⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2017 et novembre 2021

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par type de séance

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 50 sur 50 triés par date — trier par pertinence

Intervention en hémicycle le 11/06/2020 : Dispositif zéro charge pour l'embauche de jeunes de moins de 25 ans

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier Nous sommes favorables à tout ce qui permet d'aider les jeunes et de soulager les entreprises. Je suis donc favorable à votre amendement, qui me semble juste et pertinent.

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/06/2020 : Dispositif zéro charge pour l'embauche de jeunes de moins de 25 ans

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier Comme nous l'avons dit en commission et lors de ce débat, par souci d'être constructifs d'une part et au nom d'un idéal de justice d'autre part, cet amendement vise également à abaisser à 2,5 fois le SMIC le plafond d'exonération.

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/06/2020 : Dispositif zéro charge pour l'embauche de jeunes de moins de 25 ans

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier Tant mieux si d'autres idées, d'autres propositions sont formulées dans les prochaines semaines mais notre jeunesse attend des réponses très concrètes dès aujourd'hui. Dès lors, dire que l'idée est bonne mais que nous l'examinerons plus tard n'est pas un argument valable. Sur cet enjeu ô combien grave, on ne peut pas remettre à plus tard. Concernant l'amendement no 4 et les propos de Pascal Brindeau, je ferai la même réponse qu'à M. Zumkeller. Bien sûr, s'il fallait fixer des priorités, le fait de cibler les petites entreprises ou les CDI irait dans le bon sens. Mais, encore une fois, la situation actuelle est trop grave. Qu'une entreprise propose un CDI à ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/06/2020 : Dispositif zéro charge pour l'embauche de jeunes de moins de 25 ans

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier Je vous remercie, ainsi que tous les autres députés qui ont fait de même, d'avoir déposé un amendement car cela prouve l'intérêt que vous portez à cette proposition de loi. La situation est urgente, nous ne pouvons pas attendre.

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/06/2020 : Dispositif zéro charge pour l'embauche de jeunes de moins de 25 ans

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier Je suis favorable à l'idée d'abaisser à 2,5 SMIC le plafond d'exonération, mais pas à donner la priorité aux TPE et aux PME – même si je comprends vos intentions. La situation est si grave qu'il est préférable de permettre à une grande entreprise d'embaucher un jeune grâce à ce dispositif, quelles que soient ses qualifications ou sa formation, plutôt que de le laisser au chômage. Chaque entreprise doit prendre conscience de la situation violente que subit notre jeunesse. L'urgence est telle que l'on ne saurait soumettre l'exonération à des critères tels que le statut ou la taille de l'entreprise. Nous privilégions une approche large sur cette question.

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/06/2020 : Dispositif zéro charge pour l'embauche de jeunes de moins de 25 ans

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier Par ailleurs, pour ce qui concerne les mesures complémentaires que de nombreux orateurs ont appelé à prendre – et dont certaines sont d'ailleurs fort intéressantes – , je vous invite à relire le programme des Républicains : ni Éric Woerth ni moi-même n'avons jamais prétendu que les propositions de loi que nous défendons aujourd'hui suffiraient, à elles seules, à redresser notre nation. Il y faut un plan de relance général, qui passe par l'investissement, la réorientation de l'épargne, une baisse des impôts, de la TVA, des cotisations et des charges et, bien entendu, par une hausse des rémunérations, des revenus et des salaires, pour qu'enfin dans ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/06/2020 : Dispositif zéro charge pour l'embauche de jeunes de moins de 25 ans

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier C'est par le travail que l'on prend l'ascenseur social, que l'on bénéficie de l'égalité des chances, que l'on accède à l'autonomie, à la dignité, à la responsabilité et à la liberté, qui sont des valeurs essentielles. Arrêtons d'avoir pour notre jeunesse un esprit de défaite, mais ayons un esprit de conquête. Cessons de faire de la vie une menace, et faisons-en plutôt une promesse. Ce n'est pas avec le RSA que nous pourrons faire de notre jeunesse une jeunesse heureuse.

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/06/2020 : Dispositif zéro charge pour l'embauche de jeunes de moins de 25 ans

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier Monsieur Taché, vous avez dit que les dispositifs d'exonérations de charges déjà en vigueur sur les bas salaires existants étaient suffisants. Il est vrai que des dispositions ont été adoptées au cours des dernières années qui vont dans le bon sens. Mais, à l'heure actuelle, pour un salaire de 1 200 euros net, le poids annuel des cotisations patronales et salariales reste de 7 000 euros, et de plus de 10 000 euros pour un salaire de 1 500 euros net. Notre proposition est donc tout sauf anecdotique. Pour un chef d'entreprise, 7 000 ou 10 000 euros sont une somme – pour l'avoir été moi-même pendant huit ans, après une carrière de professeur d'histoire et ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/06/2020 : Dispositif zéro charge pour l'embauche de jeunes de moins de 25 ans

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier Tel est l'idéal de la République : lutter contre ceux qui trichent et qui fraudent, où qu'ils se trouvent. C'est à eux qu'il faut s'en prendre pour enfin rééquilibrer les comptes sociaux, au lieu de faire toujours payer aux mêmes – ceux du milieu de cordée, les classes moyennes, les travailleurs, les jeunes et les anciens – le coût de notre modèle social. Des améliorations peuvent être apportées au texte, a-t-on entendu. Eh bien, c'est le moment ! Des amendements ont été déposés que nous étudierons, j'espère, avec attention. Ainsi, vous avez été nombreux à proposer, dès l'examen du texte en commission, d'abaisser à 2,5 SMIC le plafond de ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/06/2020 : Dispositif zéro charge pour l'embauche de jeunes de moins de 25 ans

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier Éric Woerth, Damien Abad, l'ensemble des membres du groupe Les Républicains et moi-même avons pris note avec gourmandise des compliments que vous avez adressés à ce texte. Mme la ministre et Mme Firmin Le Bodo, du groupe Agir ensemble, qualifient la proposition de loi de louable, tandis que Mme Elimas, du groupe MODEM, la juge séduisante. M. David Habib, du groupe socialiste, estime quant à lui qu'elle est vertueuse et simple, quand M. Zumkeller considère qu'elle est pertinente. Enfin, Mme Buffet, du groupe de la Gauche démocrate et Républicaine, lui reconnaît le mérite d'exister. J'espère que vous aurez, au-delà de ces compliments, la volonté de soutenir ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/06/2020 : Dispositif zéro charge pour l'embauche de jeunes de moins de 25 ans

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier C'est par le travail que l'on peut vivre dignement ; c'est par le travail qu'on peut fonder une famille ; c'est par le travail qu'on peut payer son loyer ; c'est par le travail qu'on peut regagner sa dignité. La jeunesse n'est pas une période de la vie qui doit prolonger indéfiniment l'enfance. La jeunesse, c'est l'autonomie, c'est le rêve d'ascension sociale, c'est l'égalité des chances. C'est cette idée d'alchimie et d'alliance entre les droits et les devoirs. La jeunesse c'est étudier, se former, travailler, entreprendre, comprendre, apprendre. La jeunesse c'est être libre, c'est être responsable, c'est conquérir et c'est s'engager. Bien sûr, nous devrons ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/06/2020 : Dispositif zéro charge pour l'embauche de jeunes de moins de 25 ans

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier Quand Jean Jaurès s'exprimait devant les lycéens en parlant du surcroît d'efforts et des trésors inviolables que représente le travail, c'était le contraire du nivellement. Quand Léon Blum parlait à la jeunesse de l'émulation scolaire et du développement des puissances individuelles, c'était le contraire de l'égalitarisme. Au milieu de tous les rêves, de tous les espoirs, de toutes les promesses que lui offre le monde, au milieu de tous les obstacles qui se dressent devant elle, et qui l'empêchent de prendre son élan, nous savons, dans cet hémicycle, que la jeunesse hésite sans cesse entre la joie et la peur de vivre. Notre rôle, celui des députés ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/06/2020 : Dispositif zéro charge pour l'embauche de jeunes de moins de 25 ans

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier Ensuite, lors de nos échanges et débats nourris en commission – ce dont je me réjouis – , vous avez tous annoncé votre intention de soutenir cette idée à la condition que le seuil de déclenchement de l'exonération soit de 2,5 SMIC ; j'y suis favorable. Je déposerai un amendement en ce sens, et je soutiendrai tout amendement similaire. Enfin, sachant qu'en moyenne, les jeunes entrent sur le marché du travail à 22 ans, et que 75 % d'entre eux perçoivent un salaire, bien trop bas, qui ne dépasse pas les 1 500 euros net, je veux souligner que, concrètement, cette mesure n'a rien de symbolique. Pour 1 500 euros net, il faut compter près de 10 000 euros de ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/06/2020 : Dispositif zéro charge pour l'embauche de jeunes de moins de 25 ans

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier Elle est juste, parce que le bénéfice de ce dispositif est conditionné à l'embauche du jeune en contrat à durée indéterminée ou en contrat à durée déterminée d'au moins six mois. Elle est crédible, car, comme le rappelait il y a un instant Éric Woerth, elle s'appuie sur des mesures qui ont fait leurs preuves dans le passé, en 2008, en 2010 et en 2012. Selon les travaux des économistes Pierre Cahuc et Stéphane Carcillo, une mesure similaire avait permis la création de plus de 30 000 emplois pour la seule année 2009. J'en viens à quelques observations complémentaires. Tout d'abord, selon nos estimations, ce dispositif permettrait de créer près de 100 ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/06/2020 : Dispositif zéro charge pour l'embauche de jeunes de moins de 25 ans

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier Si nous devons nous préoccuper de toute la jeunesse, nous devons porter une attention particulière à la jeunesse de la France oubliée, celle de la France périphérique, de la France des campagnes et des provinces, de la France des quartiers populaires, de cette jeunesse qui n'a ni carte de visite, ni carnet d'adresses, ni réseau, ni famille, susceptibles de l'aider Aujourd'hui, la jeunesse nous regarde. Et il est hors de question que nous l'abandonnions. C'est la raison pour laquelle, avec Éric Woerth et le groupe Les Républicains, nous vous présentons cette proposition de loi forte, juste et crédible. Elle est forte parce qu'elle a le mérite d'être simple. ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/06/2020 : Dispositif zéro charge pour l'embauche de jeunes de moins de 25 ans

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier Chacun, sur ces bancs, sait la gravité de la crise sanitaire que nous avons connue. Chacun, sur ces bancs, mesure la puissance de la crise économique et sociale que nous allons affronter. Jamais, depuis la guerre, la richesse nationale de notre patrie ne s'est à ce point effondrée – plus de dix points de récession, soit trois à quatre fois plus que pendant la crise de 2008. Jamais, depuis que les statistiques existent, le chômage n'avait à ce point augmenté dans notre pays – plus de 840 000 chômeurs rien que pour le mois d'avril. Jamais des pans entiers de notre économie n'avaient douté d'eux-mêmes et de leur propre survie : je pense tout ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/04/2018 : Augmentation du pouvoir d'achat grâce à la création d'un ticket-carburant

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier Ne continuez pas ainsi en opposant, au sein de l'hémicycle, une vision autoritaire du monde et l'écoute profonde de la démocratie ! Votre motion de rejet est un refus du débat.

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/04/2018 : Augmentation du pouvoir d'achat grâce à la création d'un ticket-carburant

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier Ne caricaturez pas l'opposition lorsqu'elle propose à la représentation nationale, avec clarté, simplicité, calme et sérénité, des mesures incroyablement concrètes et, je le répète, populaires ! Ensuite, à défaut d'être d'accord sur le fond, convenez au moins, au nom de la démocratie, que si cinq groupes parlementaires sur sept ont émis un avis favorable sur une proposition de loi, il faut accepter le temps du débat. Votre motion de rejet préalable est un refus du débat démocratique. Nous devons, par le biais des prises de parole et de l'étude des articles et des amendements, entendre toutes les sensibilités de la représentation nationale. Vous avez ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/04/2018 : Augmentation du pouvoir d'achat grâce à la création d'un ticket-carburant

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier Hélas, nous ne serons pas d'accord sur le fond, même si vous me permettrez, au nom des différents groupes d'opposition, de ne pas accepter que vous usiez du terme « populiste » pour qualifier une mesure incroyablement populaire. Nous sommes des dizaines de millions à attendre des mesures concrètes en faveur du pouvoir d'achat et de l'égalité des territoires. Vous avez, et c'est votre droit, décidé d'engager une politique de baisse du pouvoir d'achat, de division des Français, et d'opposition entre les territoires ruraux et les agglomérations. Assumez ce choix, mais ne caricaturez pas !

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/04/2018 : Augmentation du pouvoir d'achat grâce à la création d'un ticket-carburant

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier Nous avons une seule question à poser, en cet instant, à ceux qui, depuis de nombreux mois, nous répètent sans cesse, monsieur le président, ce joli mot de « constructif » : quand la majorité présidentielle, le Gouvernement et M. Macron se révéleront-ils enfin constructifs ?

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/04/2018 : Augmentation du pouvoir d'achat grâce à la création d'un ticket-carburant

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier Vous avez tenté d'apaiser les inquiétudes des cinq groupes d'opposition en leur répondant que vous avez organisé les Assises nationales de la mobilité – nous attendons désormais les Assises mondiales de la mobilité ! – , mais vos réponses sont ô combien absurdes : le télétravail, le vélo électrique, le covoiturage. Mais croyez-vous une seule seconde que je puisse regarder dans les yeux nos concitoyens et les habitants de ma circonscription en leur conseillant d'utiliser un vélo ou d'avoir recours au covoiturage s'ils doivent parcourir trente, quarante, ou cinquante kilomètres pour aller travailler ? C'est une absence manifeste de bon sens ! Notre ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/04/2018 : Augmentation du pouvoir d'achat grâce à la création d'un ticket-carburant

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier Nous répétons, avec le calme tranquille de ceux qui savent ce qui se passe, qu'avec tous les groupes de l'opposition, nous sommes très favorables au maintien des aides au transport pour ceux qui habitent dans les grandes villes. Mais comment pouvez-vous justifier qu'un habitant d'Aurillac ou de Romorantin n'ait pas les mêmes droits qu'un habitant de Paris ? L'unité de la République, des territoires et des Français repose sur l'égalité des droits. Il n'est pas légitime que 70 % de nos compatriotes, c'est-à-dire les 20 millions de Français qui utilisent leur voiture pour aller travailler, ne soient, pour la plupart, pas soutenus par les politiques publiques dans ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/04/2018 : Augmentation du pouvoir d'achat grâce à la création d'un ticket-carburant

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier Vous savez très bien que c'est tout le contraire. Nous sommes totalement attachés à l'unité du territoire, et vous savez très bien que c'est, hélas, votre majorité qui, semaine après semaine, mois après mois, divise les Français, ce que nous regrettons vivement.

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/04/2018 : Augmentation du pouvoir d'achat grâce à la création d'un ticket-carburant

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier Vous comprendrez bien que, dans un contexte de baisse du pouvoir d'achat, une proposition plafonnée à 200 euros nets par an est dérisoire par rapport à notre volonté d'une prise en charge de 200 euros nets par mois, exonérée de cotisations pour les employeurs et d'impôt sur le revenu pour les travailleurs. Nous savons compter, bien mieux manifestement que la majorité : 200 euros par an ce n'est pas tout à fait la même chose que 200 euros par mois ! Vous avez aussi évoqué les mesures actuelles liées aux frais de transport. Elles existent en effet. En connaissez-vous le plafond ? Il est de 50 % de prise en charge pour les transports collectifs. Ainsi, quand on ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/04/2018 : Augmentation du pouvoir d'achat grâce à la création d'un ticket-carburant

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier Monsieur le président, madame la ministre, madame la présidente de la commission, mes chers collègues, j'ai écouté avec beaucoup d'attention les débats depuis ma présentation initiale du texte. Je remercie le groupe Les Républicains et nos 100 parlementaires de soutenir cette proposition de loi, ainsi que M. l'administrateur des services de l'Assemblée nationale pour son aide précieuse. J'ai noté, fait marquant, le soutien appuyé de tous les groupes de cette assemblée, à l'exception des deux groupes de la majorité. Le groupe Les Républicains, bien entendu, le groupe UDI, Agir et indépendants, le groupe Nouvelle Gauche, celui de La France insoumise, celui ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/04/2018 : Augmentation du pouvoir d'achat grâce à la création d'un ticket-carburant

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier Cette proposition de loi, précisément, est de bon sens. Si vous êtes pour la souplesse, pour l'égalité, pour la France des provinces et des territoires, si vous êtes pour la justice sociale, pour le pragmatisme, pour l'efficacité, vous ne pouvez faire autre chose que voter cette proposition de loi, au service des travailleurs et de tous les Français.

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/04/2018 : Augmentation du pouvoir d'achat grâce à la création d'un ticket-carburant

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier Quand Emmanuel Macron se montrera-t-il constructif ? Finirez-vous par accepter les propositions formulées par des groupes d'opposition, de droite comme de gauche, lorsqu'elles sont concrètes, pragmatiques, au service de l'intérêt général et du bien commun ? Finirez-vous par écouter la voix des oppositions de bon sens ?

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/04/2018 : Augmentation du pouvoir d'achat grâce à la création d'un ticket-carburant

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier Nous croyons en l'égalité des territoires, en la justice sociale, en l'équité, en l'équilibre. Depuis des mois, vous dites qu'il faut savoir se montrer « constructif » : vous ne cessez de marteler ce joli mot, vous nous en accablez jusqu'à l'asphyxie. Nous posons donc la question : quand la majorité elle-même se montrera-t-elle constructive ?

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/04/2018 : Augmentation du pouvoir d'achat grâce à la création d'un ticket-carburant

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier … nous ne demandons pas à être traités mieux que les autres, mais nous ne voulons pas être traités moins bien que les autres.

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/04/2018 : Augmentation du pouvoir d'achat grâce à la création d'un ticket-carburant

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier C'est sans aucune légèreté, en prenant des exemples concrets, en parlant au nom des travailleurs, des Français qui souffrent, que nous présentons cette proposition de loi. Nous, les habitants de la France des provinces et des territoires, nous, les habitants des communes rurales et des villes moyennes, …

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/04/2018 : Augmentation du pouvoir d'achat grâce à la création d'un ticket-carburant

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier Certains répondent que les frais de transport font partie des frais réels déductibles de l'impôt sur le revenu. Mais vous savez bien que les Français ne sont même pas 50 % à payer l'impôt sur le revenu ! D'autres me parlent d'une aide de l'URSSAF, plafonnée à 200 euros par an ; d'autres encore d'une vieille réforme, d'un ancien gouvernement, ayant institué une aide pouvant aller jusqu'à 100 euros par an. Notre proposition est radicalement différente : elle permettrait d'augmenter significativement le pouvoir d'achat, à hauteur de 200 euros nets par mois pour les travailleurs des provinces, des territoires. Notre proposition de loi est écologique. Bien ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/04/2018 : Augmentation du pouvoir d'achat grâce à la création d'un ticket-carburant

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier C'est dans ce contexte enraciné dans le réel que nous présentons devant vous notre proposition de loi. Simple et concrète, elle vise à permettre à chaque entreprise volontaire, par le biais d'une exonération de cotisations, d'offrir à ses salariés un ticket-carburant pour prendre en charge une partie de leurs frais de transport, pour un montant pouvant aller jusqu'à 200 euros nets par mois. Notre proposition est souple car elle crée une possibilité facultative, objet de négociation au sein de l'entreprise, et un double avantage fiscal : exonération des cotisations pour les entreprises et exonération en matière d'impôt sur le revenu pour les salariés. ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/04/2018 : Augmentation du pouvoir d'achat grâce à la création d'un ticket-carburant

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier Je pense à nos agriculteurs qui voient d'innombrables communes supprimer des zones défavorisées simples. Je pense à tous ces Français qui se voient imposer la mesure démagogique de la limitation de vitesse à 80 kilomètres-heure, alors que chacun sait que les collectivités n'ont plus les moyens d'entretenir le réseau routier secondaire. Tout ce contexte de baisse du pouvoir d'achat d'une part, d'inégalités entre les territoires d'autre part, c'est la réalité du quotidien, grave et solennelle, que vivent nos compatriotes.

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/04/2018 : Augmentation du pouvoir d'achat grâce à la création d'un ticket-carburant

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier Mais le contexte ne se réduit pas à la question du pouvoir d'achat, qui concerne tous les Français. La réalité tragique, c'est que nos compatriotes qui vivent dans la France des provinces, la France des territoires, subissent la double peine. Je pense aux habitants des zones rurales qui font face à la fermeture des classes dans les écoles – plus de mille classes fermées !

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/04/2018 : Augmentation du pouvoir d'achat grâce à la création d'un ticket-carburant

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier Pour les travailleurs du monde rural et des villes moyennes, elle est due à la hausse du prix du diesel, du fioul et du timbre-poste, ainsi que des frais bancaires ; à toutes les hausses fiscales – 4,5 milliards d'euros – que votre majorité a votées, les imposant aux Français pour l'année 2018.

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/04/2018 : Augmentation du pouvoir d'achat grâce à la création d'un ticket-carburant

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier Tout démontre – depuis des mois, et particulièrement depuis le début de l'année – la baisse du pouvoir d'achat que subissent nos compatriotes. Elle est due à la hausse de la CSG, avec le célèbre exemple du couple de retraités dont chacun perçoit 1 000 euros, qui paiera 444 euros de CSG en plus en 2018.

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/04/2018 : Augmentation du pouvoir d'achat grâce à la création d'un ticket-carburant

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier Je pense en cet instant à cet ouvrier de Saint-Aignan-sur-Cher qui se dit que décidément, le travail ne paie pas ou plus dans notre pays. Je viens au nom des fonctionnaires et surtout des entrepreneurs qui n'arrivent plus à embaucher car le coût du travail et les coûts de transport sont devenus considérables. Cette proposition de loi visant à la création du ticket-carburant s'inscrit dans un double contexte que chacun connaît. Tout d'abord, personne sur ces bancs ne peut décemment dire qu'il croise chaque jour des Français se réjouissant d'une hausse du pouvoir d'achat.

