⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2017 et janvier 2021

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par sort de l'amendement

Filtrer par député

Résultats 1 à 50 sur 450 triés par date — trier par pertinence

Amendement N° 324 au texte N° 3791 - Article 15 (Sort indéfini)

Afin de garantir un réel accompagnement des territoires impactés et des responsables des sites, le présent amendement vise à garantir une reconversion efficace des installations d’élevage pour accueillir d’autres animaux, en s’assurant toutefois que ce ne soit pas des animaux élevés exclusivement pour la production de fourrure (tel que l’élevage de renards par exemple). Compléter cet article par l’alinéa suivant :« III. – Six mois avant la fin de l’interdiction prévue au I et dans des conditions prévues par décret en Conseil d’État, l’exploitant remet à l’autorité administrative un dossier présentant le potentiel de reconversion de ses ...

Consulter

Amendement N° 322 au texte N° 3791 - Article 8 (Sort indéfini)

Depuis le mois d’août, les faits de mutilation, principalement de chevaux, ont été signalés un peu partout en France. Le présent amendement vise à sanctionner ces actes de cruauté, dont nombre d’autres animaux sont également victimes, en les portant à trois ans d'emprisonnement et 45 000 € d'amende. Il prévoit également des peines renforcées, portées à 5 ans d'emprisonnement et 75 000 euros d'amende, lorsque ces actes ont entraîné la mort de l'animal ou que celui-ci a été mis à mort après avoir subi de tels sévices. I. – Au début, ajouter l’alinéa suivant :« Au premier alinéa de l’article 521‑1 du code pénal, le mot : « trois » est remplacé ...

Consulter

Amendement N° 321 au texte N° 3791 - Article 7 (Sort indéfini)

Un défaut de paiement peut être occasionnel et peut s’expliquer par diverses raisons : un propriétaire résidant à l’étranger qui ne recevrait pas la mise en demeure ou un problème financier ponctuel qui ne signifierait en aucune façon un acte de maltraitance envers l’animal. Lorsqu'il y a mise en demeure, le cheval est confisqué, mis en vente ou aux enchères, il change de propriétaire et d'habitat. Cette succession d’évènements peut représenter un réel traumatisme pour l’animal. C’est la raison pour laquelle le présent amendement entend établir une distinction entre d’une part des propriétaires abusifs pour lesquels la vente forcée du cheval est ...

Consulter

Amendement N° 318 au texte N° 3791 - Article 4 (Sort indéfini)

Cet amendement maintient le passage d'une faculté à une obligation de stérilisation des chats errants mais partage la responsabilité de cette opération entre la commune et, le cas échéant, l'établissement intercommunal. Ce transfert de compétence permet de facto de répartir les coûts de la stérilisation obligatoire entre la mairie et l'établissement intercommunal en fonction des compétences transférées et entend ainsi aider les maires des petites communes dans la limitation des risques de surpopulation féline. Il garantit une solution respectueuse de l'animal aux problèmes sanitaires et de protection animale sans pour autant mettre en défaut une commune qui n’aurait pas ...

Consulter

Amendement N° 320 au texte N° 3791 - Article 4 (Sort indéfini)

Le présent amendement vient préciser que les maires d’une commune peuvent, seulement s’ils le souhaitent et en ont la possibilité, transmettre la compétence de capture et de stérilisation des chats errants à l’intercommunalité ou à une association locale. Cette délégation de compétence entend aider les maires des petites communes dans la limitation des risques de surpopulation féline. Elle garantit une solution respectueuse de l'animal aux problèmes sanitaires et de protection animale sans pour autant mettre en défaut une commune qui n’aurait pas le financement ou les moyens nécessaires à la réalisation d’un tel objectif. Ce transfert de compétences à une ...

Consulter

Amendement N° 323 au texte N° 3791 - Article 15 (Sort indéfini)

Depuis mars 2020, de nombreux variants de la Covid-19 ont été découverts dans les élevages de visons, entraînant l’abattage massif et immédiat de ces animaux. Ces variants sont principalement issus de la transmission du virus de l’homme au vison. Face aux risques pour la santé de leurs concitoyens, de nombreux pays européens tel que le Danemark, anciennement exportateur de peaux de visons, interdisent l’élevage de visons dédié à la production de fourrure. Si, en France, une interdiction immédiate peut sembler trop brutale pour les exploitants, il est toutefois indispensable de répondre aux enjeux sanitaires sous-jacents. Une interdiction un an à compter de la ...

