'une façon positive ou non?). Mais aussi un choix personnel.

Il n'en reste pas moins que la stigmatisation du menu sans porc ou du voile contribue à la radicalisation des deux parties, et substitue à l'intégration républicaine en panne un chemin qui peut mener au jihadisme guerrier. Les services secrets occidentaux en connaissent un rayon là dessus, qui ont exploité le filon en Afghanistan et ailleurs. Ainsi les avatars d'al Qaeda sont-ils utilisés pour en finir avec la république syrienne : al Nosra a beau être un groupe terroriste patenté, c'est pour le compte de ses filiales que des membres de l'OTAN tentent de mobiliser encore leur opinion pour la rébellion démocratico-chariesque à Alep, à grands coups de fourniture (illégale) d'armements et de propagande à visage humanitaire. Ca va plus loin que "l'imam stupide et pro-palestinien qui officie dans la mosquée du coin"...

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 07/05/2016 à 15:39, laïc a dit :

Avatar par défaut

Avec tous les renoncements à la laïcité que la République a faits depuis déjà deux décennies, il ne devrait plus y avoir d'intégrisme du tout en France, et on ne devrait enregistrer aucun départ vers la Syrie... Or c'est tout le contraire qui se passe : plus on donne d'avantages à l'islam, contre la laïcité, plus l'intégrisme djihadiste se développe. C'est une donnée expérimentale incontournable que je mets en évidence.

Donc la voie de la bonté avec l'islam est une impasse manifeste prouvée. Il faut en finir avec les doubles menus, la circoncision, les carrés confessionnels, la France n'est pas une République communautariste : il faut serrer la vis maintenant, ou demain ce sera trop tard.

Quant à l'étranger, il fait chaque jour la preuve que le développement de l'islam religieux mène à la guerre politique et à l'asservissement de la femme, avec toujours plus de voiles islamiques, de la part de filles qui "ont fait le choix de le porter"... le choix sous la menace des fous religieux. Libérons-les de ce choix imposé par la violence et la bêtise humaine.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 07/05/2016 à 22:15, chb17 a dit :

Avatar par défaut

Décidément, laïc, votre bonté résiduelle se satisferait d'un humanisme à la BigBrother, Torquemada, Staline (et de "laïcité" sectaire)? Pourvu qu'on ne vous rencontre pas un jour où vous seriez pris de boisson !

En deux décennies, parallèlement à la xénophobie d'extrême droite qui en Europe envahit le peuple (ptit vain) blanc à l'occasion de sa déchéance économique et citoyenne, il faut reconnaître que la diplomatie française (ex "pro arabe", maintenant pro Qatar-Saoud-Bibi) s'est alignée sur le Dr Folamour et les fadas de Wall Street. Tout ça nous concocte une dernière guerre mondiale, où les différents bons dieux auront du mal à trier leurs ouailles qui auront décidé de s'entre-épurer définitivement. Mais à qui Trump et Juppé pourront-ils serrer la vis alors si les contribuables, les blés et les ciboires sont en cendres ?

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 08/05/2016 à 09:32, laïc a dit :

Avatar par défaut

Pour ma part, je ne suis pas un "laïc sectaire", puisque je ne prends pas comme prétexte la laïcité pour interdire les signes religieux à l'école. Et d'ailleurs vous avez pu remarquer que les plus intransigeants contre le voile à l'école, sous prétexte de laïcité enfreinte, genre Valls, étaient subitement muets pour interdire les doubles menus ou la circoncision, preuve que quelque chose ne tourne pas rond dans leur tête, et qu'ils font du foulard un élément exclusif de lutte contre l'islam, en oubliant tout le reste. On pourrait ainsi sur le point du foulard les suspecter d'islamophobie, puisque l'analyse pointue de la laïcité prouve qu'elle ne peut être retenue à charge contre les signes religieux, ce qu'ils refusent obstinément de comprendre pour mieux agir dans l'intérêt de leur objectif partisan...

La laïcité devient ainsi sectaire, mais uniquement contre le voile, tandis que la laïcité normale, légale, garante de la république des droits de l'homme, est inexistante, incomprise, rejetée.

L'absence de bonté n'est pas sadisme anti-religieux, je vous rassure, mais je ne suis pas maso non plus, je ne vois pas l'intérêt d'aider à développer une religion qui se retournera un jour ou l'autre contre ceux ou celles qui l'ont aidée à se développer. Il faut être réaliste.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 09/05/2016 à 14:20, laïc a dit :

Avatar par défaut

"Mais à qui Trump et Juppé pourront-ils serrer la vis alors si les contribuables, les blés et les ciboires sont en cendres ?"

