⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2017 et mars 2021

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par type de séance

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 50 sur 2162 triés par date — trier par pertinence

Intervention en hémicycle le 18/02/2021 : Aide individuelle à l'émancipation solidaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Bruno Millienne

Sans ces dispositifs, la situation de la France serait aujourd'hui bien plus dramatique ! À situation catastrophique, mesures exceptionnelles. Vous avez tous connu dans vos territoires, et moi le premier, des expériences d'accompagnement de jeunes qui n'entrent pas dans les critères de la mission locale ou d'autres institutions de ce type. Ces jeunes, nous nous employons à les aider, et quand nous parvenons à les faire vraiment s'intéresser à leur avenir, ils finissent par entrer dans l'emploi ou par élaborer un projet professionnel. J'insiste : égalité ne signifie pas équité. Je voterai donc en faveur de la suppression de cet article.

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/02/2021 : Aide individuelle à l'émancipation solidaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Bruno Millienne

Mais il y a quand même, derrière ce « Quoi qu'il en coûte », des compensations obligatoires et des résultats à obtenir ! Heureusement que nous avons instauré les prêts garantis par l'État ; heureusement que nous soutenons financièrement le chômage partiel !

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/02/2021 : Aide individuelle à l'émancipation solidaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Bruno Millienne

Il faut tenir compte des différences de situation entre les jeunes et trouver, en conséquence, des solutions personnalisées pour ceux qui sont en souffrance – je rejoins Mme la ministre déléguée sur ce point. Le monde du travail est en pleine mutation : les emplois de demain ne correspondront pas forcément à ceux que nous avons connus ces vingt dernières années, ce qui implique un accompagnement particulier. En plus, vous supprimez toute condition : il ne s'agirait pas nécessairement d'obliger à trouver un emploi salarié tel qu'on l'entend habituellement, mais par exemple celle de construire un projet professionnel. Mais en écartant toute obligation, vous ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/02/2021 : Aide individuelle à l'émancipation solidaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Bruno Millienne

Chers collègues, je vous remercie d'avoir mis sur la table une proposition de loi qui pose de multiples questions – je ne vais pas la balayer d'un revers de la main, même si certains s'attendaient sans doute à ce que je le fasse. Elle renvoie de manière plus globale au problème du revenu universel, que vous proposez ici de mettre en ? uvre pour les 18-25 ans. Vos propositions me gênent à plus d'un titre, même si je comprends la philosophie sur laquelle elles reposent. D'abord, elles s'appuient sur un système strictement égalitaire, or pour moi, l'égalité n'a jamais été synonyme d'équité.

Consulter

Intervention en hémicycle le 12/02/2021 : Respect des principes de la république

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Bruno Millienne

Nous ne sommes donc pas d'accord, monsieur le rapporteur général.

Consulter

Intervention en hémicycle le 12/02/2021 : Respect des principes de la république

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Bruno Millienne

Monsieur le ministre, nos collègues Diard et Poulliat ont fait un travail remarquable dans le cadre de leur rapport. Force est de constater que, si la solution adoptée en 2015 avait été la bonne, nous en aurions vu les résultats. Tel n'est pas le cas. Ce n'est pas parce qu'une loi a été votée en 2015 qu'elle doit rester en vigueur ad vitam aeternam. On peut la réformer, on doit la réformer. Mon collègue Diard a raison : depuis 2015, ces histoires de séparatisme sont apparues dans les clubs sportifs. Nous le savons tous, car nous voyons dans nos circonscriptions les nombreux problèmes posés par des associations sportives gangrenées. Nous ne pouvons simplement ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 12/02/2021 : Respect des principes de la république

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Bruno Millienne

Monsieur Corbière, nous devons en effet tous honnêtes ici, mais soyez-le aussi et ne soyez pas aussi ambigu. Vous avez évoqué notre ambiguïté à l'égard de la laïcité. Je vais vous citer une phrase, et vous allez me dire qui l'a prononcée : « Le concept de laïcité inscrit dans la Constitution et la loi de 1905 a principalement été utilisé contre les musulmans. » Qui a tenu ces propos ?

Consulter

Intervention en hémicycle le 12/02/2021 : Respect des principes de la république

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Bruno Millienne

Ne nous parlez pas de laïcité, monsieur Corbière ! Sinon nous allons citer Mme Obono ! D'ailleurs, elle n'est pas là !

Consulter

Intervention en hémicycle le 12/02/2021 : Respect des principes de la république

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Bruno Millienne

… grâce à un contrôle a priori. Ce n'est pas pour vous embêter, je comprends bien la difficulté, mais mettez-vous à la place des personnes qui suivent nos débats : comment comprendraient-ils que l'on revienne sur une telle mesure ?

Consulter

Intervention en hémicycle le 12/02/2021 : Respect des principes de la république

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Bruno Millienne

Monsieur le ministre, vous n'en serez pas étonné : je vais aller dans le même sens que mon collègue Pupponi. Supprimer les alinéas 16 et 17 pose un problème ; nos concitoyens ne le comprendraient pas. J'entends bien les difficultés, mais, lors des auditions, ce sont les écoles hors contrat qui ont formulé cette demande. Elles souhaitent avoir accès aux informations leur permettant de savoir si elles embauchent les bonnes personnes. Vous dites que cette mesure risque d'être jugée contraire à la Constitution. Moi, je suis député, pas constitutionnaliste. Faisons notre travail, et le Conseil constitutionnel fera ensuite le sien. Pour l'heure, conservons les ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 10/02/2021 : Respect des principes de la république

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Bruno Millienne

… mais en attendant de trouver peut-être un jour une écriture plus adaptée pour régler le problème évoqué, méfiez-vous de l'effet boomerang de cet amendement !

Consulter

Intervention en hémicycle le 10/02/2021 : Respect des principes de la république

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Bruno Millienne

Il ne manquerait pas de faire des gorges chaudes d'avoir été honni par les élites du pays, et vous lui donneriez ainsi une tribune qu'il ne mérite pas. Que l'on saisisse le CSA – Conseil supérieur de l'audiovisuel – chaque fois que ce monsieur se rend coupable de débordements et qu'il soit condamné pour cela, c'est très bien…

Consulter

Intervention en hémicycle le 10/02/2021 : Respect des principes de la république

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Bruno Millienne

Philosophiquement, je partage la position exprimée par l'auteur de cet amendement. Cela dit, méfiez-vous, mes chers collègues ! J'imagine que nous pensons tous au même individu, qui officie régulièrement sur les chaînes d'info, et j'estime que ce serait lui faire un trop grand honneur que de le condamner ici.

Consulter