Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2017 et février 2020

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 50 sur 97 triés par date — trier par pertinence

Commission des affaires étrangères - Intervention le 28/01/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan

Je salue les efforts engagés par le Gouvernement pour faire face à l'effet d'extraterritorialité de certaines lois américaines sur des enjeux cruciaux pour la France et l'Europe. Du point de vue économique, bien entendu, cela tend à fausser la libre concurrence entre les entreprises américaines et leurs rivales européennes sans que des recours efficaces et impartiaux puissent être engagés. Mais les effets sont avant tout politiques, puisqu'il s'agit ni plus ni moins de la préservation de notre souveraineté et de notre capacité de projection sur la scène internationale. Notre réponse doit donc être ferme et sans détour, en privilégiant, bien sûr, le dialogue avec ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 15/01/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan

Existe-t-il une configuration par pays ou groupes de pays dans cette organisation ? Qui est pour ? Qui est contre ? Il s'agit de mieux comprendre s'il y a une typologie de sujets sur lesquels se rejoignent certains pays. Avons-nous une idée de la façon dont nous pourrions détricoter ce noeud de problèmes et de conflits pour résoudre les situations ? Certains pays sont-ils à la tête de certains sujets pour essayer de trouver une vraie solution pratique plutôt que les discours des uns et des autres ?

Consulter

Intervention en hémicycle le 31/10/2019 : Projet de loi de finances pour 2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan

Je note l'intérêt que vous manifestez pour cet outil, madame la ministre. Nous retravaillerons afin de trouver d'autres moyens d'accompagner les entreprises et de faire de la France un champion de l'exportation. Je retire donc cet amendement.

Consulter

Intervention en hémicycle le 31/10/2019 : Projet de loi de finances pour 2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan

Par cet amendement, nous proposons la création d'un fonds de garantie des prêts de prospection, assorti d'un prêt à taux zéro dédié à l'exportation, qui serait géré par Bpifrance et doté de 30 millions d'euros. Le Gouvernement s'est fixé l'objectif ambitieux de porter à 200 000 le nombre d'entreprises exportatrices, contre quelque 127 000 aujourd'hui. Pour y parvenir, il faut encourager les petites et moyennes entreprises et les entreprises primo-exportatrices. Il est regrettable que le produit d'assurance qui leur était dédié, l'A3P – assurance prospection premiers pas – soit en train de disparaître. Si un prêt à taux zéro était créé en faveur des ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 31/10/2019 : Projet de loi de finances pour 2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan, rapporteur pour avis de la commission des affaires étrangères

Buon Tan Je remercie Mme la secrétaire d'État pour son avis de sagesse. Nous sommes conscients de la masse de travail que demande chaque rapport. Nous n'en demandons pas pour le plaisir d'en demander. Un tel rapport permettrait d'avoir une vision plus claire, car les informations existantes sont dispersées. Votre proposition de benchmarking, monsieur le rapporteur spécial, est intéressante – j'ai commencé à faire ce travail pour l'Italie, par exemple. Il est difficile de trouver les informations ; il faudra aussi travailler ensemble sur la Chine.

Consulter

Intervention en hémicycle le 31/10/2019 : Projet de loi de finances pour 2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan, rapporteur pour avis de la commission des affaires étrangères

Buon Tan Ce sous-amendement tend à ajouter au champ du rapport une analyse de la contribution des garanties publiques à la promotion du rôle international de l'euro. En effet, environ 50 % de nos importations et 40 % de nos exportations sont facturées en euros. Ces taux stagnent depuis dix ans. Pire : si l'on exclut le secteur de l'énergie et que l'on se cantonne aux échanges extra-européens, la part de l'euro devient marginale. Cette grande faiblesse face au dollar permet aux États-Unis de soumettre à leur loi nationale toutes les transactions réalisées en dollars. Faire de l'euro une monnaie à même de rivaliser avec le dollar présenterait de nombreux avantages. Nous ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 31/10/2019 : Projet de loi de finances pour 2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan, rapporteur pour avis de la commission des affaires étrangères

