⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2017 et mars 2021

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 50 sur 94 triés par date — trier par pertinence

Intervention en hémicycle le 18/02/2021 : Fonds d'indemnisation des victimes de la covid-19

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

Vous avez calqué vos propositions sur le fonds d'indemnisation pour les victimes de l'amiante, pour lequel il est prévu des délais de prescription assez longs. Si cela peut s'entendre lorsqu'on l'on parle de mésothéliome et de cancer de la plèvre, déclaré à distance de sa cause, cela n'est pas forcément adapté dans le contexte d'urgence de la covid-19 que vous faites vous-même valoir. L'enjeu est bien d'apporter des solutions rapides aux personnes qui ont vu leur quotidien bouleversé par la maladie, non de faire valoir un droit à indemnisation dans dix ans. Aussi souhaitons-nous la suppression de cet article.

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/02/2021 : Fonds d'indemnisation des victimes de la covid-19

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

Cet article est relatif à l'offre d'indemnisation. Lors des auditions, le chiffre de 16 milliards d'euros a été avancé, ce qui correspond à 35 000 ou 40 000 euros pour chacune des 300 000 ou 400 000 personnes concernées. Or il est impossible, comme l'indique le rapport, d'évaluer, faute de recul, l'incidence d'une telle mesure. Certaines structures, notamment syndicales, ont par ailleurs fait part de leur crainte d'un saupoudrage. Vous évoquez vous-même dans la presse, monsieur le rapporteur, un coût de 1 à 2 milliards. Renoncez-vous à une répartition intégrale ? Encore une fois, la question qui se pose, avant celle de la financiarisation de la ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/02/2021 : Aide individuelle à l'émancipation solidaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

Ce minimum jeunesse porte aussi d'autres noms : bourses étudiantes, allocations PACEA, allocations garantie jeunes, versées en contrepartie d'études et d'assiduité pour les unes, d'engagements dans un parcours d'insertion pour les autres. Je ne peux pas vous laisser dire que la France abandonne sa jeunesse. Nous sommes bien passés des paroles aux actes. Après avoir doté de 15 milliards le plan d'investissement dans les compétences, après avoir mis en ? uvre la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté, après avoir développé l'apprentissage, nous avons lancé depuis le début de la crise le plan jeune et sa plateforme, qui a connu des ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/02/2021 : Aide individuelle à l'émancipation solidaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

Notre ambition, depuis le début de la législature, est de faire en sorte que l'émancipation passe par la formation et l'emploi. Nous sommes convaincus qu'il y a du potentiel en chacun à condition d'en exploiter la richesse : nul n'est inemployable. Nous devons inciter nos jeunes à se former, à se qualifier car tel est le vrai passeport pour l'emploi. Vous appelez de vos v? ux un RSA jeune mais, permettez-moi, de vous rappeler qu'il existe déjà : pour les femmes enceintes, les jeunes parents et les jeunes ayant travaillé à temps plein durant trois ans.

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/02/2021 : Aide individuelle à l'émancipation solidaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

Oui, les jeunes ont besoin d'être aidés, d'être mieux informés, d'être mieux accompagnés, plus ou moins longtemps et plus ou moins intensément. Cet accompagnement doit leur permettre d'agir, de devenir des citoyens à part entière, de choisir leur parcours et leur avenir professionnel.

Consulter

Intervention en hémicycle le 12/01/2021 : Plan gouvernemental en faveur de la jeunesse

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

Pour relever ce défi, les critères d'attribution de la garantie jeunes devront aussi être revus. Les récentes évolutions permettront aux jeunes engagés dans une prépa apprentissage, à ceux des écoles de la deuxième chance, et à ceux des EPIDE – établissements pour l'insertion dans l'emploi – d'obtenir la rémunération des stagiaires de la formation professionnelle. Toutes ces mesures vont dans le sens d'une garantie jeune universelle que vous appelez de vos voeux, madame la ministre du travail, de l'emploi et de l'insertion. Tout jeune qui signe un contrat d'engagement réciproque doit pouvoir bénéficier d'un accompagnement, de la construction ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 12/01/2021 : Plan gouvernemental en faveur de la jeunesse

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

Des aides financières ont été instaurées pour inciter les entreprises à embaucher des jeunes de moins de 26 ans, des jeunes en situation de handicap sans limite d'âge, des apprentis et des alternants. La crise sanitaire aurait pu ralentir considérablement le recours à l'apprentissage. Il n'en est rien. Plus de 440 000 contrats d'apprentissage ont été signés en 2020, c'est un record. Le nombre de services civiques a été augmenté, donnant la possibilité aux jeunes de s'engager dans une mission d'utilité sociale qui constitue un véritable tremplin vers l'emploi. Afin d'orienter les jeunes peu ou pas qualifiés, le plan jeunes renforce les ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 12/01/2021 : Plan gouvernemental en faveur de la jeunesse

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

Le plan « 1 jeune 1 solution », fruit de multiples concertations, constitue un engagement fort pour protéger l'avenir de notre jeunesse. La création du portail numérique « 1 jeune 1 solution » a pour objectif de faciliter la mise en relation des jeunes avec les entreprises, les acteurs de la formation, de l'emploi et de l'accompagnement.

Consulter

Intervention en hémicycle le 12/01/2021 : Plan gouvernemental en faveur de la jeunesse

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

Oui, chers collègues, il n'est pas facile pour nos jeunes de suivre des formations à distance, de trouver un stage, d'obtenir le petit boulot qui permettrait de boucler les fins de mois, de s'épanouir quand les interactions sociales physiques sont réduites à néant ou presque, quand la vie culturelle, amicale et amoureuse est mise entre parenthèses. Sur le plan de l'emploi, lorsqu'une crise survient, les jeunes sont les premières victimes. Les entreprises recrutent moins, les jeunes diplômés arrivent sur un marché de l'emploi dégradé, les moins agiles, peu ou pas qualifiés, peinent à trouver un emploi. Nous avons tous une responsabilité dans les ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 12/01/2021 : Plan gouvernemental en faveur de la jeunesse

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

Comme l'a dit le président Emmanuel Macron, il n'est pas facile d'avoir 20 ans aujourd'hui.

Consulter

Intervention en hémicycle le 24/11/2020 : Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

Je vous propose de revenir à la version initiale de l'article 40 bis. Il convient en effet que les organismes de sécurité sociale soient explicitement chargés par la loi d'une mission de lutte contre le non-recours. Pour cela, ils doivent être autorisés à échanger et à traiter des données personnelles, y compris de personnes qui ne comptent pas parmi leurs allocataires ou assurés. Cette expérimentation, si elle se révèle probante, aura vocation à être généralisée.

Consulter

Intervention en hémicycle le 12/11/2020 : Projet de loi de finances pour 2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

Peut-être y a-t-il des trous dans la raquette. Il nous revient de déterminer si les mesures prévues sont appropriées et efficaces. Nous reverrons au besoin notre copie.

Consulter

Intervention en hémicycle le 12/11/2020 : Projet de loi de finances pour 2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

Laissez-moi m'exprimer, je vous prie, je ne vous ai pas interrompue. Le plan « 1 jeune, 1 solution » comporte effectivement de nombreuses mesures, qui seront suivies et évaluées. Lors de l'examen des crédits de la mission « Travail et emploi » à la fin de la semaine dernière, la ministre du travail, de l'emploi et de l'insertion a pris l'engagement de constituer à cette fin un groupe de travail en lien avec son cabinet. Si le plan n'apporte pas de réponse appropriée à certains jeunes, autrement dit s'il y a des trous dans la dans la raquette, nous pourrons le voir. Je rappelle en outre que les missions locales, qui accompagnent chaque année 1,5 ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 12/11/2020 : Projet de loi de finances pour 2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

Chaque semaine, la question revient sur la table ; chaque semaine, j'interviens pour souligner que nous n'avons pas la même ambition que vous pour nos jeunes.

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/11/2020 : Projet de loi de finances pour 2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

Je les retire et je vous remercie pour cet engagement. Il s'agissait d'abord pour moi de porter ces problèmes à la connaissance de l'Assemblée nationale. Je m'engage, avec un certain nombre de mes collègues de la commission des affaires sociales, mais aussi d'autres commissions, comme Sylvie Charrière ici présente, qui travaille beaucoup sur ces sujets avec moi, à participer à votre réflexion sur tous ces sujets.

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/11/2020 : Projet de loi de finances pour 2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

L'amendement no 2420 appelle à simplifier l'accès à la Garantie jeunes en assouplissant les conditions d'éligibilité. Un jeune ne doit pas se voir privé d'un accompagnement tel que la Garantie jeunes, qui a fait la preuve de son efficacité, en raison de freins administratifs. Avançons sur le sujet de la dématérialisation des documents administratifs. Les petits boulots ne doivent pas non plus empêcher les candidats potentiels d'entrer dans ce dispositif. Or, aujourd'hui, les jeunes qui les exercent n'étant considérés ni en études, ni en emploi, ni en formation – NEET en anglais – , ils ne peuvent pas bénéficier de cet accompagnement, ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/11/2020 : Projet de loi de finances pour 2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

Je vous fais confiance et je le retire. Je demande à la DGEFP de bien contrôler la situation : ces pratiques ont cours en Bretagne, il n'y a pas de raison que ce ne soit pas le cas ailleurs. Merci pour votre engagement.

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/11/2020 : Projet de loi de finances pour 2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

Je remercie aussi tous les nouveaux élus qui se sont impliqués dans les nouveaux conseils d'administration des missions locales. Je salue l'augmentation de 27 % des crédits consacrés au fonctionnement des missions locales. C'est considérable. Néanmoins, l'ambition gouvernementale ainsi défendue trouve difficilement sa traduction concrète à l'échelle de chaque structure, qu'il s'agisse des objectifs ou des moyens afférents. Sans entrer dans les détails budgétaires et administratifs des missions locales, je souligne qu'en raison de leur statut associatif, leur trésorerie est limitée à trois mois. Le premier versement de l'année est le plus souvent ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/11/2020 : Projet de loi de finances pour 2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

Le réseau des missions locales fait partie des acteurs du service public de l'emploi, ne l'oublions pas. Il constitue un véritable service d'insertion et d'emploi territorialisé à destination des jeunes. Il accompagne chaque année près de 1,3 million de jeunes vers l'emploi et l'autonomie, avec des dispositifs tels que le PACEA, la garantie jeunes ou, plus récemment, l'obligation de formation jusqu'à 18 ans. Fortement mobilisées durant la crise liée au covid-19, elles ont été confortées par le plan « Un jeune, une solution ». J'en profite pour saluer les conseillers en insertion des missions locales : ils font un énorme boulot, et sont à ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/11/2020 : Projet de loi de finances pour 2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

Vous allez dire que je vous en veux, monsieur Vallaud, mais là non plus, il ne s'agit pas d'une demande du réseau. Le PACEA, c'est avant tout un contrat entre le jeune et la mission locale. Si durant le confinement, l'enveloppe PACEA a effectivement servi à payer, ponctuellement, des dépenses autres, par exemple des équipements répondant souvent à des problèmes de mobilité, celle-ci est aujourd'hui augmentée de 60 % – ce que les missions locales avaient effectivement demandé. Mais les missions locales ne sont pas un guichet d'aide sociale : ce sont des structures d'accompagnement des jeunes vers l'insertion sociale et professionnelle et vers ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/11/2020 : Projet de loi de finances pour 2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

