Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2017 et mai 2018

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par type de séance

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 50 sur 1629 triés par date — trier par pertinence

Intervention en hémicycle le 15/05/2018 : Lutte contre les violences sexuelles et sexistes

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabien Di Filippo

… y compris entre mineurs et majeurs, avant la protection de nos enfants !

Consulter

Intervention en hémicycle le 15/05/2018 : Lutte contre les violences sexuelles et sexistes

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabien Di Filippo

Comment imaginer qu'une relation sexuelle entre un mineur de onze ans ou même quatorze ans et un adulte de trente ans, quarante ans, voire cinquante ans, puisse ne pas avoir eu lieu sous la contrainte physique ou psychique, ou alors sous l'emprise d'une manipulation ? Mme la rapporteure nous a appelés tout à l'heure à la responsabilité. Mais, madame la secrétaire d'État, ce qui est irresponsable et incompréhensible pour les Français, c'est que vous puissiez ici manquer à votre parole et faire passer votre conception libertaire des rapports sexuels, …

Consulter

Intervention en hémicycle le 15/05/2018 : Lutte contre les violences sexuelles et sexistes

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabien Di Filippo

Dans le code pénal de pays comme la Belgique, l'Allemagne ou l'Autriche, des sanctions sont prévues en cas de relations sexuelles avec des mineurs d'un certain âge, que la relation soit consentie ou non.

Consulter

Intervention en hémicycle le 15/05/2018 : Lutte contre les violences sexuelles et sexistes

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabien Di Filippo

Nous avons eu assez peur, et votre projet de loi a paru être de nature à nous rassurer. Mais aujourd'hui, je ne saurais pas dire si vous l'avez vraiment cru, à un moment donné, en votre for intérieur, ou si c'était seulement une stratégie de communication. Le Conseil d'État s'est borné à signaler qu'il n'est nullement certain qu'il soit constitutionnellement possible d'établir une telle présomption. On est quand même très loin d'une inconstitutionnalité manifeste : ce risque mérite donc d'être pris, au nom de nos engagements.

Consulter

Intervention en hémicycle le 15/05/2018 : Lutte contre les violences sexuelles et sexistes

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabien Di Filippo

Nous avons débattu d'abord sur le point de savoir si l'âge du consentement devait être fixé à treize ou à quinze ans.

Consulter

Intervention en hémicycle le 15/05/2018 : Lutte contre les violences sexuelles et sexistes

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabien Di Filippo

Madame la secrétaire d'État, vous aviez pris des engagements sur la question de l'âge du consentement, et je ne peux croire qu'un membre de votre gouvernement s'engage à la légère.

Consulter

Intervention en hémicycle le 15/05/2018 : Lutte contre les violences sexuelles et sexistes

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabien Di Filippo

Il suffit de ne pas coucher avec des enfants pour ne pas s'exposer à une quelconque présomption !

Consulter

Intervention en hémicycle le 15/05/2018 : Lutte contre les violences sexuelles et sexistes

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabien Di Filippo

J'avais cru comprendre que l'égalité entre les femmes et les hommes était la grande cause du quinquennat. Elle mérite, a minima, que vous finissiez de dîner à temps.

Consulter

Intervention en hémicycle le 15/05/2018 : Lutte contre les violences sexuelles et sexistes

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabien Di Filippo

Je fais ce rappel sur le fondement de l'article 58, alinéa 1 du règlement. Alors que nous commençons tous les jours nos débats à vingt et une heures trente, cela fait plusieurs fois que le groupe La République en marche demande une suspension de séance pour nous empêcher de voter certaines dispositions. Il n'y avait aucun autre motif de suspendre la séance. C'est une marque d'irrespect envers le Parlement. Je veux bien que celui-ci soit aujourd'hui totalement dévalorisé, toutefois, nous avons encore le droit de commencer les débats à l'heure.

Consulter

Intervention en hémicycle le 15/05/2018 : Lutte contre les violences sexuelles et sexistes

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabien Di Filippo

Quoi qu'il en soit, je souhaitais saluer la qualité de sa réflexion et la pertinence de ses arguments. Et si l'on partage les mêmes objectifs, comme vous l'avez dit, madame la secrétaire d'État, il faut à un moment donné que cela se concrétise dans le texte. Ce serait là une bonne occasion de le faire.

Consulter

Intervention en hémicycle le 15/05/2018 : Lutte contre les violences sexuelles et sexistes

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabien Di Filippo

J'ai coutume de soutenir la majorité – du moins les députés qui en font partie, lorsqu'ils usent de leur droit d'amendement et de leur liberté de ton. En l'occurrence, je trouve que cela se fait fort à propos. La statistique donnée par notre collègue a éveillé mon attention. Il nous a expliqué que les personnes en situation de vulnérabilité étaient, proportionnellement, beaucoup plus souvent victimes de viols que les personnes valides, ou que les personnes non vulnérables. Cela doit appeler notre attention sur l'état d'esprit qui anime certaines personnes et sur l'exposition à certains dangers dans notre société. Il faut protéger davantage les ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 22/04/2018 : Immigration maîtrisée droit d'asile effectif et intégration réussie

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabien Di Filippo

Deux éléments me paraissent devoir être versés au débat sur ces régularisations massives. Premièrement, si on y procède aujourd'hui, il n'en faudra pas moins refaire la même chose dans quelques années, et dans des proportions encore plus importantes car on aura, dans l'intervalle, amplifié l'appel d'air et encouragé encore davantage de personnes à venir vivre en toute illégalité en France. Deuxièmement, à un moment donné, il n'est plus possible de dissocier les questions d'immigration de celles d'intégration. On voit bien aujourd'hui que nos capacités d'accueil et d'intégration sont saturées. Les événements qui se sont produits ce week-end dans un ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 22/04/2018 : Immigration maîtrisée droit d'asile effectif et intégration réussie

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabien Di Filippo

Monsieur le ministre d'État, j'ai un instant caressé l'espoir que cet amendement, qui concerne la régularisation massive des clandestins, vous inspirerait une réponse à mon endroit, mais il était sans doute encore un peu tôt.

Consulter

Intervention en hémicycle le 22/04/2018 : Immigration maîtrisée droit d'asile effectif et intégration réussie

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabien Di Filippo

Il est assez difficile de répondre à la rapporteure et au ministre puisqu'ils ne disent rien. Je suis en tout cas assez choqué que certains souhaitent supprimer de notre législation les termes : « ne vivant pas en état de polygamie ». Il me semble, et j'espère que beaucoup partagent mon point de vue, que la polygamie n'est tout de même pas un grand progrès de la civilisation. Il faut rester très vigilant sur ces sujets et demeurer unanimes et très clairs sur la question de la polygamie. J'en profite pour demander au ministre s'il souhaite tenir au moins un engagement au cours de ce débat, c'est-à-dire répondre, d'ici à la fin de la soirée, à mes ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 22/04/2018 : Immigration maîtrisée droit d'asile effectif et intégration réussie

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabien Di Filippo

Je profite du fait de voir M. le ministre d'État et Mme la ministre si prolixes – du fait qu'ils soient ensemble pour se fortifier – pour rappeler à M. le ministre d'État qu'il m'avait dit qu'à la fin du débat il répondrait à une question très importante : selon quelles modalités procéderez-vous à la régularisation des 40 000 clandestins dont on nous a parlé dans l'hémicycle ? Comment comptez-vous vous y prendre pour que les 3 000 étrangers inscrits au FSPRT, c'est-à-dire qui restent présents dans notre pays et qui constituent une menace pour nos compatriotes, soient expulsés rapidement ?

Consulter

Intervention en hémicycle le 22/04/2018 : Immigration maîtrisée droit d'asile effectif et intégration réussie

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabien Di Filippo

Je viens, en toute modestie et humilité, apporter mon soutien à Mansour Kamardine. Vue de mon petit territoire de Moselle, la situation de Mayotte semble totalement apocalyptique et incompréhensible : 84 % de la population qui vit sous le seuil de pauvreté, une population mahoraise qui sera bientôt minoritaire par rapport aux Comoriens et une maternité qui enregistre trente fois plus de naissances que celle de ma circonscription ! Monsieur le ministre d'État, il est clair que les mesures que vous avez annoncées avec le Premier ministre sont insuffisantes. Ce qu'il faut faire, c'est dissuader les gens de chercher à venir constamment à Mayotte, non seulement en ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 22/04/2018 : Immigration maîtrisée droit d'asile effectif et intégration réussie