Buon Tan Cet amendement, adopté par la commission des affaires étrangères, tend à ce que le Gouvernement dépose au Parlement un rapport sur la gestion et l'évolution des garanties publiques à l'export, afin que nous puissions évaluer, poursuivre et amplifier la réforme de l'accompagnement de l'export engagée avec succès par le Gouvernement. Parmi les sujets pouvant être améliorés figurent notamment le partage de la gestion des garanties publiques entre l'État et les opérateurs publics et privés, l'accompagnement des TPE-PME et des entreprises primo-exportatrices, l'utilisation des excédents récurrents de l'assurance-crédit ou encore le verdissement de ces garanties. Un ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 31/10/2019 : Projet de loi de finances pour 2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan, rapporteur pour avis de la commission des affaires étrangères

Buon Tan Enfin, je me félicite de la volonté du Gouvernement de relancer la marque France, laquelle devrait être déclinée à l'international à travers des « maisons de France » et des « comptoirs de France ». J'ai également tenu à faire le point sur les assurances export publiques. Mon rapport relève un point très positif : la relance de l'assurance prospection, qui se traduit par une augmentation de 41 % des budgets de prospection couverts en 2018. Plusieurs questions restent cependant posées. D'abord, quel produit concevoir pour financer la prospection internationale des plus petites entreprises, alors qu'on a programmé l'extinction de l'assurance prospection dite « ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 31/10/2019 : Projet de loi de finances pour 2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan, rapporteur pour avis de la commission des affaires étrangères

Buon Tan Je dirai pour commencer quelques mots sur la situation de notre commerce extérieur et sur la conjoncture internationale. Cette année, le commerce international pourrait être proche de la stagnation. Les prévisions de croissance sont révisées à la baisse dans quasiment tous les pays. Cette situation est en grande partie le résultat de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, qui a des effets directs importants sur les échanges et, surtout, entretient un climat de défiance et décourage les investissements. Dans ce contexte, l'économie française dans son ensemble et, en particulier, le commerce extérieur tirent plutôt bien leur épingle du jeu. Le ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 30/10/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan

Il est difficilement concevable de dissocier totalement l'économie de la politique. Dans beaucoup de régions du monde, les contrats ont une forte dimension politique : c'est le cas, par exemple, pour les projets de musée. Les meilleurs connaisseurs de la culture et du fonctionnement d'un pays étranger, ce sont les ambassadeurs et leurs équipes. Leur apport est nécessaire, notamment pour des entreprises n'ayant pas la taille des sociétés du CAC40 car elles ont des difficultés pour accéder aux interlocuteurs les plus importants. Ce sont bien souvent les diplomates qui leur permettent d'obtenir des rendez-vous et d'activer les bons leviers. Je citerai également l'exemple ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 30/10/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan

Certes, le fonctionnement de l'OMC n'est pas optimal, je le sais pour avoir participé aux négociations qui durent sur des jours et des jours : obtenir un consensus des cent soixante-quatre pays membres est très compliqué, d'autant que certains d'entre eux bloquent toutes les propositions. Toutefois, en ces temps tourmentés, j'estime que l'OMC a son utilité car elle constitue un centre de stabilité. De la même façon, l'OTAN, loin de « déployer une politique belliciste », comme vous l'écrivez dans votre exposé sommaire, contribue à maintenir la paix. C'est seulement en des cas extrêmes qu'elle envoie des forces armées sur le terrain.

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 30/10/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan

Madame la rapporteure pour avis, je vous remercie pour ces informations complètes concernant le programme 105 Action de la France en Europe et dans le monde et le programme 151 Français à l'étranger et affaires consulaires, qui regroupent à eux seuls 75 % des crédits de la mission Action extérieure de l'État et garantissent le bon fonctionnement de notre réseau diplomatique et consulaire à l'étranger. À cet égard, ils représentent également l'écrasante majorité des dépenses de personnel de la mission. Grâce à son déploiement géographique quasi universel, notre réseau diplomatique permet de faire entendre la voix de la France partout dans le monde. Le réseau ...

Consulter

Mission d'information sur l'évaluation de la concrétisation des lois - Intervention le 29/10/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan

Juste un point technique. Quand le rapport est remis, est-ce que le parlementaire à l'origine de la demande en est informé directement ? Parce que souvent, nous n'avons pas de retour direct…

Consulter

Mission d'information sur l'évaluation de la concrétisation des lois - Intervention le 29/10/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan

Une question assez pragmatique. Dans le cas de travaux que je mène notamment sur le travail dominical, je découvre qu'il y a un certain nombre de décrets un peu partout en France qui datent d'il y a parfois 15, 20 ou 30 ans, que les nouveaux préfets ignorent. Est-ce qu'il y a une sorte de cahier où l'on note ce qui a été fait ? Est-ce qu'il y a un toilettage qui est fait régulièrement ? Est-ce qu'il y a une mise à jour ? Parce que quand je pose la question, parfois on découvre qu'un texte a été pris en telle année mais qu'on l'avait oublié.

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 23/10/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan, rapporteur pour avis

Buon Tan Un premier point d'étape sur l'efficacité de la nouvelle organisation devrait être fait au printemps 2020. Des chiffres relatifs aux exportations nous serons fournis non pas par Business France mais pas les douanes.

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 23/10/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan, rapporteur pour avis

Buon Tan Cet amendement vise à demander un rapport sur différents points concernant l'assurance export. Il s'agit d'inviter le Gouvernement à regarder cela de plus près, voire de pousser les services à proposer des changements.

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 23/10/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan, rapporteur pour avis

Buon Tan Frédéric Petit et Denis Masséglia ont abordé le même sujet. Le choix des pays d'où il se retire a été opéré par Business France en fonction de paramètres locaux comme les performances comparées de l'agence et de la chambre de commerce locale. Quand ni l'un ni l'autre ne fonctionnait, on a opté pour la labellisation d'acteurs privés recommandés par l'ambassade. Dans certains pays comme la Russie, des acteurs privés font le travail en lieu et place de Business France. Un gros travail est demandé aux acteurs locaux. La volonté de décentraliser la démarche est réelle, l'idée étant que, dans un premier temps, les bureaux qui regroupent aujourd'hui les équipes de ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 23/10/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan, rapporteur pour avis

Buon Tan Avant d'aborder notre dispositif de soutien au commerce extérieur et les crédits budgétaires qui le financent, je voudrais revenir rapidement sur la situation de ce commerce extérieur, car cette année, le contexte international est très particulier. Notre déficit commercial est stabilisé à un niveau légèrement inférieur à 60 milliards d'euros en 2018, comme en 2017. En année glissante jusqu'en août dernier, le déficit s'est même réduit à moins de 54 milliards. De plus, ce déficit sur les marchandises est largement compensé, dans la balance des transactions courantes, par les excédents enregistrés sur certains échanges de services et de revenus, avec en ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/10/2019 : Projet de loi de finances pour 2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan

Le prélèvement a été instauré en 2003, du temps où France Télécom était une entreprise publique. En 2004, l'entreprise a été privatisée et a changé de nom. Nous avons donc tout intérêt à supprimer le prélèvement, qui constitue désormais une anomalie, tout en accordant un peu de répit aux CCI dont la baisse des dotations est de 400 millions d'euros selon la trajectoire.

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 09/10/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan

Le 2 mai 2018 le Président de la République appelait la constitution d'un nouvel axe indopacifique où l'Union européenne aurait sa place, tandis que les pays de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est ou ASEAN s'affirment de plus en plus sur la scène internationale. Il y a ici une opportunité à saisir, l'ASEAN est le cinquième bloc économique mondial, avec des enjeux géopolitiques cruciaux associés à cette région, tels que les conflits en mer de Chine, les défis environnementaux ou autres. Il nous faut établir un réel dialogue avec l'ASEAN mais la France et Union européenne restent trop en retrait des débats. Quelles actions la France mène-t-elle ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 18/09/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan

Comme vous l'avez rappelé, le traité de l'Antarctique de 1959 est parvenu à mettre en place une gouvernance institutionnelle solide pour ce continent à même d'assurer la préservation de la biodiversité et des ressources naturelles qui est la priorité dans cette zone. Il a ainsi permis pour le moment de protéger l'Antarctique des effets parfois désastreux de la présence et de l'activité humaine. Cette architecture institutionnelle n'est toutefois pas parfaite, puisque seulement cinquante États sont signataires du traité de l'Antarctique, alors que les perspectives qui apparaissent progressivement dans cette zone attisent de plus en plus les convoitises. De telles ...

Consulter

Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république - Intervention le 19/06/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan

Cet amendement propose d'appliquer à la lutte contre la haine sur internet le principe du « name and shame ». L'idée est de doubler les sanctions financières d'une sanction atteignant directement la réputation des sites condamnés. Certaines entreprises, parce qu'elles sont très riches, sont peu sensibles aux sanctions financières, mais elles le sont davantage à celles qui touchent leur réputation. Nous proposons donc que les sanctions prononcées par le CSA soient publiées sur son site internet et, aux frais de l'entreprise sanctionnée, sur d'autres supports.

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 07/05/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan

Le centre névralgique du commerce international bascule toujours davantage vers l'Asie et le poids de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) ne cesse de se renforcer tout comme le dynamisme économique des pays membres, dont le taux de croissance est, pour beaucoup d'entre eux, supérieur à 7 %. Avec un PIB de 2 800 milliards de dollars en 2017, c'est le cinquième bloc économique mondial. Le Japon, la Chine et la Corée du Sud ont déjà signé des accords de libre-échange avec l'Asean. Quelle est la stratégie de l'Union européenne ?

Consulter

Question orale du 26/03/2019 : Visite d'État du président chinois

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan

J'associe à ma question mes collègues Nicole Dubré-Chirat et Christophe Arend. Monsieur le ministre de l'Europe et des affaires étrangères, le 27 janvier 1964, la France devenait, grâce au général de Gaulle, le premier pays occidental à reconnaître la République populaire de Chine. L'année 2019 marque le cinquante-cinquième anniversaire de cet acte fort auquel le peuple chinois reste profondément attaché. La visite d'État qu'effectue en ce moment même dans notre beau pays le président chinois Xi Jinping témoigne de cette solide amitié. En cinquante-cinq ans, nous avons tissé des liens étroits ; des liens politiques, bien sûr, mais également culturels, ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 12/02/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan

La sortie de Royaume-Uni de l'Union européenne va certainement conduire le gouvernement de ce pays à réorienter ses relations diplomatiques avec des États n'appartenant pas à l'Union européenne, et les Britanniques ne participeront plus à la construction de la position diplomatique de l'Union vis-à-vis de ces pays tiers. De ce fait, pensez-vous que le Brexit puisse infléchir de façon substantielle les relations entre l'Union européenne et le reste du monde ? En tant que président du groupe d'amitié France-Chine, j'aimerais tout particulièrement connaître votre point de vue sur l'évolution des relations entre la France et la Chine après le Brexit. Par ailleurs, les ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 04/12/2018 : Programmation 2018-2022 et réforme de la justice

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan

Je suis prêt à le retirer si Mme la ministre prend l'engagement de faire évoluer les choses. Bien que cela soit écrit dans la loi depuis des dizaines d'années, la situation persiste et nos concitoyens restent sans réponse. Pouvez-vous avancer dans ce domaine pour que les sanctions deviennent effectives et que cette circonstance aggravante soit prise en compte ?

Consulter

Intervention en hémicycle le 04/12/2018 : Programmation 2018-2022 et réforme de la justice

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan

Mon amendement s'inscrit dans l'objectif gouvernemental de lutte contre le racisme mis en oeuvre à travers la campagne « tous unis contre la haine ». Il y a quelques semaines, j'étais au tribunal de grande instance de Créteil aux côtés d'un Français d'origine chinoise qui avait été agressé par deux jeunes l'ayant dépouillé de son argent en faisant preuve d'une extrême violence à son encontre. Traumatisé, il a fondu en larmes en me racontant son histoire. Mais le pire n'est pas là : lors du jugement de l'un de ses agresseurs, j'ai assisté à une scène effarante. La circonstance aggravante de racisme n'a pas été retenue parce que l'agresseur a dit ne pas cibler ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 04/12/2018 : Programmation 2018-2022 et réforme de la justice

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan

Avec ce projet de loi, nous élevons la justice au rang de priorité du quinquennat. Notre justice doit indéniablement être au service des justiciables : la sécurité de tous doit être garantie ; la lutte contre toute forme de délinquance, effectivement appliquée, ce qui implique que nos procédures soient plus efficaces.

Consulter

Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république - Intervention le 08/11/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan

Je voudrais souligner que le numérique est vraiment un outil approprié. Ce qui m'importe surtout est qu'il y ait une volonté réelle, comme vous l'avez dit, de donner aux gens une information sur le sort de leur plainte. Si vous me confirmez cette volonté, cela me convient et je vais retirer mon amendement.

Consulter

Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république - Intervention le 08/11/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan

Mon amendement vise à assurer, dans une logique de numérisation de la procédure pénale, la création automatique d'un dossier numérique pour le suivi des dépôts de plainte. En effet, beaucoup de plaignants n'ont pas de retour à l'heure actuelle : ils ne savent pas où en est leur plainte ni, en particulier, si les auteurs des infractions, des délits ou des crimes commis ont été arrêtés ou poursuivis. L'idée est d'avoir un système sécurisé d'accès en ligne qui permettra à chaque plaignant de voir où en est son dossier, et surtout s'il y a des débouchés. Cela permettra non seulement d'informer les victimes mais aussi de casser un peu la spirale qui conduit les ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 07/11/2018 : Projet de loi de finances pour 2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan, rapporteur pour avis de la commission des affaires étrangères

Buon Tan Je n'ai pas de raison de mettre en doute la parole de Mme la secrétaire d'État. Je retire donc mon amendement.

Consulter

Intervention en hémicycle le 07/11/2018 : Projet de loi de finances pour 2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan, rapporteur pour avis de la commission des affaires étrangères

Buon Tan Dans le décompte que j'ai donné, je n'ai pas pris en compte le crédit d'impôt pour dépenses de prospection commerciale, évalué à 23 millions d'euros, que nous avons supprimé l'an dernier et qui bénéficie à 1 700 entreprises. Je remercie Mme la secrétaire d'État de confirmer qu'elle soutiendra toutes les démarches contribuant à augmenter, faciliter et dynamiser le commerce extérieur. Si j'ai bien compris, c'est Bpifrance qui fait l'avance de trésorerie pour financer les dépenses en 2019 et nous compenserons le déficit en votant le projet de loi de finances pour 2020. Est-ce bien cela ? Si tel est le cas et si j'ai la garantie que l'assurance prospection ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 07/11/2018 : Projet de loi de finances pour 2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan, rapporteur pour avis de la commission des affaires étrangères

Buon Tan Nous avons déjà évoqué le financement de l'assurance prospection. Cet outil permet notamment aux petites entreprises d'accéder à l'exportation en finançant leurs premiers pas dans ce domaine. Il est très apprécié des PME. En 2013, 4 000 entreprises en ont bénéficié. Malheureusement, en raison du manque de financement et de la définition de critères de plus en plus en plus drastiques, elles n'étaient plus que 2 000 en 2017. Aujourd'hui, au vu des budgets prévus et du succès grandissant de cet outil, nous craignons que, dès la fin du mois de mars 2019, Bpifrance ne puisse plus financer cette aide à l'exportation. Madame la secrétaire d'État, nous souhaitons ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 07/11/2018 : Projet de loi de finances pour 2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan, rapporteur pour avis de la commission des affaires étrangères

Buon Tan Je me réjouis que vous partagiez ce souci, madame la secrétaire d'État. Ce que je veux, c'est que le financement de cet outil indispensable soit garanti. En considération de ce que vous venez de dire, M. Forissier et vous-même, et si j'ai cette garantie, je retire mon amendement.