Consulter

Amendement N° 319 au texte N° 3791 - Article 4 (Sort indéfini)

Amendement rédactionnel. Le présent amendement vient préciser que les maires d’une commune peuvent, seulement s’ils le souhaitent et en ont la possibilité, transmettre la compétence de capture et de stérilisation des chats errants à l’intercommunalité. Cette délégation de compétence entend aider les maires des petites communes dans la limitation des risques de surpopulation féline. Elle garantit une solution respectueuse de l'animal aux problèmes sanitaires et de protection animale sans pour autant mettre en défaut une commune qui n’aurait pas le financement ou les moyens nécessaires à la réalisation d’un tel objectif. Compléter cet article par les mots ...

Consulter

Amendement N° CSPRINCREP1888 au texte N° 3649 - Article 21 (Rejeté)

Le contrôle de l’instruction en famille doit être renforcé tout en garantissant la pérennité de ce droit qui constitue une liberté fondamentale. C’est ce qui guide la rédaction de cet amendement qui propose un dispositif plus souple que l’autorisation initialement visée. Il est ainsi proposé la mise en place d’un régime de déclaration préalable en mairie valant autorisation provisoire devant être confirmée par un contrôle par les autorités compétentes dans les 3 à 6 mois après dépôt de cette déclaration. Rédiger ainsi l’alinéa 5 : « a) La seconde phrase du premier alinéa est remplacée par deux phrases ainsi rédigées :« Cette déclaration vaut ...

Consulter

Amendement N° CSPRINCREP1883 au texte N° 3649 - Article 18 (Rejeté)

Cet amendement propose une rédaction plus précise de l’article 18 afin de mieux définir les catégories juridiques visées. Il apparaît, en effet, nécessaire de circonscrire le champ d’application du nouvel article introduit par le présent projet de loi afin de l’élargir aux catégories pouvant faire l’objet d’attaques spécifiques directement liées aux fonctions qu’elles occupent ou aux mandats qu’elles exercent. De la même manière, cet amendement propose d’élargir le champ d’application de ce nouvel article aux mineurs qui sont de plus en plus souvent la cible de campagnes de harcèlement sur Internet, campagnes qui consistent, généralement, en la ...

Consulter

Amendement N° CSPRINCREP1768 au texte N° 3649 - Article 6 (Rejeté)

Le présent amendement prévoit que les associations sollicitant l’octroi d’une subvention publique doivent également s’engager à promouvoir les principes énoncés dans le contrat d’engagement républicain qu’elles sont tenues de signer. De même, lorsqu’une association subventionnée développe une activité en lien avec un public mineur, le présent amendement prévoit que s’applique le devoir de neutralité pour les salariés et personnels, y compris bénévoles, qui y participent. Après l’alinéa 2, insérer l’alinéa suivant :« Lorsqu’une association, autre que cultuelle, mentionnée au premier alinéa du présent article sollicite l’octroi d’une ...

Consulter

Amendement N° CE10 au texte N° 3684 - Article 1er (Adopté)

Cet amendement vise à modifier l’article unique de la présente proposition de loi afin de la rendre plus inclusive en prenant en compte l’ensemble des personnes en situation de handicap. Il s'agit ici de permettre à l'ensemble des parties prenantes de trouver des solutions concrètes pour faciliter l'accès par les personnes en situation de handicap aux différentes structures commerciales essentielles à la vie quotidienne. La négociation proposée devra notamment intégrer le dispositif d'heure silencieuse pour les personnes atteintes de troubles du spectre de l'autisme. En effet, cette initiative a d'ores et déjà montré son efficacité et l'approbation des associations de ...

Consulter

Amendement N° CE18 au texte N° 3661 - Article 13 (Rejeté)

L'arrêté interministériel du 11 août 2006 précise la liste des espèces qui sont considérées comme des animaux domestiques par notre droit. Outre les animaux familiers comme le chat et le chien, cette liste comprend également d'autres animaux comme le dromadaire, le lama ou le renne. Avec la rédaction actuelle, ces animaux ne seraient pas concernés par l'interdiction visée à l'article 13. Le présent amendement vient donc corriger cet oubli. À l’alinéa 2, après les mots :« d’espèces non domestiques », insérer les mots :« et de certaines espèces domestiques ». Mme Tuffnell, M. Corceiro, Mme Crouzet, Mme Deprez-Audebert, M. Lagleize, M. Mathiasin, M. Ramos

Consulter

Amendement N° CE16 au texte N° 3661 - Article 12 (Tombe)

L'arrêté interministériel du 11 août 2006 précise la liste des espèces qui sont considérées comme des animaux domestiques par notre droit. Outre les animaux familiers comme le chat et le chien, cette liste comprend également d'autres animaux comme le dromadaire, le lama ou le renne. Avec la rédaction actuelle, ces animaux ne seraient pas concernés par l'interdiction visée à l'article 12. Le présent amendement vient donc corriger cet oubli. I. – À l’alinéa 4, après les mots :« des espèces non domestiques »,insérer les mots :« et de certaines espèces domestiques ».II. – En conséquence, procéder à la même insertion aux alinéas 5 et 6. Mme Tuffnell, ...

