⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2017 et janvier 2022

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par type de séance

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 50 sur 1492 triés par date — trier par pertinence

Question orale du 06/04/2021 : Réforme de l'assurance chômage

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Elsa Faucillon

À emploi égal et salaire égal, les indemnités pourront au total être jusqu'à vingt-quatre fois moins élevées. Le plafond que vous vous félicitez d'avoir mis en place ne fera qu'aggraver les choses. Mais vous continuez de vanter une réforme qui va mettre de la justice grâce au bonus-malus sur les contrats courts ; vous omettez juste de dire qu'il sera introduit en automne 2022, ce qui le rend quand même beaucoup moins certain que les effets dévastateurs de votre réforme dès cet été. Madame la ministre, ne trouvez-vous pas qu'il y a déjà assez de pauvres dans ce pays ? Arrêtez cette folie ! Abrogez la réforme !

Consulter

Question orale du 06/04/2021 : Réforme de l'assurance chômage

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Elsa Faucillon

Dans certaines conditions, travailler pourra non pas faire gagner plus mais se traduira par une perte nette de revenus. Pire, les congés maternité vont faire baisser les allocations. Là encore, l'Unédic vous a alertée mais vous ne changez rien. Le Conseil d'État a déjà remis en cause votre arrogance en annulant une partie de votre réforme du fait d'inégalités qui allaient du simple au quadruple. Alors, à la va-vite, parce que vous voulez mener cette réforme quoi qu'il en coûte, vous avez bidouillé, et tellement mal que vous créez encore plus d'inégalités.

Consulter

Question orale du 06/04/2021 : Réforme de l'assurance chômage

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Elsa Faucillon

Plus d'un million de personnes seront concernées dès la première année par cette baisse – un million ! Le montant journalier va être amputé jusqu'à 40 % dans certains cas et, pour ceux qui exercent une activité réduite, la sentence est terrible : non seulement le montant journalier va baisser mais le nombre de jours indemnisés aussi.

Consulter

Question orale du 06/04/2021 : Réforme de l'assurance chômage

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Elsa Faucillon

Madame la ministre du travail, en pleine crise économique et sociale, vous avez remis sur la table la réforme de l'assurance chômage. Partout il vous est dit que réduire les droits au chômage est insensé, alors vous sortez les rames et tentez de vanter les bienfaits de votre réforme. Les organisations syndicales la rejettent, tant pis pour elles. Les intermittents de l'emploi vous disent qu'ils agonisent, vous leur dites : « Patience. » Un des initiateurs de la réforme exprime ses doutes sur l'opportunité du moment, vous accélérez. L'Unédic vous alerte, vous balayez son avis d'un revers de main. La nouvelle méthode de calcul va faire s'effondrer brutalement le ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 29/03/2021 : Lutte contre le dérèglement climatique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Elsa Faucillon

… car EDF peut être un outil formidable pour opérer la transition énergétique, à condition de ne pas démanteler cette entreprise, de ne pas la privatiser, de ne pas la livrer aux intérêts privés, pour nous placer ensuite, encore une fois, devant votre faux désarroi, votre apathie complice. Ce projet de loi est bel et bien un acte de censure de la Convention citoyenne pour le climat et des inquiétudes de la population. Alors que tous les voyants climatiques sont au rouge, que la crise climatique a révélé que nous avons besoin d'une bifurcation majeure, qu'une opportunité se présente pour articuler fin du monde et fin du mois, vous renoncez. Comptez-vous vous ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 29/03/2021 : Lutte contre le dérèglement climatique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Elsa Faucillon

Regardez le monde du travail se mobiliser, ces salariés en grève sur le site de la raffinerie de Grandpuits, mobilisés contre les centaines de suppressions d'emplois annoncées par le groupe Total alors même que celui-ci réalise des milliards d'euros de bénéfices sur le dos de ses salariés et de la planète. À leurs côtés se tiennent les Amis de la Terre et Greenpeace ; ils montrent la voie en défendant collectivement des propositions pour travailler à la fois sur la question de l'emploi et sur celle de la transition énergétique, pour sortir du pétrole et de toutes les énergies carbonées. Il en va de même pour les salariés d'EDF opposés au projet ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 29/03/2021 : Lutte contre le dérèglement climatique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Elsa Faucillon