Consulter

Intervention en hémicycle le 07/11/2018 : Projet de loi de finances pour 2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan, rapporteur pour avis de la commission des affaires étrangères

Buon Tan Je l'ai déposé pour tenter de garantir le financement de l'outil informatique indispensable à la mise en oeuvre de la stratégie du Gouvernement en matière de commerce extérieur, annoncée par le Premier ministre en février dernier. Comme vous le savez, Business France, les chambres de commerce et d'industrie et Bpifrance travaillent d'arrache-pied depuis un an pour mettre en place un réseau de guichets uniques. C'est à travers cet outil informatique que chaque utilisateur pourra saisir les informations relatives à une société donnée et pourra ensuite l'accompagner dans la durée et dans les différentes zones géographiques où elle intervient. À ce stade, cet outil ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 07/11/2018 : Projet de loi de finances pour 2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan, rapporteur pour avis de la commission des affaires étrangères

Buon Tan Rappelons par ailleurs que l'assurance-crédit, liée directement à l'export, dégage chaque année, depuis plus de vingt ans, plusieurs centaines de millions d'euros qui sont reversés au budget de l'État. Une petite partie pourrait être réaffectée au commerce extérieur. Si je me réjouis que certaines de mes propositions de l'an dernier aient été mises en oeuvre ou soient en train de l'être, je reste convaincu de la pertinence des autres, dont celle qui concerne les Comptoirs de France. Je propose, cette année, d'aller plus loin avec des mesures inspirées de notre voisin italien. L'Italie nous ressemble par sa démographie, son économie, son réseau de TPE et PME, ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 07/11/2018 : Projet de loi de finances pour 2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan, rapporteur pour avis de la commission des affaires étrangères

Buon Tan Madame la présidente, madame la secrétaire d'État, mes chers collègues, la gravité de la situation du commerce extérieur n'échappe à personne : plus de 60 milliards de déficit l'année dernière, probablement autant cette année et l'année prochaine. Bien sûr, l'aggravation récente de ce déficit est liée, en partie, à des facteurs conjoncturels, mais la permanence des déficits depuis quinze ans prouve l'existence d'un problème structurel majeur, qui appelle des réponses de grande ampleur. Le Gouvernement a pris la mesure de l'enjeu en fixant un objectif ambitieux : porter de 124 000 à 200 000 le nombre d'entreprises exportatrices. Le 23 février dernier, à ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 24/10/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan, rapporteur pour avis

Buon Tan L'un des outils essentiels pour nous permettre de porter à 200 000 le nombre d'entreprises exportatrices est le CRM, dont je vous ai parlé tout à l'heure. Un appel d'offres a été lancé, d'où il ressort que sa mise en place va coûter entre 10 millions d'euros et 11 millions d'euros – ce qui correspond à l'ensemble des outils ainsi qu'aux licences jusqu'en 2022. L'amendement que j'avais déposé l'an dernier en vue d'assurer ce financement ayant été rejeté, nous sommes aujourd'hui confrontés à un risque important. Pour ne pas mettre en péril le projet, Business France a avancé 3 millions d'euros destinés à permettre de lancer l'appel d'offres et de passer ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 24/10/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan, rapporteur pour avis

Buon Tan Je vous remercie pour vos encouragements et voudrais remercier à mon tour toutes les personnes qui m'ont aidé à rédiger le rapport et le document explicatif qui vous ont été remis. Nous avons eu à coeur de mettre à votre disposition une information digeste et compréhensible de tous – j'ai même souhaité qu'elle comporte un lexique des termes techniques – et je me félicite que cet objectif semble aujourd'hui atteint. Je vais maintenant répondre aux questions qui m'ont été posées – en notant que les unes ont parfois répondu aux autres. L'assurance export est un outil qui, depuis trente ans, dégage chaque année entre 200 millions et 1,5 milliard d'euros de ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 24/10/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Buon Tan, rapporteur pour avis

Buon Tan Mes chers collègues, je reviens devant vous pour vous dresser, en quelque sorte, un état des lieux du commerce extérieur. Malheureusement, les nouvelles ne sont pas bonnes : la balance commerciale s'est encore un peu dégradée et son déficit s'élève à 63 milliards d'euros en 2017. En outre, la situation ne devrait guère s'améliorer dans l'immédiat et le déficit devrait être du même montant l'année prochaine. Dans mon précédent rapport, j'avais fait quelques préconisations. Comme l'a souligné madame la présidente, j'ai eu le plaisir de voir que certaines d'entre elles ont été retenues, qu'elles sont appliquées ou en cours d'application. Trois principaux axes ...

Consulter