Consulter

Amendement N° CE11 au texte N° 3684 - Titre (Adopté)

Cet amendement vise à modifier l’intitulé de la présente proposition de loi en cohérence avec la nouvelle rédaction de son article unique. Rédiger ainsi le titre de la proposition de loi :« Proposition de loi visant à améliorer l’accessibilité des personnes en situation de handicap aux magasins de la grande distribution et aux centres commerciaux » Mme Essayan, Mme Deprez-Audebert, M. Bolo, M. Corceiro, Mme Crouzet, M. Lagleize, M. Mathiasin, M. Ramos, Mme Benin, M. Balanant, Mme Bannier, M. Barrot, M. Baudu, M. Berta, M. Blanchet, M. Bourlanges, Mme Brocard, M. Bru, M. Cubertafon, Mme de Vaucouleurs, M. Duvergé, M. Fanget, Mme Florennes, Mme Fontenel-Personne, M. ...

Consulter

Amendement N° CE15 au texte N° 3661 - Article 8 (Retiré)

Depuis le mois d’août, les faits de mutilation, principalement de chevaux, ont été signalés un peu partout en France. Le présent amendement vise à sanctionner ces actes de cruauté dont nombre d’autres animaux sont également victimes. Au début du second alinéa, après les mots :« Lorsque les faits »,insérer les mots :« constituent des pratiques de torture telle que la mutilation ou ». M. Corceiro, M. Bolo, Mme Crouzet, Mme Deprez-Audebert, M. Lagleize, M. Mathiasin, M. Ramos

Consulter

Amendement N° CE14 au texte N° 3661 - Article 4 (Adopté)

Le dispositif dit des « chats libres » tel que prévu dans cet article en modifiant l'article L. 211-27 du code rural et de la pêche maritime permet aux maires de faire capturer des chats non identifiés vivant en groupe puis de les relâcher sur le lieu de la capture, après avoir fait procéder à leur identification et stérilisation. Avec l’article 4, les maires auront donc à leur charge les coûts incombés par cette capture, par l’identification et la stérilisation. Si ce dispositif dit de « chats libres » apporte une solution respectueuse de l'animal aux problèmes sanitaires et de protection animale, il est nécessaire de laisser également la possibilité aux communes de ...

Consulter

Amendement N° CE17 au texte N° 3661 - Article 12 (Rejeté)

Le présent amendement a pour objectif de rappeler que la vocation première des établissements prodiguant des soins aux animaux est de les réhabiliter, quand cela est possible. Au-delà de l’affirmation d’une finalité qui exclut la participation à des spectacles, il sera également important qu’un arrêté ou un décret fixe les missions précises de ces centres, leur assignant des objectifs de recherche ou de collecte des connaissances scientifiques. Une précision quant à leur structuration, à leur statut juridique et et aux recettes possibles pourrait également s’avérer utile. I. – À l’alinéa 10, après les mots :« ayant pour finalité de »,insérer les mots ...

Consulter

Amendement N° CSPRINCREP1667 au texte N° 3649 - Article 17 (Non soutenu)

Les coupables sont aussi et surtout les personnes qui exercent une pression sur une autre personne ne respectant pas ainsi leur liberté de conscience et de choix. Ces personnes qui exercent les pressions dans le cadre de mariages forcés doivent être sanctionnées de manière forte. Compléter cet article par les deux alinéas suivants :« L’article 222‑14‑4 du code pénal est complété par l’alinéa suivant :« Est complice du crime ou du délit qui en résulte la personne qui use de pression ou de contrainte de toute nature afin qu’une personne se soumette à un mariage auquel elle n’a pas librement consenti. » Mme Krimi, M. Anato, Mme Le Feur, M. Lainé, M. ...

Consulter

Amendement N° CSPRINCREP751 au texte N° 3649 - Avant l'article 21 (Irrecevable)

Cet amendement a été déclaré irrecevable après publication en application de l'article 98 du règlement de l'Assemblée nationale M. Corceiro

Consulter

Amendement N° CSPRINCREP1608 au texte N° 3649 - Article 16 (Rejeté)

S’il est indispensable de faire interdire les certificats de virginité il faut être vigilent quant au lieu où il est établi. La loi doit préciser que sur le sol français, l’existence, ou l’utilisation d’un certificat de virginité établi qu’il soit rédigé en France ou a l’étranger est puni des mêmes sanctions. À l’alinéa 5, après les mots :« L’établissement d’un certificat »,insérer les mots :« , en France ou à l’étranger, ». Mme Krimi, M. Anato, Mme Le Feur, M. Maire, M. Ramos, Mme Liso, M. Thiébaut, M. Lainé, Mme Silin, M. Corceiro, Mme Tiegna, Mme Clapot, M. Sommer, M. Studer

Consulter

Amendement N° CSPRINCREP753 au texte N° 3649 - Article 6 (Rejeté)

Faire référence au texte le plus élevé dans la hiérarchie des normes de notre République prend ici tout son sens. Par ce contrat d’engagement républicain, les associations s’engagent avant tout à promouvoir les valeurs fondatrices de la République telles que rappelées à l’article Premier de la Constitution qui sont ici rappelées. Tel est l’objet de cet amendement. À l’alinéa 2, après le mot :« républicain, »insérer les mots :« conformément à l’article premier de la Constitution, à promouvoir et ». M. Mattei, Mme Bannier, Mme Florennes, Mme Goulet, M. Frédéric Petit, M. Pupponi, Mme Vichnievsky, M. Philippe Vigier, M. Balanant, M. Barrot, M. ...

Consulter

Amendement N° CSPRINCREP1691 au texte N° 3649 - Après l'article 16 (Rejeté)

L’enfant ne dispose pas des moyens suffisants pour se protéger lui-même des violences à son encontre. Les médecins qui le soignent ont un rôle vital pour le protéger. Or depuis 1997, à l’exception des médecins fonctionnaires de l’État ou fonctionnaires territoriaux qui ont une obligation de signalement selon l’article 40 de procédure pénale, les médecins sont face à un dilemme éthique : – soit ils signalent et risquent des poursuites, des sanctions disciplinaires, des poursuites pénales après avoir appliqué l’article 226‑14 du code pénal ; – soit ils ne signalent pas et risquent d’être l’objet de poursuites et sanctions pénales pour ne pas avoir ...

Consulter

Amendement N° CSPRINCREP1670 au texte N° 3649 - Après l'article 16 (Rejeté)

En France, des petites filles et des adolescentes risquent une excision lors de séjours dans les pays où la pratique se perpétue et dont leurs familles sont originaires. Depuis le 15 janvier 2017 les mineurs souhaitant quitter le territoire national seuls ou n’étant pas accompagnés du titulaire de l’autorité parentale doivent disposer d’une autorisation. Afin d’assurer une protection effective aux jeunes filles exposées à une mutilation génitale, la loi du 29 juillet 2015 a mis en place, à travers les articles L. 723-5 et L. 752-3 du Ceseda, deux mécanismes tendant à la production par les parents de certificats médicaux constatant la non-excision. Le chapitre Ier du ...

Consulter

Amendement N° CSPRINCREP1592 au texte N° 3649 - Après l'article 16 (Rejeté)

La prévention fait partie des outils nécessaires pour prévenir les violences sexuelles, psychologiques ou encore les mariages forces. Il est important que les élèves comme les enseignants soient conscients des méthodes employées par les personnes, les communautés qui pratiquent ces violences afin de pouvoir identifier une situation qui suggèrerait ce genre de violences. Ces moments de prévention sont aussi l’occasion de faire prendre conscience aux enfants que ces violences ne sont pas normales et doivent être dénoncées. Par ailleurs, dans un avis de la CNCDH relatif aux mutilations sexuelles féminines publié au Journal officiel en 2013, il est recommandé qu’un important ...

Consulter

Amendement N° CSPRINCREP478 au texte N° 3649 - Après l'article 2 (Irrecevable)

Cet amendement a été déclaré irrecevable après publication en application de l'article 98 du règlement de l'Assemblée nationale M. Le Gac, M. Templier, M. Pellois, Mme Melchior, Mme Panonacle, M. Pont, Mme Rossi, M. Colas-Roy, M. Corceiro, Mme Lenne, M. Testé, Mme Jacqueline Maquet, Mme Vidal, M. Rebeyrotte, M. Cormier-Bouligeon

Consulter

Amendement N° CSPRINCREP1643 au texte N° 3649 - Article 17 (Irrecevable)

Cet amendement a été déclaré irrecevable après publication en application de l'article 98 du règlement de l'Assemblée nationale Mme Krimi, M. Anato, M. Gérard, M. Lainé, Mme Le Feur, M. Ramos, M. Raphan, Mme Racon-Bouzon, Mme Thomas, Mme Brunet, Mme Vanceunebrock, Mme Liso, M. Mbaye, Mme Mörch, M. Thiébaut, Mme Silin, M. Corceiro, Mme Oppelt, M. Sommer, Mme Tiegna, Mme Clapot, Mme Granjus

Consulter

Amendement N° CSPRINCREP1695 au texte N° 3649 - Après l'article 16 (Retiré)

Le droit français doit condamner pénalement et explicitement la mutilation génitale qui serait faite par un professionnel de santé. Après l’article 222‑9 du code pénal, est inséré l’article 222‑9‑1 suivant : « Art. 222‑9‑1. – La médicalisation de la mutilation génitale féminine désigne la mutilation pratiquée par un professionnel de santé dans un centre hospitalier ou un établissement de soins de santé.« Elle est sanctionnée en application de l’article 222‑9 du code pénal. » Mme Krimi, M. Anato, Mme Le Feur, Mme Liso, M. Ramos, M. Raphan, Mme Granjus, Mme Racon-Bouzon, Mme Thomas, M. Maire, Mme Brunet, Mme Vanceunebrock, M. Mbaye, M. Thiébaut, ...

Consulter

Amendement N° CSPRINCREP1687 au texte N° 3649 - Après l'article 16 (Rejeté)

Dans certaines maternités, des équipes médico-chirurgicales se sont mises en place pour prendre en charge les femmes victimes de telles mutilations. Ces initiatives permettent d’accompagner et de sensibiliser les patientes en abordant tous les aspects de prévention, de conseils, de soutien et d’information, avec rappel du cadre législatif français. Lorsqu’un médecin ou une sage-femme constate à l’occasion d’un examen médical qu’une femme enceinte a subi une mutilation de nature sexuelle, le pouvoir de santé doit pouvoir remettre à celle-ci une « charte de protection de l’intégrité génitale de la femme ». Ce document présentera le droit applicable en matière ...

Consulter

Amendement N° CSPRINCREP436 au texte N° 3649 - Après l'article 5 (Irrecevable)

Cet amendement a été déclaré irrecevable après publication en application de l'article 98 du règlement de l'Assemblée nationale M. Philippe Vigier, Mme Bannier, Mme Florennes, Mme Goulet, M. Mattei, M. Frédéric Petit, M. Pupponi, M. Balanant, M. Barrot, M. Baudu, Mme Benin, M. Berta, M. Blanchet, M. Bolo, M. Bourlanges, Mme Brocard, M. Bru, M. Corceiro, Mme Crouzet, M. Cubertafon, Mme de Vaucouleurs, Mme Deprez-Audebert, M. Duvergé, Mme Essayan, M. Fanget, Mme Fontenel-Personne, M. Fuchs, M. Garcia, M. Geismar, M. Hammouche, M. Isaac-Sibille, Mme Jacquier-Laforge, M. Jerretie, M. Joncour, Mme Josso, M. Lagleize, M. Lainé, M. Laqhila, Mme Lasserre, M. Latombe, M. Loiseau, Mme ...

Consulter

Amendement N° CSPRINCREP443 au texte N° 3649 - Article 13 (Rejeté)

Cet amendement vise à encadrer la responsabilité professionnelle des notaires de manière proportionnée au regard de l’obligation renforcée d’information individuelle posée par cet article. En effet, comme a pu l’expliquer le Conseil supérieur du notariat lors de son audition, le risque est grand pour les notaires de ne pas réussir à informer des héritiers qui vivent à l’étranger et qu’ils ne connaissent pas, dont ils n’auront pas la connaissance de leur existence. Aussi, cet amendement propose que cette obligation d’information individuelle renforcée s’applique à chaque héritier « connu » du notaire et non à chaque héritier « concerné ». À l’alinéa ...

Consulter

Amendement N° CSPRINCREP442 au texte N° 3649 - Article 13 (Rejeté)

L’article 912 du code civil définit les règles de la réserve héréditaire et de la quotité disponible. Ces règles visent à protéger les héritiers réservataires en empêchant d’en déshériter qui sont ainsi légalement protégés. À ce titre, les donations rapportables sont imputables de la part réservataire des héritiers. Il convient donc de réintégrer le montant reçu au titre de la donation dans l’actif de la succession. Tel est l’objet de cet amendement. I. – À l’alinéa 3, après la seconde occurrence du mot : « enfants », insérer les mots :« au sens de l’article 912 du code civil ».II. – Au même alinéa 3, après la seconde occurrence du mot ...

Consulter

Amendement N° CSPRINCREP435 au texte N° 3649 - Après l'article 2 (Irrecevable)

Cet amendement a été déclaré irrecevable après publication en application de l'article 98 du règlement de l'Assemblée nationale M. Philippe Vigier, Mme Bannier, Mme Florennes, Mme Goulet, M. Mattei, M. Frédéric Petit, M. Pupponi, M. Balanant, M. Barrot, M. Baudu, Mme Benin, M. Berta, M. Blanchet, M. Bolo, M. Bourlanges, Mme Brocard, M. Bru, M. Corceiro, Mme Crouzet, M. Cubertafon, Mme de Vaucouleurs, Mme Deprez-Audebert, M. Duvergé, Mme Essayan, M. Fanget, Mme Fontenel-Personne, M. Fuchs, M. Garcia, M. Geismar, M. Hammouche, M. Isaac-Sibille, Mme Jacquier-Laforge, M. Jerretie, M. Joncour, Mme Josso, M. Lagleize, M. Lainé, M. Laqhila, Mme Lasserre, M. Latombe, M. Loiseau, Mme ...

