27 septembre 2017

Proposition de loi N° 185

portant sur la fin de vie dans la dignité

Extrait

Mesdames, Messieurs, Nos concitoyens aspirent à une fin de vie paisible, digne et choisie.

Ils l'espèrent à domicile entourés de leurs proches et sans acharnement thérapeutique en cas de pathologie grave et incurable Or la majorité meurt à l'hôpital, souvent aux urgences.

Comme le démontre l'étude MAHO (Mort à l'Hôpital), publiée en 2008, les soignants considèrent que seulement 35 % des décès s'y déroulent dans des conditions acceptables.

Surtout, la quasi-unanimité des Français estime que chaque individu a le droit de choisir la façon de finir sa propre vie.

Les résultats du sondage Ifop d'octobre 2014 attestent que 96 % des Français interrogés jugent que la législation française devrait autoriser les médecins à mettre fin, sans souffrance, à la vie des personnes qui en font la demande.

Ce sondage est en tous points comparable aux précédents (2010, 2011 et 2013) et l'on note une progression de personnes répondant qu'ils sont « absolument » d'accord...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

4 commentaires :

Le 03/10/2017 à 20:50, Dann a dit :

Avatar par défaut

Pour moi, un homme politique n'est pas élu pour décider ou réfléchir à notre place mais pour conduire la politique voulue par la plus grande majorité. Actuellement ça ressemble plus à de la dictature déguisée. Si les français décidaient de la politique à mener, moins d'erreurs seraient commises. Le bon sens fait souvent défaut ce qui nous conduit au bord de la ruine qui nous menace.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 09/10/2017 à 09:02, bernède (retraite) a dit :

Avatar par défaut

Le 09.10.2017 un vagabond écrit:

Le Président de la République n'est pas élu pour guider mais pour exécuter les ordres du peuple qui est souverain et auquel il doit obéir.

Raymond Bernède

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 09/10/2017 à 09:44, Gilles50130 (Fonctionnaire territorial culturel) a dit :

avatar

Faut se réveiller les gars : le Président, une fois élu, il fait ce qu'il veut, en l'occurrence Macron applique son programme, on ne peut pas le lui reprocher.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 09/10/2017 à 10:27, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Il fait ce qu'il veut, donc il n'y a pas de séparation des pouvoirs : un seul pouvoir, celui du président, et les autres obéissent, c'est le contraire même de la démocratie, qui ne se résume pas à une seule élection, heureusement, sinon cela serait de la dictature élective.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion