⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2017 et mars 2021

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par type de séance

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 50 sur 76 triés par date — trier par pertinence

Intervention en hémicycle le 03/12/2020 : Protection du peuple arménien

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guy Teissier

Ce ne sont pas les Arméniens qui ont attaqué l'Azerbaïdjan !

Consulter

Intervention en hémicycle le 03/12/2020 : Protection du peuple arménien

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guy Teissier

Le 27 septembre dernier, un conflit armé a éclaté dans la région caucasienne du Haut-Karabagh, où l'Azerbaïdjan a attaqué l'Arménie ; une guerre d'une violence sans précédent contre la population. Ce territoire est le berceau de la civilisation arménienne, où la population fut de tout temps composée majoritairement d'Arméniens. Source de grandes souffrances pour ces populations, ce territoire non autonome, dépourvu de statut juridique définitif, est aussi un sujet de discorde et de tensions géopolitiques vives. N'oublions pas que la situation actuelle est un héritage de l'URSS, Staline ayant délibérément détaché ce territoire de l'Arménie au profit de ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 03/12/2020 : Protection du peuple arménien

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guy Teissier

En 2001, j'étais déjà présent dans l'hémicycle pour défendre avec passion la reconnaissance du génocide des Arméniens, votée à l'unanimité parce qu'elle dépassait les clivages politiques. La France a été le premier État au monde à reconnaître officiellement le génocide. Ce fut l'un des plus beaux jours de ma vie de parlementaire. J'étais alors loin d'imaginer que je me retrouverai devant vous, dix-neuf ans plus tard, à devoir dénoncer une nouvelle épuration ethnique.

Consulter

Intervention en hémicycle le 30/10/2019 : Projet de loi de finances pour 2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guy Teissier, rapporteur pour avis de la commission des affaires étrangères

Guy Teissier Le budget qui nous est soumis est, sur le plan de la prévision budgétaire, un bon budget, n'ayons pas peur des mots. Il prévoit une augmentation de 1,7 milliard d'euros des moyens accordés à la défense, ce qui est conforme à la trajectoire fixée dans la loi de programmation militaire, au terme de laquelle la France doit consacrer à la défense 2 % de son PIB d'ici à 2025. Ce budget constitue donc une marche importante dans la remontée en puissance des armées, notamment sur le plan de la modernisation des équipements. Il répond également à l'évolution du contexte international, qui devient chaque jour plus dangereux et plus instable. Néanmoins, comme vous le ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 02/04/2019 : Débat sur la transition écologique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guy Teissier

Une compagnie marseillaise, ancienne, La Méridionale, a désormais doté ses navires de transformateurs capables de se connecter à des générateurs électriques lorsqu'ils sont à quai. Le port de Marseille dispose d'installations pour fournir cette électricité aux navires qui acceptent un branchement électrique. Cependant, tous les ports ne sont pas encore équipés. Monsieur le ministre, comment le Gouvernement entend-il aider les compagnies à s'équiper de système de branchements électriques ? Pouvons-nous imaginer que le branchement des navires sur le réseau électrique devienne une obligation légale ? Il s'agit là d'une mesure de bon sens qui permettra de ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 02/04/2019 : Débat sur la transition écologique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guy Teissier

C'est avec une grande fierté que la France revendique de posséder le deuxième espace maritime au monde. Pour en parler, je m'appuierai sur l'exemple de Marseille, la ville où je suis élu et qui m'a vu naître. Les vastes zones maritimes que compte notre pays lui permettent d'être un acteur essentiel en ce domaine ; l'on ne peut que s'en réjouir. Toutefois, cela ne peut se faire aux dépens des enjeux environnementaux et de la santé de nos concitoyens. Aussi, pour continuer à tirer le meilleur de cet atout maritime, ne pouvons-nous négliger la question de la pollution dans les ports. Bien entendu, il ne s'agit pas de pénaliser les activités économiques liées à la ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 06/06/2018 : Évolution du logement de l'aménagement et du numérique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guy Teissier

Je tenais à le rappeler pour la mémoire collective, même si je comprends que cette réalité contrarie beaucoup de gens. Notre collègue a cité trois quartiers : comme vous le savez, j'y suis né et j'y ai grandi. Le secteur dont, par ailleurs, j'ai été maire pendant trente ans – c'est-à-dire les IXe et Xe arrondissements – est celui qui compte le plus de logements sociaux – à hauteur de 22 % – après les trois arrondissements en question. On ne peut pas en dire autant de tous les autres. Enfin, dans le département des Bouches-du-Rhône, proportionnellement au nombre d'habitants, les communes qui comptent le moins de logements sociaux sont celles gérées par ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 06/06/2018 : Évolution du logement de l'aménagement et du numérique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guy Teissier

… a affirmé qu'à Marseille les logements étaient principalement concentrés dans trois arrondissements. Mon cher collègue, même si vous n'exercez votre fonction de député que depuis une date récente, vous devez savoir qui les a construits. Il s'agit d'un illustre maire socialiste, ancien ministre de l'intérieur, qui s'appelait Gaston Defferre !

