⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2017 et mars 2021

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 50 sur 164 triés par date — trier par pertinence

Intervention en hémicycle le 30/10/2020 : Projet de loi de finances pour 2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Girardin

Je pose cette question au nom de ma collègue Marie-Christine Verdier-Jouclas, à laquelle je m'associe. Les 19 et 20 octobre derniers, le conseil des ministres de l'agriculture a conclu un accord, ambitieux du point de vue environnemental, au sujet de la politique agricole commune de l'Union européenne pour la période 2023-2027. La majorité parlementaire salue cet accord dans lequel vous vous êtes fortement investi, monsieur le ministre, car il permettra qu'un tiers des paiements directs soient conditionnés au respect des normes environnementales dans tous les États membres. Il s'agit là d'une mesure forte pour une culture de la terre respectueuse de son ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 22/10/2020 : Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Girardin

Ils visent à supprimer le prélèvement de 1 % de cotisation à l'assurance maladie sur les retraites complémentaires de l'AGIRC-ARRCO. J'avais formulé pareille demande l'an dernier et le ministre présent au banc m'avait dit que nous pourrions ouvrir ultérieurement une discussion à ce sujet. Je constate que cela n'a pas été fait, même si, compte tenu de la situation actuelle, je comprends pourquoi. J'ai conscience que ce prélèvement représente une somme d'1 milliard d'euros. Si mon premier amendement vise à le supprimer immédiatement, le second tend à procéder par étapes. Quoi qu'il en soit, par cette intervention je cherche surtout à vous demander de bien ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 09/07/2020 : Projet de loi de finances rectificative pour 2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Girardin

La crise sanitaire a pour conséquence une grave crise économique et sociale. Un plan massif de soutien a été adopté ; les nombreux dispositifs déployés ont permis aux entreprises de résister et aux salariés de continuer à percevoir des revenus, mais la crise n'a pas eu les mêmes répercussions selon les secteurs d'activité économique. La filière agricole a ainsi résisté de manière particulière, offrant même une continuité de production alimentaire qui a permis à chacun de continuer à se nourrir – que ses acteurs en soient vivement remerciés. Ce secteur n'a pas licencié mais plutôt recherché des employés ; il n'a donc pas eu recours au chômage ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 15/04/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Girardin

L'Europe est au rendez-vous : 1 500 milliards d'euros sont sur la table pour faire face aux urgences sanitaires, aider les entreprises ou racheter les dettes publiques – en Italie ou en Espagne, l'Union s'est même engagée à le faire au-delà des plafonds habituels ; des fonds seront alloués au plan de relance visant à asseoir la souveraineté stratégique européenne, tout en respectant nos engagements de neutralité carbone. C'est colossal, et le Président de la République s'était fortement engagé pour qu'il en soit ainsi. Malheureusement, en circonscription, nos concitoyens ne le perçoivent pas. Nous devons faire connaître l'action européenne. Les dispositifs ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 08/04/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Girardin

L'Union européenne mobilise 1 500 milliards – du jamais vu – pour faire face à la crise et à ses lendemains, mais les citoyens ont le sentiment qu'elle n'en fait pas assez, ne perçoivent pas son rôle. Ne pensez-vous pas qu'il nous revient, à nous, parlementaires, de développer la convergence et l'empathie entre Européens ?

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 01/04/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Girardin

La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé un plan d'urgence de 750 milliards d'euros destiné notamment à garantir ou à racheter de la dette, publique et privée. Une première enveloppe de 120 milliards a été débloquée pour inciter les banques à maintenir, voire relancer, leurs prêts aux ménages et aux entreprises. Par ailleurs, les dix-neuf États de la zone euro sont liés par un mécanisme de stabilité qui lève ses ressources sur le marché de la dette publique pour prêter ensuite, sous conditions, aux pays membres en difficulté. L'épidémie va-t-elle inciter les États européens à pratiquer une politique de relance budgétaire ? Le gouvernement ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 04/03/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Girardin

Vous le savez, depuis octobre 2019, les vins français d'une teneur en alcool inférieure ou égale à 14 degrés et conditionnés dans des contenants inférieurs à deux litres se voient appliquer des droits de douane de 25 % à leur entrée sur le territoire américain. Cela fait suite à l'affrontement dans le cadre de l'OMC entre les États-Unis et l'Union européenne à propos de subventions accordées par certains pays, dont la France, à l'avionneur européen. Mais l'effet des sanctions américaines se fait déjà sentir. Selon la Fédération des exportateurs de vins et spiritueux (FAVS), les exportations de vins et spiritueux ont reculé de 17,5 % au dernier ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 26/02/2020 : Système universel de retraite

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Girardin

L'article 3 que nous examinons consacre le principe selon lequel le système universel de retraite s'applique à l'ensemble des salariés, quels que soient leur branche professionnelle ou leur statut d'appartenance. Les limites des régimes de retraite actuels en matière de calcul des droits à la retraite, de solidarité ou d'équité des droits familiaux sont connues. On peut en citer quelques exemples : le fait qu'une femme acquière, après la naissance d'un enfant, huit trimestres si elle relève d'un statut privé mais seulement deux si elle relève d'un statut public ; les majorations de pension variables ; les treize systèmes de réversion – autant de ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 21/02/2020 : Système universel de retraite

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Girardin

Si nous arrivons jusque-là, vous verrez que nous avons prévu de déployer un arsenal pour accompagner les sportifs professionnels.

Consulter

Intervention en hémicycle le 21/02/2020 : Système universel de retraite

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Girardin

Bien sûr, il faut accompagner leur entrée dans le monde du travail pour amortir le passage de la pratique sportive de haut niveau à une autre activité. C'est ce qui est prévu à l'article 47, comme l'ont fait remarquer M. le rapporteur général et M. le secrétaire d'État.

Consulter

Intervention en hémicycle le 21/02/2020 : Système universel de retraite

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Girardin

Son exemple offre à la représentation nationale un bel aperçu de la progression de carrière que peuvent envisager les sportifs de haut niveau, qui possèdent un atout fondamental : celui d'avoir, à travers leur pratique sportive professionnelle, accumulé des compétences et une image qui leur offrent une belle possibilité de rebond dans le monde professionnel.

Consulter

Intervention en hémicycle le 21/02/2020 : Système universel de retraite

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Girardin

Il se trouve que j'ai présidé à la destinée d'un club de basket professionnel pendant dix-huit ans. Je connais donc bien la question, qui est d'ailleurs plus liée à la reconversion des sportifs de haut niveau qu'à un véritable problème de préparation de la retraite, même si ce point est fondamental. En effet, certains sportifs de haut niveau ne gagnent pas beaucoup d'argent au cours de leur carrière, y compris pour les sports dits indoor comme le basket et le handball. Notre collègue Aude Amadou, ancienne handballeuse professionnelle, a fait une reconversion par la formation. C'est pour moi un bel exemple de parcours d'un sportif de haut niveau et nous pouvons ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 19/02/2020 : Système universel de retraite

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Girardin

Ces situations sont invivables. Il faut donc ramener tout le monde vers le pot commun.

Consulter

Intervention en hémicycle le 19/02/2020 : Système universel de retraite

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Girardin

… qui embarque tous les Français. Aujourd'hui, les rapports démographiques par branche ont dérivé : un certain nombre de professions comptent peu ou pas de cotisants et beaucoup de retraités.

Consulter

Intervention en hémicycle le 19/02/2020 : Système universel de retraite

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Girardin

Pour répondre à un certain nombre de questions au sujet des supposés projets qu'on nous oppose, avancer l'âge de départ a déjà été tenté en 1981. Dix réformes se sont alors succédé pour permettre, tout simplement, que le système survive. Il faut donc passer à autre chose, à quelque chose qui s'adapte au monde d'aujourd'hui, …

Consulter

Intervention en hémicycle le 19/02/2020 : Système universel de retraite

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Girardin

Faute d'adaptation, les choses peuvent devenir très compliquées. Si nous n'y avions pas pris garde, le système aurait d'ailleurs pu dériver.

Consulter

Intervention en hémicycle le 19/02/2020 : Système universel de retraite

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Girardin

On voulait un système qui soit financièrement pérenne, mais aussi et surtout un bon niveau de retraite pour tout le monde. Il se trouve que le monde a changé.

Consulter

Intervention en hémicycle le 19/02/2020 : Système universel de retraite

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Girardin

Depuis le début de la semaine, nous sommes réunis pour parler solennellement d'un projet important : la construction d'un nouveau système de retraite. Pourquoi un nouveau système ? Depuis la création, après la seconde guerre mondiale, du régime général puis des régimes généraux, deux critères ont présidé à leur construction : un rapport entre cotisants et retraités très favorable aux cotisants, et une performance économique régulière du pays.

Consulter

Commission spéciale chargée d'examiner le projet de loi instituant un système universel de retraite et le projet de loi organique relatif au système universel de retraite - Intervention le 08/02/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Girardin

M. Juanico s'est inquiété tout à l'heure du regain de créativité des institutions financières en matière d'épargne de retraite. Pour ma part, j'y vois plutôt une bonne chose, puisque cela va rendre notre pays attractif et servir l'économie. Quant aux excellents outils prévus par la loi « PACTE » dans ce domaine, ils vont permettre de renforcer les fonds propres des entreprises, donc de favoriser l'investissement et de créer de l'emploi, ce qui est exactement l'effet recherché – car en développant l'emploi, on augmente la masse de cotisations, ce qui est une très bonne chose pour notre système de retraite, qui se veut participatif, redistributif et par ...

Consulter

Commission spéciale chargée d'examiner le projet de loi instituant un système universel de retraite et le projet de loi organique relatif au système universel de retraite - Intervention le 06/02/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Girardin

S'agissant du courage politique, pour compléter les propos de Mme Dalloz, je crois qu'en tant que députés, nous avons eu le courage de faire voter l'abandon de notre régime spécial, et que ce fut un bel exemple donné à la population. C'est pourquoi nous pouvons avoir ce débat sereinement ; en effet, s'il est une chose que la population jugeait anormale, c'était bien le régime spécial des députés – qui subsiste d'ailleurs pour les sénateurs. En faisant cela, nous avons fait un grand pas vers une forme de normalisation, permettant à chaque citoyen français d'apprécier ce qu'est un système de retraite juste. Ensuite, vous jugez que la transition entre ...

Consulter

Commission spéciale chargée d'examiner le projet de loi instituant un système universel de retraite et le projet de loi organique relatif au système universel de retraite - Intervention le 05/02/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Girardin

Madame Autain, pourquoi a-t-on connu une succession de réformes depuis une vingtaine d'années ? Tout simplement pour conforter le système actuel de retraite. Sur quoi repose-t-il ? Un bilan actifs-retraités favorable et une performance économique régulière. À partir du moment où l'une des deux conditions n'est pas remplie, il faut réformer le système. Je vous rappelle que les réformes sont toutes intervenues après la mise en place de la retraite à 60 ans en 1980, puisqu'elle a modifié l'équilibre actifs-retraités.

Consulter

Commission spéciale chargée d'examiner le projet de loi instituant un système universel de retraite et le projet de loi organique relatif au système universel de retraite - Intervention le 28/01/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Girardin

Nous enregistrons dans notre pays plusieurs bonnes nouvelles. Devant une certaine sinistrose ambiante, il serait bon de constater quelques points de réjouissance : une attractivité record de notre pays, avec 4 milliards d'euros de nouveaux investissements étrangers ; une baisse du nombre de chômeurs de 3,3 % sur l'ensemble de 2019, soit 120 700 demandeurs d'emploi en moins en catégorie A ; c'est le plus fort recul depuis la crise de 2008. Autre motif de satisfaction : une hausse du pouvoir d'achat, grâce notamment aux baisses d'impôts et de diverses cotisations. Enfin, les créations d'entreprises ont atteint un niveau historique en 2019 : 815 000 entreprises ont vu ...

Consulter

Question orale du 07/01/2020 : Questions sur la politique des retraites

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Girardin

Il n'aura échappé à personne, sauf peut-être à ceux dont l'esprit d'analyse est partiel, que le système actuel de retraite est injuste, illisible et instable. C'est une évidence. Un exemple très simple de l'inégalité entre les hommes et les femmes, mais aussi et surtout entre les femmes elles-mêmes, concerne la naissance d'un enfant. En effet, dans le secteur privé, la naissance d'un enfant permet d'acquérir huit trimestres de majoration de durée d'assurance, contre deux seulement dans le secteur public, ce qui est injuste. Comme je l'ai dit, le système existant reste inégalitaire entre les hommes et les femmes. Cette situation reflète le malaise que la gent ...

Consulter

Question orale du 17/12/2019 : Réforme des retraites

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Girardin

Ma question est donc la suivante : comment, au travers du projet de loi que le Gouvernement présentera au début de l'année 2020, pourrons-nous à la fois permettre à un maximum de Français de bénéficier des nouveaux droits que nous leur proposons, et faire vivre, en même temps, cette indispensable notion d'équilibre dont sera garante la nouvelle gouvernance ?

Consulter

Question orale du 17/12/2019 : Réforme des retraites

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Girardin

Le principe de répartition nous engage en effet, tout comme aujourd'hui, envers les jeunes générations. M. le Premier ministre a fixé la feuille de route de ce que seront les objectifs de ce projet. Il revient désormais à la future gouvernance, celle des partenaires sociaux, sous le contrôle du Parlement, d'en décliner la stratégie de moyens pour les atteindre.

