Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2017 et juin 2019

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par type de séance

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 50 sur 236 triés par date — trier par pertinence

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 23/05/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth, député

Antoine Herth – L'Assemblée nationale a déjà examiné le projet de loi pour la conservation et la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris. La question du dialogue nécessaire entre les autorités religieuses et les autorités publiques a été abordée. Pour autant, nous n'avons pas pu entendre le point de vue du clergé.

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 23/05/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth, député

Antoine Herth – Je suis époustouflé par l'ampleur du travail engagé, qui vise à consolider le bâtiment pour que nous puissions ensuite le transmettre aux générations futures. Comment ce travail, qui s'inscrit dans une « urgence impérieuse » selon vos propres termes, cohabite-t-il au quotidien avec l'enquête en cours visant à déterminer les origines du sinistre ? Nous avons tous en tête les séries policières télévisées, où l'on entend en permanence qu'il ne faut pas détruire de preuves…

Consulter

Intervention en hémicycle le 10/05/2019 : Restauration de notre-dame de paris

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth

Je note que le sujet vous trouble, mais il s'agit d'un véritable problème. Pour prendre un exemple que je connais bien, la cathédrale de Strasbourg repose sur des pieux en chêne qui, à l'époque, ont été plantés dans la nappe phréatique. Cette dernière a baissé et les fondations de la cathédrale ont été fragilisées. Les cathédrales sont là pour des siècles. Comme l'ensemble du bâti existant, elles vont devoir affronter les changements climatiques, avec des pics de chaleur et des périodes de sécheresse extrême. Je crois qu'avec ce drame du 15 avril, nous avons l'occasion d'engager une réflexion exemplaire, qui intégrerait ces préoccupations. Certes, je ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 10/05/2019 : Restauration de notre-dame de paris

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth

La France compte beaucoup de monuments. Il y a bien évidemment Notre-Dame, qui est le plus emblématique, mais il y a aussi des monuments politiques, comme l'accord de Paris sur le climat. Le présent amendement, déposé à l'initiative de ma collègue Béatrice Descamps, tend à intégrer une préoccupation écologique dans le texte et à donner une dimension environnementale aux travaux liés à la restauration et à la reconstruction de Notre-Dame. Cette dimension devra influer sur le choix de matériaux et de techniques adaptés à l'évolution du climat. En outre, les cathédrales sont des lieux froids et humides, difficiles à chauffer. Peut-être est-ce là ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 10/05/2019 : Restauration de notre-dame de paris

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth

Si des catastrophes comme celle du 15 avril dernier sont rares à l'échelle d'une vie d'homme, elles le sont moins à celle du temps de la nation. Plusieurs orateurs ont évoqué ce matin le bombardement de la cathédrale de Reims en 1914. En Alsace, nous nous rappelons aussi celui de la cathédrale de Strasbourg, en 1870 puis en 1944. Transmettre les savoirs et les savoir-faire, les mobiliser de façon massive pour faire face à des chantiers de grande ampleur, constitue un défi redoutable. Former est donc essentiel. C'est la clé qui permettra de réconcilier le temps court – celui de l'urgence à protéger et à restaurer la toiture – et le temps long – celui qui ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 10/05/2019 : Restauration de notre-dame de paris

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth

Mes propos s'inscrivent dans le droit de fil de ceux de M. El Guerrab. L'article 2 concerne notamment la formation des artisans et artistes qui seront mobilisés pour restaurer Notre-Dame. C'est, à mes yeux, l'un des aspects les plus importants de l'immense tâche qui nous attend.

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 07/05/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth

Je salue l'initiative du Gouvernement de présenter une loi d'orientation sur la mobilité, tant il est besoin de fixer un horizon sur un sujet très complexe et qui touche le quotidien de nos concitoyens. S'il y a peut-être un article qu'il faudrait mettre en avant plus que les autres, c'est l'article 1er du titre Ier concernant le droit à la mobilité. Je suis convaincu que les régions font un travail très intéressant avec les SRADDET ; en revanche, lorsqu'on regarde ces dossiers, on se rend compte qu'il y a beaucoup de « trous dans la raquette » en matière de mobilisation des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI). Nous avons donc réellement ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 02/04/2019 : Débat sur la transition écologique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth

Monsieur le ministre d'État, lorsqu'on parle de « transition écologique », tout le monde entend « écologique », très peu de gens « transition ». Voilà l'origine d'une énorme méprise entre un discours politique qui entend par exemple décarboner les transports et la voix du peuple qui répond : « Touche pas à mon diesel ! » Ce que nous vivons n'est pas une crise de l'écologie, c'est une crise de la transition – celle-ci étant le mouvement qui consiste à partir d'un état présent connu de tous pour aller vers une situation future, présentée comme meilleure, mais que nos concitoyens peinent à imaginer. Cette crise, l'agriculture française y est ...

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 26/03/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth

Au nom du groupe UDI, Agir et Indépendants, je me réjouis de cette avancée dans un dossier au long cours. À de multiples reprises dans cette commission, nous avons fait le constat de notre impuissance face aux entreprises du numérique – ainsi, un rapport de notre collègue Daniel Fasquelle sur l'impact du numérique sur le tourisme montrait que des centrales de réservation, qui prélèvent 25 %, voire davantage, de la richesse créée dans le domaine hôtelier, échappent à toute fiscalisation. Le terme de pillage de la création de la valeur ajoutée sur le territoire national n'est pas excessif pour décrire cette réalité. Un certain nombre de points, toutefois, ...

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 14/03/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth, député

Antoine Herth Concernant les batteries, il y a deux façons d'aborder le problème. Le rapport insiste sur l'angle « Airbus » des batteries, c'est-à-dire une production européenne de ces dernières. Renault avait tenté une autre piste, celle de la location de la batterie, l'utilisateur de la voiture n'en étant alors pas propriétaire. Une alternative pourrait consister à aborder le problème sous l'angle des marchands et des banquiers, en créant une « banque européenne de la batterie ». Dans un premier temps, cela permettrait de concentrer et de massifier la demande européenne en un point, pour être en situation de négocier avec les Chinois un peu mieux que si chacun le fait ...

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 14/03/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth, député

Antoine Herth Pour répondre à la question de l'hydrogène, je me réfère aux auditions en commission des affaires économiques : il faut répondre aussi à la question du fret. En réalité, les constructeurs pensent d'abord à l'hydrogène pour le fret, avant de penser aux particuliers. Pour des voitures particulières, on ne peut pas, à ce stade, disposer d'une visibilité suffisante sur l'hydrogène.

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 14/03/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth, député

Antoine Herth Il s'agit d'une nuance importante. Les constructeurs français apparaissent aujourd'hui plutôt comme des assembleurs, alors que les constructeurs allemands conservent beaucoup de pièces fabriquées en interne.

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/03/2019 : Coopération parlementaire franco-allemande

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth

Il est vrai aussi que la France a évolué sur sa politique énergétique et a décidé de fermer la centrale nucléaire de Fessenheim, source de tensions récurrentes outre-Rhin alors que, sur la rive gauche du Rhin, c'est la polémique sur le siège du Parlement européen de Strasbourg qui est source de crispations. Chacun doit apprendre à faire un pas vers l'autre. C'est ainsi que peuvent naître des coopérations remarquables comme Eucor dans les domaines de la recherche et de l'innovation. Mes chers collègues, le modèle européen que nous avons connu, celui qui a permis à la France de relever le défi de la décolonisation, celui qui nous offert le terreau de la ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/03/2019 : Coopération parlementaire franco-allemande

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth

Monsieur le président, madame la ministre, mes chers collègues et, plus spécialement, chers collègues du Bundestag, j'ai le plaisir de soutenir, au nom du groupe UDI, Agir et indépendants, l'adoption de la proposition de résolution relative à la coopération parlementaire franco-allemande. Le projet dont nous débattons aujourd'hui est le fruit d'un travail d'élaboration qui s'est déployé tout au long de l'année 2018, et qui a amené une délégation de neuf députés français à dialoguer, dans un état d'esprit constructif et, à présent, amical, avec les neuf députés du Bundestag désignés à cet effet. Le résultat de ces travaux a fait l'objet d'une ...

