26 novembre 2019

Proposition de résolution N° 2403

en application de Article 34-1 de la Constitution visant à lutter contre l'antisémitisme

écrite par Sylvain Maillard
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

cosignée par Damien Abad, Caroline Abadie, Jean-Félix Acquaviva, Damien Adam, Éric Alauzet, Christophe Arend, Sophie Auconie, Laetitia Avia, Jean-Noël Barrot, Sophie Beaudouin-Hubiere, Justine Benin, Aurore Bergé, Hervé Berville, Grégory Besson-Moreau, Barbara Bessot Ballot, Christophe Blanchet, Bruno Bonnell, Jean-Claude Bouchet, Florent Boudié, Brigitte Bourguignon, Jean-Louis Bourlanges, Bertrand Bouyx, Valérie Boyer, Yaël Braun-Pivet, Marine Brenier, Jean-Jacques Bridey, Bernard Brochand, Anne Brugnera, Stéphane Buchou, Pierre Cabaré, Jacques Cattin, Sébastien Cazenove, Émilie Chalas, Philippe Chalumeau, Guillaume Chiche, Francis Chouat, Paul Christophe, Éric Ciotti, Fabienne Colboc, Paul-André Colombani, François Cormier-Bouligeon, Dominique Da Silva, Olivier Damaisin, Olivier Dassault, Dominique David, Marc Delatte, Stéphanie Do, Jacqueline Dubois, Nicole Dubré-Chirat, Françoise Dumas, Frédérique Dumas, Jean-François Eliaou, Catherine Fabre, Jean-Michel Fauvergue, Agnès Firmin Le Bodo, Bruno Fuchs, Laurent Garcia, Laurence Gayte, Annie Genevard, Séverine Gipson, Joël Giraud, Olga Givernet, Claude Goasguen, Philippe Gosselin, Guillaume Gouffier-Cha, Fabien Gouttefarde, Florence Granjus, Olivia Gregoire, Benjamin Griveaux, Émilie Guerel, Stanislas Guerini, Marie Guévenoux, Meyer Habib, Michel Herbillon, Danièle Hérin, Antoine Herth, Philippe Huppé, Monique Iborra, Catherine Kamowski, Guillaume Kasbarian, Rodrigue Kokouendo, Brigitte Kuster, Jean-Christophe Lagarde, Jean-Luc Lagleize, Guillaume Larrivé, Philippe Latombe, Gilles Le Gendre, Constance Le Grip, Marie Lebec, Martine Leguille-Balloy, Roland Lescure, Geneviève Levy, Richard Lioger, Brigitte Liso, Gilles Lurton, Lise Magnier, Franck Marlin, Stéphane Mazars, Thomas Mesnier, Thierry Michels, Patricia Mirallès, Jean-Michel Mis, Adrien Morenas, Mickaël Nogal, Claire O'Petit, Catherine Osson, Didier Paris, Zivka Park, Bernard Perrut, Anne-Laurence Petel, Valérie Petit, Damien Pichereau, Laurent Pietraszewski, Éric Poulliat, Natalia Pouzyreff, François Pupponi, Didier Quentin, Bruno Questel, Cathy Racon-Bouzon, Pierre-Alain Raphan, Rémy Rebeyrotte, Frédéric Reiss, Stéphanie Rist, Laurianne Rossi, François de Rugy, Pacôme Rupin, Laetitia Saint-Paul, Thierry Solère, Joachim Son-Forget, Éric Straumann, Bruno Studer, Michèle Tabarot, Agnès Thill, Sabine Thillaye, Alice Thourot, Huguette Tiegna, Élisabeth Toutut-Picard, Laurence Trastour-Isnart, Frédérique Tuffnell, Alexandra Valetta Ardisson, Laurence Vanceunebrock, Michèle de Vaucouleurs, Cédric Villani, Guillaume VuilletetJean-Marc Zulesi

Extrait

Mesdames, Messieurs, Depuis plusieurs années, la France, l'ensemble de l'Europe, mais aussi la quasi-totalité des démocraties occidentales, sont confrontées à une résurgence de l'antisémitisme sans doute inédite depuis la seconde guerre mondiale.

Les actes antisémites ont en effet augmenté de 74 % en 2018 en France.

À nouveau, depuis plusieurs années, l'antisémitisme tue en France.

La haine des juifs tend encore aujourd'hui à se perpétuer dans ses manifestations les plus terribles : meurtres, profanations de tombes, séquestrations de concitoyens de confession juive au seul motif que, parce que juifs, ils « auraient de l'argent ». Ce sont aussi les agressions du quotidien qui se multiplient.

Aujourd'hui en France, porter une Kippa revient à s'exposer à des injures voire à des agressions physiques, qui développent chez nos compatriotes de confession juive un sentiment d'insécurité et de mal-être dans notre République.

L'antisémitisme du XXIe siècle a changé....

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

1 commentaire :

Le 05/12/2019 à 08:52, chb17 a dit :

Avatar par défaut

Le profanateur des tombes du cimetière juif de Westhoffen a le sens de l'histoire, qui exacerbe les positions pile au moment où ce texte néfaste et bêtement discriminatoire est proposé !

Côté positif : la police sait compter. On espère une précision aussi pointilleuse de sa part pour compter les opposants aux mesures anti-sociales du gouvernement.

Côté négatif : on assimile toute une religion au vol de territoires autour de la Palestine et aux crimes de l'état d'apartheid conduit par le multi-inculpé B. Netanyahu. Ce n'est pas conforme à l'idéal laïque de notre République.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion