⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2017 et janvier 2021

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par type de séance

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 50 sur 296 triés par date — trier par pertinence

Intervention en hémicycle le 12/01/2021 : Politiques de lutte contre la pauvreté

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi

Oui, ce gouvernement, plus qu'aucun autre, s'engage pour lutter contre la pauvreté et surtout l'éviter. De plus, depuis le 1er janvier, d'importantes réformes sont entrées en vigueur, comme celle du 100 % santé garantissant un meilleur accès aux soins pour toutes et tous, ou encore celle concernant les pensions alimentaires afin de garantir aux mères de familles monoparentales le recouvrement des aides non versées par leur ex-conjoint par le biais des caisses d'allocations familiales. Le déploiement de la stratégie de lutte contre la pauvreté doit se poursuivre et s'adapter à la crise sanitaire. Pour prévenir son impact économique et social, des dispositifs ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 12/01/2021 : Politiques de lutte contre la pauvreté

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi

Le plan pauvreté, c'est aussi donner à notre jeunesse les moyens de réussir en garantissant à toutes et à tous des parcours de formation et des tremplins vers l'emploi durable. Les points d'accueil et d'écoute jeunes, ou encore la baisse des sorties sèches de l'aide sociale à l'enfance sont autant de mesures destinées à l'accompagnement de milliers de jeunes en situation de grande précarité, de déscolarisation ou de désocialisation. Lutter contre la pauvreté, c'est également garantir l'insertion professionnelle des personnes les plus éloignées de l'emploi, en particulier grâce à un accompagnement renforcé des bénéficiaires du RSA. Cette mesure est ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 12/01/2021 : Politiques de lutte contre la pauvreté

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi

avec des actions en faveur des crèches ou encore la cantine à 1 euro.

Consulter

Intervention en hémicycle le 12/01/2021 : Politiques de lutte contre la pauvreté

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi

Le plan pauvreté, c'est d'abord assurer une vraie égalité des chances dès l'enfance,

Consulter

Intervention en hémicycle le 12/01/2021 : Politiques de lutte contre la pauvreté

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi

… ma réponse sera simple et sans détour : 8,5 milliards, c'est le montant de l'enveloppe consacrée à la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté avec un objectif clair fixé par le Président de la République : faire plus pour ceux qui ont moins. Après deux ans, l'heure est au bilan, et force est de constater que les paroles du Président ont engendré des actions très concrètes. J'aime à dire que les mots d'amour, c'est bien, mais que les preuves d'amour, c'est mieux.

Consulter

Intervention en hémicycle le 12/01/2021 : Politiques de lutte contre la pauvreté

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi

… , à tous ceux qui se plaisent à décrire le Président de la République comme le président des riches, …

Consulter

Intervention en hémicycle le 12/01/2021 : Politiques de lutte contre la pauvreté

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi

Sans cela, mes chers collègues, il n'y aurait pas eu de contractualisation. J'aimerais également associer à mon intervention Philippe Chalumeau avec qui je co-anime un groupe de travail parlementaire sur le plan pauvreté, ainsi que l'ensemble de mes collègues de la majorité qui participent à nos travaux. Pour commencer, à ceux qui doutent encore de l'engagement du Gouvernement…

Consulter

Intervention en hémicycle le 12/01/2021 : Politiques de lutte contre la pauvreté

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi

chargée du déploiement de cette stratégie qui, rappelons-le, repose sur un principe de contractualisation entre l'État et les départements avec une approche territoriale afin de répondre au mieux aux attentes des Français.

Consulter

Intervention en hémicycle le 12/01/2021 : Politiques de lutte contre la pauvreté

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi

Avant la crise sanitaire, la France comptait – cela a été dit – plus de 8 millions de pauvres, et ce malgré des politiques publiques très volontaristes et un modèle social envié par de nombreux pays. Eu égard à ce constat, le Président de la République a lancé, il y a un peu plus de deux ans, une stratégie nationale visant non seulement à lutter contre la pauvreté mais aussi et surtout à la prévenir. Avant de dérouler davantage mon propos, je tiens à rendre hommage à notre collègue Christelle Dubos pour son action durant deux ans en tant que secrétaire d'État