Il faut serrer la vis ici et maintenant justement pour que les contribuables, les blés et les ciboires de demain ne soient pas en cendres...

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 10/05/2016 à 22:20, chb17 a dit :

Avatar par défaut

Des cendres et des tours de vis...

Pour le moment, si « nous sommes en guerre », selon déclaration du Président, ce n'est que marginalement contre une religion sectaire, c'est plutôt aux côtés des musulmans saoudites et qataris. Outre les massacres au Yemen, les saoudiens sont justement parmi les plus sectaires et amis des terros, et notre diplomatie les aide à développer leur charia chez nous.

Nous sommes aussi en complicité avec les Turcs qui, de leur côté tuent des Kurdes et des Syriens. Or nous (l'UE) finançons Erdogan, en plus, à coups de trois milliards d'euros par an. C'est notre propre bellicisme direct ou indirect qu'il convient de faire cesser avant que nos mirifiques ventes d'armes, comme au Sahel, ne se retournent contre nous. Avant que nos propres concitoyens à qui on voudrait faire engloutir du saucisson de force ne se rebiffent méchamment.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 11/05/2016 à 07:14, laïc a dit :

Avatar par défaut

Il ne s'agit pas de leur faire engloutir du saucisson de force, il s'agit de leur demander de manger les plats qu'on leur sert ou de ne plus venir à la cantine. Il y a le choix, la force, c'est quand il n'y a pas le choix.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 11/05/2016 à 15:41, Dom2015 a dit :

Avatar par défaut

Laic, à vous lire, vous êtes aussi radical dans vos pensées que les intégristes religieux... Les enfants ne choississent pas de manger ou non du porc, c'est à la base un choix de leurs parents. Donc priver les enfants de cantine est juste une double peine et anti-intégration. C'est une forme d'exclusion d'une partie de la société dès le plus jeune âge, une inégalité flagrante et injuste car il ne l'ont pas choisi donc au final un risque de blessure narcissique. Et c'est bien à cause de position radicale comme la votre sur ce sujet donné qui crée des communautarismes. Si une partie de la population se sent rejetée, elle se renferme sur elle même et cela crée l'effet inverse de l'intégration.

Une fois encore votre raisonnement ne concerne que vous mais votre esprit a l'air bien étroit et bien rempli de préjugés négatifs.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 11/05/2016 à 15:45, Dom2015 a dit :

Avatar par défaut

Laic "ce n'est pas ce que la République veut pour ses enfants"... Ah vous vous exprimez pour la République maintenant ? Ou peut être etez vous la République à vous tout seul ?!!! Ouvre les yeux..et votre capacité à entendre le raisonnement et opinions des autres.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 11/05/2016 à 17:11, laïc a dit :

Avatar par défaut

"votre capacité à entendre le raisonnement et opinions des autres."

Très drôle, et ils sont où vos raisonnements et vos opinions, à part essayer de me critiquer ?

Honnêtement si je n'intervenais pas par mes commentaires, lors des séances en hémicycle notamment, ce serait le vide intersidéral, on ne peut pas dire que les autres internautes interviennent beaucoup, ce que je regrette. Pourtant ce site, vraiment très bien, est là pour donner la parole à toutes et tous, il ne faut pas hésiter, et il faut savoir utiliser les avancées démocratiques lorsqu'elles existent. Reprocherez-vous à ce site, "nos députés", d'exister, de donner la parole aux citoyens, car seule la parole issue du suffrage universel aurait le droit de s'exprimer et d'être entendue ?

Et où est la légitimité des députés à être la République à eux-seuls ? Tout le monde peut être la République, il suffit d'être honnête et clairvoyant, ce qui n'est pas donné à tout le monde, surtout dans le microcosme politicien obnubilé par la défense des intérêts particuliers et communautaristes.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 11/05/2016 à 17:20, laïc a dit :

Avatar par défaut

"Les enfants ne choisissent pas de manger ou non du porc, c'est à la base un choix de leurs parents."

Et alors, en quoi le choix religieux des parents devrait-il s'imposer sur les lois de la République ? Et si les parents ne veulent pas que leurs enfants entendent en cours l'égalité en droits des garçons et des filles, il va falloir aussi s'incliner ? Non mais je rêve, il faut bien sûr dire non aux parents qui veulent radicaliser leurs enfants par le moyen du refus systématique et religieux du cochon à la cantine. La liberté est le fruit d'une lutte, si l'on refuse la lutte, alors on est sûr que la liberté de conscience perdra en fin de compte. Couchez-vous devant les revendications religieuses des parents, et vous verrez le monde de malheur que vous aurez demain. Mais je ne veux pas de ce monde, et donc je résiste, et j'invite tous les Français responsables à faire de même, pour la République et ses valeurs.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 13/05/2016 à 12:08, Justin_Citoyen a dit :

Avatar par défaut

Bonjour à toutes et à tous,

Moi, je suis choqué par ces élus socialistes qui se sont élevés contre la volonté -supposée ou réelle- de Sarkozy de "bombarder" son fils à la tête de l'EPAD (Défense). Ces mêmes socialistes qui s'érigent en Parangon de la Vertu pratiquent la même méthodologie. Le copinage est le principe pour s'attribuer les mandats électifs et les postes de la fonction publique territoriale. Un temps, son père avait utilisé son pouvoir de président de région pour attribuer le poste de directeur des services informatiques de la Région à son gendre, petit ami de Marie LE VERN. Et, là, ont peux voir -encore une fois- comment les élus socialiste haut-normands s'attribuent les postes dans les collectivités territoriales de Seine-Maritime. http://www.paris-normandie.fr/detail_article/articles/3548042/le-conseil-monte-en-temperature#

Je pose une question : en quoi la conseillère départementale Marie LE VERN, également député serait-elle plus compétente pour occuper un poste à la CREA (Agglo de Rouen) alors qu’elle ne possède pas les qualifications nécessaires pour occuper ce poste ni le temps ? Est-ce que Marie LE VERN bénéficierait de journées plus longues que les 24 heures allouées au commun pour pouvoir s'occuper efficacement des différentes missions dont elle a la charge ?

J’ai bien une petite idée sur le sujet qui viserait plutôt à occuper des postes dans les collectivités territoriales pour renflouer avec de l'argent public les caisses de la fédération socialiste de Seine-Maritime ?

Sinon, il faut nous expliquer comment, Marie LEVERN pourrait justifier -à défaut de qualification et de temps- ses compétences et cette capacité à travailler beaucoup. Deux certitudes, elle n’a pas a pas obtenu sa licence en droit à Assas, et elle ne dispose pas du temps nécessaire pour remplir convenablement toutes ses missions.

A l’heure de son banquet républicain, il serait bien qu'elle s'explique sur ce point!

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 13/05/2016 à 13:33, Justin_Citoyen a dit :

Avatar par défaut

onjour à toutes et à tous,

Moi, je suis choqué par ces élus socialistes qui se sont élevés contre la volonté -supposée ou réelle- de Sarkozy de "bombarder" son fils à la tête de l'EPAD (Défense). Ces mêmes socialistes qui s'érigent en Parangon de la Vertu pratiquent la même méthodologie. Le copinage est le principe pour s'attribuer les mandats électifs et les postes de la fonction publique territoriale. Un temps, son père avait utilisé son pouvoir de président de région pour attribuer le poste de directeur des services informatiques de la Région à son gendre, petit ami de Marie LE VERN. Et, là, ont peux voir -encore une fois- comment les élus socialiste haut-normands s'attribuent les postes dans les collectivités territoriales de Seine-Maritime. http://www.paris-normandie.fr/detail_article/articles/3548042/le-conseil-monte-en-temperature#

Je pose une question : en quoi la conseillère départementale Marie LE VERN, également député serait-elle plus compétente pour occuper un poste à la CREA (Agglo de Rouen) alors qu’elle ne possède pas les qualifications nécessaires pour occuper ce poste ni le temps ? Est-ce que Marie LE VERN bénéficierait de journées plus longues que les 24 heures allouées au commun pour pouvoir s'occuper efficacement des différentes missions dont elle a la charge ?

J’ai bien une petite idée sur le sujet qui viserait plutôt à occuper des postes dans les collectivités territoriales pour renflouer avec de l'argent public les caisses de la fédération socialiste de Seine-Maritime ?

Sinon, il faut nous expliquer comment, Marie LEVERN pourrait justifier -à défaut de qualification et de temps- ses compétences et cette capacité à travailler beaucoup. Deux certitudes, elle n’a pas a pas obtenu sa licence en droit à Assas, et elle ne dispose pas du temps nécessaire pour remplir convenablement toutes ses missions.

A l’heure de son banquet républicain, il serait bien qu'elle s'explique sur ce point!

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 13/05/2016 à 13:51, Justin_Citoyen a dit :

Avatar par défaut

Bonjour à toutes et à tous,

Un peu dans la même veine. Quand les socialistes respecteront-ils les lois qu'ils votent? Je veux parler du cumul des mandats qui génère un gaspillage d'argent public.

Comment ne pas être choqué par ces élus socialistes qui -au nom de la démocratie- se sont élevés contre la volonté -supposée ou réelle- de Sarkozy de "bombarder" son fils à la tête de l'EPAD (Défense). Comme eux, j'étais hostile à cette démarche du président de la République. Mais, ces mêmes socialistes qui s'érigent en Parangon de la Vertu pratiquent la même méthodologie sarkozienne. Le copinage constitue le principe pour s'attribuer non seulement les mandats électifs, mais également les postes de la fonction publique territoriale. Un temps, le père de la député, avait utilisé son pouvoir de président de région pour attribuer le poste de directeur des services informatiques de la Région à son gendre, petit ami de Marie LE VERN. Et, là, ont peux voir -encore une fois- comment les élus socialiste haut-normands s'attribuent les postes dans les collectivités territoriales de Seine-Maritime. http://www.paris-normandie.fr/detail_article/articles/3548042/le-conseil-monte-en-temperature#

Je pose une question : en quoi la conseillère départementale Marie LE VERN, également député serait-elle plus compétente pour occuper un poste à la CREA (Agglo de Rouen) alors qu’elle ne possède pas les qualifications nécessaires pour occuper ce poste ni le temps ? Est-ce que Marie LE VERN bénéficierait de journées plus longues que les 24 heures allouées au commun pour pouvoir s'occuper efficacement des différentes missions dont elle a la charge ?

J’ai bien une petite idée sur le sujet qui viserait plutôt à occuper des postes dans les collectivités territoriales pour renflouer avec de l'argent public les caisses de la fédération socialiste de Seine-Maritime ?

Sinon, il faut nous expliquer comment, Marie LEVERN pourrait justifier -à défaut de qualification et de temps- ses compétences et cette capacité à travailler beaucoup. Deux certitudes, elle n’a pas a pas obtenu sa licence en droit à Assas, et elle ne dispose pas du temps nécessaire pour remplir convenablement toutes ses missions.

A l’heure de son banquet républicain, il serait bien qu'elle s'explique sur ce point!

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 20/05/2016 à 16:17, perret (commerçante) a dit :

Avatar par défaut

Bonjour à toutes et à tous,

L'Islam devient un problème récurant dans le monde entier.

Nous n'entendons pas parler du bouddhisme ni des autres religions.

Ouvrons les yeux , afin de nous apercevoir que les hommes , qu'ils soient

de convictions politiques différentes se déchirent à cause de l'Islam.

Les long commentaire ne serve à rien , il faut surtout passer à l'action.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 20/05/2016 à 17:28, chb17 a dit :

Avatar par défaut

Vous êtes tombée dans le panneau, Mme perret (commerçante), en reprenant à votre compte la nécessité d'action contre l'islam. Certains musulmans aussi : on appelle cela conflit inter communautaire depuis que les colonialistes ont trouvé pratique d'affaiblir les colonisés en exacerbant certaines oppositions entre eux. La Grande Bretagne a beaucoup joué là-dessus, en Irak ou en Libye (où BHL et Sarko ont finement introduit la charia), et la communauté internationale OTAN s'en sert en Syrie en ignorant que l'armée syrienne est constituée surtout de sunnites mais aussi d'alaouites, de catholiques, de chiites etc.

Diviser pour mieux régner, attiser les peurs et les haines, on connaît ça comme un moyen pour les élites de gouverner même si elles sont impopulaires et parjures. Et il faudrait virer les musulmans, qu'on était si contents de trouver en 1915, en 1944, pendant les « 30 glorieuses » ?

Pendant ce temps, la France commerce avec des dictatures, et parmi elles les plus puissantes sont des piliers (faussement) religieux : Arabie Saoudite, Israël... Et le Qatar est champion de France !

Que proposez-vous en terme d'action ? Liquider une certaine foi, est-ce possible techniquement ? Cela apportera-t-il la prospérité et la paix aux survivants, quand le retour de la xénophobie se traduit par de terribles attentats ?? Alors que les capitaux et les biens de consommation circulent librement, devra-t-on aussi interdire la chrétienté en Chine, au Moyen-Orient ou en Afrique, pour mieux régler le chacun chez soi ? Quel territoire réserver aux athées ?

A propos de gaspillage, il s'agirait alors de gabegie de cruauté et d'armements et de vies humaines plutôt que de nourriture perdue (objet de cette page).

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 20/05/2016 à 22:37, laïc a dit :

Avatar par défaut

"qu'on était si contents de trouver en 1915, en 1944,"

Les Arméniens étaient beaucoup moins contents de trouver des musulmans en face d'eux en 1915, puisque vous rappelez cette terrible année. Et la Turquie était notre ennemie, elle a aidé l'Allemagne dans son effort de guerre contre nous pendant la première guerre mondiale.

Quant à 44, je vous rappelle que l'Allemagne nazie avait formé des bataillons SS composés de musulmans bosniaques. Et que dire du grand mufti de Jerusalem qui conseilla Eichmann pour la déportation et l'extermination de 3000 jeunes juifs de Pologne ?

Donc des musulmans il y en avait dans tous les camps. N'allons ainsi pas trop vite en appelant l'histoire à témoin pour départager les camps.

C'étaient les musulmans d'Afrique du Nord ou d'Afrique subsaharienne qui nous ont prêté main forte, mais pas tous les musulmans de la planète, loin s'en faut. Et en quoi une mosquée salafiste peut-elle se réclamer du seul héritage glorieux des combattants d'Afrique, en occultant tout le reste ?

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 21/05/2016 à 01:49, chb17 a dit :

Avatar par défaut

" Donc des musulmans il y en avait dans tous les camps ".

Ca vaut pas le coup de souhaiter les pogromiser tous, finalement.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 21/05/2016 à 13:06, laïc a dit :

Avatar par défaut

Passer à l'action ne signifie pas forcément "pogromiser", vous avez une vision fort tragique et dramatique de l'action en politique...

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 23/05/2016 à 15:48, laïc a dit :

Avatar par défaut

Pour plus de précisions sur l'apport de l'islam à l'humanité, et particulièrement au 20ème siècle, voici une page internet très intéressante : http://sdratwa.over-blog.com/article-27279755.html

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 23/05/2016 à 19:23, chb17 a dit :

Avatar par défaut

Laïc, l'article dont vous fournissez le lien est excessivement polémique, et mal sourcé. Peut-on sérieusement imputer à l'islam les terribles massacres qu'il compile, sans pointer aussi les intérêts occidentaux (notamment américains, israéliens etc) dans les reconfigurations géopolitiques qui les sous-tendent ? A propos d'occident, celui-ci s'y entend en matière de tueries (« humanitaires » comprises), et je serais curieux de voir quel groupe humain tient vraiment le record.

J'y note aussi une animosité de mauvais aloi à l'égard des palestiniens, qui cherche apparemment à justifier la politique de quasi apartheid que leur fait subir l'occupant de Tel Aviv. Pas une source correcte, donc.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 23/05/2016 à 20:40, laïc a dit :

Avatar par défaut

C'est sûr que si pour vous les seules sources correctes sont celles qui caressent dans le sens du poil l'islam violent et ses acolytes, en leur trouvant toujours de bonnes excuses pour agir comme ils le font......

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 24/05/2016 à 18:18, chb17 a dit :

Avatar par défaut

Trouver de bonnes excuses aux "jihadistes" favoris des néocons et de l'impérialisme occidental ? Non, non, j'évite juste de regarder la paille dans l'oeil du voisin s'il y a une poutre dans le mien. Attaquer l'islam maintenant, tout en flattant ses prosélytes les moins recommandables parce qu'ils ont du pognon et du pétrole, ça me semble être bidon. La deuxième guerre mondiale (combien de morts ?) ne concernait que marginalement le monde arabe et musulman.

Par ailleurs, quand le gvt impose l'état d'urgence tout en laissant se dérouler le championnat de foot "euro" dasn les stages et sur les terrasses, c'est bidon aussi : il se sert de salopards soit disant islamistes pour verrouiller la démocratie et bouffer nos libertés. De même qu'il se sert des violences en manifestations (un peu aiguillonnées par d'incompréhensibles violences policières) pour discréditer le mouvement contre la casse du Droit du Travail et contre l'austérité et contre ses reniements de promesses de campagne.

Il exploite aussi (dans la lignée d'un Mitterrand) la peur de l'étranger et la montée du FN pour détourner notre attention de la dégringolade de reculs sociaux que provoquent ses "réformes". Comment se fait-il que ces commentaires sur une chose éloignée de la religion (gaspillage alimentaire) tourne en fait autour des mahométans ?

Dans ce contexte, le "péril islamiste" est une sorte de miroir aux alouettes. Ce qui n'excuse pas les exactions de ceux qui s'en réclament.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 25/05/2016 à 01:18, chb17 a dit :

Avatar par défaut

Erratum : l'état d'urgence tout en laissant se dérouler le championnat de foot "euro" dans les stades et sur les terrasses, c'est bidon.

(Dommage que ce magnifique site ne permette pas de corriger les commentaires une fois qu'ils sont postés)

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion