Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2017 et février 2020

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par type de séance

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 15 sur 15 triés par date — trier par pertinence

Intervention en hémicycle le 13/12/2019 : Lutte contre le gaspillage et économie circulaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claire O'Petit

Si les petits commerçants sont souvent évoqués, il n'en est pas de même des non sédentaires, qui auront infiniment plus de mal à appliquer cette mesure que les commerçants sédentaires. Généralement, la file d'attente s'allonge devant leur étal, surtout s'ils vendent des fruits et légumes, et ils ne peuvent prendre la peine de demander à chaque client s'il désire ou non l'impression de son ticket de caisse. Je ne vois pas comment ils y parviendraient. Avez-vous prévu de distinguer les ventes par des commerçants sédentaires de celles par des commerçants non sédentaires ? Je suis désolée d'insister, mais les ventes ne sont pas les mêmes.

Consulter

Intervention en hémicycle le 13/12/2019 : Lutte contre le gaspillage et économie circulaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claire O'Petit

J'aurais été très contente d'avoir un ordinateur et de pouvoir enregistrer toutes les adresses et envoyer des mails ! Tous les petits commerçants savent le faire et cela ne coûte pas très cher.

Consulter

Intervention en hémicycle le 13/12/2019 : Lutte contre le gaspillage et économie circulaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claire O'Petit

Pour avoir été petite commerçante pendant des années et présidente d'associations de commerçants de proximité pendant trente et un ans, je vous assure que j'aurais bien aimé pouvoir enregistrer l'adresse mail de mes clients afin de me constituer un fichier pour leur envoyer mes promotions !

Consulter

Intervention en hémicycle le 20/11/2019 : Engagement dans la vie locale et proximité de l'action publique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claire O'Petit

Ils sont nombreux sur ces bancs. La diminution du nombre des conseillers municipaux signe automatiquement la mort du petit village. Sachez-le, venez découvrir la ruralité, je vous ferai rencontrer dans la cinquième circonscription de l'Eure des maires engagés.

Consulter

Intervention en hémicycle le 20/11/2019 : Engagement dans la vie locale et proximité de l'action publique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claire O'Petit

Par ailleurs, la diminution du nombre de conseillers municipaux est une aberration. De nombreux villages n'ont pas de comité des fêtes. Ce sont les élus qui s'en chargent. Ce sont eux qui donnent de leur temps gratuitement pour animer les villages. Si vous n'en connaissez pas, je pourrai vous en présenter.

Consulter

Intervention en hémicycle le 20/11/2019 : Engagement dans la vie locale et proximité de l'action publique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claire O'Petit

Les maires des villages le sont vingt-quatre heures sur vingt-quatre, parce qu'ils n'ont ni secrétaire général, ni administration. Bannissez donc de votre langage l'expression « petits maires ».

Consulter

Intervention en hémicycle le 20/11/2019 : Engagement dans la vie locale et proximité de l'action publique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claire O'Petit

Monsieur Di Filippo, il n'y a pas de petits maires ; il y a des maires de petits villages, mais il n'y a pas de petits maires.

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/02/2019 : Pour une école de la confiance

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claire O'Petit

Combien d'enfants fréquentent les écoles privées, même chez vous ?

Consulter

Intervention en hémicycle le 08/03/2018 : Lutte contre marchands de sommeil

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claire O'Petit

Avant tout, je remercie Stéphane Peu et Hubert Wulfranc pour cette initiative législative qui nous permet de questionner l'efficacité du droit positif en matière de lutte contre les marchands de sommeil. Le mois dernier, la cour d'appel de Paris a infligé des sanctions sans précédent à un marchand de sommeil qui avait loué soixante et un appartements insalubres dans le 18e arrondissement. Cet arrêt ne doit pas pour autant nous freiner, car il était motivé par des faits particulièrement odieux. Oui, nous devons accentuer la répression contre ces trafiquants de la misère humaine. Dans son article 2, la proposition de loi de nos collègues du groupe GDR donne la ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 06/03/2018 : Interdiction de la pêche électrique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claire O'Petit

Madame la présidente, monsieur le ministre, mes chers collègues, permettez-moi tout d'abord, de souligner que je suis fière, une fois de plus, d'appartenir au groupe La République en marche, dont la seconde proposition de résolution européenne porte sur l'interdiction de la pêche électrique en Europe. Par cette résolution, notre groupe montre son attachement à la préservation de nos pêcheurs, de nos ressources et de nos espèces. Dès le 22 décembre, du reste, à l'invitation de mon collègue Jean-Pierre Pont, je m'associais aux premiers signataires de la tribune appelant les parlementaires européens à interdire définitivement la pêche électrique. En effet, ...

Consulter