Hier, l'ancien ministre de la transition écologique et solidaire dénonçait l'opposition systématique des militants pour le climat, mais peut-être ceux-ci aimeraient-ils simplement pouvoir compter sur les ministres chargés de notre avenir ? Comme beaucoup d'autres, je marchais hier avec les actrices et acteurs incontournables de la lutte contre le changement climatique, parmi nos concitoyens, les jeunes et les moins jeunes, les syndicats, les partis et les associations. Nous étions nombreux pour exiger une vraie loi pour le climat et surtout pour dénoncer l'inaction des pouvoirs publics face à la destruction de nos biens communs. Car oui, le plus grave, c'est ce que ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 25/03/2021 : Lutte contre la fraude à l'identité et mineurs non accompagnés

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Elsa Faucillon

Il faut protéger l'enfance délinquante, parce qu'un enfant n'est pas encore un adulte responsable. Vous faites, vous, peser la faute sur les victimes et les plus vulnérables. Alors, ne venez pas nous raconter que vous luttez contre la fraude : non, vous rejetez des enfants, parce qu'ils sont étrangers !

Consulter

Intervention en hémicycle le 25/03/2021 : Lutte contre la fraude à l'identité et mineurs non accompagnés

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Elsa Faucillon

Il suffit de parler à ces enfants pour comprendre leur douleur et la difficulté d'avoir quitté si jeunes une famille, des amis et un pays, par nécessité. Vous lirez dans leurs yeux – uniquement dans leurs yeux, car eux-mêmes ont souvent bien du mal à les évoquer oralement – les violences subies pendant ce qu'ils appellent le « voyage ». Nous assistons à la généralisation d'un discours sécuritaire particulièrement inquiétant, qui fait de ces enfants un grand danger pour la stabilité de notre pays. Ils sont peut-être 10 000, 20 000 ou 30 000, mais de quoi parle-t-on ? Pendant que vos mesures leur font porter la responsabilité de tous les désordres ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 25/03/2021 : Lutte contre la fraude à l'identité et mineurs non accompagnés

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Elsa Faucillon

Cet après-midi, le groupe UDI-I nous propose deux textes et deux ambiances. Le premier l'honore, car il témoigne de son souci pour les enfants malades scolarisés. Le second est indigne à nos yeux : indigne en raison des dispositions proposées ; indigne car il instaure et accompagne un climat de méfiance envers l'ensemble des mineurs non accompagnés ; indigne car il ajoute une humiliation supplémentaire à ces enfants qui ont vécu des drames ; indigne, enfin, car il valide les propos orduriers d'un petit polémiste de grande écoute.

Consulter

Intervention en hémicycle le 25/03/2021 : Lutte contre la fraude à l'identité et mineurs non accompagnés

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Elsa Faucillon

Pourtant, en 1945, a vu le jour un texte incroyable, autour duquel se sont unis nos prédécesseurs en politique, au-delà des bancs sur lesquels ils siégeaient : l'ordonnance de 1945 préconisait la protection des victimes et des plus vulnérables, y compris lorsqu'ils étaient délinquants.

Consulter

Intervention en hémicycle le 25/03/2021 : Lutte contre la fraude à l'identité et mineurs non accompagnés

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Elsa Faucillon

… et dont les propos sont condamnés parce que, au-delà de nourrir un climat de suspicion, ce sont des propos haineux et racistes. Malgré ce climat, toutes celles et ceux qui côtoient ces jeunes, qui les accompagnent, parfois dans des parcours de professionnalisation, savent à quel point ces jeunes ont besoin d'être protégés et combien ils apportent à notre pays. Or votre proposition de loi ne lutte pas contre la fraude : elle s'attaque à celles et ceux qui en sont victimes.

