⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2017 et mars 2021

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par type de séance

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 50 sur 98 triés par date — trier par pertinence

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 29/01/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay

Amiral, je tiens à vous remercier pour la clarté de votre exposé sur un sujet aussi sensible dont nous voyons bien la complexité. Sans attendre les ordonnances, je poserai une question sur le mécanisme de bonification du cinquième. Compte tenu des éléments en votre possession, estimez-vous qu'il sera adéquatement compensé ?

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 08/01/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay

La plupart des questions que je souhaitais poser l'ont été par mes collègues Chassaigne et Pueyo, à la fois sur les logements réservés et les problèmes d'accession à la propriété. Je souhaite néanmoins souligner la qualité du travail des rapporteurs. En tant que rapporteur pour avis sur les crédits du programme 212 de la mission Défense, qui inclut les crédits de la politique du logement, j'avais, à deux reprises, commencé à pointer les difficultés en la matière, laissant à mes collègues la responsabilité de les approfondir. Ils l'ont fait d'une remarquable manière. J'ai particulièrement apprécié leurs conclusions et les axes d'amélioration ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 23/10/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay, rapporteur spécial

Claude de Ganay Je propose donc un sous-amendement visant à supprimer le premier alinéa.

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 23/10/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay, rapporteur spécial

Claude de Ganay Cet amendement répond aux attentes des territoires concernés. Toutefois, sa rédaction n'est pas satisfaisante dans la mesure où il fait référence, en son I, à un alinéa 1, alors qu'il porte lui-même un article additionnel. Je vous propose de le retirer et de le présenter en séance sous une nouvelle rédaction.

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 23/10/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay, rapporteur pour avis (Soutien et logistique interarmées)

Claude de Ganay La politique environnementale n'a pas été beaucoup abordée, pas plus que le service des essences. Le calcul fait par les armées en amont tient compte des modulations : l'évolution du coût des carburants est donc largement anticipée. Je vous remercie d'avoir évoqué le service des essences des armées ; j'y avais consacré une partie de mon rapport de l'année dernière car il n'est pas souvent sous le feu des médias.

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 23/10/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay, rapporteur pour avis (Soutien et logistique interarmées)

Claude de Ganay Monsieur Gouttefarde, j'ai peu d'éléments à vous fournir sur les transferts d'effectifs. Faute d'informations suffisantes, notre rapport se borne à évoquer un effort de subsidiarité grâce à l'évolution des crédits au niveau local. Madame Trastour-Isnart, le plan Famille vise surtout les conditions de vie quotidienne dans l'hexagone et sur l'ensemble des bases de défense. Bon nombre d'entre nous ont fait le même constat que vous, mais vous parlez d'un terrain de guerre… La nécessité d'améliorer les modalités d'information des familles a souvent été soulignée lors de nos auditions. Des progrès doivent être faits pour faire mieux connaître aux ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 23/10/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay, rapporteur pour avis (Soutien et logistique interarmées)

Claude de Ganay Le projet de loi de finances pour 2020 correspond à la deuxième année d'exercice de la loi de programmation militaire. Mon rapport pour avis vous donnera des clés, je l'espère, pour comprendre les évolutions de la maquette budgétaire qui est profondément transformée cette année, notamment dans le domaine des soutiens. En particulier, les crédits d'infrastructures, autrefois regroupés à l'action 4 du programme 212, sont désormais ventilés sur les programmes 178, 146 et 212 en fonction de leur objectif. Cela ne facilite pas les comparaisons par rapport à 2019, mais cela nous offrira dès l'année prochaine un outil de suivi plus fin des arbitrages ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 09/10/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay, rapporteur pour avis pour le soutien et la logistique interarmées

Claude de Ganay J'ai écouté avec attention vos propos concernant deux programmes importants, le 178 et le 212, dont je suis le rapporteur pour avis. Je souhaite vous interroger sur ce que vous appelez la nouvelle architecture budgétaire avec ce transfert de crédits qui sort de l'action 4 du programme 212 pour rejoindre le programme 146. Il s'agit d'un point central du plan famille sur lequel j'envisage de mettre l'accent à côté de mon avis budgétaire et je souhaite mesurer l'effort réalisé en faveur de la rénovation des infrastructures. J'ai auditionné des responsables de camps de bases de défense qui, avec les crédits décentralisés que vous avez évoqués, pourront ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 03/10/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay

Amiral, je veux tout d'abord vous remercier pour cet échange et pour votre tonus, qui nous donne tous envie de nous engager dans la marine… (Sourires.) Je vous sais gré également de votre clin d'oeil historique et de votre hommage à l'amiral Louzeau ; ils sont d'autant plus appréciables que, lors de l'examen d'un projet de budget 2020, on ne parle souvent que de chiffres. Alors que le centre de gravité du monde se déplace depuis l'Occident vers l'Asie, la France, grâce à sa marine, devra jouer un rôle de plus en plus majeur dans la zone indo-pacifique. Vous avez évoqué, tout à l'heure, l'adaptation du projet de nouveau porte-avions au SCAF (Système de combat ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 02/10/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay

Merci, tout d'abord, général, pour l'échange que nous avons aujourd'hui. Je voulais rebondir sur les propos de mon excellent collègue au sujet de la réserve. Le décret no 2019-1 009 du 30 septembre 2019 – c'est donc très récent – vise, au moins en théorie, à simplifier et valoriser les activités des réservistes militaires. Or il prévoit une augmentation de leur présence effective, qu'il fait passer de 10 à 40 jours. Je m'en étonne : pourquoi multiplier le nombre par quatre alors même que l'on connaît les réticences auxquelles se heurtent les réservistes, aussi bien dans la fonction publique qu'en entreprise, quand ils demandent à faire leurs ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 01/10/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay

Merci pour cette présentation et pour le document très pédagogique et très clair qui nous a été remis. Comme vous l'avez dit, le bilan est conforme et sans grande surprise, c'est pourquoi ma question portera plutôt sur l'un des autres axes stratégiques que vous avez mentionnés. Votre ministère a d'ailleurs, à juste titre, axé sa communication sur la contribution, voire le leadership français, afin de garantir à l'Union européenne une certaine autonomie stratégique. Je précise que je suis rapporteur pour avis sur les programmes 178 « Préparation et emploi des forces » et 212 « soutien de la politique de la défense ». La lettre de mission de Mme von der ...

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 26/09/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay, député

Claude de Ganay – En travaillant sur le sujet de l'intelligence artificielle, j'avais noté le retard de la France et la méconnaissance de ce que font nos partenaires, déjà bien engagés en intelligence artificielle. J'attache donc de l'importance à une communication aussi forte que possible sur ce thème. La stratégie initiée en 2017 et 2018 a encore besoin d'être valorisée et promue. Même s'il reste encore beaucoup de travail à faire et un décalage important avec les crédits, les moyens mis à disposition, et que nos jeunes sont malheureusement captés par beaucoup d'entreprises chinoises et américaines, nous devons essayer de conforter nos atouts, assez étonnants. Votre ...

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 26/09/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay, député

Claude de Ganay – Comment s'organise la sélection des chaires ? Intervenez-vous dans cette sélection ?

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 26/09/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay, député

Claude de Ganay – Ils ont des moyens quand même assez conséquents, en termes d'effectifs. Avaient-ils exprimé une inquiétude lors de l'audition ?

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 26/09/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay, député

Claude de Ganay – La première recommandation, dont l'objet est un peu différent de celui des trois autres, résulte-t-elle d'une inquiétude de l'ASN et de l'IRSN sur la pérennité de leurs moyens financiers et humains ?

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 17/07/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay, député

Claude de Ganay –… sans qu'il soit nécessaire de se réunir à Versailles. La question des délais et de la réactivité face au problème des soudures m'interpelle fortement et me surprend. Pourquoi le référentiel de fuite avant rupture, retenu en Finlande, n'est-il pas celui retenu par la France ?

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 17/07/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay, député

Claude de Ganay – Je me félicite de l'échange d'aujourd'hui, qui montre qu'il y a de la transparence. C'est le rôle de l'Office de réunir les parties prenantes et d'échanger…

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 17/07/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay

Toutes mes félicitations à nos deux collègues pour cet intéressant exposé. Nous avons bien compris que l'action de l'État en l'air s'articule autour de missions de sécurité et de missions de sûreté ; bien qu'éclatée de la façon que vous nous avez décrite, l'organisation institutionnelle permet de mener ces missions. Néanmoins, ces missions de sûreté et de sécurité sont en lien avec d'autres enjeux qui s'attachent au trafic aérien, dans lesquels les pouvoirs publics auront un rôle croissant à jouer. Les récentes défaillances de la célèbre Federal Aviation Administration dans la certification des Boeing 737 max l'ont d'ailleurs bien montré. À la ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 10/07/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay

Comme l'ont fait mes collègues, notamment Françoise Dumas, je tiens tout d'abord à saluer les efforts que votre ministère a réalisés en matière de transparence et de pédagogie pour remettre ce rapport au Parlement. Ce document répondra sans aucun doute à ceux qui se sont beaucoup interrogés ces derniers mois. Malgré l'excellence de notre savoir-faire et la récente ouverture de l'Agence de l'innovation de défense, il n'est pas impensable d'estimer que le fossé technologique qui sépare encore la France de pays comme l'Arabie saoudite ou l'Inde se réduira progressivement. On peut également prévoir que la Chine, qui se satisfait pour le moment des commandes ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 12/06/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay

Mon général, ma question porte non pas sur votre action, mais sur son acceptation par les Français. La tradition veut que tous les présidents de la République s'expriment au cours de leur mandat sur la dissuasion nucléaire. Il semblerait que le président Macron ne souhaite pas prononcer un tel discours. Ne craignez-vous pas qu'une telle option soit une erreur de pédagogie, quant à la stratégie, aux doctrines d'emploi et aux dotations des FAS ? Et ait pour conséquence d'émousser la place de votre arsenal nucléaire dans l'inconscient collectif des Français, les menant à se poser des questions sur la présence d'un tel dispositif dissuasif ?

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 11/06/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay

Merci pour votre exposé très clair. Permettez-moi de revenir sur la notion de menace hybride que vous avez utilisée. Celle-ci peut s'illustrer par le village de Sobane-Kou, quasiment rasé et dont les habitants ont été massacrés. Le bilan humain est d'au moins 95 morts, sans compter les dizaines de personnes qui manquent à l'appel. En 2014, la France s'était engagée avec Barkhane dans une lutte antiterroriste. Le conflit s'enlise et le djihadisme salafiste protéiforme a su profiter de l'engrenage ethnique complexe du Mali pour poursuivre sa macabre entreprise. De plus, la capacité des autorités locales à s'interposer dans cet embryon de conflit ethnique semble ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 05/06/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay

Je souhaite m'associer aux remerciements et félicitations qui vous ont été adressés. Je fais partie des quelques députés présents en 2014 et je vous remercie pour la pédagogie et la franchise dont vous avez fait preuve, saluées à juste titre, ainsi que pour les informations précieuses et utiles dont vous avez fait bénéficier les élus. Je vous adresse à mon tour un clin d'oeil en tant qu'ancien marsouin en citant à nouveau Castres et le 8e RPIMa où vous avez servi à trois reprises, notamment en tant que moniteur parachutiste. Il existe par ailleurs, puisque Bourges a également été cité, une tradition de députés de qualité dans le Cher et Yves Fromion ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 05/06/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay

Comment interprétez-vous le récent essai par la Chine du missile balistique intercontinental JL3 qui est amené à équiper les SNLE des sous-marins de type 096 encore en production, mais qui montre que Xi Jinping compte faire de son pays une puissance navale remarquable ? Quelles conséquences cela a-t-il pour notre flotte ?

Consulter

Commission des finances, de l'économie générale et du contrôle budgétaire - Intervention le 03/06/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay, rapporteur pour avis de la commission de la défense nationale et des forces armées (Soutien et logistique interarmées)

Claude de Ganay Je souhaite tout d'abord saluer les efforts budgétaires importants consentis dans la droite ligne de la LPM 2019-2025, dite « à hauteur d'homme ». Nous vivons une époque où chaque dixième de point de croissance ne se gagne qu'au prix d'une maîtrise difficile de la dépense publique, mais également un temps où l'incertitude géopolitique obscurcit le chemin stratégique vers l'état final recherché. Pour se prémunir contre toute néfaste impréparation, la France doit montrer l'exemple et conserver son rang, en portant sa voix et celle de l'Union européenne au chapitre des nations ne subissant pas leur avenir, mais le forgeant. Que la mission Défense ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 22/05/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay

Je voudrais revenir sur les complexités de l'exportation liées à l'existence de tous ces partenaires européens et de tous ces sous-traitants. Dans le cas du Rafale, tout était français, ce qui rendait les choses un peu plus facile. Comment envisagez-vous de gérer ces problèmes d'exportation ? Alors que les carnets de commandes des armées européennes ne permettent sans doute pas de maintenir à eux seuls des niveaux de production suffisants, ne craignez-vous pas une réduction des perspectives de croissance de votre groupe ?