Consulter

Intervention en hémicycle le 16/12/2020 : Stratégie vaccinale contre la covid-19

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi

Le monde entier affronte depuis maintenant plusieurs mois une crise sanitaire sans précédent. Face à ce virus inconnu, nous avons dû nous adapter et trouver des solutions d'urgence – sanitaire, mais également économique. Je tiens en premier lieu à adresser mes plus sincères remerciements à tous les professionnels de santé qui, depuis le début de l'épidémie, se sont fortement mobilisés pour soigner les malades atteints de la covid-19. Les mois que nous venons de traverser ont été éprouvants, et si le virus, qui a fait des centaines de milliers de morts de par le monde, est un ennemi invisible, la souffrance qu'il a provoquée chez nos concitoyens est bien ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 30/11/2020 : Amélioration du système de santé par la confiance et la simplification

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi, présidente de la commission des affaires sociales

Fadila Khattabi En fait, ce n'est pas M. Vigier qui m'avait interpellée en commission sur la création d'une mission flash, mais M. Isaac-Sibille, puis Mme Chapelier. J'ai déjà indiqué que j'avais pris note de cette demande et que nous aviserions lors de la réunion de bureau qui doit se tenir le 9 décembre. Je vous fais aujourd'hui la même réponse.

Consulter

Intervention en hémicycle le 20/10/2020 : Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi, présidente de la commission des affaires sociales

Fadila Khattabi Mentionnons également l'adoption d'amendements visant à renforcer l'arsenal de dispositifs permettant de lutter contre les fraudes, qui font suite aux travaux de la commission d'enquête relative à la lutte contre les fraudes aux prestations sociales. Vous l'aurez compris, chers collègues, ces dix-neuf heures d'examen en commission furent denses et riches. Il nous revient désormais, en séance, de poursuivre cette dynamique afin d'améliorer, avec l'aide du Gouvernement, le PLFSS pour 2021. Je pense tout particulièrement aux professionnels des services d'accompagnement et d'aide à domicile, pour lesquels nous devons absolument agir. Tous les députés présents sur ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 20/10/2020 : Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi, présidente de la commission des affaires sociales

Fadila Khattabi Parmi les dispositions adoptées par la commission, n'oublions pas l'extension du tiers payant sur la part des dépenses prises en charge par l'assurance maladie obligatoire aux frais relatifs à une interruption volontaire de grossesse – une mesure défendue par notre collègue Marie-Pierre Rixain à l'issue des travaux de la délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes.

Consulter

Intervention en hémicycle le 20/10/2020 : Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi, présidente de la commission des affaires sociales

Fadila Khattabi Par ailleurs, à travers plusieurs demandes de rapports, la commission a unanimement exprimé son intérêt pour la revalorisation des carrières et des métiers des secteurs social, médico-social et sanitaire.

Consulter

Intervention en hémicycle le 20/10/2020 : Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi, présidente de la commission des affaires sociales

Fadila Khattabi Nous avons ainsi amélioré le texte en plusieurs points importants : les travaux en commission ont permis plusieurs avancées. Je songe notamment au renforcement de la transparence concernant les investissements publics dont les laboratoires pharmaceutiques bénéficient lors du développement d'un médicament, mais également au rétablissement du versement anticipé de la prime de naissance, qui avait été défendu par notre ancien collègue Gilles Lurton.

Consulter

Intervention en hémicycle le 20/10/2020 : Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi, présidente de la commission des affaires sociales

Fadila Khattabi C'est dans un contexte très particulier de crises sanitaire, économique et sociale que nous nous apprêtons à examiner le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2021. Au vu de cette situation exceptionnelle, ce texte doit nous permettre de répondre à des défis majeurs en renforçant notre système de soins et notre système de protection sociale. Tel est en effet l'axe central du PLFSS pour 2021, qui fixe un objectif national de dépenses pour la sécurité sociale inédit, voire exceptionnel – pour reprendre le terme employé par le ministre Olivier Véran. Face à ce constat, la commission des affaires sociales doit, plus que jamais, jouer un ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 16/09/2020 : Inclusion dans l'emploi par l'activité économique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi, présidente de la commission des affaires sociales

