Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2017 et avril 2019

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par type de séance

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 21 sur 21 triés par date — trier par pertinence

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 04/07/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Alexandra Valetta Ardisson, rapporteure

Alexandra Valetta Ardisson Mon collègue Bastien Lachaud et moi nous partagerons les réponses à ces questions, et même si certaines sont délicates, il y a une grande convergence de nos vues depuis le début de nos travaux. Monsieur Chalumeau, s'agissant des moyens consacrés à la cyberdéfense dans la programmation militaire 2019‒2025, il faut reconnaître que l'investissement consenti est très important et en adéquation avec les besoins et les demandes des acteurs concernés. L'ANSSI, pour sa part, méritera une attention particulière. S'agissant de la coordination des efforts accomplis dans les champs civil et militaire, celle-ci est déjà à l'oeuvre et mérite d'être ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 04/07/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Alexandra Valetta Ardisson, rapporteure

Alexandra Valetta Ardisson Au-delà de la question du stockage, il est également nécessaire de disposer d'une certaine maîtrise de l'ensemble de l'écosystème numérique. Cela passe notamment par l'existence de solutions techniques alternatives, nationales et européennes, dans le domaine des logiciels et des composants, y compris grand public : moteurs de recherche, systèmes d'exploitation, logiciels de bureautique. Car, à l'heure actuelle, ces secteurs restent dominés par des monopoles ou quasi-monopoles non-européens, qu'ils soient américains ou chinois. De telles solutions permettraient de réduire notre exposition au risque numérique. En effet, certains logiciels et ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 04/07/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Alexandra Valetta Ardisson, rapporteure

Alexandra Valetta Ardisson Troisième et dernière couche : la couche cognitive. Il s'agit de la couche du sens et du contenu visibles sur les divers sites et pages Internet, dans les systèmes de messagerie électronique ou sur les réseaux sociaux. Si les deux premières couches sont des couches techniques, la couche cognitive est celle de la valeur « sociale et intellectuelle », qui constitue le coeur du cyberespace. C'est une couche par essence ouverte et globale, impossible à réguler totalement compte tenu de son étendue et de sa nature. Sans même évoquer le darkweb, on estime ainsi qu'il existe plus d'1,8 milliard de sites Internet représentant plus de 4,5 milliards de pages. ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 04/07/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Alexandra Valetta Ardisson, rapporteure

Alexandra Valetta Ardisson M. le Président, chers collègues, demain, est-ce qu'une succession logique de 0 et de 1 au sein d'un code informatique binaire pourra provoquer autant de dégâts qu'un missile de croisière naval ou qu'un obus tiré par un canon Caesar, en rendant inutilisables des équipements, des matériels ou des infrastructures militaires ? Est-ce qu'un virus aux effets systémiques, par la désorganisation massive qu'il provoquera, pourra aboutir à la mort d'êtres humains, y compris des civils ? Comme le souligne la Revue stratégique de cyberdéfense publiée par le SGDSN, il est probable qu'une attaque informatique consistant en des actes de blocage ou de sabotage ...

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 29/05/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Alexandra Valetta Ardisson

Mme la ministre ayant indiqué que cette information figurera dans le cahier des charges de la Caisse des dépôts, je retire mon amendement AS78.

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 29/05/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Alexandra Valetta Ardisson

Il paraît opportun d'étendre la disposition aux personnes licenciées pour inaptitude, remplissant les mêmes conditions.

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 29/05/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Alexandra Valetta Ardisson

Compte tenu de ces propos, je retire mon amendement, en conservant toutefois la possibilité de le déposer à nouveau, si je ne voyais aucun mouvement.

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 29/05/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Alexandra Valetta Ardisson

Il nous paraît important de prévoir un abondement spécifique sous la forme d'une majoration définie par décret pour les bénéficiaires de l'obligation d'emploi des travailleurs handicapés.

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 23/05/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Alexandra Valetta Ardisson

Le cyber prend une place croissante dans notre société et la défense n'y échappe pas. Pensez-vous que nos élites ont une formation suffisamment pointue en la matière ou devrions-nous avoir une doctrine de formation plus stratégique et offensive en matière de souveraineté numérique ?

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 19/04/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Alexandra Valetta Ardisson

L'amendement s'adresse spécifiquement aux grandes entreprises, qui devront intégrer dans leur responsabilité sociale et environnementale des exigences en matière de consommation alimentaire durable : choix de produits bio et locaux, cuisine sur place, lutte contre le gaspillage alimentaire et le suremballage.

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 19/04/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Alexandra Valetta Ardisson

Je vais retirer l'amendement, mais je pense que nous devrons poursuivre la discussion sur ce sujet.

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 19/04/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Alexandra Valetta Ardisson

Dans de nombreux pays d'Europe, une option végétarienne ou végétalienne est proposée quotidiennement dans les cantines scolaires depuis plusieurs décennies. Au Portugal, une option végétalienne doit ainsi exister chaque jour dans tous les lieux de restauration publique, y compris les écoles, depuis 2017. En France, la législation oblige à servir viande, poisson et produits laitiers selon des fréquences définies, ce qui empêche de répondre aux souhaits de certaines familles, qui voudraient voir leurs enfants bénéficier quotidiennement de repas végétariens ou végétaliens équilibrés – cela constitue donc une discrimination à leur égard. La ...

Consulter

Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république - Intervention le 05/04/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Alexandra Valetta Ardisson

Je retire cet amendement, étant donné qu'il a été intégralement repris par la rapporteure. L'amendement de la rapporteure correspond parfaitement à mes attentes.

Consulter

Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république - Intervention le 04/04/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Alexandra Valetta Ardisson

Monsieur le ministre, comme vous l'avez souligné hier, il y a une très forte augmentation du nombre de mineurs qui tentent de pénétrer en Europe et plus particulièrement en France. Cet afflux n'est pas une action spontanée mais elle est bien souvent la conséquence des actions de mafias et de passeurs en tous genres. Étendre la réunification familiale aux frères et aux soeurs risque d'augmenter encore le nombre de mineurs sur notre territoire et donc d'accroître leur exposition aux risques. Pour mémoire, il y a eu 4 800 morts recensés en Méditerranée et je ne voudrais pas que l'année prochaine, il y ait encore plus de mineurs parmi les morts. Dans ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 03/10/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Alexandra Valetta Ardisson

La direction générale de l'armement exerce la tutelle de quatre établissements publics d'enseignement supérieur et de recherche. Le montant total des subventions pour charge de service public, prévu dans le PLF pour 2018 pour ces écoles, s'élève à 157,3 millions d'euros, en légère augmentation par rapport à la loi de finances initiale de 2017. Malgré leur très haut niveau, ces écoles d'ingénieurs françaises restent trop éclatées pour peser dans la concurrence mondialisée et elles doivent faire front commun pour accroître leur lisibilité et leur attractivité. Sur le plateau de Saclay, des rapprochements entre écoles ont été amorcés ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 26/07/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Alexandra Valetta Ardisson

Mes questions concernent la Méditerranée. Avons-nous les moyens de surveiller nos intérêts dans ce secteur stratégique, soumis à des enjeux, des risques et des menaces multiples ? Par ailleurs, quel est le rôle de la marine française dans la crise migratoire qui s'y déroule, notamment auprès de l'Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes (anciennement FRONTEX) et de l'EUNAVFOR Med, dont nous avons appris hier la prolongation jusqu'au 31 décembre 2018 ?

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 19/07/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Alexandra Valetta Ardisson

Environ 7 000 soldats sont déployés en outre-mer. Même si la souveraineté française, dans ces territoires, ne court pas de réel risque, ne pensez-vous tout de même pas nécessaire d'y renforcer nos moyens et, dans l'affirmative, le pouvons-nous ?

Consulter