Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2017 et janvier 2019

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par type de séance

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 50 sur 659 triés par date — trier par pertinence

Question orale du 11/12/2018 : Pacte de marrakech

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude Goasguen

Vous nous dites que notre souveraineté n'est pas en cause. Elle l'est et je vais vous dire pourquoi, mais vous le savez, monsieur le Premier ministre, vous qui êtes avocat. Vous savez que désormais il n'y aura pas un procès en matière d'immigration qui ne se passera devant la Cour européenne des droits de l'homme, devant le comité des droits de l'homme de l'ONU et que désormais ce que vous appelez incertain est…

Consulter

Question orale du 11/12/2018 : Pacte de marrakech

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude Goasguen

Elle est donc de facto de programmation et de progrès universels. C'est d'ailleurs ce que dit le pacte. Quel aveuglement, monsieur le Premier ministre, quel aveuglement de croire qu'une situation aussi grave et aussi différenciée dans les pays, même les pays signataires – nous allons être au côté de l'Arabie saoudite, dont tout le monde sait à quel point elle est respectueuse des droits de l'homme – ce pacte, qui doit normalement s'appliquer à tout le monde, n'est pas neutre du tout. Je vais vous dire pourquoi.

Consulter

Question orale du 11/12/2018 : Pacte de marrakech

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude Goasguen

C'est très grave ce qui est affirmé dans ce pacte. La migration, dit-il, est un choix universel – je dis bien « migration » puisque la notion de réfugié a été tenue en-dehors du pacte.

Consulter

Question orale du 11/12/2018 : Pacte de marrakech

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude Goasguen

Ce pacte dont vous essayez de faire croire qu'en fait il ne sert à rien, que ce serait une espèce de Que sais-je ou de guide Michelin sur la migration, engage les pays signataires et n'engage pas les autres…

Consulter

Question orale du 11/12/2018 : Pacte de marrakech

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude Goasguen

Ma question s'adresse au Premier ministre, et d'une certaine façon à vous aussi, monsieur le président. Elle porte sur le pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, dit Pacte de Marrakech – je vous rappelle que le terme anglais est « regular » ce qui signifie également « légal ». Il est incroyable qu'un pacte de ce genre, émanant directement de l'assemblée générale de l'ONU, ne puisse être discuté à l'Assemblée nationale.

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 14/11/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude Goasguen

Je suis consterné par ce que je viens d'entendre ! Ainsi, d'ici le 22 janvier, nous signerions faire un acte politique majeur qui entraînera des conséquences pour plusieurs années, voire plusieurs décennies, alors que nous n'aurons disposé d'aucune évaluation du passé ? Je veux absolument travailler sur la coopération franco-allemande. Nous n'allons pas juger du nouveau Traité de l'Élysée sans chercher à en évaluer les bénéfices, les avantages ou les inconvénients. Je ne m'engage pas pour les générations futures à partir d'un voeu de deux exécutifs qui sont, par ailleurs, l'un et l'autre en difficulté. Madame la présidente, outre les problèmes ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 14/11/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude Goasguen

Je trouve ce rapport extrêmement intéressant. Je voudrais connaître les rapports de l'AFD avec l'Europe et plus particulièrement avec l'Allemagne, car si je m'arrête à la situation de l'Afrique et aux valeurs comparées de la coopération allemande et de l'AFD française, je suis fasciné par la différence financière, voire par l'intention politique, parfois évidente, de suppléer une déficience française en mettant en avant l'importance de l'action allemande. C'est très inquiétant. Je suis de plus en plus d'accord avec M. Lecoq ; j'en suis inquiet car cela révèle un problème européen. Nous ne pouvons pas continuer à faire de l'aide au développement en ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 17/10/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude Goasguen

J'aimerais qu'on puisse rajouter à cette échelle des valeurs que nous critiquons la fonctionnarisation excessive, que les prélèvements dans ce domaine sont trop importants, compte tenu de cette tendance très française, malheureusement, comme disait Margaret Thatcher, de mettre des fonctionnaires partout. Comme la France essaye de s'engager, très faiblement d'ailleurs, sur cette voie, il serait bien qu'elle rappelle à l'Europe que l'on n'est pas obligé de toujours suivre les mauvais exemples français. Donc je voudrais qu'on rajoute que cette fonctionnarisation est quand même très très très préoccupante.

Consulter

Question orale du 03/10/2018 : Privatisations

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude Goasguen

On n'a jamais autant privatisé que sous des gouvernements socialistes !

Consulter

Question orale du 01/08/2018 : Avenir d'autolib

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claude Goasguen

Ce n'est pas la question ! Enfin, nous présenterons à la rentrée un plan ambitieux en faveur du vélo, pour tripler la part du vélo comme mode de déplacement. Ce mouvement pour la mobilité propre est indispensable et irréversible. Le Gouvernement sera au rendez-vous de cet enjeu essentiel pour la qualité de vie au quotidien. Je sais que nous pourrons nous retrouver sur cet objectif à l'occasion de l'examen du futur projet de loi d'orientation des mobilités.

Consulter