Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2017 et février 2020

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par type de séance

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 50 sur 764 triés par date — trier par pertinence

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 28/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani – Mes chers collègues, chers invités, il est temps de conclure cette matinée très riche en exemples, en recommandations et en explications. Je retiens notamment de ces échanges l'idée que la notion de conseil scientifique ne recouvre pas nécessairement une dimension de conseil au sens où on l'entend communément. Ceci peut prendre la forme d'une présentation d'options, d'une explication, d'une traduction, d'une explicitation de certains concepts. Il peut aussi s'agir simplement de s'assurer que tel expert et tel membre du gouvernement se comprennent l'un l'autre et que leur dialogue n'achoppe pas sur des questions de terminologie ou de concept. Nous avons aussi ...

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 28/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani – Si vous n'avez pas d'autres questions ou réponses à formuler, je vais maintenant donner la parole à M. Émilien Schultz, qui n'est pas inconnu au sein de l'Office parlementaire puisque nous avons déjà eu l'occasion de le rencontrer lorsqu'il a coordonné avec Michel Dubois, un numéro de la revue d'histoire de la recherche contemporaine du CNRS consacré à l'OPECST, paru très récemment, ce dont nous sommes reconnaissants. Certains membres de l'Office vous ont entendu en petit comité en octobre 2017, ce qui ne vous empêche aucunement d'intervenir aujourd'hui dans un cadre plus ouvert. M. Schultz, après une agrégation de physique, a présenté une thèse de ...

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 28/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani – Nous allons entendre la réponse de Rémi Quirion, puis donner la parole aux parlementaires qui souhaitent s'exprimer et poser des questions. Émilien Schultz nous fera enfin partager le regard extérieur qu'il a posé sur notre Office.

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 28/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani – Il est certain que la bonne formulation de la question est majeure. Ceci m'évoque un rapport de l'OPECST sur l'évaluation des risques sanitaires et environnementaux par les agences : une confusion entre cette question générale et la question spécifique du glyphosate nous avait menés à une sorte de tempête médiatique après les imprudences de communication d'un de nos collègues sénateurs.

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 28/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani – Merci beaucoup, cher Patrick. Ma question s'adresse à l'ensemble des intervenants : quels exemples emblématiques pourriez-vous citer montrant l'intérêt de bénéficier d'un mécanisme de conseil scientifique qui fonctionne bien et à l'inverse l'inconvénient de disposer d'un système qui fonctionne mal ? Il est bien évident que nous sommes conscients du fait que le premier vaut mieux que le second. Mais pourriez-vous citer un cas particulier dans lequel l'existence d'un mécanisme satisfaisant a permis d'avoir une bonne communication gouvernementale ou de prendre une décision appropriée ? Dans le cas de l'OPECST, nous sommes automatiquement impliqués dans ...

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 28/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani – Nous avons souhaité, pour la France, entendre les représentants de l'Académie des sciences, qui disposent de toutes les compétences pour jouer un rôle d'expertise scientifique auprès des autorités et institutions. L'Office parlementaire bénéficie de longue date de cette expertise, mais de manière plus systématique depuis 2018, avec l'organisation de séances de travail thématiques conjointes réunissant, outre des représentants de l'Académie des sciences, de l'Académie nationale de médecine et des experts invités, le fleuron de la recherche française sur des sujets sélectionnés d'un commun accord : recherche participative, cybersécurité, ...

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 28/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani – Quelle est la durée du mandat de conseiller scientifique en chef ? À quelle fréquence est-il renouvelé ?

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 28/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani – Nous accueillons maintenant Mme Emily Hamblin, directrice régionale pour le réseau de la science et de l'innovation du ministère des affaires étrangères et du Commonwealth d'Europe de l'Ouest. Elle dirige les services de conseil scientifique auprès de l'ambassadeur britannique en France et représente le gouvernement britannique pour la science et l'innovation en Europe occidentale. Mme Hamblin connaît très bien le système de conseil scientifique du gouvernement britannique et pourra également nous transmettre d'éventuels messages de l'équipe du conseiller scientifique en chef du gouvernement. Elle va nous présenter le modèle britannique d'avis ...