Consulter

Intervention en hémicycle le 25/03/2021 : Lutte contre la fraude à l'identité et mineurs non accompagnés

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Elsa Faucillon

Les discours qui instrumentalisent la situation suscitent d'autant plus la peur chez nos concitoyens qu'ils sont alimentés par beaucoup de responsables politiques, mais aussi par un polémiste dont je tairai le nom…

Consulter

Intervention en hémicycle le 25/03/2021 : Accompagnement des enfants atteints de pathologie chronique ou de cancer

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Elsa Faucillon

La question de la prise en charge par l'école des enfants porteurs de pathologies chroniques ou de cancers s'est aiguisée durant la période de crise sanitaire que nous continuons de traverser. L'ensemble des pédiatres ont fortement conseillé le retour de ces élèves à l'école pour leur bien-être et leur développement, tout en invitant à une vigilance particulière pour les enfants porteurs de maladies respiratoires sévères. Admettons tous que tout cela n'est pas simple, d'autant que la communauté éducative, faisant face à un protocole lourd et contradictoire, a été plus démunie face à la prise en charge des enfants porteurs de pathologies chroniques. Je ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 23/03/2021 : Seniors face à la crise sanitaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Elsa Faucillon, GDR

Elsa Faucillon Il y a quelques semaines, sur nos écrans, un ancien journaliste devenu essayiste, qui essayait de penser un autre confinement, a déclaré : « Moi, je vous dis que toutes les vies n'ont pas le même prix. Que je vive un peu moins ou un peu plus longtemps, ça n'a aucune importance ! » J'ai été surprise de constater à quel point ces propos, très commentés, avaient pu séduire : certains y ont vu un père et un grand-père soucieux des siens et des plus jeunes en général. Il serait très dangereux de suivre cette logique. Tout d'abord, elle est absurde d'un point de vue sanitaire car nos anciens touchés par le covid-19 l'ont majoritairement contracté lors de ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 23/03/2021 : Politique du gouvernement en faveur des associations

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Elsa Faucillon, GDR

Elsa Faucillon Les associations qui émaillent nos territoires jouent souvent un rôle essentiel dans nos vies. Ce rôle est même décisif dans la crise sanitaire que nous traversons, grâce aux maraudes, à la distribution de colis alimentaires ou de kits d'hygiène, au soutien scolaire, aux activités sportives en extérieur. Les associations ont redoublé d'imagination et d'efforts pour poursuivre leur action solidaire dans le respect des gestes barrières et des autres restrictions. Certaines ont dû également fonctionner à effectifs réduits, les membres seniors ayant parfois dû se mettre en retrait. Salariés ou bénévoles, les membres des associations ont en tout cas fait ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 22/03/2021 : Impact de la crise sur la jeunesse

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Elsa Faucillon, GDR

Elsa Faucillon Depuis le début de la crise sanitaire, un million de personnes supplémentaires ont basculé dans la pauvreté, et les jeunes viennent jour après jour grossir les rangs de ces nouveaux pauvres. Pour les étudiants, la déshumanisation des cours à distance ajoute à la détresse, tandis qu'ils doivent faire face à des services de santé universitaire aux abois. La chaîne des banques alimentaires destinées aux jeunes et aux étudiants n'a de cesse de s'allonger, et les promesses du Gouvernement se suivent mais ne se tiennent toujours pas. Tout en l'aggravant, la crise n'a fait que mettre en lumière une précarité étudiante présente depuis bien trop longtemps. Le ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/03/2021 : Démocratiser le sport en france

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Elsa Faucillon

Mme Provendier a rappelé que les moyens consacrés à la lutte contre les discriminations, qu'il s'agisse de la formation, de la sensibilisation ou des autres actions, étaient en baisse depuis 2008. Le rapport Houlié-Buffet l'a rappelé. Une charte contre l'homophobie existe depuis 2010 mais elle n'est guère appliquée. Il est donc besoin de passer à des actes concrets. Ce qui concerne l'agrément est très bien, mais on constate que le fait qu'il y ait dans les fédérations un référent sur ces questions permet d'évaluer la situation et de travailler à une feuille de route très concrète. C'est l'amendement que nous proposons. Vous renvoyez tout hors du présent ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/03/2021 : Démocratiser le sport en france

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Elsa Faucillon

Comme le disait Mme Goulet, il se limite à instaurer la parité au niveau du bureau du CNOSF, mais il s'agit déjà d'une avancée, et je vous invite à adopter cet amendement. Marie-George Buffet, qui a mené ce travail, a regardé comment atteindre cette parité également au niveau du conseil d'administration. C'est également ce que vous défendiez, notamment à propos de la réforme des modes d'élection, car cela semble nécessaire pour permettre la parité qui n'est actuellement pas inscrite dans les statuts du CNOSF. Longtemps, dans nos instances et organisations politiques qui ont des décennies d'existence, on a utilisé une formule selon laquelle les dispositions ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/03/2021 : Démocratiser le sport en france

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Elsa Faucillon

Je dis cela alors même que demain, je ne pourrai être présente. La façon dont la discussion de la proposition de loi en séance a été intercalée entre d'autres textes me paraît problématique. Comment affirmer que l'on veut faire une grande loi dédiée au sport quand on l'examine trois heures par ci puis trois heures par là ? Je trouve très énervant de s'entendre dire, depuis hier, que nos amendements ne correspondent pas précisément à l'objet du texte alors que le champ de celui-ci n'est pas censé être restreint, selon les propos mêmes du ministre de l'éducation nationale qui a insisté sur la grande ambition qui l'animait. Et voilà que maintenant, on ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/03/2021 : Démocratiser le sport en france

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Elsa Faucillon

Cela va finir par se voir que vous voulez consacrer peu de temps à cette proposition de loi et que l'envie de l'examiner n'est pas là.

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/03/2021 : Démocratiser le sport en france

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Elsa Faucillon

Le plus sage serait de retirer cet amendement qui ne vous satisfait pas vous-même, madame la rapporteure, si l'on en juge par l'exposé des motifs, où il est qualifié d'amendement de repli. Vous aviez, semble-t-il, convenu entre vous qu'il serait modifié par un sous-amendement. Or celui-ci a finalement été retiré. Alors qu'il n'ajoute rien, cet amendement représente un danger tel qu'il est formulé. Je n'ose croire que c'est cela que vous vouliez dire. Les professeurs d'EPS vont très mal le prendre, à juste titre. Si réellement ce n'est pas ce que vous voulez dire, le plus sage serait de le retirer. À mon avis, ce serait pour vous la manière de moins perdre la ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/03/2021 : Démocratiser le sport en france

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Elsa Faucillon

J'ai un peu de mal à comprendre pourquoi l'instauration de schémas départementaux des équipements sportifs – ce que propose l'amendement no 36 – est prématurée. Certains départements le font et quand ils sont réalisés, ils apparaissent utiles. Il n'y a donc rien de prématuré ! Vous pouvez ne pas être d'accord sur le principe et nous pouvons en discuter, mais je ne vois pas en quoi ils sont prématurés.

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/03/2021 : Démocratiser le sport en france

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Elsa Faucillon

Les trois amendements visent tous à compléter le code de l'urbanisme. Le no 35 rectifié cherche à prendre en considération le développement des mobilités douces qui représente un enjeu double, ayant trait à l'écologie mais aussi à l'activité physique. Il est ici question de démocratiser le sport ; or nos échanges montrent bien qu'il s'agit d'une question à la fois sociale et territoriale. C'est pourquoi nous souhaitons que « l'accès de toutes et tous à la pratique physique » soit inscrit parmi les équilibres urbains à respecter, afin que tous les territoires soient pourvus de structures et d'équipements susceptibles de répondre aux besoins des ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/03/2021 : Démocratiser le sport en france

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Elsa Faucillon

En cette période difficile, toute mesure positive est bonne à prendre ! Nous avions cependant formulé des propositions dans nos amendements jugés irrecevables, non seulement pour compléter le dispositif présenté par le Gouvernement dans l'amendement no 473, mais pour lui donner une véritable force, renforcer son sens et l'inscrire pleinement dans la réalité – je pense notamment à notre proposition relative aux personnes ressources en éducation physique et sportive. Notre incompréhension reste entière quant aux raisons qui ont justifié l'irrecevabilité de nos amendements puisque ces derniers traitaient précisément de la mesure proposée par le ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 17/03/2021 : Démocratiser le sport en france