Pour ma part, je ne me contenterai pas de proclamations : j'ai interrogé le réseau des missions locales, et il se trouve qu'il n'est absolument pas favorable à votre demande. En effet, ils disposent déjà d'une souplesse permettant de prolonger le dispositif jusqu'à dix-huit mois. Cette nouvelle extension dénaturerait effectivement l'accompagnement. Tout ce qui a déjà été instauré, comme toutes les mesures prévues par le plan jeunes, offrira aux conseillers en insertion un éventail de solutions pour accompagner ces jeunes. L'enjeu, c'est la fluidité du parcours et le travail de coordination avec les acteurs de l'insertion : c'est cela qui permettra ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/11/2020 : Projet de loi de finances pour 2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

Je remplace aujourd'hui mon collègue Didier Baichère, qui ne peut être présent parmi nous – nous avons une pensée pour lui. Le budget que vous nous proposez est offensif et protecteur. Il est à la hauteur de la crise sanitaire, économique et sociale que nous traversons. La mission « Travail et emploi » s'inscrit dans ce contexte exceptionnel. Face à la crise sanitaire, nous voulons que la France tienne debout, socialement et économiquement. Cette mission progresse de manière significative, de 400 millions d'euros, et atteint ainsi 13,38 milliards d'euros. Les acteurs du service public de l'emploi, dont les prérogatives sont renforcées pour faire ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 02/11/2020 : Projet de loi de finances pour 2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

Car nous avons une ambition pour la jeunesse, qui ne peut certainement pas se régler à coups d'allocations. C'est en comptant sur les missions locales, avec lesquelles je travaille depuis des années, que nous réussirons l'intégration sociale et professionnelle des jeunes.

Consulter

Intervention en hémicycle le 02/11/2020 : Projet de loi de finances pour 2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

Nous parions aussi que les entreprises vont s'engager en faveur de la jeunesse. Nous voulons surtout lutter contre la déscolarisation, qui est un véritable risque. Sur le terrain, il appartient aux missions locales de relever ce défi de l'accompagnement des jeunes vers la formation et l'emploi, en les incitant et les aidant à mieux se former et à se qualifier.

Consulter

Intervention en hémicycle le 02/11/2020 : Projet de loi de finances pour 2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

… mais nous avons renforcé et amélioré ce qui existait : nous avons augmenté le nombre de jeunes en parcours contractualisé d'accompagnement adapté vers l'emploi et l'autonomie, de jeunes éligibles à la garantie jeunes, de jeunes en service civique, de jeunes en contrats aidés.

Consulter

Intervention en hémicycle le 02/11/2020 : Projet de loi de finances pour 2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

Elle s'incarne par toutes les mesures qu'a annoncées le Premier ministre, qu'il s'agisse du plan « Un jeune, une solution », des soutiens financiers versés ou en passe de l'être ou de tous les dispositifs que nous avons réactivés. Nous n'avons pas essayé de réinventer l'eau chaude…

Consulter

Intervention en hémicycle le 02/11/2020 : Projet de loi de finances pour 2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

Oui, les jeunes sont les premières victimes en temps de crise ; oui, les nouveaux diplômés arrivent sur un marché de l'emploi dégradé, mais ils finiront par trouver du travail. Les plus touchés, ce sont les jeunes les moins agiles, peu ou pas qualifiés. Pour tous ces jeunes, nous avons une autre ambition que les minima sociaux.

Consulter

Intervention en hémicycle le 23/10/2020 : Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

Je suis très heureuse de présenter cet amendement, cosigné par les autres députés du groupe de La République en marche. La lutte contre le non-recours aux droits est une question de justice sociale et de justesse des droits. Le rapport sur la juste prestation que Julien Damon et moi-même avons remis en 2018 a confirmé, comme d'autres, la complexité de notre système de protection sociale, principalement fondé sur les déclarations des bénéficiaires. Celles-ci entraînent des erreurs de traitement des dossiers et engendrent des situations de non-recours aux prestations. Nous devons tendre vers un modèle plus automatique, plus réactif, plus simple et ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 15/09/2020 : Inclusion dans l'emploi par l'activité économique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

Arrêtons de vouloir créer de nouveaux dispositifs ! Les missions locales effectuent déjà un accompagnement renforcé, d'une durée plus ou moins longue selon les freins périphériques à lever et la nature des besoins d'accompagnement et de sécurisation des parcours. Écoutons les réseaux chargés de l'insertion des jeunes avant d'avancer de nouvelles propositions !