Consulter

Intervention en hémicycle le 06/06/2018 : Évolution du logement de l'aménagement et du numérique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guy Teissier

C'est une chose essentielle dans notre République. Deuxièmement, la loi n'est que le reflet des moeurs du temps : rien n'est gravé de manière immuable dans ses tablettes. Elle peut en effet, et c'est d'ailleurs heureux, changer et évoluer avec les situations. Troisièmement : notre jeune collègue Saïd Ahamada…

Consulter

Intervention en hémicycle le 06/06/2018 : Évolution du logement de l'aménagement et du numérique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guy Teissier

Je suis obligé de reprendre la parole pour deux ou trois raisons. Tout d'abord, je voudrais indiquer à notre collègue que ce qu'une loi a fait, une autre loi peut le défaire.

Consulter

Intervention en hémicycle le 06/06/2018 : Évolution du logement de l'aménagement et du numérique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guy Teissier

Cette ville a consenti un dernier effort en construisant une vingtaine de logements, mais elle ne peut plus en faire d'autres. Il est vertueux de vouloir construire à tout prix dès lors qu'il s'agit de loger les gens qui en ont besoin, ce que personne ne conteste, mais, dans ma bonne ville de Marseille, on trouve des logements sociaux vacants par centaines ! On pourrait débattre des raisons pour lesquelles ils sont inoccupés, mais ils n'en sont pas moins vides. Pourquoi ne se préoccupe-t-on pas de les remplir plutôt que d'en construire de nouveaux dans la même ville ? Vous imposez ce dispositif avec une rigidité drastique. Il vaudrait mieux agir au coup par coup. ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 06/06/2018 : Évolution du logement de l'aménagement et du numérique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guy Teissier

Monsieur le ministre, vous rendez un jugement à la Salomon puisque, entre 20 % et 30 %, vous choisissez le milieu et dites que 25 % est le bon chiffre. Mais je vais apporter de l'eau au moulin de Charles de La Verpillière en prenant deux exemples dans ma bonne ville de Marseille et ses alentours. J'ai présidé la communauté urbaine, et je peux en parler en connaissance de cause. Le premier concerne la commune du Rove, communiste depuis des dizaines d'années, et qui, ceinturée par la colline du Rove et par la route nationale, ne peut plus construire de logements sociaux mais doit payer des pénalités et en paiera même de plus en plus lourdes au fil du temps si vous ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/06/2018 : Évolution du logement de l'aménagement et du numérique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guy Teissier

Je remercie M. le ministre pour sa réponse argumentée, mais, madame la rapporteure, vous avouerez que c'est bien mal connaître les difficultés financières dans lesquelles se meuvent les organismes d'HLM que de proposer une mesure incitative pour ne pas payer le loyer. Il y a toujours quelqu'un qui paie : au bout du bout, ce sont les bons locataires, ceux qui paient leur loyer, qui sont victimes de l'endettement aggravé de l'organisme d'HLM – avec des travaux qui ne seront pas effectués par exemple. Je ne nie pas le bien-fondé de cette mesure, et vous venez de dire des choses que j'apprécie beaucoup, monsieur le ministre, mais nous savons vous, moi et tous ici, que ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/06/2018 : Évolution du logement de l'aménagement et du numérique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Guy Teissier

En tout cas, de la discussion jaillit la lumière, puisqu'il y a eu une avancée notoire. Vous ne croyez peut-être pas aux miracles, mais le débat fait florès. Les articles 40 à 42 du présent projet de loi prévoient, pour les locataires endettés ayant bénéficié de la part de la commission de surendettement d'une mesure de rétablissement personnel sans liquidation judiciaire, la possibilité de suspendre, pendant un délai de deux ans, les effets de la clause de résiliation de plein droit du contrat de location. Ils prévoient également un effacement de la dette locative mentionnée au protocole de cohésion sociale et, au terme dudit protocole, une renonciation du ...

Consulter