Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2022 et octobre 2022

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par type de séance

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 5 sur 5 triés par date — trier par pertinence

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 27/07/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Caroline Colombier

Général, c'est un véritable honneur pour les députés du groupe Rassemblement national de vous recevoir aujourd'hui. Au regard de la diversité des missions de la gendarmerie (lutte contre la drogue, les violences intrafamiliales, etc.), le contexte sécuritaire général en France inquiète, avec notamment une montée perceptible de la délinquance de droit commun. Le Président de la République avait en début d'année promis la création des 200 brigades de gendarmerie en milieu rural dont vous avez parlé, dans un objectif de renforcement de la proximité sur les territoires. Au-delà des effets d'annonce, où trouver les effectifs de ces brigades ? Comme dans ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 23/07/2022 : Projet de loi de finances rectificative pour 2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Caroline Colombier

Les finances des départements ont été durement éprouvées ces dernières années, à la fois du fait des réformes des gouvernements successifs et de la situation socio-économique. Dans un contexte où l'État a décidé d'ajouter à la revalorisation du RSA à hauteur de 1,8 % survenue en avril 2022 une seconde revalorisation à hauteur de 4 %, il est indispensable de compenser à l'euro près cette hausse pour les départements, qui font face à de lourdes charges induites par l'inflation. Le coût de la revalorisation du RSA pour les départements est considérable : il s'élève à 120 millions d'euros pour 2022 et 240 millions d'euros pour 2023. Or chaque euro ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 20/07/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Caroline Colombier

Vous avez raison, général, la puissance et la bonne santé de notre armée relèvent d'un choix de société qu'il nous faut assumer. Les menaces à l'Est et la persistance des déséquilibres au Sahel nous inquiètent tandis qu'est apparu un nouvel ennemi qui n'a ni drapeau ni nationalité et frappe indistinctement : l'inflation. La remontée en puissance de l'armée de Terre ne peut pas s'affranchir des contraintes économiques. Vous l'avez souligné dans un récent entretien à La Tribune, l'inflation est un « sujet de préoccupation » qui risque d'entraver notre remontée capacitaire, à laquelle nous souhaitons associer nos partenaires européens. Ces derniers, ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 13/07/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Caroline Colombier

La situation sécuritaire de la France est au cœur des préoccupations de nos concitoyens. Un article du Télégramme du 3 juillet dernier soulignait l'intérêt porté par les services de renseignement chinois à nos installations militaires et de défense en Bretagne. Dès 2019, un article du Point relevait l'étrange implantation d'un centre universitaire chinois dans l'ancienne base militaire de Châteauroux, à proximité du centre de transmissions de la marine de Rosnay, position majeure pour notre souveraineté nationale. Quelles mesures sont prises pour contrôler le risque d'ingérence de ce centre universitaire et pour détecter les implantations étrangères ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 07/07/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Caroline Colombier

Dans un contexte global marqué par le retour de la guerre aux portes de l'Union européenne, après la livraison des canons CAESAR, des missiles d'infanterie légers anti-chars (MILAN) et des missiles transportables anti-aérien légers (MISTRAL) à Kiev, après les sanctions économiques envers la Russie, ne craignez-vous pas que la France ne soit considérée comme partie prenante à ce conflit et cobelligérante ? Comment conciliez-vous ce soutien intensif à Kiev, de plus de 100 millions d'euros d'équipements militaires, avec la volonté de préserver la France d'un tel conflit ? S'agissant de la prolifération du conflit en France, comme pour le conflit ...

Consulter