Consulter

Intervention en hémicycle le 15/09/2020 : Inclusion dans l'emploi par l'activité économique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

Monsieur Taché, il existe des acteurs dont la mission est d'aider à l'insertion des jeunes : les missions locales, qui n'ont jamais sollicité la mesure que vous défendez, car des dispositifs y répondent déjà.

Consulter

Intervention en hémicycle le 15/09/2020 : Inclusion dans l'emploi par l'activité économique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

Nous connaissons les effets de la crise sur l'emploi – l'emploi des jeunes, des personnes précaires, des seniors, des moins agiles, des invisibles. Il est impératif d'apporter des réponses concrètes aux 2 millions de personnes aujourd'hui privées d'emploi. L'article 1er de cette proposition de loi constitue une traduction législative fondamentale du pacte d'ambition pour l'insertion par l'activité économique, remis en septembre dernier à la ministre du travail par M. Thibaut Guilluy, en présence du Président de la République. Ce pacte manifeste la volonté du Gouvernement de renforcer l'insertion par l'activité économique et d'en assurer un ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/06/2020 : Dispositif zéro charge pour l'embauche de jeunes de moins de 25 ans

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

Vous avez évoqué l'émancipation par le travail. Mais, bon sang, depuis le début du quinquennat, notre ministre et la majorité travaillent en ayant à l'esprit cet objectif. Cependant, il ne faut pas se leurrer. En tant que vice-présidente de l'Union nationale des missions locales, je peux vous assurer qu'il existe tout un public de jeunes qu'on ne met pas au travail si facilement. Ces jeunes ont besoin d'un accompagnement, a fortiori en temps de crise.

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/06/2020 : Dispositif zéro charge pour l'embauche de jeunes de moins de 25 ans

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

Monsieur Peltier, vous parlez du problème de la fraude sociale mais j'aimerais que vous évoquiez aussi celui du non-recours aux droits, sur lequel je travaille depuis le début du quinquennat. Aujourd'hui, le non-recours est beaucoup plus fréquent que la fraude. Je ne nie pas qu'il soit nécessaire de traiter ces deux problèmes mais il faut parler de l'un et de l'autre.

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/06/2020 : Dispositif zéro charge pour l'embauche de jeunes de moins de 25 ans

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

Vous avez raison de dire, monsieur Le Fur, que la proposition de loi concerne tous les jeunes de moins de 25 ans. Mais les victimes de cette crise seront tout de même majoritairement les personnes peu ou pas qualifiées : c'est ce que disaient unanimement, au cours d'une visioconférence à laquelle je participais ce matin, des représentants d'entreprises inclusives et des professionnels de l'insertion. On ne peut se contenter de voter cette proposition de loi alors qu'il y a tant à faire de façon globale.

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/06/2020 : Dispositif zéro charge pour l'embauche de jeunes de moins de 25 ans

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

Vous défendez les jeunes ; nous aussi. Nous ne rejetons pas tant cette proposition de loi que le fait qu'elle soit isolée.