Consulter

Question orale du 17/12/2019 : Réforme des retraites

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Girardin

Madame la ministre des solidarités et de la santé, le Premier ministre a présenté, la semaine dernière au Conseil économique, social et environnemental, le projet de création d'un système universel de retraite. Ce projet se décline en trois principes majeurs que sont l'universalité, l'équité, et la responsabilité. Premier principe : l'universalité, avec un système par répartition et par points pour tous ; avec un calcul identique des cotisations ; avec l'intégration des primes pour tous ; avec la fin progressive des régimes spéciaux. Deuxième principe : l'équité et la justice sociale grâce à de nouveaux droits pour les personnes ayant des petites ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 06/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Girardin

Merci aux deux rapporteurs pour l'éclairage qu'ils ont apporté tant sur l'histoire de la coopération franco-allemande en matière de défense que sur ses perspectives. Ils ont rappelé, s'il en était besoin, l'importance de l'unité franco-allemande pour l'Europe et par l'Europe. Le projet de loi que nous examinons vise à la création d'un escadron commun sur la base d'Évreux. Le groupe La République en Marche estime que ce projet de loi, dans le prolongement du traité de l'Élysée et plus récemment de celui d'Aix-la-Chapelle, va dans le sens de l'histoire. Nous ne pouvons que nous réjouir de voter ce texte qui constitue une étape supplémentaire dans la ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 23/10/2019 : Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Girardin

… mais je veux entendre le Gouvernement s'engager à travailler sur le coût de ces complémentaires, devenu exorbitant, insupportable. Nous devons être à même de proposer des solutions aux plus démunis, qui doivent payer des cotisations qui peuvent s'élever jusqu'à trois mois de revenus ! Pour un couple qui perçoit 1 400 euros, ces complémentaires coûtent souvent 4 000 euros par an ! Il faut absolument agir, et c'est pour cette raison que j'ai déposé cet amendement.

Consulter

Intervention en hémicycle le 23/10/2019 : Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Girardin

Monsieur le secrétaire d'État, je peux entendre que supprimer cette cotisation de 1 % n'aurait pas de grandes conséquences pour les personnes concernées. Mais il faut penser en même temps au coût des complémentaires maladie que supportent aujourd'hui les retraités ! Il est tout simplement astronomique. Je veux bien retirer mon amendement…

Consulter

Intervention en hémicycle le 23/10/2019 : Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Girardin

Cet amendement vise à corriger une iniquité entre les retraités du secteur privé et ceux du secteur public. Aujourd'hui, seuls les premiers acquittent une cotisation de 1 % au titre de l'assurance maladie sur leur retraite complémentaire AGIRC-ARCCO. Dans un souci de convergence, je demande l'annulation de cette cotisation.

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/10/2019 : Projet de loi de finances pour 2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Girardin

Identique à celui que vient de présenter mon collègue Xavier Paluszkiewicz, mon amendement vise à inclure les produits reconditionnés dans la liste des produits bénéficiant du taux réduit de TVA. L'objectif est double : renforcer l'attractivité de ces produits pour les consommateurs et générer un impact écologique positif, en réduisant la surconsommation des matières premières pour ces produits souvent issus de l'économie sociale et solidaire, qui réduisent les déchets et les émissions de gaz à effet de serre. L'amendement s'inscrit dans le cadre d'une réflexion conduite par les institutions, notamment celles de l'Union européenne.

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 09/10/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Girardin

Mon attention se porte sur la concurrence à laquelle font face les entreprises françaises au coeur et aux portes de l'Union européenne, notamment en ce qui concerne une entreprise de ma circonscription, Sparflex, implantée dans la Marne depuis 1984, qui accompagne ses clients à travers le monde en concevant, produisant et commercialisant les supports d'information et d'images destinés à l'habillage des champagnes, vins et spiritueux et autres boissons de prestige. Aujourd'hui, les dirigeants de cette entreprise font face à la concurrence déloyale d'une entreprise espagnole, Ramondin, dont l'actionnaire de référence est un fonds souverain du gouvernement basque. ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 18/09/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Girardin

Ma question porte exactement sur la même trajectoire que celle qui a été posée par Anne Genetet et qui était adressée à Mme Escudé. Selon vous, la prise de conscience collective internationale est-elle à la hauteur des défis qui sont face à nous concernant cette notion de sauvegarde des territoires des pôles ?

Consulter