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 28/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani – Je retiens notamment de votre exposé l'idée du conseil scientifique resserré. Nous avons évoqué le scientifique en chef, c'est-à-dire un dispositif composé d'une seule personne, placée auprès du gouvernement. Vous venez de nous présenter l'intérêt d'un conseil scientifique très resserré, autour de 7 à 8 personnes. Je le confirme, pour avoir fait partie de la première version du conseil scientifique, qui était beaucoup plus large, mais aussi beaucoup moins efficace. Je retiens également la notion d'incertitude, qu'il est difficile de faire passer auprès d'un gouvernement. On sait qu'il en existe plusieurs interprétations possibles : elle peut être ...

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 28/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani – La parole est maintenant au professeur Rolf Heuer, physicien expérimental des particules très réputé, ancien président de la société allemande de physique et actuellement vice-président de cette même institution. Depuis mai 2017, il préside le conseil de SESAME, le fameux synchrotron qui, au Moyen-Orient, rassemble des scientifiques de diverses nationalités, dont on sait à quel point les pays entretiennent entre eux des relations diplomatiques difficiles. Le Pr. Heuer a été directeur général du CERN de 2009 à 2015. C'est au début de son mandat, en 2009, que le CERN a lancé le Grand collisionneur de hadrons, qui a permis aux chercheurs de prouver ...

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 28/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani – Nous abordons maintenant le sujet du conseil scientifique via l'angle des institutions européennes. Nous allons entendre en premier lieu Johannes Klumpers, chef de l'unité SAM (Scientific Advice Mechanism) à la Commission européenne. Cette unité soutient le groupe des conseillers scientifiques en chef de la Commission européenne, ainsi que le groupe européen d'éthique des sciences et nouvelles technologies. Le premier groupe fournit des conseils scientifiques à la Commission pour le développement des politiques, pour lesquelles un tel conseil est crucial, tandis que le second conseille la Commission sur des questions éthiques liées à la science et au ...

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 28/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani – Merci beaucoup, cher Rémi. Tu nous indiques qu'il t'est parfois demandé de fournir des propositions pour le lendemain matin. Si un scientifique en chef peut jouer ce rôle, un conseil scientifique ne le peut pas, car il faut du temps pour le réunir. Le modèle du scientifique en chef est populaire en particulier dans les pays anglo-saxons. En France, il n'existe pas de scientifique en chef rattaché au gouvernement ou au président. Un commentaire par rapport à cet état de fait ?

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 28/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani – Nous continuons cette audition en accueillant le professeur Rémi Quirion, scientifique en chef du Québec depuis juillet 2011. Professeur titulaire en psychiatrie à l'université McGill, il a occupé le poste de directeur scientifique au centre de recherche de l'institut Douglas. En avril 2009, il a pris le poste de vice-doyen des sciences de la vie et initiatives stratégiques à la faculté de médecine et celui de conseiller principal de l'université en recherches en sciences de la santé à l'université McGill, en plus de la fonction de directeur exécutif de la stratégie internationale de recherche concertée sur la maladie d'Alzheimer. Il a démissionné de ...

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 28/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani – La notion de « broker » (courtier) est apparue à plusieurs reprises dans votre exposé. Pourriez-vous nous en dire plus ?

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 28/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani – C'est un immense plaisir et un très grand honneur pour moi que d'introduire cette séance. J'ai eu le privilège de côtoyer, dans des vies antérieures variées, la plupart des personnalités qui vont s'exprimer au cours de cette audition et ai pu apprécier leurs extraordinaires compétences et leur joie de les partager. Elles composent pour nous aujourd'hui un panel d'exception. Les actes de cette matinée seront pour nous, à n'en pas douter, un document de référence, extrêmement précieux pour la suite. En France, le conseil scientifique aux autorités publiques est traditionnellement considéré, dans l'administration de l'État, comme un sujet secondaire. En ...

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 14/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani C'était en tout cas un roi connu pour être passionné de sciences et d'exploration en général, et qui avait favorisé certaines grandes expéditions de découverte.

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 14/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani En tout cas, nous pouvons intervenir en formulant des recommandations. En revanche, il y a beaucoup à apprendre, à méditer et à digérer de ces deux tables rondes, sur la question de l'organisation du débat public, sur les ressorts qui motivent les uns et les autres, sur la question de la confiance et de l'information. Intrinsèquement complexes, ces questions sont d'une grande importance pour l'ensemble de la société. Il y a également la question de la solidarité, puisque comme l'a rappelé Coralie Chevallier, l'appel à l'altruisme est aussi dans certains cas une recette efficace. Mes chers collègues, je vous remercie pour cette grande attention qui a été ...

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 14/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani Nous voyons qu'il y a une chaîne variée de modes de transmission de l'information, qui va de la façon d'informer les citoyens, à la manière d'informer les journalistes, les réseaux, et plus généralement de « donner du grain à moudre » à des prescripteurs intermédiaires, si je puis dire. Ces thèmes sont majeurs et il y a un enjeu politique considérable sur la bonne façon de mettre les sujets dans le débat public pour l'ensemble de la société. Le scientifique a un rôle dans cela, au-delà de son expertise sur la bonne politique vaccinale à adopter. Concrètement, si l'État se contente d'une communication qui se veut rassurante, cela ne portera pas ses ...

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 14/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani Merci pour toutes ces interventions. De toutes les séances d'auditions que nous avons eues, c'est celle où il y a eu le plus de questions qui n'ont pas trouvé de réponse franche, ou auxquelles les réponses étaient nuancées, non pas sur le fond du problème, c'est-à-dire la vaccination en elle-même, mais sur la façon d'aborder ce sujet dans le débat public et dans la communication. Ce sujet en soi est difficile, délicat à analyser. Historiquement, comme cela a été rappelé par Laurent-Henri Vignaud, les premières évaluations sur l'efficacité de la variolisation et ensuite celle de la vaccination ont suscité des débats. Il y a eu la contribution importante ...

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 14/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani Une autre question d'un internaute : « La distribution au nouveau-né d'un passeport vaccin indépendant du carnet de santé, avec des informations sur chaque vaccin, pourrait-elle être pertinente ? »

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 14/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani N'est-ce pas en contradiction avec le fait que le témoignage individuel ait plus d'impact que la statistique, comme on l'a entendu tout à l'heure, ou est-ce que ce sont deux faces différentes du problème ?

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 14/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani Parmi les questions des internautes, j'aimerais revenir sur celle-ci, qui fait écho à beaucoup de nos débats, je cite : « Quelle procédure pourrait aujourd'hui valider des informations de santé sur les vaccins, si l'on considère que toutes les autorités publiques sont contestées ? » La question est formulée de façon très franche. Quelles sont les autorités, les émetteurs de messages qui ont le plus la confiance des récepteurs, si je peux employer cette terminologie un peu dépassée maintenant d'émetteur-récepteur ?

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 14/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani Je joins mes remerciements à ceux du président Gérard Longuet. Votre intervention a montré très clairement que le bon sens ne s'applique pas forcément au domaine de la communication. Pour résumer, nous avons bien compris qu'il est des situations dans lesquelles rassurer inquiète.

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 14/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani Pouvez-vous préciser dans quel sens on entend « discours mieux perçu » ? Au sens où le discours est en accord avec les idées de la personne qui le reçoit, ou au sens où le message a de l'impact ?

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 14/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani Tout en se souvenant que, parfois, quand on veut trop rassurer, on peut susciter de la défiance. Peut-être qu'une photo un peu trop rassurante pourrait être paradoxalement interprétée comme une tentative de manipulation par une personne sceptique !

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 14/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani Est-ce qu'il s'agit de résultats globaux sur cette période ou est-ce que vous observez une évolution ?

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 14/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani On voit dans cette réponse que d'une part, la discussion pour ou contre les vaccins n'a pas de sens dans sa globalité, il faut la considérer vaccin par vaccin ; d'autre part, l'évaluation des bénéfices et des risques évolue avec le temps, en fonction des recherches et des constats. Les autres questions des internautes prendront plus naturellement leur place dans la seconde table ronde.

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 14/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani Beaucoup des questions posées par les internautes ont trouvé une réponse, ou relèvent plutôt de la seconde table ronde. Parmi les quelques questions qui ne sont pas dans ce cas, j'en vois sur le BCG. Ces questions sont en réalité à l'opposé de ce qu'on pourrait appeler l'hésitation vaccinale : « Pourquoi ne peut-on plus vacciner ? » et « Pourquoi le BCG autrefois obligatoire n'est-il même plus disponible pour les jeunes enfants ? La tuberculose n'a pourtant pas disparu et, même, progresse. »

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 14/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani J'aimerais insister sur cette question. Depuis ce matin, on entend dire que le taux de défiance en France est absolument considérable. Alain Fischer nous a dit que la polémique sur les adjuvants aluminiques ne se pose quasi-exclusivement qu'en France. Je repose la question : qu'est-ce qui se passe ? Qu'est-ce qui est particulier en France, ou comme dit le président Gérard Longuet, quelle est la singularité française par rapport à ce débat ?

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 14/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani Monsieur le président, cher Gérard, je pense que les enjeux ont bien été résumés. Au moment où la décision d'Agnès Buzyn a été annoncée, consistant à rendre obligatoires un certain nombre de nouveaux vaccins, nous avons eu droit à des réactions variées de la part de la communauté scientifique et de la communauté politique. La question était vraiment posée de savoir si cette décision de rendre la vaccination obligatoire aurait un effet positif ou négatif sur la perception des vaccins par l'ensemble de la société. Le bilan après bientôt deux ans de mise en oeuvre de cette mesure d'obligation de vaccination est l'un des sujets que nous allons évoquer ...

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 07/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani – Je m'interroge sur les choix de financements entre lanceurs, d'une part, et satellites et applications, d'autre part, dans un contexte d'économies budgétaires. Dans ce jeu d'influences, il convient d'apporter une réponse politique optimale. Les enjeux sont la souveraineté et le risque de décrochage scientifique et technologique. Je rappelle les déclarations de M. Julien Cantegreil, fondateur et P-DG de SpaceAble, lors de la réunion de travail de l'Office avec l'Académie des sciences et l'Académie nationale de médecine qui s'est tenue le 23 octobre dernier sur la recherche participative, par lesquelles il indiquait qu'au cours du congrès astronautique mondial ...

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 07/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani - Je suis tout à fait d'accord. Je pense d'ailleurs que notre collègue Valéria Faure-Muntian, qui souhaitait déposer un amendement proposant un cadre pour la reconnaissance faciale à l'occasion de la discussion du projet de loi bioéthique, serait intéressée à être associée à cette démarche.

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 07/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani Je ne suis pas spécialiste du sujet, mais il me semble que c'est précisément à cause de l'importance de la consommation illégale qu'il y a autant de préventions contre le développement de son usage thérapeutique.

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 07/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani Avez-vous des explications sur le paradoxe français, qui apparaît dès le début de la note, d'une réglementation parmi les plus conservatrices pour une consommation pourtant parmi les plus importantes ?

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 07/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani – Félicitations pour cette note, aussi bien sur la forme que sur le fond. Les graphiques sont particulièrement éclairants et les notes de renvoi extrêmement bien rédigées. Je relève, en lien avec la question qui vient d'être posée, que la note de renvoi numéro 3 indique que le droit romain faisait une différence entre les filles et les garçons sur le plan de l'âge de la responsabilité. De façon générale, à travers le monde, en fonction des régimes législatifs, comment varie l'âge de la responsabilité ? Y a-t-il partout cette distinction entre l'âge du discernement et l'âge de la pleine responsabilité ? Certaines données objectives, mesurables, ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 06/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, rapporteur

Cédric Villani Dans un contexte de restrictions budgétaires pour le monde universitaire et de la recherche en général, le crédit d'impôt pour la recherche paraît difficile à comprendre. Si les moyens alloués à la recherche universitaire, en particulier, augmentent, le crédit d'impôt pour la recherche ne sera plus considéré comme un sujet. Le président du CNRS a coutume de dire qu'il faudrait changer le nom du crédit d'impôt pour la recherche parce qu'il joue davantage un rôle en matière de compétitivité économique de la recherche et de développement (R&D) au sens industriel, qu'un rôle soutien à la de recherche et aux des chercheurs. Dans un contexte de vaches ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 06/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, rapporteur

Cédric Villani Les domaines des mathématiques, de l'informatique, de l'astronomie, de la mécanique, de l'ingénierie restent très masculins ; la biologie est effectivement épargnée. Ada Yonath, qui a reçu le Prix Nobel de chimie, fait partie de cette tradition de femmes scientifiques extraordinairement dynamiques et engagées. Elle correspond aussi à ces profils qui se trouvent isolés sur une voie parallèle, dans un bureau minuscule, que personne n'écoute et qui finissent un jour par décrocher le Prix Nobel. Ce genre de profil existe en sciences, ce qui montre bien que le besoin de trouver un bon équilibre entre financements sur projets et financements dans des domaines où il ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 06/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, rapporteur

Cédric Villani Les sites IDEX sont des constructions récentes et l'on ne pensait pas, lors de leur lancement en 2008, qu'ils mettraient autant de temps à converger. S'il est trop tôt pour disposer d'évaluations claires, l'on a constaté un vrai pouvoir d'attraction en faveur de la collaboration entre les universités et les acteurs du privé ; néanmoins, il est trop tôt pour savoir si ce dispositif est productif et s'il se traduit par des collaborations, des brevets et de la valeur ajoutée. Les LABEX ont un bon bilan et se sont mis en place assez rapidement, tandis que les processus pour les IDEX, dominés par la politique, sont beaucoup plus compliqués. La France est attendue sur ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 06/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, rapporteur

Cédric Villani Se lancer dans une entreprise de simplification risque de nous conduire à une complexité encore supérieure, comme cela s'est vu dans d'autres domaines de la vie publique ces dernières années. Nous devons tâcher d'améliorer les modes de fonctionnement et la fluidité des acteurs et décider, chaque fois que cela est possible, de donner le leadership à une tutelle. Le gouvernement a mandaté l'INRIA pour piloter la mise en oeuvre des préconisations du rapport sur l'intelligence artificielle en matière de recherche et cela bien fonctionné. L'INRIA a joué le rôle d'opérateur actif, là où l'INRA, le CNRS et d'autres acteurs auraient pu chacun prétendre à ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 06/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, rapporteur

Cédric Villani Parmi les secteurs sous-dotés, figurent notamment l'algorithmique, la robotique et les sujets de cybersécurité, pour lesquels la recherche joue un rôle fondamental et dans un monde où les dépenses en la matière vont exploser. L'on constate un sous-investissement à ce sujet au niveau national, mais aussi européen, de même que dans le calcul. Ce ne sont pas les seuls secteurs concernés, je laisserai Philippe Berta s'exprimer sur les sujets liés à la biologie. Les modalités d'incitation des investissements privés constituent un sujet central, sur lequel les prédictions sont incertaines et les scénarios économiques variables. Il est certain que l'effet de ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 06/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, rapporteur

Cédric Villani Le Canada est un très bon modèle, particulièrement réputé pour l'excellence de son agence nationale de la recherche, avec un taux de sélection plus proche de 60 % que de 16 %. Quand on présente un bon dossier à un appel à projets compétitif au Canada, on sait qu'on a une bonne chance de remporter cet appel. Cela permet d'éviter le syndrome du chercheur qui passe son temps à rédiger des projets, en étant obligé de candidater à toutes sortes d'appels d'offres parce que le taux de sélection est trop bas. Le Canada bénéficie aussi de plusieurs outils, dont un très intéressant : il s'agit d'un organisme qui apporte aux entreprises des informations sur les ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 06/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, rapporteur

Cédric Villani Nous nous excusons du fait que les orateurs soient tous masculins. Hélas, les femmes sont sous-représentées dans la recherche, puisque l'on compte moins de 30 % de chercheuses. Nous avons une grosse marge de progression.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 06/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, rapporteur

Cédric Villani Pour renchérir sur ce que disait mon collègue Philippe Berta sur l'institut universitaire de France, j'ai eu la chance d'en bénéficier pendant quatre ans. C'est une construction à « la française », et l'une des meilleures constructions que j'ai pu voir dans le monde. Ce dispositif permet de conserver son poste universitaire, tout en réduisant la charge d'enseignement pour une durée de cinq ans. Les candidats sont sélectionnés par un jury international, par conséquent incontestable et non suspect de connivence avec l'administration de l'université, par exemple. Dans une carrière, ce dispositif permet de se concentrer davantage sur des projets de recherche. Je ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 06/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, rapporteur

Cédric Villani Je serai le premier à vous présenter les résultats du groupe de travail sur le financement de la recherche. Ce premier groupe de travail était co-rapporté par M. Antoine Petit, président du CNRS, par Mme Sylvie Retailleau, présidente de l'université Paris-Saclay, ex-présidente de l'université Paris-Sud, et moi-même. Il traitait notamment des aspects de programmation de la recherche. Je vais commencer par l'importance stratégique et internationale que revêt la recherche, aussi bien pour les questions économiques que pour les questions d'environnement et de préparation de l'innovation et du futur. Traditionnellement, la recherche constitue l'un des points forts ...

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 17/10/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani – Je voudrais revenir sur la question de l'hydrogène qui est une méthode de stockage de l'énergie produite par différentes sources. Au final, notre demande est celle de l'ambition et de l'efficacité. Il s'agit de choisir des filières dans lesquelles la France pourra s'imposer, et de concentrer les moyens qui leur sont destinés.

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 17/10/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani – Je voudrais ajouter quelques mots, pour faire suite à des travaux récents de l'Office sur le nucléaire, comme l'audition sur le problème des soudures de l'EPR de Flamanville, à certains rapports inquiétants sur le chantier d'Hinkley Point, ou encore à l'annonce de l'abandon d'ASTRID. Ces éléments témoignent d'un flottement préoccupant sur le nucléaire, notamment en matière de recherche et développement.

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 17/10/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Cédric Villani, député, premier vice-président de l'Office

Cédric Villani – L'audition du 4 juillet 2019 s'organisait en deux tables rondes : la première consacrée aux axes de recherche répondant aux objectifs nationaux du projet de PPE publié en janvier 2019, et la seconde aux axes de recherche et développement pour les technologies du futur. L'audition s'est ouverte par un rappel sur les situations française et européenne en matière d'énergies renouvelables, et sur les grandes lignes de la PPE. Il en est ressorti que la France est en retard pour atteindre les objectifs fixés, et que les moyens investis ne sont pas à la hauteur du défi à relever. Pour respecter l'objectif de neutralité carbone en 2050, la France doit réduire ses ...

Consulter