Consulter

Amendement N° CSPRINCREP433 au texte N° 3649 - Article 4 (Tombe)

L’amendement a pour objet de permettre à l’administration de porter plainte pour des actes commis à l’encontre de ses agents, malgré la règle « nul ne plaide par procureur ». Ceux-ci, menacés ou intimidés, ont légitimement peur de porter plainte eux-mêmes, craignant des représailles. Le dépôt de plainte est fait selon les formes de l’article 15‑3 du code de procédure pénale, bien que l’administration ne soit pas la victime directe des actes en cause. Pour ne pas s’écarter des principes de base de notre procédure pénale, il n’est pas prévu que l’administration puisse mettre en mouvement l’action publique en se constituant partie civile devant le juge ...

Consulter

Amendement N° CSPRINCREP444 au texte N° 3649 - Après l'article 16 (Rejeté)

Comme a pu le dire la Défenseure des droits lors de son audition par la commission spéciale, la lutte contre les demandes de tests de virginité doit s’appuyer sur une véritable pédagogie nationale tant à l’égard de la population que des personnels de santé. Aussi, il paraît souhaitable de faire un état des lieux des dispositifs de sensibilisation et de formation qui peuvent exister dans ce domaine afin de mesurer s’il est nécessaire de mettre en place une stratégie nationale de formation et d’information contre ces agressions à la dignité de le femme, contre ces violations des droits humains. Tel est l’objet de cet amendement rapport. Le Gouvernement remet au ...

Consulter

Amendement N° CSPRINCREP439 au texte N° 3649 - Article 6 (Retiré avant séance)

Faire référence au texte le plus élevé dans la hiérarchie des normes de notre République prend ici tout son sens. Par ce contrat d’engagement républicain, les associations s’engagent avant tout à promouvoir les valeurs fondatrices de la République telles que rappelées à l’article Premier de la Constitution qui sont ici rappelées. Tel est l’objet de cet amendement. À l’alinéa 2, supprimer les mots :« notamment entre les femmes et les hommes, ». M. Mattei, Mme Bannier, Mme Florennes, Mme Goulet, M. Frédéric Petit, M. Pupponi, Mme Vichnievsky, M. Philippe Vigier, M. Balanant, M. Barrot, M. Baudu, Mme Benin, M. Berta, M. Blanchet, M. Bolo, M. Bourlanges, Mme ...

Consulter

Amendement N° CSPRINCREP445 au texte N° 3649 - Article 17 (Rejeté)

Lors des auditions en vue de l’examen de ce projet de loi, il est apparu que les façons dont les entretiens sont menés en vue de détecter les mariages forcés différent suivant les collectivités. Cette absence d’harmonisation est une faiblesse dont se servent ceux qui souhaitent fausser, détourner, un consentement. Les officiers d’état civil qui mènent ces auditions ont souhaité qu’un document unique commun à toutes les collectivités soit établi afin de lutter plus efficacement contre des pratiques qui portent atteinte à l’ordre public et à la dignité humaine. I. – Après l’alinéa 5, insérer l’alinéa suivant :« L’entretien individuel se fait sur la ...

Consulter

Amendement N° CSPRINCREP427 au texte N° 3649 - Article 1er (Rejeté)

Cet amendement vise à s’assurer que chaque sous-traitant, direct ou indirect, qui contribuera à l’exécution du service public aura lui aussi l’obligation de veiller au respect des principes de neutralité et de laïcité. Compléter l’alinéa 5 par la phrase suivante :« Chaque sous-traitant, quel que soit son rang, qui participe à l’exécution du service public doit veiller au respect de ces obligations. » Mme Florennes, Mme Bannier, Mme Goulet, M. Mattei, M. Frédéric Petit, M. Pupponi, M. Philippe Vigier, M. Balanant, M. Barrot, M. Baudu, Mme Benin, M. Berta, M. Blanchet, M. Bolo, M. Bourlanges, Mme Brocard, M. Bru, M. Corceiro, Mme Crouzet, M. Cubertafon, Mme de ...

Consulter

Amendement N° CSPRINCREP449 au texte N° 3649 - Article 19 (Adopté)

Cet amendement de repli de la Fédération française des télécommunications supprime le nouvel article 6-3 de la loi pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN) qui permet notamment à toute partie à la procédure judiciaire de demander le blocage d’un service de communication au public en ligne reprenant le contenu d’un service visé par une décision judiciaire. Seule une autorité habilitée, telle que l’autorité administrative, éventuellement saisie par toute personne intéressée, doit pouvoir être en charge de l’identification et/ou de la qualification juridique des contenus et sites miroirs illicites, et de leur transmission aux intermédiaires techniques pour ...

