18 avril 2019

Proposition de loi N° 1865

relative à la reconnaissance du génocide assyro-chaldéen de 1915

Extrait

Mesdames, Messieurs, Alors que le 24 avril, nous commémorons le génocide des arméniens, il y a un génocide dont personne ne parle, celui du peuple assyro-chaldéen, également victime du gouvernement Jeune-Turc.

Malheureusement, ce massacre ne figure pas dans nos livres d'Histoire, pourtant il a bien eu lieu.

En effet, au début du XXe siècle, le peuple assyro-chaldéen vivait en Turquie Orientale, au Nord de l'Irak ou encore au Nord-Ouest de l'Iran.

Ce peuple était méprisé comme l'ensemble des Chrétiens de l'Empire Ottoman.

Leur martyr a des antécédents.

Il s'aggrava à partir des massacres de 1895-1896 et s'est accéléré durant la première guerre mondiale.

Alors que Joseph Yacoub (1) estime le nombre de morts à plus de 250 000, d'autres parlent de 750 000morts (soit 70 % de la population assyro-chaldéenne) du fait de recherches rendues difficiles par le manque de coopération de la Turquie sur ce sujet.

Bien que cette tragédie fut très présente dans la presse et la...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

1 commentaire :

Le 25/05/2019 à 00:03, chb17 a dit :

Avatar par défaut

Les Chrétiens d'Orient, qui se croyaient fondés à bénéficier de l'aide de la France, ont aussi souffert terriblement depuis huit ans de nos choix diplomatiques et militaires.

En Syrie, la politique anti Assad de la part de l'OTAN et de ses alliés wahhabites ou israéliens a contribué à beaucoup de destructions et de malheur, notamment pour cette communauté. Un comble, alors qu'il s'agit du berceau de la chrétienté !

Il y a décidément dans cette région martyrisée bien plus de preuves du cynisme de l'occidental que de son appétence pour l'humanitaire et la démocratie.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion