Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2017 et juin 2019

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par type de séance

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 30 sur 30 triés par date — trier par pertinence

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 28/05/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Florence Provendier

Monsieur le ministre, comme vous l'avez salué au soir des élections européennes, les jeunes sont allés voter ! Cette jeunesse qui vote, si on l'implique, et qui s'engage, si on lui en donne la possibilité, est un acteur majeur pour le présent et l'avenir de nos associations. C'est dès le plus jeune âge que nous devons donner envie à l'enfant, puis à l'adolescent, de s'engager dans cette aventure humaine qu'est le bénévolat. À ce titre, le SNU est une véritable chance qui donnera à chaque jeune la possibilité de s'impliquer au service de l'intérêt général, quel que soit son milieu social, quel que soit son lieu de vie. Comme vous l'avez indiqué, lors ...

Consulter

Mission d'information sur l'aide sociale à l'enfance - Intervention le 09/05/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Florence Provendier

Merci pour l'ensemble de ces témoignages. Maître Bitton, vous nous avez rappelé l'intérêt supérieur de l'enfant, notamment les deux piliers que sont l'éducation et la santé. Dans les faits, quel rôle jouent les professionnels de l'éducation nationale et de la santé en tant que lanceurs d'alerte face à des situations liées à l'enfance en danger ? Une fois que l'alerte est donnée, comment faire pour protéger les enfants ? Peut-être serait-il préférable d'avancer des propositions plutôt que de flécher ce qui ne fonctionne pas. Vous l'avez souligné, entre le moment où un problème est détecté et le rendu du jugement, il s'écoule parfois des ...

Consulter

Mission d'information sur l'aide sociale à l'enfance - Intervention le 02/05/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Florence Provendier

Une première question, de la part de ma collègue qui a dû partir : comment faire pour donner toute sa place à la PMI dans le dispositif d'aide sociale à l'enfance, en lien avec l'ensemble des acteurs ? Nous discutions à voix basse, tout à l'heure, tout en vous écoutant. Je lui ai demandé ce qu'il faudrait faire, à son avis, pour faire avancer les choses. Elle m'a répondu que la clef, c'était la PMI, et m'a dit de vous demander comment il fallait s'y prendre, selon vous, pour donner davantage de place à la PMI, afin qu'elle joue son rôle de coordination et qu'elle facilite la concertation entre l'ensemble des acteurs. J'en viens à mes propres questions. Je ...

Consulter

Mission d'information sur l'aide sociale à l'enfance - Intervention le 02/05/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Florence Provendier

Je suis députée des Hauts-de-Seine. Avant d'être élue, j'ai accompli un double parcours, en entreprise privée et dans l'humanitaire, notamment dans une association qui vient en aide à des enfants à travers le monde. Je me suis donc consacrée plutôt à l'aide humanitaire internationale, mais je me suis aussi investie au sein de La Voix de l'enfant, en tant qu'administratrice. Je suis encore aujourd'hui administratrice d'une association qui vient en aide à des enfants victimes de violences sexuelles.

Consulter

Mission d'information sur l'aide sociale à l'enfance - Intervention le 02/05/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Florence Provendier

Je n'ai aucune expérience dans le secteur mais ce qui ressort, audition après audition, c'est une certaine dichotomie. Tout le monde est pétri de bonnes intentions, nous avons des lois, la volonté, y compris politique, ne fait pas défaut et pourtant ça coince. Pourquoi cela « bug »-t-il selon vous ?

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 30/04/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Florence Provendier

Nous nous accordons tous sur l'objectif de rebâtir Notre-Dame en un temps record, même si, à ce stade, le diagnostic architectural global ne fait que commencer. Au-delà des encouragements fiscaux et des mesures dérogatoires de ce projet de loi qui vise à faciliter les travaux de restauration, un chantier d'une telle envergure représente une opportunité exceptionnelle pour une aventure humaine collective, respectueuse d'un monument emblématique. Notre pays regorge de talents, notamment dans les métiers d'art qui sont les étendards d'un savoir-faire à la française, ainsi que de femmes et d'hommes prêts à s'investir dans ce grand chantier. Aussi aimerais-je ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 29/04/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Florence Provendier

D'expérience, je me réjouis de cette proposition de loi, qui répond à un besoin structurant du monde associatif français. L'assouplissement de la responsabilité du dirigeant bénévole dans le cas de la liquidation judiciaire, la sensibilisation à l'engagement associatif dans les écoles permettront, je l'espère, d'encourager le plus grand nombre à prendre des responsabilités au coeur des associations. L'engagement citoyen, pour beaucoup, est une passion. Cette passion peut être suscitée dès le plus jeune âge. Qui n'est pas fier de pouvoir aider l'autre en donnant de son temps, de ses compétences, de ce qu'il est et qui peut être utile à l'autre ? Dès ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 29/04/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Florence Provendier

L'amendement AC157 vise à insérer, après l'alinéa 9, l'alinéa suivant : « Le ministre chargé de la culture peut confier par convention au Centre national de la musique l'instruction et la gestion de dispositifs d'aides pour la sécurité des sites et manifestations culturelles du spectacle vivant hors de son champ de compétences ». L'accompagnement des acteurs culturels en faveur d'une sécurisation de leurs établissements et événements a commencé dès 2015 avec l'article 119 de la loi de finances rectificative pour 2015, qui a instauré pour trois ans le Fonds d'intervention pour la sécurité et le risque économique lié à des événements ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 29/04/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Florence Provendier

L'amendement AC155 vise à intégrer dans les missions du CNM la valorisation du patrimoine musical. La conservation et la valorisation du patrimoine musical font aujourd'hui partie des missions du Centre national de la chanson, des variétés et du jazz. S'il n'apparaît pas nécessaire de reprendre la mission de conservation, notamment en raison du fait que le CNV n'a jamais exercé cette mission et que la Bibliothèque nationale de France (BNF) s'en charge, il convient de conserver la valorisation de notre patrimoine musical parmi les missions du CNM. Il s'agit en effet d'un aspect fondamental de la politique culturelle en faveur de la musique et de son accès au ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 29/04/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Florence Provendier

Il s'agit, comme le rapporteur l'a dit, d'ajouter les mots « , au rayonnement des oeuvres ». Cet amendement vise à préciser la rédaction du cinquième alinéa de l'article 1er, lequel prévoit que le CNM « favorise le développement international de la filière, en contribuant au soutien à l'exportation des productions et à la présence des artistes français à l'international ». Une telle formulation pourrait laisser croire que cette mission est exclusivement de nature économique alors qu'elle a naturellement vocation à comprendre la dimension artistique des créations du secteur. Suivant l'avis favorable du rapporteur, la commission adopte l'amendement.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 29/04/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Florence Provendier

On ne peut qu'être d'accord mais c'est valable pour tout organisme, toute société… Ce sont des enjeux majeurs, supérieurs mais qui ne font pas partie des missions spécifiques du CNM.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 29/04/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Florence Provendier

Je me réjouis que nous soyons tous d'accord sur la nécessité d'intégrer la création dans le périmètre de cet alinéa. Les auteurs, compositeurs et artistes-interprètes sont à la base de la naissance des oeuvres musicales dont ils sont les créateurs. Il ne serait pas cohérent avec l'objectif affiché par la création du CNM qu'une telle mission ne lui soit pas confiée – c'est d'autant plus vrai qu'elle fait d'ores et déjà partie intégrante du périmètre d'intervention du CNV. C'est pourquoi nous avons déposé l'amendement AC156.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 29/04/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Florence Provendier

Je vais aller dans le même sens que le rapporteur. Il faut soit une liste exhaustive soit une rédaction concise qui permet de tout englober.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 29/04/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Florence Provendier

Attendue depuis longtemps par le secteur, la proposition de loi que nous allons examiner porte une ambition forte, celle de rassembler le monde de la musique dans une maison de toutes les musiques. Comme vous le savez, à l'initiative du ministère de la culture, un premier rapport, à l'intitulé éloquent : Rassembler la musique dans un Centre national, a été réalisé par M. Roch-Olivier Maistre en octobre 2017, jetant les bases du travail de préfiguration d'une grande qualité mené par notre collègue Émilie Cariou et notre rapporteur Pascal Bois à la demande du Premier ministre Afin de donner un puissant levier à la deuxième industrie culturelle de notre ...

Consulter

Mission d'information sur l'aide sociale à l'enfance - Intervention le 25/04/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Florence Provendier

Ma question s'adresse au docteur Gindt Ducros, quant à la première mission de l'ONPE. Vous nous avez dit tout à l'heure que nous n'avions pas de données très fiables sur le nombre d'enfants victimes de violences ; or, la semaine dernière, quand nous avons rencontré les représentantes du Conseil national de la protection de l'enfant (CNPE), elles nous ont communiqué des chiffres. Derrière les mots ou les chiffres se cachent parfois différentes idées. Pourriez-vous nous apporter des précisions ?

Consulter

Mission d'information sur l'aide sociale à l'enfance - Intervention le 18/04/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Florence Provendier

L'un des objectifs du développement durable (ODD) est le suivant, je cite : « Mettre un terme à la maltraitance, à l'exploitation, à la traite et à toutes les formes de violence et de torture dont sont victimes les enfants ». J'ai travaillé, il y a quelque temps, sur le coût de la violence faite aux enfants, pour les enfants et la société. Il serait intéressant d'évaluer ce coût.

Consulter

Mission d'information sur l'aide sociale à l'enfance - Intervention le 11/04/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Florence Provendier

Merci pour vos témoignages, merci pour votre courage et de vos éclairages. Les questions se bousculent dans ma tête, j'aurais envie de vous en poser beaucoup. Les premières qui me viennent seraient : quelles possibilités avez-vous eues de parler à vos professeurs ? Vous avez peu évoqué le lien avec l'école, même si l'un d'entre vous l'a fait. Je m'interroge sur la possibilité que vous aviez de vous appuyer ou d'être entendus au sein de l'école, et aussi par rapport au corps médical. Vous avez parlé de psychologues, de suivi, mais peu des médecins, alors que l'école compte des médecins scolaires. Lorsqu'on est enfant, on consulte régulièrement un ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 20/03/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Florence Provendier

Madame la ministre, il n'aura échappé à personne que la France accueillera la Coupe du monde féminine de la FIFA au mois de juin prochain. Pour la première fois, une grande chaîne de télévision privée gratuite diffusera la quasi-totalité des matchs. Je me réjouis de cette nouvelle, mais le chemin est encore long pour que le sport féminin bénéficie de la même attention que le sport masculin. Considéré comme peu attractif et de moins bon niveau, le sport féminin de haut niveau est en effet peu médiatisé. Cette faible médiatisation participe à une moindre pratique au niveau amateur, mais surtout au niveau professionnel. Il s'agit d'un cercle vicieux ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 13/03/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Florence Provendier

Madame la présidente, madame la vice-présidente, je vous remercie pour ce rapport précis et très éclairant sur la situation concurrentielle entre les acteurs de la communication audiovisuelle à l'ère numérique. Dans sa tribune pour une renaissance européenne, le Président de la République interroge les Européens. Qui peut prétendre être souverain, seul, face aux géants du numérique ? En tant qu'européenne convaincue, je partage pleinement ce questionnement. C'est pourquoi mon attention s'est naturellement portée sur vos remarques quant à la directive SMA. Si elle apparaît comme un socle minimal commun indispensable à l'encadrement des acteurs ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 29/01/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Florence Provendier

Votre parcours témoigne d'une implication au plus haut niveau pour le rayonnement de la culture dans notre pays. Nous partageons avec vous la volonté de rendre la culture accessible au plus grand nombre, et plus particulièrement aux jeunes. Ma question est simple, elle tient en sept mots : quel est votre rêve pour le CSA ?

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 23/01/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Florence Provendier

Les dernières statistiques de la Haute Autorité de santé (HAS) mettent en lumière une augmentation inquiétante du déficit d'attention chez les écoliers. L'utilisation de plus en plus précoce des smartphones, tablettes et écrans d'ordinateur augmente significativement les troubles de l'attention et de l'apprentissage. N'aurait-on pas intérêt à proposer dès le plus jeune âge, en maternelle, en primaire, des cours d'humanités et de philosophie qui permettraient aux enfants de se recentrer par rapport à des perturbations extérieures ?

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 16/01/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Florence Provendier

Je vous remercie pour cette présentation et vos premières réponses. Quel travail de prospective le CSA devrait-il réaliser pour garantir ses missions de régulation dans le futur ? Comment veiller à la liberté d'expression des médias, dans l'intérêt du public et des professionnels, tout en anticipant les changements technologiques, en tenant compte des facteurs de mondialisation et en intégrant l'évolution des usages, notamment chez les plus jeunes générations ?

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 04/12/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Florence Provendier

Madame la ministre, le syndicat des établissements privés et indépendants de ma circonscription m'a interpellée sur le risque de rupture d'égalité des chances pouvant être induit par une des dispositions de Parcoursup, le contrôle continu. Il semble que le décret et les arrêtés publiés au Journal officiel en juillet dernier ont acté l'exclusion des établissements privés hors contrat mais également de tout élève suivant une formation via le Centre national d'enseignement à distance (CNED) en créant des conditions calendaires spécifiques pour la prise en compte de leur contrôle continu, réduit à une unique évaluation en fin de l'année de classe ...

Consulter