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Elsa Faucillon

Nous nous proposons d'ajouter aux missions définies dans le code du sport, tels le rayonnement de la nation et la promotion des valeurs du sport, le fait que les sportives et les sportifs, les arbitres et les entraîneurs de haut niveau participent au développement de la pratique sportive pour toutes et tous. C'est une manière de rappeler l'unité du sport français et de son modèle, c'est-à-dire que chaque niveau de pratique alimente l'autre et que la coopération est indispensable. Nous pensons que cet amendement, au-delà de ceux qui sont tombés, prévoit un ajout important.

Consulter

Intervention en hémicycle le 17/03/2021 : Démocratiser le sport en france

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Elsa Faucillon

Même si l'on peut accomplir du très bon travail en quelques jours, j'estime que les deux rédactions n'ont pas la même envergure. La vôtre présente des manques. Contrairement à nous, vous ne prévoyez pas la création d'un droit à l'accès au sport, vous ne parlez pas d'amitié et de paix entre les peuples au travers du sport et vous ne faites pas non plus référence au rôle du sport dans la lutte pour la réduction des inégalités sociales et culturelles. Il me semble que, sans rien enlever au premier article du code du sport, notre amendement no 367 l'aurait complété et lui aurait donné une force supplémentaire.

Consulter

Intervention en hémicycle le 17/03/2021 : Démocratiser le sport en france

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Elsa Faucillon

Je rappelle que notre proposition de réécriture est avant tout le fruit de la proposition de résolution de Marie-George Buffet pour un service public en faveur d'une culture sportive pour toutes et pour tous, qui a été cosignée par de nombreux députés et dont l'ambition est de créer un droit à l'accès au sport. À cet égard, vous estimez, madame la rapporteure, que ce droit est difficile à cerner, mais il ne saurait en être autrement étant donné qu'il s'agirait d'un droit nouveau, d'une affirmation, dont découleraient des principes, des réalités et des moyens – lesquels sont déclinés dans la proposition de résolution de ma collègue. J'ajoute que ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 17/03/2021 : Démocratiser le sport en france

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Elsa Faucillon

J'ai souhaité prendre la parole, car l'adoption de ces amendements, qui visent à récrire l'article L. 100-1 du code du sport, fera tomber la version que le groupe de la Gauche démocrate et républicaine voulait défendre.

Consulter

Intervention en hémicycle le 17/03/2021 : Démocratiser le sport en france

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Elsa Faucillon

Ce rappel au règlement se fonde également sur l'article 100 et s'inscrit dans la même ligne que ceux de mes collègues. J'ai du mal à considérer aujourd'hui que la question posée par l'irrecevabilité serait uniquement d'ordre jurisprudentiel et technique. Peut-être faut-il éclaircir certaines choses et mieux les normer, mais l'évitement et la censure de certains amendements relèvent aujourd'hui – à mes yeux en tout cas – d'un choix politique. Je ne citerai qu'un exemple : en commission, des amendements concernant l'EPS ont été jugés irrecevables au motif que ce sujet n'était pas traité dans le texte. Or aujourd'hui, l'EPS figure à l'article 3 ter, mais ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 17/03/2021 : Démocratiser le sport en france

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Elsa Faucillon

… nous permettront d'obtenir des avancées sur nos propositions.

Consulter

Intervention en hémicycle le 17/03/2021 : Démocratiser le sport en france

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Elsa Faucillon

La formation en EPS des professeurs du premier degré se réduit à peau de chagrin, et ce sera pire encore à la rentrée prochaine. Quel signal envoyons-nous, alors que l'école est le seul endroit où chaque enfant pratique le sport, ce qui donne envie de pratiquer à l'extérieur ? La proposition de loi contient des avancées en matière d'équipements et de prise en compte des infrastructures sportives dans l'urbanisme. Il faut le saluer, car l'accès à l'équipement est souvent le nerf de la guerre, mais nous devons aussi traiter l'accès aux sites et espaces naturels dans le cadre du développement des sports de nature. Le code du sport est à la croisée de ...

Consulter