Consulter

Amendement N° CSPRINCREP429 au texte N° 3649 - Après l'article 1er (Rejeté)

Lors des auditions menées en vue de l’examen de ce projet de loi, les entreprises délégataires de service public ont insisté sur la nécessité d’avoir un retour sur la mise en oeuvre des dispositions de l’article 1er afin de progresser ensemble dans la bonne direction. Les auditions ont démontré que toutes n’avaient pas la même approche, la même pratique, et que certaines étaient plus avancées que d’autres en matière de respect des principes de neutralité et de laïcité. Cet amendement rapport permettra d’avoir une première évaluation de la mise en oeuvre de cette loi dans les six mois suivant sa promulgation. Cette évaluation sera utile tant pour le ...

Consulter

Amendement N° CSPRINCREP434 au texte N° 3649 - Après l'article 4 (Irrecevable)

Cet amendement a été déclaré irrecevable après publication en application de l'article 98 du règlement de l'Assemblée nationale M. Philippe Vigier, Mme Bannier, Mme Florennes, Mme Goulet, M. Mattei, M. Frédéric Petit, M. Pupponi, M. Balanant, M. Barrot, M. Baudu, Mme Benin, M. Berta, M. Blanchet, M. Bolo, M. Bourlanges, Mme Brocard, M. Bru, M. Corceiro, Mme Crouzet, M. Cubertafon, Mme de Vaucouleurs, Mme Deprez-Audebert, M. Duvergé, Mme Essayan, M. Fanget, Mme Fontenel-Personne, M. Fuchs, M. Garcia, M. Geismar, M. Hammouche, M. Isaac-Sibille, Mme Jacquier-Laforge, M. Jerretie, M. Joncour, Mme Josso, M. Lagleize, M. Lainé, M. Laqhila, Mme Lasserre, M. Latombe, M. Loiseau, Mme ...

Consulter

Amendement N° CSPRINCREP437 au texte N° 3649 - Article 6 (Rejeté)

Le présent amendement prévoit que les associations sollicitant l’octroi d’une subvention publique doivent également s’engager à promouvoir les principes énoncés dans le contrat d’engagement républicain qu’elles sont tenues de signer. De même, lorsqu’une association subventionnée développe une activité en lien avec un public mineur, le présent amendement prévoit que s’applique le devoir de neutralité pour les salariés et personnels, y compris bénévoles, qui y participent. À l’alinéa 2, après le mot :« respecter »,insérer les mots :« et à promouvoir ». Mme Florennes, Mme Bannier, Mme Goulet, M. Mattei, M. Frédéric Petit, M. Pupponi, Mme ...

Consulter

Amendement N° CSPRINCREP446 au texte N° 3649 - Article 18 (Tombe)

Le terme « psychique » utilisé dans la rédaction actuelle de l’article 18 du présent projet de loi ne permet pas de qualifier précisément l’incrimination afin de s’assurer de la bonne applicabilité des dispositions. Il s’agit, avec cette précision, de garantir le respect de la légalité des délits et des peines. À l’alinéa 2, substituer aux mots :« ou psychique »,les mots :« ou qu’elle fasse l’objet d’une campagne de harcèlement ». Mme Florennes, Mme Bannier, Mme Goulet, M. Mattei, M. Frédéric Petit, M. Pupponi, Mme Vichnievsky, M. Philippe Vigier, M. Balanant, M. Barrot, M. Baudu, Mme Benin, M. Berta, M. Blanchet, M. Bolo, M. Bourlanges, Mme ...

Consulter

Amendement N° CSPRINCREP452 au texte N° 3649 - Article 20 (Tombe)

L’objectif poursuivit avec cet amendement est d’élargir le champ de la procédure de comparution immédiate ou à délai différé telle que prévue par l’article 397‑6 du code de procédure pénale aux injures publiques à caractère racial telles que visées par l’article 33 de la loi du 29 juillet 1881 de manière à englober les comportements haineux ou diffamatoires. À la première phrase de l’alinéa 3, substituer à la référence :« l’article 24 »les références :« les articles 24 et 33 ». Mme Florennes, Mme Bannier, Mme Goulet, M. Mattei, M. Frédéric Petit, M. Pupponi, M. Philippe Vigier, M. Balanant, M. Barrot, M. Baudu, Mme Benin, M. Berta, M. ...

Consulter

Amendement N° CSPRINCREP440 au texte N° 3649 - Après l'article 6 (Adopté)

La montée des séparatismes exige de remettre au cœur de l’action publique l’exigence républicaine. Celle-ci prend la forme d’un fonds à destination des associations et des collectivités qui se verront fixer des objectifs de promotion des principes de la République, au premier rang desquels : - La laïcité ; L’égalité entre les hommes et les femmes ; - Les principes contenus dans la devise républicaine, « Liberté, Egalité, Fraternité » ; - Le respect de la dignité de la personne humaine. Le financement est assuré sur la différence entre le montant attribué à la réserve parlementaire et le FDVA mis en place par le Gouvernement en 2017. Le Gouvernement remet au ...