Consulter

Question orale du 05/03/2019 : Programme "un fruit pour la récré"

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth

Comme vous l'avez relevé, monsieur le secrétaire d'État, ma question s'adressait au ministre de l'agriculture et de l'alimentation. De manière typique, ce programme est dans l'angle mort de plusieurs ministères. Le ministère de l'éducation nationale et le ministère des solidarités et de la santé pourraient l'un comme l'autre se porter chef de file. Comme vous vous occupez de la jeunesse, je vous invite à prendre cette question à bras-le-corps, et je vous soumets une suggestion : pour alléger la charge administrative des directeurs d'école, l'instruction des dossiers pourrait être centralisée dans chaque académie. Il y aurait un seul dossier traité par ...

Consulter

Question orale du 05/03/2019 : Programme "un fruit pour la récré"

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth

Il y a une dizaine d'années, la Commission européenne lançait le programme « Fruits et légumes à l'école ». L'idée en était simple : allouer à chaque pays un budget destiné à subventionner l'achat de fruits et légumes frais pour les élèves des écoles. L'idée est intelligente, elle fait écho au slogan « cinq fruits et légumes par jour » ainsi qu'à la loi pour l'équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous, dite EGALIM. Elle doit permettre de donner de bonnes habitudes alimentaires à notre jeunesse. Dix ans après, l'heure est au bilan. D'abord les chiffres : lors ...

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 13/02/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth

J'ai examiné avec attention le rapport de Mme Taurine et j'en ai fait une lecture critique. Je trouve son avis personnel truffé d'inexactitudes ou en tout cas de partis pris qui frisent la malhonnêteté par rapport à tous les travaux déjà menés dans cette maison. J'ai d'abord pensé, Madame la rapporteure, que le titre lui-même, « Interdiction du glyphosate », qui se retrouve ailleurs dans votre document, était une erreur mais, à la fin du rapport, vous précisez bien l'état actuel de la réglementation. Rappelons que l'autorisation ou l'interdiction d'une molécule comme le glyphosate n'est pas de la compétence des États membres et relève des autorités ...

Consulter

Question orale du 07/02/2019 : Questions sur la mise en oeuvre de la loi agriculture et alimentation

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth

Monsieur le ministre, en dépit de leur intérêt agronomique et environnemental reconnu, ainsi que de leur faible coût pour le consommateur final, la loi Egalim a sensiblement restreint les possibilités de valorisation des boues de station d'épuration, notamment de leur épandage. Ce texte a retiré le statut de produit aux composts normalisés et aux digestats issus des boues d'épuration. Ainsi ramenés au statut de déchet et bien que normalisés, ces composts ou digestats nécessiteront un épandage réglementé, sur le même régime que les boues brutes, sans considération pour leur qualité améliorée. Outre que cette disposition déconsidère les produits issus ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 19/12/2018 : Modification de l'acte portant élection des membres du parlement européen

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth

Dans moins de six mois, en mai 2019, l'Union européenne vivra un moment démocratique important : pour la neuvième fois depuis 1979, les citoyens seront appelés à élire leurs représentants au Parlement européen. Ils siégeront à Strasbourg, capitale européenne, ville humaniste, à Strasbourg, qui a été meurtrie la semaine dernière. Nous avons encore une fois une pensée pour les forces de sécurité et les forces de secours, ainsi que pour les familles des victimes. Le Parlement européen n'est pas seulement l'organe législatif de l'Union européenne. Ses pouvoirs ont été renforcés au fil des traités, et il est devenu, par essence, le lieu principal de ...

