24 novembre 2017

Proposition de résolution N° 381

en application de Article 34-1 de la Constitution invitant le Gouvernement à empêcher l'introduction de l'écriture inclusive dans les établissements scolaires

Extrait

Mesdames, Messieurs, « Ne voyez-vous pas que le véritable but du Novlangue est de restreindre les limites de la pensée ? À la fin, nous rendrons littéralement impossible le crime par la pensée car il n'y aura plus de mots pour l'exprimer. » C'est ainsi que George Orwell avait prédit dans 1984 que l'altération de la langue constitue une étape fondamentale dans tout processus d'endoctrinement.

Cette transformation linguistique a débuté par la féminisation systématique et souvent peu heureuse des titres et des fonctions.

Aujourd'hui, c'est bien l'écriture inclusive qui constitue la nouvelle « novlangue » de notre époque.

En effet, la rentrée scolaire 2017 a notamment été marquée par la publication du premier manuel en écriture inclusive ; un ouvrage d'Histoire destiné aux élèves de CE2 publié par les éditions Hatier.

Si de nombreux parents et associations se sont rapidement inquiétés de la progression de cette pratique dans les livres scolaires, cette initiat...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette proposition de résolution.

Inscription
ou
Connexion