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 22/05/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay

À l'échelle européenne, nous avons des ambitions différentes au niveau budgétaire. La France a une volonté forte, tandis que l'Allemagne construit cette ambition en fonction des prévisions de croissance et les réduit en conséquence le cas échéant. Nous sommes relativement compétitifs dans le domaine de l'industrie militaire, malgré la concurrence américaine et chinoise. Cela soulève le problème de la souveraineté des infrastructures critiques. Hélas, il n'existe pas de règle de préférence européenne, même s'il y a des avancées dans ce domaine, comme le récent accord franco-belge dans le domaine de la mobilité terrestre. Étant donné le peu ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 21/05/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay

Plutôt qu'une question, je me permettrai de faire une ou deux observations. Après le choix malheureux des avions de chasse F-35, je pense qu'il faut se féliciter de cet accord dont les qualités ont été brillamment rappelées par notre rapporteur. Il s'agit, à n'en pas douter, d'une coopération ambitieuse et d'ampleur inédite qui, si son succès était confirmé, pourrait véritablement servir de base pour de futures coopérations entre pays européens. Je suggère que le Gouvernement valorise davantage ce type d'accords et ces formes de coopération, qui rendent tangible une « Europe de la défense », plutôt que de faire miroiter la perspective d'une armée ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 07/05/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay

Nous nous réjouissons donc de la revoir le 10 juillet. Une petite précision, Mme la ministre, sur l'opération Chammal. Il a été fait état, avant le départ de la Task Force Wagram, d'une présence française de l'ordre de 1 100 soldats. Or un calcul artisanal des forces présentes aboutit au chiffre de 700 après son retour, soit un écart que j'ai sans doute mal mesuré. En revanche en matière d'armement, je voudrais vous poser une question un peu provocatrice. Je reviens non pas sur la tribune de Mme l'ambassadrice de France en Allemagne mais sur son audition par le Sénat dans laquelle elle a notamment déclaré de façon assez précise qu'outre-Rhin les questions ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 07/05/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay

Au début de cette réunion vous vous êtes félicité, Monsieur le président, de la venue de notre ministre et je pense que le nombre de parlementaires présents témoigne de leur intérêt et je ne peux donc que vous suggérer de l'inviter plus souvent.

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 02/04/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay

Je veux saluer, au nom du groupe Les Républicains, le travail de Thomas Gassilloud, qui fait la démonstration, une fois de plus, de sa maîtrise du sujet. Il a évoqué le système Rubis pour la gendarmerie ou encore les voitures autonomes : on voit bien que les enjeux sont considérables. Sur le plan sécuritaire, la structure des réseaux de 5G se démarque nettement, car le stockage des données est de plus en plus partagé entre les coeurs de réseau et les dispositifs de relais sont accentués. Cette proposition de loi reprend mot pour mot un amendement du Gouvernement au Sénat, rejeté sur la forme. Elle fait partie des velléités européennes tendant à encadrer ...

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 14/03/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay, député

Claude de Ganay Il faut aussi évoquer cette question pour les véhicules militaires, et toutes les filières stratégiques pour notre sécurité. À l'heure où l'on se lance dans un programme ambitieux de renouvellement de nos véhicules militaires, le choix stratégique de supprimer le diesel à terme interpelle beaucoup le service des essences des armées (SEA). Nos véhicules au Sahel roulent tous au diesel, acheminé par le SEA. C'est le seul moyen pour eux de fonctionner. Il s'agit d'un service reconnu dans le monde entier. Ce service unique alimente à la fois nos bateaux, nos avions et nos véhicules militaires. Je m'interroge sur la possibilité d'introduire cette réflexion dans ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 05/03/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay

Votre exposé était à la fois très dense, très complet et très intéressant. Dans sa tribune « Pour une renaissance européenne », le président Macron se félicite – peut-être un peu vite – d'avoir créé une défense européenne. Pour sa part, le secrétaire général de l'OTAN, M. Stoltenberg, a récemment indiqué que l'unité européenne ne peut pas se substituer à l'unité transatlantique en matière de défense. Quelle est votre position sur le rôle de l'OTAN dans cette défense européenne ? Est-ce un impératif nécessaire ou un obstacle à une véritable défense souveraine ?

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 21/02/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay, député

Claude de Ganay Mon propos n'avait pas pour objet d'opposer public et privé. Je suis conscient que la France est l'un des pays qui bénéficient de la meilleure réglementation, même si celle-ci s'élabore largement au plan européen. Nous avons toutefois vu, encore récemment, certaines GAFA condamnées pour utilisation des données personnelles. Jusqu'où peut-on aller dans ce domaine ?