Consulter

Question orale du 12/12/2018 : Attentat de strasbourg

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth

Monsieur le ministre de l'intérieur, depuis hier soir, avec mes concitoyens de Strasbourg et de toute l'Alsace, notre coeur saigne. Des hommes et des femmes ont perdu leur vie, ont été blessés dans leur chair par les coups aveugles d'un homme armé. À mon tour, avec mon collègue Olivier Becht, l'ensemble des collègues alsaciens et au nom du groupe UDI, Agir et indépendants, je veux exprimer ma compassion aux victimes et aux familles meurtries. L'abnégation des services de secours et des personnels de santé, qui ont fait leur travail sous la menace, force l'admiration. Je salue aussi la persévérance des forces de l'ordre, qui sont mobilisées depuis des semaines et ...

Consulter

Question orale du 11/12/2018 : Déviation de châtenois

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth

Madame la secrétaire d'État, je vous remercie de ces paroles qui confirment l'intérêt de l'État pour cette infrastructure. La réalisation de celle-ci est indispensable si l'on veut proposer des transports alternatifs aux transports de personnes, en particulier des transports collectifs, qui sont au coeur de l'actualité. En effet, sans délestage des routes actuelles, il n'est pas possible, par exemple, de faire fonctionner des lignes de bus dans de bonnes conditions. Cet axe a en outre un intérêt stratégique, puisqu'il débouche sur l'Allemagne et que, dans le cadre du rapprochement des économies française et allemande et dans la perspective de la révision du ...

Consulter

Question orale du 11/12/2018 : Déviation de châtenois

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth

Mme la secrétaire d'État, ma question porte sur le contournement de la commune de Châtenois, qui est porté par les services de l'État. C'est un euphémisme que de dire que la réalisation de cette infrastructure est attendue avec impatience. Seul axe de circulation Ouest-Est entre les Vosges et le centre de l'Alsace, la RN 59, qui débouche du tunnel Maurice Lemaire, draine aussi bien le trafic inter-régional, notamment des poids-lourds, que le trafic des particuliers effectuant quotidiennement le déplacement entre les vallées de Sainte-Marie-aux-Mines ou de Villé et la région de Sélestat. Vingt mille véhicules sont ainsi dans l'obligation de traverser la commune ...

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 06/12/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth

Je reviens d'un déplacement en Bulgarie du groupe d'amitié avec ce pays, et je dois dire que nous avons fait l'objet d'un véritable pilonnage sur la question de la taxe carbone et sur la position française en matière de transition énergétique. Je voudrais donc vous poser une question simple : la programmation pluriannuelle de l'énergie en France est-elle susceptible d'être affectée par des débats, qui pourraient être intenses, au sein du Conseil européen ? Nous nous trouvons en effet dans un contexte européen, et je pense qu'il serait utile que vous nous éclairiez sur ce point. En ce qui concerne les transports, je ne suis pas inquiet, monsieur le ministre ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 05/12/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth

J'ai fait partie d'une délégation qui s'est rendue en Bulgarie la semaine dernière. Nous avons eu l'occasion d'échanger longuement avec le Président de la République bulgare, sur les grands enjeux européens et sur le rôle du leadership français en matière de défense et d'environnement. Nous avons aussi pu découvrir au Parlement bulgare les clivages et les débats politiques propres à ce pays. Chaque État membre a sa propre alchimie de partis, de débats et de thématiques. Il est vrai que l'idée d'une liste transnationale trouve ici l'une de ses limites. Il serait probablement très difficile de décliner une même thématique avec les bons mots vis-à-vis des ...

