Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2017 et juin 2019

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par type de séance

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 50 sur 1362 triés par date — trier par pertinence

Intervention en hémicycle le 04/06/2019 : Mobilités

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Straumann

Je voudrais revenir sur la question du vélo. Sur ce point, le texte manque d'ambition. En Alsace, nous avons fait des expériences : Strasbourg est la première ville cyclable de France, mais il est vrai que la moitié des salariés y travaillent à moins de 8 kilomètres de leur domicile. De l'autre côté de la frontière, il existe d'autres expériences extrêmement probantes – je pense par exemple à Fribourg ou, plus loin, à Copenhague, où 60 % des salariés se déplacent à vélo. Il faut, c'est vrai, créer des infrastructures, ce qui est onéreux ; mais, par la suite, le coût de fonctionnement est quasi-nul ! Il reste aujourd'hui à financer ces pistes ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 04/06/2019 : Mobilités

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Straumann

Nous proposons d'inclure dans le développement des mobilités le financement des infrastructures, notamment les pistes cyclables. La France accuse un très gros retard dans ce domaine. Or 50 % des salariés travaillent à moins de huit kilomètres de chez eux, soit à peu près vingt minutes de vélo. Le retard dont nous souffrons tient à ce que les collectivités territoriales concernées, notamment les structures intercommunales et les départements, n'ont pas les moyens de financer ce type d'infrastructures, qui contribuent incontestablement à renforcer la qualité de la mobilité, à un moindre coût pour les usagers.

Consulter

Question orale du 22/05/2019 : Référendum d'initiative partagée

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Straumann

On aurait aussi pu le faire pour les grandes régions !

Consulter

Question orale du 21/05/2019 : Réforme de l'organisation territoriale de l'État

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Straumann

Nous allons adopter tout à l'heure un texte qui en crée une nouvelle !

Consulter

Question orale du 15/05/2019 : Examen par le parlement des accords commerciaux

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Straumann

À cause de François Mitterrand, nous payons encore pour Greenpeace !

Consulter

Question orale du 14/05/2019 : Duoday et emploi des personnes handicapées

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Straumann

C'est pour cela qu'ils manifestent aujourd'hui à Paris jusqu'à la place de la République !

Consulter

Question orale du 14/05/2019 : Attractivité économique de la france

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Straumann

On parle de consultants qui travaillaient pour Macron ! Renvoi d'ascenseur !

Consulter

Intervention en hémicycle le 09/05/2019 : Préenseignes

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Straumann

La question est bien posée : existe-t-il un risque de voir fleurir des panneaux McDonald's et KFC ? Dans ma circonscription, ces grands groupes occupaient l'essentiel des préenseignes car ils en ont les moyens financiers : ils font fabriquer des panneaux et paient très cher les emplacements. A-t-on la garantie juridique que le texte ne fera pas refleurir leurs panneaux ? Un tel effet boomerang serait évidemment très dommageable.

Consulter

Intervention en hémicycle le 09/05/2019 : Préenseignes

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Éric Straumann

Je voterai moi aussi pour cette excellente proposition de loi, qui va dans la bonne direction. Il est vrai que, dans le cadre des lois issues du Grenelle de l'environnement, on a adopté beaucoup de dispositifs dont on n'avait pas bien mesuré l'impact concret sur le terrain. Ainsi, en Alsace, les fermiers aubergistes installés le long de la route des crêtes ne sont pas visibles depuis celle-ci, alors qu'ils se trouvent à quelques centaines de mètres de distance. Certaines activités ont ainsi été mises à mal par cette nouvelle législation. Je pense qu'il faudra aussi, au cours des prochains mois, avoir une discussion sur l'évolution institutionnelle et ...

Consulter