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 21/02/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay, député

Claude de Ganay Ma question s'inscrit dans le prolongement de l'intervention de mon collègue Thomas Gassilloud. Un excellent rapport de l'Office paru voici un an et demi posait déjà la question de l'équilibre entre la recherche et la législation, la réglementation. Je m'interroge par ailleurs sur les problèmes d'éthique en lien avec ces données, à partir du cas des grandes plateformes monopolistiques de type GAFA. J'ai beaucoup apprécié ce tour de table, mais m'interroge toujours sur ce problème d'équilibre entre l'utilisation des données à des fins mercantiles et commerciales et les usages relevant de l'intérêt général. Nous savons que la médecine évolue et sera de ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 28/11/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay

Je suis heureux de vous revoir, Mon général, et je profite de cette occasion pour vous remercier de l'accueil que vous nous avez réservé lors de notre visite. Nous avons rencontré au SEA des hommes motivés et compétents. Cela fait plaisir ! Le SEA est une source de fierté pour la France. Nous avons découvert ce service avec intérêt et nous avons voulu le valoriser. Le SEA n'est pas suffisamment connu, or son importance est grande. Il constitue, en outre, un service d'avenir. D'un service aux armées, il est en train de devenir un service à vocation interministérielle. Il était autrefois centré sur les essences et pourrait se consacrer désormais à l'énergie ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 31/10/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay

J'ajoute que l'enlèvement d'un prêtre italien au Niger, à proximité de la frontière burkinabé, lorsque nous étions sur place, pourrait conduire l'Italie à s'engager à nos côtés. Je ne sais pas, d'ailleurs, où en sont ces réflexions, mais cela montre que d'autres pays s'impliquent dans cette zone.

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 31/10/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay

Je tiens à saluer l'exposé ; il est très complet et il rend bien compte de ce que nous avons vu sur le terrain, de l'ambiance qui régnait entre les membres de la délégation et du bon accueil qui nous a été réservé. J'ajouterai un point sur le service de santé des armées. Le plateau médical qu'a évoqué notre collègue accueille aussi des civils maliens. Bien sûr, les militaires blessés sont prioritaires, mais il y a aussi un service rendu à la population, qui en a bien besoin.

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 25/10/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay, député

Claude de Ganay Il est toujours intéressant de rappeler le contexte politique d'un sujet, mais il faut rester prudent car une des caractéristiques de l'Office est de chercher une certaine objectivité scientifique.

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 24/10/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay, rapporteur pour avis

Claude de Ganay L'exposé des motifs de cet amendement cite les développements approfondis que j'ai consacrés l'an passé à l'Agence de reconversion de la défense, notamment à sa politique de communication interne et externe. Cette étude mettait en exergue une inquiétante érosion du taux de captation par l'Agence des militaires qui quittent l'institution, notamment les militaires du rang. Cet amendement me paraît donc nécessaire. Certes, notre procédure ne permet pas une affectation des crédits aux dépenses de communication de façon aussi précise que ne le souhaite l'auteur de l'amendement. Les dirigeants de l'Agence y procéderont eux-mêmes, suivant les priorités qu'ils ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 24/10/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay, rapporteur pour avis

Claude de Ganay J'ai présenté il y a quelques instants le fonctionnement du compte de commerce du service des essences des armées, qui retrace en dépense ses achats d'hydrocarbures et en recettes le produit de leur cession. Aucune dotation de l'État à ce service n'a été inscrite au programme 178 depuis 2016. Les méthodes d'achat mises en oeuvre par ce service ne permettent d'atténuer que partiellement les hausses de cours des matières premières, qui sont ainsi répercutées au moins en partie dans les prix facturés aux armées. Il n'est donc pas aberrant d'abonder les crédits d'hydrocarbures de celles-ci. J'émets donc sur ces trois amendements un avis favorable.

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 24/10/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay, rapporteur pour avis

Claude de Ganay Étant moi-même cosignataire de cet amendement, il va de soi que je le soutiens. L'amendement permet de redéployer les crédits au profit du service de santé des armées, dont les moyens méritent d'être confortés, tant le soutien sanitaire de nos forces est crucial sur nos théâtres d'engagements extérieurs. Donc avis favorable.

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 24/10/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay, rapporteur pour avis

Claude de Ganay La réforme annoncée des retraites est une préoccupation majeure aussi bien des militaires sur le terrain que de l'ensemble de l'encadrement. Il est essentiel que la spécificité de la condition militaire soit prise en compte. La façon dont travaillent les militaires, et en particulier leur devoir de disponibilité « 24 h24 », ne permet pas d'appliquer les mêmes règles de retraite que celles applicables aux personnels civils. C'est donc un sujet qui mérite d'être souligné et qui doit faire l'objet d'un accompagnement tout au long de l'élaboration de la réforme. Il nous faudra être très vigilants. Nous profiterons des nombreuses auditions avec les responsables ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 24/10/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay, rapporteur pour avis

Claude de Ganay En tant que rapporteur pour avis des crédits consacrés aux soutiens et à la logistique interarmées, j'ai cette année décidé de concentrer mes travaux sur deux thématiques : le service des essences des armées (SEA) et l'externalisation du soutien. De manière préalable, comme nous sommes réunis aujourd'hui pour examiner les crédits inscrits au PLF 2019, je débuterai par une brève analyse des crédits prévus au bénéfice des soutiens. Ces derniers se répartissent au sein de deux programmes de la mission « Défense » : le programme 178, consacré à la préparation et à l'emploi des forces, et le programme 212, qui regroupe les crédits relatifs au soutien ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 17/07/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay

Je souhaiterais vous interroger sur la robotisation du champ de bataille et le recours à l'intelligence artificielle (IA). Où en sommes-nous à ce sujet ? Nous ne commencerons qu'en 2019 à utiliser des drones armés, alors que les Américains le font depuis 2001. Aujourd'hui, parmi tous nos adversaires, quels sont ceux qui seraient d'ores et déjà repérés et susceptibles de nous surclasser dans ce domaine ? Par ailleurs, vous avez suscité la création d'un groupe de travail sur l'évolution des bases de défense (BdD), avec le souhait de redonner des marges de manoeuvre au commandement en matière de soutien. Cela aboutira-t-il à démanteler nos bases de défense ? ...

Consulter

Commission d'enquête sur la sûreté et la sécurité des installations nucléaires - Intervention le 28/06/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay

Si seules les préconisations étaient transmises au grand public, cela ne me gênerait pas du tout. Ce qui me gêne, c'est le décalage entre le contenu du rapport et les préconisations. Pendant tous les débats de cette commission d'enquête, la rapporteure a fait part d'une grande objectivité, que je salue, en interrogeant tous les acteurs de cette filière. Aujourd'hui, il n'est pas question de défendre le lobby nucléaire, mais dès la première page du rapport, on lit des attaques contre le nucléaire. C'est dommage, parce qu'il y a des choses qui m'ont déçu et qui m'inquiètent dans le nucléaire, et il fallait en effet mettre en lumière les problèmes de ...

Consulter

Commission d'enquête sur la sûreté et la sécurité des installations nucléaires - Intervention le 28/06/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay

Je dois dire que j'éprouve un certain malaise face à ce rapport et ses contradictions. Pendant toute la durée des travaux de la commission, nous nous sommes accordés sur le fait que nous n'étions pas là pour prendre position pour ou contre le nucléaire. Or le rapport – que, comme beaucoup d'entre vous, chers collègues, je n'ai pas pu lire dans son entier – apparaît comme une charge contre le nucléaire. Par ailleurs, comme nombre de mes collègues, j'estime que beaucoup des préconisations du rapport sont pertinentes et correspondent aux auditions mais je considère que le rapport lui-même ne va pas dans le bon sens. Nous attendions, non qu'il fasse consensus, ...

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 14/06/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay, député, co-rapporteur

Claude de Ganay – Je voudrais revenir sur un point abordé par Valéria Faure-Muntian avec beaucoup de diplomatie : le fait que la Commission européenne ait confié son Observatoire de la blockchain à une entreprise américaine qui devient donc juge et partie. Elle a dit que nous étions déçus, je dirais, pour enfoncer le clou, que nous dénonçons fortement un tel choix.

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 14/06/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude de Ganay, député, co-rapporteur

Claude de Ganay – Le rapport que nous présentons ce matin fait suite à la note courte que nous avions présentée devant l'Office le 12 avril dernier. Nous ne reviendrons pas sur les éléments que nous avions alors exposés devant vous et aborderons plutôt les points approfondis à l'occasion de ce rapport. Je reviendrai sur les avantages et les inconvénients des différentes méthodes de consensus ainsi que sur les caractéristiques des blockchains propres à chaque cryptomonnaie. Ronan Le Gleut décrira les différentes applications possibles de ces technologies, les enjeux en matière de sécurité et les qualités et défauts des ICO (Initial Coin Offerings). Valéria ...

Consulter