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/06/2020 : Dispositif zéro charge pour l'embauche de jeunes de moins de 25 ans

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

… déjà en difficulté d'insertion professionnelle et pour lesquels la situation risque de s'aggraver. Comme vous, comme nous, le Gouvernement fait de la question de l'emploi des jeunes une priorité nationale. Il a engagé des actions d'ampleur. Après une année 2019 où le nombre d'apprentis a progressé de plus de 16 %, la montée en charge devait se poursuivre en 2020, qui aurait dû être une année exceptionnelle en la matière, mais la crise a stoppé le mouvement. Un plan de relance massif en faveur de l'apprentissage vient toutefois d'être présenté, comportant entre autres une aide exceptionnelle aux employeurs d'apprentis. Il sera à la hauteur ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/06/2020 : Dispositif zéro charge pour l'embauche de jeunes de moins de 25 ans

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

La crise sanitaire que nous traversons est inédite par son ampleur et par ses conséquences économiques et sociales. Dès le début du confinement, le Gouvernement a pris les mesures qui s'imposaient pour soutenir les entreprises connaissant des difficultés de trésorerie et protéger les salariés – la prise en charge de l'activité partielle par l'État a ainsi permis d'en maintenir plusieurs millions dans l'emploi. Mais nous n'en avons pas fini avec la crise et il faut maintenant un plan de relance de notre économie. Quand survient une crise, on sait bien que les premiers atteints sont les jeunes, quel que soit leur niveau de qualification, même si les ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 26/05/2020 : Droits des travailleurs et accompagnement des familles après le décès d'un enfant

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

… et nous nous sommes rassemblés autour de ce sujet, jusque-là peu abordé. J'aimerais saluer le travail collectif et constructif opéré, depuis la première lecture à l'Assemblée nationale, avec les associations, les parlementaires et le Gouvernement. C'est un bel exemple de collaboration à valoriser et certainement à reproduire, un travail qui a abouti à un consensus et à des propositions concrètes permettant de répondre aux attentes des familles. Cette proposition de loi, qui devrait nous rassembler à nouveau pour un vote conforme et à l'unanimité, permettra de poursuivre la réflexion autour d'une plus grande reconnaissance du deuil et d'un ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 26/05/2020 : Droits des travailleurs et accompagnement des familles après le décès d'un enfant

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

L'article 5, introduit par notre collègue sénateur Martin Lévrier, que je salue, vise à prolonger le versement du RSA et de la prime d'activité aux proches touchés par le deuil d'un enfant. Les droits seront ainsi maintenus entre neuf et douze mois après le décès. Cette disposition met fin à une véritable violence administrative puisque, jusqu'ici, l'allocation cessait d'être due au premier jour du mois civil suivant celui du décès. L'article impose par ailleurs aux organismes chargés du service de la prestation d'informer sans délai le président du conseil départemental et instaure le versement d'un rappel de droits en cas de retard dans ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 29/02/2020 : Système universel de retraite

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

Les points seront acquis tout au long de la vie, dès la première heure travaillée, et 1 euro cotisé vaudra la même chose pour tous. Le montant de la retraite sera déterminé en multipliant le nombre de points constitués par leur valeur de service, laquelle sera fixée chaque année avec la participation des partenaires sociaux. Les garanties seront inscrites dans la loi : les valeurs de service et d'acquisition des points ne baisseront pas et seront indexées sur les salaires, qui augmentent plus vite que l'inflation. Le système à points existe déjà. Il est utilisé par les caisses de retraite complémentaire et est bien plus simple à comprendre que ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 29/02/2020 : Système universel de retraite

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

Nous croyons à ce projet de loi, parce qu'il est plus juste, plus lisible et plus solidaire. Même si je comprends les inquiétudes et les incertitudes de certains, je voudrais vous citer cette phrase de Kant : « On mesure l'intelligence de l'individu à la quantité d'incertitudes qu'il est capable de supporter. »

Consulter

Intervention en hémicycle le 29/02/2020 : Système universel de retraite

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

… et, pour d'autres, un moyen de survivre. La remise en cause systématique de la parole du Gouvernement, de la probité de l'étude d'impact et de la bonne foi des rapporteurs me désole.

Consulter

Intervention en hémicycle le 29/02/2020 : Système universel de retraite

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Cloarec-Le Nabour

La mauvaise foi semble avoir encore de beaux jours devant elle dans cet hémicycle. Pour certains, elle est devenue une façon d'être…

Consulter