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabien Di Filippo

M. Larrivé vient de le rappeler : il faut adapter à la capacité d'accueil de notre pays le flux de ceux que nous accueillons réellement au titre de l'immigration. Exception faite des personnes éligibles au titre de l'asile, il est important de mettre en place aujourd'hui un système de quotas par profession, par pays, par type d'accueil, et que ce système soit débattu sereinement au Parlement.

Consulter

Intervention en hémicycle le 22/04/2018 : Immigration maîtrisée droit d'asile effectif et intégration réussie

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabien Di Filippo

Je partage l'avis de mon collègue. À titre personnel, je serai favorable à ces amendements. Vous n'avez pas conscience de la portée de cet article, de l'asymétrie des relations entre l'employeur et la personne au pair. Ouvrir ce statut à des personnes jusqu'à trente ans, en échange de « petits travaux » ménagers et de garde d'enfants témoigne de votre considération pour ces personnes venant de l'étranger, à qui on peut remettre de l'argent de poche ! Aucune mesure juridique ne consolide le dispositif. Rendez-vous compte à quelles extrémités vous allez pousser des gens peut-être désespérés, prêts à tout accepter pour venir en France ! Vous les ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 22/04/2018 : Immigration maîtrisée droit d'asile effectif et intégration réussie

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabien Di Filippo

Cet article constitue une incitation supplémentaire à la dérive d'une politique migratoire pour laquelle vous n'avez aucune stratégie ni aucune vision de long terme. Après l'élargissement et surtout le dévoiement du droit d'asile, l'encouragement à l'immigration irrégulière via la dépénalisation de l'action des passeurs, l'augmentation des possibilités de réunification familiale, voilà qu'on nous propose d'élargir l'accueil d'étudiants qui, lorsque cette procédure est dévoyée, restent chez nous, qu'ils réussissent ou qu'ils échouent. Monsieur Villani, vous nous avez prouvé vos capacités d'abstraction à partir d'hypothèses qui ne reposent que sur ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 22/04/2018 : Immigration maîtrisée droit d'asile effectif et intégration réussie

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabien Di Filippo

Si vous n'êtes pas capable de nous écouter, ça va mal ! Ou alors, vous n'êtes pas réveillé !

Consulter

Intervention en hémicycle le 21/04/2018 : Immigration maîtrisée droit d'asile effectif et intégration réussie

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabien Di Filippo

Ils pensent, en toute légitimité, que le système n'est plus équitable. Vous avez fait un beau lapsus en parlant de l'aide médicale d'urgence, mais c'est nous qui proposions l'aide médicale d'urgence. Je vous renvoie à la liste des soins pris en charge, qui comporte les frais d'examen prénuptial ! Sommes-nous encore dans le champ de l'urgence ? Ne serions-nous pas allés trop loin ? Avons-nous encore le droit de débattre en toute responsabilité de ce sujet ? La question se pose d'autant plus que vous avez accordé 115 millions supplémentaires à l'AME, dans le budget 2018, alors que nos EHPAD, où nos aînés et les personnels sont en grande souffrance, ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 21/04/2018 : Immigration maîtrisée droit d'asile effectif et intégration réussie

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabien Di Filippo

Chers collègues, j'ai l'impression que nous n'avons pas le droit de débattre, ici, de certains sujets, qu'il faudrait cacher sous le tapis. Ce fut le cas de la régularisation des clandestins, du dévoiement du droit d'asile, et à présent de l'AME. Ce sont des sujets dont nous n'avons pas le droit de parler. Le coût de l'AME, la première année, s'élevait à 75 millions d'euros. Aujourd'hui, nous en sommes à près de 1 milliard ! Et si nous tenions compte de la prise en charge de personnes qui bénéficient d'un autre régime, comme celui de la CMU, nous dépasserions le milliard ! Mettez-vous à la place de nos concitoyens qui travaillent et n'ont pas forcément ...

Consulter