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/04/2018 : Augmentation du pouvoir d'achat grâce à la création d'un ticket-carburant

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier … des fonctionnaires et des apprentis. Je monte à cette tribune au nom des 35 millions de Français qui vivent dans nos territoires ruraux et nos villes moyennes, loin des grandes agglomérations. Je monte à cette tribune au nom des 7 millions de Français qui ont déjà dû renoncer à un emploi ou à une formation parce que la voiture coûtait trop cher. Je monte à cette tribune au nom des 20 millions de nos compatriotes qui, chaque jour, utilisent leur véhicule personnel pour aller travailler. J'y viens au nom de ceux qu'on n'entend jamais, qui ne s'expriment jamais : au nom des classes moyennes, des ouvriers, des employés, des travailleurs – tous ces ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/04/2018 : Augmentation du pouvoir d'achat grâce à la création d'un ticket-carburant

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier, rapporteur de la commission des affaires sociales

Guillaume Peltier Monsieur le président, madame la secrétaire d'État auprès du ministre de l'économie et des finances, madame la présidente de la commission des affaires sociales, mes chers collègues, je monte en cet instant à la tribune de l'Assemblée nationale avec humilité et détermination pour défendre notre proposition de loi visant à créer un ticket-carburant, soutenue par le groupe Les Républicains présidé par Christian Jacob. Je monte à la tribune pour poursuivre les efforts d'autres parlementaires : je pense en particulier aux députés Yves Jégo et Jean-Louis Borloo qui avaient déposé, il y a quelques années, une proposition de loi du même type. Je monte à ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/10/2017 : Projet de loi de programmation des finances publiques pour les années 2018 à 2022 - projet de loi de finances pour 2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier

Madame la présidente, monsieur le ministre, monsieur le président et monsieur le vice-président de la commission des finances, chers collègues, à l'heure où se présente devant nous le premier budget de votre gouvernement, je monte à la tribune avec l'humilité d'un jeune député de la nation qui mesure la gravité de la situation économique de notre pays et qui devine la lourdeur de votre charge. Il n'y a pas si longtemps, au milieu des années 1970, quand naissait ma génération, la France connaissait un budget à l'équilibre. Elle ne savait pas ce que les mots « dette » et « déficit public » voulaient dire. Elle connaissait le plein-emploi ou presque. ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 26/07/2017 : Confiance dans la vie publique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier

… et il sacrifie la nécessaire vertu à votre morale de salon.

Consulter

Intervention en hémicycle le 26/07/2017 : Confiance dans la vie publique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier

Plutôt que de moderniser la réserve parlementaire, qui permet à tant de nos communes rurales de voir leurs projets aboutir, vous avez préféré la supprimer, dans le mépris le plus total de nos provinces. Alors non, nous ne sommes pas des députés de l'opinion publique ; nous ne sommes pas des députés de la pensée unique. Nous sommes les députés du peuple souverain, et c'est la raison pour laquelle je voterai contre cet article et contre le projet de loi dans son ensemble. Celui-ci abîme en effet la fonction parlementaire, il soumet l'indépendance et la souveraineté du peuple à la toute-puissance des administrations et de la fonction publique ; il ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 26/07/2017 : Confiance dans la vie publique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier

C'est, au fond, le règne de la morale et le retour des jansénistes. J'en prendrai deux exemples. Plutôt que de supprimer la mainmise de Bercy sur certains dossiers judiciaires, vous avez eu la main qui tremble face aux lobbies et protégé les forces de l'argent et les profiteurs d'en haut.

Consulter

Intervention en hémicycle le 26/07/2017 : Confiance dans la vie publique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guillaume Peltier

Comme la plupart d'entre vous, mes chers collègues, je suis entré à l'Assemblée nationale pour la première fois il y a précisément un mois. J'y suis entré avec l'honneur d'avoir été élu député de la Nation, et pour servir l'intérêt général. J'ai d'abord attendu, avec beaucoup d'espoir, les fondations d'une politique de redressement pour notre pays ; puis j'ai assisté avec effroi à la vacuité de la politique du Gouvernement, et ce sur tous les sujets. Plutôt que de vous attaquer aux causes réelles du chômage, du mal-logement, des difficultés du monde rural ou à la nécessaire moralisation de la vie politique, vous avez toujours privilégié les ...

Consulter