Consulter

Amendement N° CSPRINCREP428 au texte N° 3649 - Article 1er (Rejeté)

Cet amendement vise à dupliquer le dispositif qui figure à cet alinéa aux contrats avec les sous-traitants, quel que soit leur rang, afin que dans les clauses contractuelles figurent les obligations, les modalités de contrôle et les sanctions. Compléter l’alinéa 6 par la phrase suivante :« Les clauses des contrats conclus avec les sous-traitants, quel que soit leur rang, rappellent ces mêmes obligations et précisent les mêmes modalités de contrôle et de sanction. » Mme Florennes, Mme Bannier, Mme Goulet, M. Mattei, M. Frédéric Petit, M. Pupponi, M. Philippe Vigier, M. Balanant, M. Barrot, M. Baudu, Mme Benin, M. Berta, M. Blanchet, M. Bolo, M. Bourlanges, Mme Brocard, ...

Consulter

Amendement N° CSPRINCREP447 au texte N° 3649 - Article 18 (Retiré)

Cet amendement propose une rédaction plus précise de l’article 18 afin de mieux définir les catégories juridiques visées. Il apparaît, en effet, nécessaire de circonscrire le champ d’application du nouvel article introduit par le présent projet de loi afin de l’élargir aux catégories pouvant faire l’objet d’attaques spécifiques directement liées aux fonctions qu’elles occupent ou aux mandats qu’elles exercent. De la même manière, cet amendement propose d’élargir le champ d’application de ce nouvel article aux mineurs qui sont de plus en plus souvent la cible de campagnes de harcèlement sur Internet, campagnes qui consistent, généralement, en la ...

Consulter

Amendement N° CSPRINCREP431 au texte N° 3649 - Article 3 (Tombe)

L’article 3 de ce projet de loi modifie le champ d’application du fichier des auteurs d’infractions terroristes (Fijait) en y intégrant les délits prévus aux articles 421‑2-5 et 421‑2-5‑1 du code pénal relatifs, d’une part, à la provocation à des actes de terrorisme et à l’apologie publique de tels actes ainsi que, d’autre part, à l’extraction, la reproduction et la transmission de données faisant l’apologie d’actes de terrorisme ou provoquant à ces actes afin d’entraver l’efficacité d’une procédure de blocage d’un service de communication au public en ligne. A l’alinéa 11, il prévoit ainsi que les dispositions de l’article 706‑25‑7 du ...

Consulter

Amendement N° CSPRINCREP432 au texte N° 3649 - Article 4 (Retiré)

Il existe des risques sérieux de recoupement entre l’article 433‑3, alinéa 5, du code pénal qui incrimine : - le fait d’user de menaces, de violences ou de commettre tout autre acte d’intimidation pour obtenir d’une personne mentionnée au premier ou au deuxième alinéa soit qu’elle accomplisse ou s’abstienne d’accomplir un acte de sa fonction, de sa mission ou de son mandat. Et l’article 433‑3-1 du même code, que vise à créer le projet de loi, et qui incrimine : - le fait d’user de menaces, de violences ou de commettre tout autre acte d’intimidation à l’égard de toute personne participant à l’exécution d’une mission de service public, afin ...

Consulter

Amendement N° CSPRINCREP456 au texte N° 3649 - Article 21 (Retiré)

Le Cned depuis 3 ans est en réforme profonde, pour devenir un outil intégré du distanciel de la fonction régalienne de l’Education nationale : l’académie numérique. Le Cned dispose déjà d’un outil peu connu : la scolarité complémentaire internationale. Ce dispositif permet à un élève inscrit dans un établissement scolaire du pays de résidence de suivre une scolarité complémentaire (très allégée) à distance, afin de pouvoir intégrer, au besoin, le système éducatif français à son retour. Il offre un enseignement adapté aux réalités parfois complexes et très spécifiques de ces élèves, tout en évitant une double scolarisation. Cet outil permet ainsi à ...

Consulter

Amendement N° CSPRINCREP448 au texte N° 3649 - Après l'article 20 (Retiré)

Les différentes plateformes d’échanges et réseaux sociaux sont, aujourd’hui plus que jamais, le lieu de diffusion de nombreux propos appelant à la haine et à la violence. En cela, certaines organisations terroristes ont développé de véritables stratégie de communication et lancé des campagnes virales afin de propager leurs messages, médiatiser leurs actions et recruter massivement. Les réseaux sociaux, détournés de leur but initial, sont ainsi devenus un véritable outil de communication au service d’une idéologie mortifère et violente. Le renouvellement constant de ces plateformes, leur nombre important et leurs multiples usages qui en sont faits en font des objets ...

Consulter