Fadila Khattabi S'agissant spécifiquement du dispositif qui nous occupe, je vous rappelle qu'il s'inscrit parfaitement dans la proposition de loi, puisque son objectif premier est l'insertion durable dans l'emploi des personnes vulnérables en grande difficulté, peu ou pas qualifiées. Il s'agit d'un CDI, ce qui permet à ces personnes d'avoir des revenus stables, de se projeter et d'avoir une vraie perspective d'avenir. L'entreprise vient abonder le compte personnel de formation à hauteur de 500 euros, ce qui représente un effort important. Sachez que lorsque les salariés ne sont pas en immersion professionnelle, c'est en les envoyant en formation que l'on permet une montée en ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 16/09/2020 : Inclusion dans l'emploi par l'activité économique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi, présidente de la commission des affaires sociales

Fadila Khattabi Il vise à prolonger l'expérimentation consacrée aux dispositifs de travail à temps partagé aux fins d'employabilité, dont nous avions décidé, mes chers collègues, au petit matin, vers quatre heures, lors de l'examen du projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, et qui doit s'achever en 2021. Avec cet amendement, je vous propose de repousser la fin de l'expérimentation à fin 2023 tout en conservant la date prévue pour la remise du rapport, fixée à juin 2021. Cela permettra de disposer d'une première évaluation, car le Gouvernement, pour établir son rapport, aura recueilli l'avis des organisations syndicales de salariés et les ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 15/09/2020 : Inclusion dans l'emploi par l'activité économique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi, présidente de la commission des affaires sociales

Fadila Khattabi … la rapporteure, que notre commission a eu la joie d'accueillir, a laissé ouverts un certain nombre de débats. Nous les trancherons donc dans l'hémicycle. J'ai moi-même réservé pour la discussion en séance publique un amendement par lequel je propose de prolonger de deux ans l'expérimentation du contrat de travail à temps partagé aux fins d'employabilité, lancée en 2018 dans le cadre de la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel. Comme vous le savez, cette nouvelle forme de mise à disposition salariale me tient particulièrement à coeur car elle place l'effort de formation au centre du dispositif, en permettant aux salariés, grâce à la ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 15/09/2020 : Inclusion dans l'emploi par l'activité économique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi, présidente de la commission des affaires sociales

Fadila Khattabi Les débats que nous entamons cet après-midi seront sans aucun doute riches et intenses. Et pour cause : le sujet qui nous mobilise constitue un enjeu majeur. Aussi, je souhaite d'abord revenir sur le contexte dans lequel s'inscrit l'examen de cette proposition de loi. Le Premier ministre a désigné l'emploi et surtout la lutte contre le chômage comme la priorité absolue. En auditionnant, ces derniers jours, le ministre de l'économie, des finances et de la relance, ainsi que la ministre du travail, de l'emploi et de l'insertion, la commission des affaires sociales a pu mesurer l'ampleur de cette préoccupation, qui se situe au coeur du plan de relance. Ce plan comporte ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 23/07/2020 : Débat d'orientation des finances publiques pour 2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi, présidente de la commission des affaires sociales

Fadila Khattabi Le moment est crucial pour notre assemblée puisque c'est de l'avenir de nos finances publiques que nous allons débattre. En tant que présidente de la commission des affaires sociales, je tiens à souligner l'importance d'un examen commun à nos deux commissions. Les finances sociales jouent en effet un rôle tout à fait particulier dans notre pays, et ce pour plusieurs raisons. Je commencerai par un chiffre : près de 600 milliards d'euros sont affectés à la protection sociale, qui constitue donc le premier poste de dépenses publiques, loin devant les dépenses de l'État ou des collectivités territoriales. Les finances sociales sont essentielles aussi par la ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 08/07/2020 : Projet de loi de finances rectificative pour 2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi

Cet amendement d'appel vise à évaluer le financement de l'apprentissage dans la fonction publique – nous en avons beaucoup parlé aujourd'hui. Si le PLFR autorise l'ouverture de crédits à hauteur de 300 millions à destination des entreprises privées afin qu'elles puissent continuer de recruter des apprentis – il est important d'investir dans la jeunesse – , aucune mesure, en revanche, ne concerne la fonction publique, laquelle peine pourtant à développer l'apprentissage en son sein. La loi relative à la transformation de la fonction publique prévoyait plusieurs dispositions visant à rééquilibrer la situation. Dans la fonction publique territoriale plus ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/06/2020 : Garantie salaire-formation

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi

La crise sanitaire sans précédent que nous traversons a et aura un impact sur l'économie, et par conséquent sur l'emploi ; elle pourrait engendrer de nombreux licenciements. Ce constat, monsieur le rapporteur, nous le faisons toutes et tous. Nous partageons également les objectifs visés par la proposition de loi : éviter un maximum de destructions d'emplois, protéger davantage les publics précaires, mais aussi revoir le fonctionnement et le contenu du système de formation pour l'adapter à la réalité d'aujourd'hui et mieux répondre aux défis de demain. Tout cela, nous le partageons bien évidemment. Pour autant, nos points de vue divergent quant à la ...

Consulter

Question orale du 09/06/2020 : Apprentissage

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi

en cas de baisse drastique du nombre d'apprentis, quelles mesures de soutien financier sont prévues afin d'accompagner au mieux les CFA dans cette phase de transition ?

Consulter

Question orale du 09/06/2020 : Apprentissage

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi

Aujourd'hui, dans la crise que nous traversons, l'apprentissage a encore de besoin de nous, la jeunesse de France a besoin de vous, et c'est pourquoi je me réjouis du plan de soutien ambitieux présenté jeudi dernier. Un milliard d'euros sera consacré à soutenir les entreprises qui continueront à recruter des apprentis jusqu'à bac +3. Un budget sera également dédié à l'équipement numérique pour que chaque apprenti bénéficie, en début de parcours, d'un ordinateur, une mesure qui vient renforcer l'égalité des chances. Comme cela a été précisé, la mobilisation territoriale, notamment des acteurs économiques, jouera un rôle essentiel pour la pérennité ...

Consulter

Question orale du 09/06/2020 : Apprentissage

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi

Il y a quelques jours, pour faire face aux conséquences de la crise sanitaire, la ministre du travail annonçait un plan massif de soutien à l'apprentissage, prenant un engagement ferme : « les jeunes ne seront pas la variable d'ajustement de la crise. » Ces propos sont pleins de bon sens : il nous faut donner une perspective d'avenir à notre jeunesse et l'apprentissage est une des réponses pertinentes au chômage et à la précarité des jeunes. En effet, cette voie d'excellence contribue à l'insertion professionnelle et, par voie de conséquence, à l'insertion sociale de milliers d'entre eux chaque année. Par la loi pour la liberté de choisir son avenir ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 26/05/2020 : Droits des travailleurs et accompagnement des familles après le décès d'un enfant

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi, vice-présidente de la commission des affaires sociales

Fadila Khattabi Le texte que nous examinons en deuxième lecture n'a rien d'anodin et nous en avons tous et toutes conscience. Le décès d'un enfant est une épreuve douloureuse et insurmontable. Il était donc de notre devoir de parlementaires de légiférer pour renforcer au maximum les droits des parents endeuillés. Cet enjeu transcende nos clivages habituels ; le consensus politique doit être de rigueur. C'est pourquoi je tiens à saluer le travail collaboratif qu'ont conduit les députés mais aussi les sénateurs, qui a débouché sur la version plus aboutie du texte dont nous sommes saisis aujourd'hui. Cette proposition de loi a fait couler beaucoup d'encre. Son rejet en ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 21/03/2020 : Urgence face à l'épidémie de covid-19

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi

Cet amendement de Mme Wonner vise un double objectif : endiguer les désistements de salariés auxquels font face de nombreuses entreprises tout en garantissant la protection des salariés, mais aussi sécuriser les chefs d'entreprise dont la responsabilité pénale pourrait être engagée s'il est établi que des salariés qui ont travaillé ont été contaminés par le Covid-19 dans leur environnement professionnel. Certains acteurs, en particulier les CARSAT – caisses d'assurance retraite et de la santé au travail – et les IPRP – intervenants en prévention des risques professionnels – , détiennent un savoir-faire et une expertise majeure dans le domaine de la ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 21/03/2020 : Urgence face à l'épidémie de covid-19

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi

Il a été rédigé par mon collègue Aurélien Taché et vise à garantir une mise à l'abri aux jeunes mineurs non accompagnés, dans la mesure où, dès lors que la situation sanitaire conduit à la fermeture des tribunaux, ces jeunes personnes ne peuvent plus faire de recours qui leur permettraient de bénéficier d'un hébergement.

Consulter

Intervention en hémicycle le 21/03/2020 : Urgence face à l'épidémie de covid-19

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi

Cet amendement de notre collègue Aurélien Taché tire les conclusions de ce qui a été répété toute la soirée : le tissu économique de la France est mis à mal et certaines entreprises, alors qu'elles sont indispensables au bon fonctionnement du pays, se retrouvent confrontées à de véritables problèmes de recrutement. Aussi, cet amendement vise à faciliter le prêt de main-d'oeuvre à but lucratif, sur la base du volontariat.

Consulter

Intervention en hémicycle le 21/03/2020 : Urgence face à l'épidémie de covid-19

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi

Cet amendement d'Aurélien Taché vise à permettre la constitution d'une réserve citoyenne solidaire pour mobiliser les bénévoles qui souhaitent accompagner nos concitoyens pendant cette crise, notamment les personnes les plus vulnérables, comme les personnes âgées, pour la distribution de denrées alimentaires par exemple. Il est effectivement important de ne pas oublier les plus faibles.

Consulter

Intervention en hémicycle le 21/03/2020 : Urgence face à l'épidémie de covid-19

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi

Notre collègue Yolaine de Courson en est la première signataire, comme elle l'est de l'amendement no 1 – j'ai oublié de le préciser tout à l'heure, mais j'aime rendre à César ce qui appartient à César. La définition classique des produits de première nécessité – indispensables à la vie humaine – inclut en premier lieu les produits d'hygiène et de santé. Aussi proposons-nous, avec le présent amendement, de compléter l'alinéa 26, en ajoutant, après le mot « patients », les mots « de biens et produits sanitaires de première nécessité et ».

Consulter

Intervention en hémicycle le 21/03/2020 : Urgence face à l'épidémie de covid-19

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi

L'état d'urgence sanitaire suppose que soient prises les mesures nécessaires à la protection des Français, ce qui porte indubitablement atteinte aux libertés individuelles. C'est pourquoi cet amendement vise, comme le demande le Conseil d'État, à ce que la Commission nationale consultative des droits de l'homme, la CNCDH, rende un avis consultatif avant la publication des décrets.

Consulter

Intervention en hémicycle le 21/03/2020 : Urgence face à l'épidémie de covid-19

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi

Il s'agit d'un amendement rédigé par Yolaine de Courson. L'OMS définit la santé comme un état de bien-être physique et mental, et non simplement comme une absence de maladie ou d'infirmité. L'amendement vise donc à ajouter à l'alinéa 11, après le mot « santé », les mots « physique et mentale ».

Consulter

Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république - Intervention le 20/03/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi

L'amendement vise à compléter la première phrase de l'alinéa 33 par « pluridisciplinaire » afin que le champ d'expertise scientifique soit suffisamment large pour évaluer le bien-fondé d'une déclaration d'état d'urgence sanitaire et ses éventuelles conséquences médicales, mais aussi économiques, sociales et financières. En outre, l'amendement vise à ce que le comité de scientifiques soit paritaire.

Consulter

Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république - Intervention le 20/03/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi

Avec la suppression des CHSCT, nous n'avons nullement balayé d'un revers de la main la prise en compte de la sécurité des salariés. Toutes ces questions peuvent être abordées au sein de la nouvelle instance qu'est le comité social et économique, au sein duquel le dialogue social se poursuit. Il est à même d'apporter des réponses aux salariés inquiets.

Consulter

Intervention en hémicycle le 27/02/2020 : Système universel de retraite

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi

Vous demandez que ce projet de loi règle à la fois les problèmes de l'avenir et ceux que vous n'avez pas su régler !

Consulter

Intervention en hémicycle le 27/02/2020 : Système universel de retraite

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi

Ils saluent le minimum contributif prévu dans ce texte et les avancées en matière de solidarité, à tel point qu'ils souhaitent que le minimum contributif ne vaille pas seulement pour le « flux », mais aussi pour le « stock ». Le Président de la République a répondu. Vous qui siégez sur les bancs de droite et de gauche, vous avez été au pouvoir ! Pourquoi n'avez-vous pas pris cette mesure ? Pourquoi ?

Consulter

Intervention en hémicycle le 27/02/2020 : Système universel de retraite

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi

Ils m'ont fait part de leur espoir que nous ne reculions pas.

Consulter

Intervention en hémicycle le 27/02/2020 : Système universel de retraite

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fadila Khattabi

Mes chers collègues, les amendements de suppression de cet article sont lunaires. Moi aussi, j'ai participé à une réunion en Côte-d'Or. La salle était bondée d'agriculteurs – au moins 250.

Consulter