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 04/12/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth

J'ai, de l'histoire du monde rural, une lecture différente de celle de Dominique Potier. Je ne crois pas que Edgard Pisani ait été un homme providentiel. Il a fait de grandes choses parce qu'il avait en face de lui un certain Michel Debatisse, qui représentait les jeunes agriculteurs, avec une vision et un projet d'avenir pour l'agriculture. Sous l'autorité du général de Gaulle, il a porté d'importantes lois rurales auxquelles je souscris parfaitement. Mais nous aurions tort de nous enfermer dans l'idée que nous pourrions ici, entre nous, d'un trait de plume, écrire l'avenir. Il faut rechercher le consensus et le co-construire avec les acteurs de terrain. C'est ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 14/11/2018 : Projet de loi de finances pour 2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth

Le groupe UDI, Agir et indépendants, au nom de mes collègues polynésiens, salue cette décision qui permet à nos amis polynésiens de clore heureusement un chapitre de souffrances.

Consulter

Mission d'information commune sur le suivi de la stratégie de sortie du glyphosate - Intervention le 08/11/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth

En technique journalistique, pour illustrer un principe, on présente un cas particulier. C'est tout l'inverse en technique parlementaire : on se préoccupe d'abord des principes, puis on vérifie qu'ils couvrent l'ensemble des cas possibles. Sur les principes, Messieurs les ministres, vous avez évoqué tous les deux la voie législative ou réglementaire. À quoi pensez-vous précisément ? Estimez-vous que nous avons suffisamment de marges de manoeuvre dans le cadre européen ? Et si la contrainte est trop forte, faut-il changer le cadre, et dans quelle direction ? Nous sommes, à mon sens, confrontés à une difficulté majeure aujourd'hui. Pour une autorisation de mise ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 07/11/2018 : Projet de loi de finances pour 2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth, rapporteur pour avis

Antoine Herth C'est la principale raison pour laquelle Jean-Baptiste Moreau a déposé cet amendement. Si nous ne disposons pas des moyens, y compris contraignants, pour appliquer la loi EGALIM, cela continuera. Nous continuerons à creuser le déficit commercial parce que nos PME sont incapables de trouver des relais de croissance grâce auxquels leurs marques seront valorisées et leurs produits attendus sur le marché international. Il faut un gendarme, sinon, cela ne marchera pas. C'est pourquoi je soutiens fermement l'amendement Moreau de la commission des affaires économiques.

Consulter

Intervention en hémicycle le 07/11/2018 : Projet de loi de finances pour 2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth, rapporteur pour avis

Antoine Herth En tant que rapporteur pour avis du budget « Commerce extérieur », je vous rappelle deux chiffres : 40 milliards de déficit commercial ; en France, 25 % des PME et TPE travaillent à l'export contre 80 % en Allemagne. J'ai essayé de comprendre, j'ai posé la question à mes interlocuteurs de Business France lors d'une audition : selon eux, l'une des raisons majeures de cette situation est l'incapacité des PME à investir dans des outils de production, d'innovation, en raison d'un pillage systématique de la valeur de ces PME de l'agroalimentaire par la grande distribution.

Consulter

Intervention en hémicycle le 07/11/2018 : Projet de loi de finances pour 2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth, rapporteur pour avis de la commission des affaires économiques

Antoine Herth Plus largement, nous devons renforcer la visibilité de l'offre française, notamment dans les salons, en créant une marque France, commune à l'ensemble des filières, qui tarde, hélas, à se concrétiser. Enfin, au niveau de l'État, d'autres réformes doivent être lancées. Il convient d'abord d'investir dans la logistique export. Ainsi, les fonds du plan France logistique 2025 devraient être orientés vers la modernisation des outils de fret et l'optimisation des plateformes logistiques. Il faut ensuite améliorer la compétitivité prix. Des efforts ont été réalisés pour baisser le coût du travail, mais nous devons progresser dans le domaine de la fiscalité. Je ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 07/11/2018 : Projet de loi de finances pour 2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth, rapporteur pour avis de la commission des affaires économiques

Antoine Herth Pour cela, elles doivent adapter leurs produits à la demande internationale et, quand c'est possible, déployer des actions collectives à l'export. À titre d'illustrations, je citerai, comme en commission, la collaboration entre Interbev et Inaporc, qui mutualisent leurs équipes et leurs réseaux sur le marché chinois, ou encore l'association entre biscuiteries normandes pour constituer un outil commun de production dédié à l'export.

Consulter

Intervention en hémicycle le 07/11/2018 : Projet de loi de finances pour 2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth, rapporteur pour avis de la commission des affaires économiques

Antoine Herth Madame la présidente, madame la secrétaire d'État, chers collègues, le commerce extérieur est un secteur stratégique pour l'économie française, qu'il s'agisse des recettes, des emplois ou de l'activité. Pourtant, le solde des échanges de biens et services s'est encore dégradé en 2017, plongeant à près de moins 40 milliards d'euros d'après certaines sources – M. Nicolas Forissier évoquait un déficit supérieur à 60 milliards. Dans ce contexte, je souligne la diminution des crédits alloués au commerce extérieur. Les crédits de l'opérateur Business France, bras armé de l'État pour le commerce extérieur, baissent de 2,7 % par rapport à 2018. Pour ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 02/11/2018 : Projet de loi de finances pour 2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth

Des agriculteurs céréaliers de la région Grand Est ont fait de la paille de maïs : elle doit à présent être transportée, parfois sur de longues distances. Or le transport est cher : il faudra bien, à un moment donné, le prendre en charge par de l'argent public. Et cela n'influera nullement sur le cours de la paille, puisque celle-ci est gratuite ! J'ai bien compris, monsieur le ministre, que vous surveillez cette question comme le lait sur le feu : si le couvercle de la marmite se soulève, nous reviendrons à la charge !

Consulter

Intervention en hémicycle le 02/11/2018 : Projet de loi de finances pour 2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth

Je prends note de vos propos, monsieur le ministre. Monsieur Moreau, vous dites que les aides directes ne seraient pas inutiles. Mais il en faut quand même un peu !

Consulter

Intervention en hémicycle le 02/11/2018 : Projet de loi de finances pour 2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth

Notre rapporteur pour avis, M. Jean-Baptiste Moreau aurait pu déposer cet amendement qui vise à conforter la provision pour risques et aléas. Elle s'élevait, en 2018, à 300 millions d'euros, mais elle est ramenée à 200 millions, alors même, comme l'a expliqué Jean-Baptiste Moreau, que de nombreuses zones d'élevage, dans soixante-dix départements, sont durement frappés par la sécheresse. Les éleveurs sont confrontés à une grave pénurie de fourrage, aussi je pense qu'il est important de donner un signal. Les régions l'ont déjà fait. La région Grand Est vient de débloquer 6 millions d'euros. L'heure est à la mobilisation afin d'éviter que les éleveurs ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 02/11/2018 : Projet de loi de finances pour 2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth

C'est d'abord, et avant tout, une question européenne. Nous sommes dans un cadre européen, ce qui, d'une certaine façon, est une contrainte parce que nous ne pouvons pas décider tout seuls. Mais c'est également un atout en ce que toutes les productions agricoles européennes sont soumises à la même réglementation. C'est tout de même une bonne nouvelle pour les consommateurs qui ne consomment pas que français. Aussi, monsieur le ministre, ma question est simple mais importante : comment allez-vous peser au niveau européen pour faire évoluer la réglementation sur la mise sur le marché des produits phytopharmaceutiques ? Sur le grand plan d'investissement, vous ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 02/11/2018 : Projet de loi de finances pour 2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth

Monsieur le président, monsieur le ministre, madame, messieurs les rapporteurs, à mon tour, je tiens à m'exprimer sur le budget qui nous est présenté et évoquer quelques points qui nous paraissent particulièrement importants. Le premier, vous n'en serez pas surpris, est la fin du dispositif TODE. Nous avons bien compris que cette mesure s'inscrit dans le cadre d'une réorientation du soutien plus global que le Gouvernement veut apporter au travail salarié et à la réduction des charges, mais je continue d'entendre sur le terrain des interrogations, en particulier sur certaines tranches de salaires qui seraient pénalisées par le nouveau dispositif. La région d'où ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 02/11/2018 : Projet de loi de finances pour 2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth

Permettez-moi d'abord de saluer le déblocage du dossier des cartes de combattants 1962-1964, qui était attendu de longue date et permettra de rétablir l'équité au regard des règles prévalant actuellement s'agissant des militaires engagés dans le cadre des OPEX. Il permettra aussi, je l'espère, de convaincre les bénéficiaires de rejoindre les rangs des associations patriotiques, qui en ont bien besoin. En effet – c'est l'objet de ma question – , elles voient leurs effectifs fondre d'année en année, en raison du grand âge de leurs membres. Bien souvent, quand les statuts le permettent, les conjoints ou les membres de la famille des anciens combattants prennent ...

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 31/10/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth

Pour les PME de l'agroalimentaire, la cause première de l'absence d'investissement dans de nouveaux produits, de la faiblesse de la recherche-développement et de la non-modernisation de certaines lignes de production est le pillage généralisé de la valeur ajoutée qui est opéré par la grande distribution. On peut considérer ici que le problème a été traité par les dispositions du titre Ier de la loi pour l'équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous, dite « EGALIM ». Malheureusement, les retours qui me viennent du terrain ne vont pas dans la bonne direction. Il faudra donc ...

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 31/10/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth

Je voudrais saluer, à mon tour, le rapporteur pour son travail et le féliciter d'être revenu, notamment, sur la question difficile des relations entre l'hôtellerie et les plateformes de réservation en ligne. J'abonde évidemment dans le même sens que lui. Lors de la présentation de la feuille de route sur le tourisme, en janvier dernier, le Gouvernement a annoncé qu'il voulait faire d'Atout France une maison commune. J'ai présenté la semaine dernière un rapport budgétaire sur le commerce extérieur, domaine où l'on trouve une démarche similaire pour la promotion des produits agricoles et agroalimentaires, en particulier avec la définition d'une « marque France ...

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 24/10/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth, rapporteur pour avis du budget Commerce extérieur

Antoine Herth Je salue une nouvelle fois l'effort du Gouvernement pour restructurer les outils d'appui au commerce extérieur. Je regrette cependant certains arbitrages, que je trouve prématurés, en particulier sur les CCI. Enfin, nous nous interrogeons sur l'implication imparfaite des régions. Nous aurons les moyens d'apprécier plus précisément les choses dans quelques mois. Pour l'instant, j'émets un avis de sagesse.

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 24/10/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth, rapporteur pour avis du budget Commerce extérieur

Antoine Herth Intervenant, cette fois, au nom du groupe UDI, Agir et Indépendants, je me contenterai, Madame la secrétaire d'État, d'ajouter quatre questions aux propos de mes collègues. Premièrement, le Salon international de l'alimentation (SIAL), qui se tient cette semaine, produit un flux commercial important, mais il est l'un des seuls salons de ce type à se tenir en France, la plupart étant aujourd'hui localisés en Allemagne. Je souhaiterais donc savoir si le Gouvernement, en particulier votre ministère, envisage de promouvoir de nouveaux salons sur le territoire national. Deuxièmement, pouvez-vous nous donner un éclairage sur l'impulsion qu'il semble nécessaire de donner ...

Consulter

Commission des affaires économiques - Intervention le 24/10/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Antoine Herth, rapporteur pour avis du budget Commerce extérieur

Antoine Herth Madame la secrétaire d'État, chers collègues, le commerce extérieur est un secteur stratégique pour l'économie française, en termes de recettes, d'emplois et d'activité économique. Pourtant, les chiffres du commerce extérieur pour l'année 2017 ne sont pas bons. Le solde des échanges de biens et services, après une baisse de 30 % en quatre ans, se dégrade une nouvelle fois, de 12 milliards d'euros. Le déficit atteint son niveau le plus élevé depuis 2012 : près de 40 milliards d'euros. Dans ce contexte, je dois souligner la diminution des crédits alloués au commerce extérieur. Les crédits de l'opérateur Business France, bras armé de l'État en matière ...

Consulter