⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2017 et mars 2021

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 50 sur 210 triés par date — trier par pertinence

Question orale du 26/01/2021 : Vaccination contre la covid-19

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Jacques Gaultier

Or ni Neufchateau, ni Mirecourt, ni Vittel, qui étaient pourtant prêts avant Nancy, ne peuvent être réapprovisionnés à l'heure où je vous parle. Merci pour les ruraux ! Je vois la vie en Vosges, mais surtout les Vosges sans vaccin. Quand les ruraux seront-ils enfin traités comme les urbains ? Quand serons-nous réapprovisionnés ? Pourrons-nous, comme les autres, bénéficier du vaccin de Moderna ? Quand serons-nous véritablement acteurs et non plus spectateurs de cette crise ?

Consulter

Question orale du 26/01/2021 : Vaccination contre la covid-19

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Jacques Gaultier

Alors que l'institut Pasteur a jeté l'éponge, que Sanofi est au ralenti, y a-t-il encore la place et le temps pour un vaccin français ? N'arrivera-t-il pas après la bataille ? Pourrait-on au moins aider à produire, sous licence, des vaccins déjà autorisés et prêts ? Ma seconde question est d'ordre territorial : il y a une semaine, vous étiez à Nancy, monsieur le ministre. Les frigos y étaient pleins mais, un peu plus au sud, dans les Vosges, ils sont désespérément vides. Nous avons sept centres de vaccination, dont trois sont situés dans ma circonscription…

Consulter

Question orale du 26/01/2021 : Vaccination contre la covid-19

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Jacques Gaultier

… un million de Français ont pu être vaccinés en un mois. Cela ne représente donc que 1 % de la population, ce qui nous laisse toujours derrière l'Espagne, l'Italie, l'Allemagne, et même très loin derrière le Royaume-Uni qui compte déjà près de sept millions de vaccinées. À peine partis, déjà au ralenti ! Pourtant, les élus et les collectivités sont prêts ; les soignants et les Français sont prêts. Mais le Gouvernement l'est-il ? Nos centres de vaccinations souffrent clairement d'un manque de doses. Vous avez fait naître beaucoup d'espoirs ; on sent désormais beaucoup de frustrations. Ma première question est d'ordre national : cette pandémie ...

Consulter

Question orale du 26/01/2021 : Vaccination contre la covid-19

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Jacques Gaultier

Monsieur le ministre des solidarités et de la santé, après les retards, les ratés, les faux départs et les couacs, et, pour tout dire, le fiasco du début de la campagne, …

Consulter

Intervention en hémicycle le 03/12/2020 : Dépistage systématique de la covid-19

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Jacques Gaultier

Oui, dans la cuisine, comme le prône M. Salomon : tester dès avant les fêtes serait préférable, ce serait humain, oserai-je dire. Tester une deuxième fois début janvier pour éviter, amoindrir, ralentir, retarder, écrêter, je n'ose dire supprimer une troisième vague. La Slovaquie l'a fait sur 3,5 millions de personnes en quarante-huit heures, en identifiant près de 40 000 cas positifs, symptomatiques ou non. L'Autriche va le faire, l'Espagne à Madrid, l'Angleterre à Liverpool et je ne rappellerai pas les exemples chinois à Wuhan ou à Qingdao sur respectivement 14 millions et 11 millions de personnes. Il faut tester pour isoler les cas positifs, encore ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 03/12/2020 : Dépistage systématique de la covid-19

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Jacques Gaultier

Tester en deux temps : tester une première fois avant les fêtes, pour les sécuriser, pour que « papi et mamie » ne mangent pas la bûche seuls, …

Consulter

Intervention en hémicycle le 03/12/2020 : Dépistage systématique de la covid-19

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Jacques Gaultier

Pour que ce confinement soit utile, pour que ce confinement – osons le dire – soit le dernier, pour arrêter la politique de l'accordéon : un coup j'ouvre, un coup je ferme, un coup je confine, un coup je déconfine, je freine puis j'accélère – les gens ne s'y retrouvent pas toujours et la communication est donc d'autant plus difficile, et je ne parle pas de la « pédagogie »… – , nous vous proposons donc cette proposition de résolution. Tester dans les métropoles, tester dans les départements, tester dans les régions, pas forcément dans toute la France, en même temps, d'un seul coup et tout de suite, mais tester.

Consulter

Intervention en hémicycle le 03/12/2020 : Dépistage systématique de la covid-19

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Jacques Gaultier

… il faut envisager des campagnes de dépistage massif. Trois campagnes de test en métropole ont été évoquées. Des scientifiques les réclament, la région Auvergne-Rhône-Alpes est elle-même volontaire.

Consulter

Intervention en hémicycle le 03/12/2020 : Dépistage systématique de la covid-19

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Jacques Gaultier

… grâce à une doctrine claire de dépistage massif mise en oeuvre avant même le début de la crise épidémique sur son sol, et grâce à un volontarisme public affirmé. L'Institut Pasteur avait pourtant mis au point un test dès le 24 janvier mais les laboratoires privés n'ont été autorisés à tester qu'à partir du 8 mars et les laboratoires départementaux du 5 avril. Les agences régionales de santé, les ARS, ont freiné, à l'époque – en mars – , l'usage de ces tests et ont refusé de tester tout le monde, notamment dans les EHPAD. Ce retard a été préjudiciable, comme le rappelait le professeur Flahault. Ne recommençons pas. Ce qui était vrai ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 03/12/2020 : Dépistage systématique de la covid-19

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Jacques Gaultier

Permettez-moi, à cet instant, d'avoir une pensée émue et respectueuse pour le président Valéry Giscard d'Estaing, pour sa famille, son épouse, notamment pour ses fils que je connais et à qui je pense. Sa stature internationale, sa hauteur de vue et de jugement, sa vision européenne, son rôle dans le couple franco-allemand manqueront à la France et à l'Europe. Ils manqueront dans tous les domaines, y compris dans ceux de la santé et de la protection des Européens. Voilà un an, donc, que la planète entière se bat, se débat et combat la covid-19. Le bilan est terrible pour le pays qui subit une double peine – une double crise : économique et ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 29/10/2020 : Déclaration du gouvernement relative à l'évolution de la situation sanitaire et aux mesures nécessaires pour y répondre suivie d'un débat et d'un vote

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Jacques Gaultier

… mais contre votre gestion de la crise. Mais dans ces circonstances effroyables où notre pays est à nouveau meurtri par le terrorisme aveugle, ne souhaitant pas ajouter la crise à la crise, notre groupe a décidé de ne pas prendre part au vote : pas aujourd'hui et pas comme ça !

Consulter

Intervention en hémicycle le 29/10/2020 : Déclaration du gouvernement relative à l'évolution de la situation sanitaire et aux mesures nécessaires pour y répondre suivie d'un débat et d'un vote

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Jacques Gaultier

… à ces carences de masques, de tests, de respirateurs, de lits de réanimation, de personnels. Le reconfinement est par définition une solution ultime et donc un échec : c'est l'échec de votre gestion de la crise et parce que vous étiez, monsieur le Premier ministre, « M. déconfinement », cet échec est aussi le vôtre. Le pays devait être prêt pour la deuxième vague nous avait-on dit le 14 juillet dans une interview très officielle, deuxième vague d'ailleurs annoncée par le professeur Delfraissy, président du conseil scientifique, dès le 18 juin. Le reconfinement était disproportionné, devait être évité, selon les dires du Gouvernement et du ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 29/10/2020 : Déclaration du gouvernement relative à l'évolution de la situation sanitaire et aux mesures nécessaires pour y répondre suivie d'un débat et d'un vote

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Jacques Gaultier

Il y en avait pourtant 1,4 milliard en 2012 – 600 millions de FFP2, 800 millions de masques chirurgicaux : où étaient-ils en janvier 2020 ? Pourquoi ne pas avoir surveillé et réalimenté les stocks avant l'épidémie ? La santé est une mission régalienne et le stock stratégique de masques est sous la responsabilité de l'État et du ministre de la santé. La ministre de la santé Agnès Buzyn avoue s'être posé la question des stocks de masques le 24 janvier 2020. Son conseiller santé avoue que cela n'a jamais été un sujet prioritaire. Quant au Premier ministre Édouard Philippe, il avoue n'avoir jamais entendu parler des masques avant la crise et n'avoir ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 29/10/2020 : Déclaration du gouvernement relative à l'évolution de la situation sanitaire et aux mesures nécessaires pour y répondre suivie d'un débat et d'un vote

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Jacques Gaultier

Des EHPAD sous-équipés et sous-testés : agents et résidents ne seront systématiquement testés qu'à partir du 6 avril. Comme le montrent les auditions de la commission d'enquête parlementaire et le rapport du professeur Pittet, nommé par le Président de la République lui-même, il y a eu des défaillances stratégiques et opérationnelles sur les masques, sur les tests. En tant que médecin, j'ai vu et vécu, au début de l'épidémie, l'échec des masques et des tests. L'État, à la fois omnipotent et impuissant, …

Consulter

Intervention en hémicycle le 29/10/2020 : Déclaration du gouvernement relative à l'évolution de la situation sanitaire et aux mesures nécessaires pour y répondre suivie d'un débat et d'un vote

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Jacques Gaultier

Oubliés aussi les pompiers et les SDIS, non associés malgré la saturation du « 15 ». Oubliés les services d'aide à domicile. Comment enfin ne pas revenir sur le drame des EHPAD – 50 % des morts. Ce fut véritablement l'angle mort du début de la crise. Livrés à eux-mêmes, c'était « silence on meurt » à huis clos, sans famille, sans obsèques.

Consulter

Intervention en hémicycle le 29/10/2020 : Déclaration du gouvernement relative à l'évolution de la situation sanitaire et aux mesures nécessaires pour y répondre suivie d'un débat et d'un vote

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Jacques Gaultier

À l'époque, les tests étaient réservés à l'hôpital. Ils n'ont été certifiés et commercialisés qu'à partir du 18 mars, au début du premier confinement.

Consulter

Intervention en hémicycle le 29/10/2020 : Déclaration du gouvernement relative à l'évolution de la situation sanitaire et aux mesures nécessaires pour y répondre suivie d'un débat et d'un vote

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Jacques Gaultier

Multitude de déclarations, multitude d'experts sur les plateaux, mais aussi multitude d'agences : Santé publique France, l'Agence nationale de sécurité du médicament, la Haute autorité de la santé, le Haut conseil de la santé publique, le conseil scientifique.

Consulter

Intervention en hémicycle le 29/10/2020 : Déclaration du gouvernement relative à l'évolution de la situation sanitaire et aux mesures nécessaires pour y répondre suivie d'un débat et d'un vote

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Jacques Gaultier

Communication brouillonne, voire insincère et contradictoire au sein même du Gouvernement. Souvenons-nous des déclarations d'Agnès Buzyn le 17 mars, le jour même du premier confinement : « On aurait dû tout arrêter » ; « c'était une mascarade » ; « je savais, je pleurais » ; « j'ai prévenu le Premier ministre Édouard Philippe dès le 30 janvier ».

Consulter

Intervention en hémicycle le 29/10/2020 : Déclaration du gouvernement relative à l'évolution de la situation sanitaire et aux mesures nécessaires pour y répondre suivie d'un débat et d'un vote

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Jacques Gaultier

Mes chers collègues, en médecine comme en politique, le temps perdu, hélas ! ne se rattrape pas : manque de préparation, manque d'anticipation…

Consulter

Intervention en hémicycle le 29/10/2020 : Déclaration du gouvernement relative à l'évolution de la situation sanitaire et aux mesures nécessaires pour y répondre suivie d'un débat et d'un vote

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Jacques Gaultier

Merci d'être revenu parmi nous, monsieur le Premier ministre. Mes chers collègues, dans ces circonstances effroyables, il est difficile de poursuivre ce débat, difficile de regarder ailleurs que vers Nice, et même Avignon. Une fois de plus, c'est Marianne qu'on décapite. Nous ne pouvons plus nous contenter d'hommages, de minutes de silence. Mais puisqu'il faut poursuivre, poursuivons, en serrant les dents, en serrant les poings, en pensant très fort à Nice, à ses victimes et à ses forces de l'ordre.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 05/03/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Jacques Gaultier

J'étais moi-même favorable à un moratoire – peut-être pas sur une durée aussi longue, car une ou deux années suffiraient – afin d'accompagner au mieux le lancement de la plateforme Okoo, à laquelle je souhaite un plein succès et dont j'ai pu observer la qualité des programmes. Se pose tout de même le problème de l'accessibilité à cette offre non-linéaire sur l'ensemble du territoire.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 05/03/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Jacques Gaultier

Les nominations effectuées au titre des personnalités indépendantes doivent respecter un objectif d'équilibre en fonction des spécificités des différents types de médias – image ou son. Radio France compte 4 500 salariés. Il serait mal perçu que les six personnalités soient uniquement issues de la télévision, par exemple.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 05/03/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Jacques Gaultier

Le groupe Les Républicains est particulièrement favorable à cet amendement, dans la mesure où il serait paradoxal d'être favorable à l'apprentissage des langues étrangères et de délaisser celui des langues régionales.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 05/03/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Jacques Gaultier

Il s'agit de préciser, après l'alinéa 28, qui traite de la conservation du patrimoine audiovisuel, que les sociétés de l'audiovisuel public s'engagent à ne pas accaparer de façon abusive, excessive et sans contreparties économiques réelles les droits d'édition des oeuvres des auteurs et compositeurs insérées dans leurs programmes ou leurs services. L'objectif est d'interdire la pratique, que l'on a déjà évoquée, de l'édition coercitive ou de l'accaparement du droit d'auteur.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 05/03/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Jacques Gaultier

J'abonde dans le sens de ma collègue Brigitte Kuster : les programmes locaux du groupe France Télévisions, qui s'est largement engagé dans la régionalisation au travers d'un renforcement de ses plages horaires dédiées aux décrochages régionaux et locaux, doivent être plus accessibles, plus visibles et conformes à ceux normalement reçus par voie hertzienne.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 04/03/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Jacques Gaultier

Les droits des auteurs qui participent à la création des adaptations nécessaires à l'accessibilité des programmes au profit des malvoyants ou des malentendants – audiodescriptions et sous-titres – doivent être respectés.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 04/03/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Jacques Gaultier

Mon amendement a le même objectif, qui est de compléter et de renforcer le dispositif de lutte contre le piratage de la retransmission d'événements sportifs.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 04/03/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Jacques Gaultier

Monsieur Larive, l'aspect préventif est très important si on veut être opérationnel et efficace. Le Conseil constitutionnel et le Conseil d'État ont jugé que des mesures préventives et dynamiques étaient conformes au droit français.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 04/03/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Jacques Gaultier

Je suis tout à fait d'accord. L'impact financier du piratage en matière de musique, de cinéma et de sport est supérieur à un milliard d'euros – le chiffre a été cité tout à l'heure –, dont plus de 500 millions d'euros pour le sport. Il est donc important d'avoir des mesures dynamiques et de ne solliciter le juge qu'à une seule reprise pour avoir une décision-cadre. C'est aussi l'objet de mon amendement.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 04/03/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Jacques Gaultier

Mon amendement vise à compléter le dispositif de lutte contre le piratage des retransmissions sportives. Il s'agit d'éviter que les organisations victimes d'un piratage n'aient à solliciter à deux reprises le juge pour obtenir qu'il prononce des mesures dynamiques, de confier à la future ARCOM un rôle de tiers de confiance en amont d'une décision-cadre judiciaire et d'engager une action à titre préventif avant le démarrage des compétitions. Ce type de dispositifs a démontré son efficacité chez certains de nos voisins européens, notamment au Royaume-Uni et au Portugal.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 04/03/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Jacques Gaultier

Effectivement, beaucoup d'acteurs de la culture et de la création nous ont sollicités, tout comme la HADOPI et son président, qui souhaitent améliorer l'effet dissuasif et la portée des avertissements par une sanction. Ce n'est pas la lourdeur de cette dernière qui importe, mais son effectivité et la rapidité avec laquelle elle est prononcée. La prévention plus la sanction, cela s'appelle l'éducation ! Même si le blocage des sites illégaux et le déréférencement sont des dispositifs complémentaires utiles, je rappelle que seul l'internaute est détectable en cas de piratage de pair à pair – 20 % des piratages et 3,3 millions de personnes tout de ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 04/03/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Jacques Gaultier

Cela va sans dire, mais cela va mieux en le disant : je maintiens donc mon amendement.

Consulter