⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2017 et septembre 2021

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par type de séance

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 50 sur 217 triés par date — trier par pertinence

Intervention en hémicycle le 03/12/2020 : Protection du peuple arménien

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Reitzer

Il y a quatre résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU !

Consulter

Intervention en hémicycle le 03/12/2020 : Protection du peuple arménien

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Reitzer

Mais non ! Qu'est-ce qui vous permet de dire cela ? C'est incroyable !

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/12/2017 : Protocole annexe à la convention france-algérie sur la sécurité sociale

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Reitzer, rapporteur de la commission des affaires étrangères

Jean-Luc Reitzer Devant la multiplicité des enjeux, je pense, madame la présidente de la commission des affaires étrangères, que nous pourrions nous pencher sur la question de ce qu'on pourrait appeler le « nomadisme médical » à l'heure de la mondialisation. Un certain nombre de Français ne sont pas en reste et Internet regorge malheureusement de proposition de soins dentaires moins chers, par exemple en Hongrie. J'espère que, dans les années à venir, notre collègue rapporteur pourra nous faire un point sur l'application de ce protocole que nous nous apprêtons à voter et que les groupe Les Républicains votera, compte tendu des remarques qui ont été exposées ce soir.

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/12/2017 : Protocole annexe à la convention france-algérie sur la sécurité sociale

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Reitzer, rapporteur de la commission des affaires étrangères

Jean-Luc Reitzer Peut-être le rapporteur aura-t-il des explications à nous donner à ce sujet… Par ailleurs, je voudrais rappeler à nos collègues le poids considérable des médecins de notre système de santé possédant un diplôme étranger européen ou extra-européen. Il faut le dire, sans eux, certaines de nos structures hospitalières ne pourraient plus travailler ni accueillir les patients. La France en compte près de 26 000, dont 4 800 diplômés en Algérie, soit une augmentation de plus de 56 % en dix ans, ce qui, bien évidemment, pénalise surtout et avant tout le système de santé algérien.

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/12/2017 : Protocole annexe à la convention france-algérie sur la sécurité sociale

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Reitzer, rapporteur de la commission des affaires étrangères

Jean-Luc Reitzer … l'Italie, le Royaume-Uni ou même l'Espagne. Franchement, on est en droit de s'étonner des dettes auprès de l'AP-HP laissées par les ambassades à Paris du Koweït ou de l'Arabie saoudite.

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/12/2017 : Protocole annexe à la convention france-algérie sur la sécurité sociale

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Reitzer, rapporteur de la commission des affaires étrangères

Jean-Luc Reitzer Je souhaite aussi rappeler que, si l'examen de ce protocole a suscité de nombreuses interrogations en juillet dernier, lors de son premier examen en commission, le même jour, deux conventions avec l'Algérie – l'une sur l'entraide judiciaire et l'autre sur les échanges de jeunes actifs – ont été adoptées sans la moindre difficulté. Je souhaite d'ailleurs remercier à nouveau le rapporteur pour le travail de fond qu'il a mené depuis juillet dernier, qui confirme l'utilité du présent protocole. Des éléments particulièrement intéressants figurent dans son rapport. S'ils confirment que l'Algérie est de loin le pays qui cumule le plus de dettes auprès de ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/12/2017 : Protocole annexe à la convention france-algérie sur la sécurité sociale

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Reitzer, rapporteur de la commission des affaires étrangères

Jean-Luc Reitzer Madame la présidente, madame la présidente de la commission, monsieur le secrétaire d'État, mes chers collègues, quelques jours après le déplacement de M. le Président de la République en Algérie, nous sommes effectivement réunis maintenant pour ratifier le protocole annexe à la convention avec l'Algérie sur la Sécurité sociale relatif aux soins de santé programmés dispensés en France aux ressortissants algériens assurés sociaux et démunis non assurés sociaux résidant en Algérie. Les liens entre nos deux pays, nous le savons tous, sont anciens et étroits, constitués à la fois de moments de communion intense et de drames encore difficilement ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/12/2017 : Accord de partenariat entre l'union européenne et le kazakhstan

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Reitzer, rapporteur de la commission des affaires étrangères

Jean-Luc Reitzer Monsieur Mélenchon, pendant que certains pays s'empoignent et s'accusent, leurs astronautes ou cosmonautes tournent au-dessus de nos têtes, partent du Kazakhstan ou y retombent, et font avancer ainsi ensemble la recherche et la science. Je vous propose donc, au nom du groupe Les Républicains, d'approuver cet accord à la majorité la plus large possible, afin que notre pays rejoigne au plus vite les dix-sept autres membres de l'Union européenne qui l'ont déjà ratifié.

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/12/2017 : Accord de partenariat entre l'union européenne et le kazakhstan

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Reitzer, rapporteur de la commission des affaires étrangères

Jean-Luc Reitzer sans pour autant nier et cacher les difficultés liées à la situation démocratique et à la question des droits de l'homme ; notre débat en commission, à la suite de la présentation de son rapport, en témoigne. « Le Kazakhstan est le premier de nos partenaires d'Asie centrale à conclure un accord de nouvelle génération avec l'Union européenne », avait déclaré Mme Mogherini lors de la signature de cet accord. Et elle ajoutait : « Ce nouvel accord renforcera considérablement les liens économiques et politiques entre l'Union européenne et le Kazakhstan. Le nouvel accord raffermira l'assise juridique des relations politiques et économiques entre l'Union ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/12/2017 : Accord de partenariat entre l'union européenne et le kazakhstan

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Reitzer, rapporteur de la commission des affaires étrangères

Jean-Luc Reitzer Madame la présidente, monsieur le secrétaire d'État, madame la présidente de la commission, nous sommes réunis cet après-midi pour ratifier l'accord de partenariat et de coopération renforcé entre l'Union européenne et la République du Kazakhstan. Ce nouvel accord, signé en décembre 2015 et destiné à remplacer le premier accord de partenariat et de coopération entre l'Union européenne et le Kazakhstan, n'appelle pas de remarques particulières de la part de mon groupe, madame la présidente de la commission. Notre rapporteur Guy Teissier, par la voix de son excellent suppléant, en a fort bien décrit les enjeux,

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/12/2017 : Accord de partenariat entre l'union européenne et le kazakhstan

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Reitzer, rapporteur de la commission des affaires étrangères

Jean-Luc Reitzer Et le président Noursoultan Nazarbaïev, au pouvoir depuis 1990, c'est vrai, prépare sa succession et a apparemment renoncé à l'hypothèse d'une transmission dynastique du pouvoir. Par ailleurs, le régime en place – il faut aussi avoir le courage de le reconnaître – a assuré une certaine stabilité au Kazakhstan, ce qui n'est pas le cas de tous ses voisins. Il combat, en outre, les déviances de l'islam – ce point aussi doit être souligné – et la Constitution garantit la laïcité. Il ne faut pas négliger non plus les enjeux sécuritaires. Il importe de rappeler que le Kazakhstan a subi deux attaques terroristes en 2016, qui ont fait plus d'une trentaine ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/12/2017 : Accord de partenariat entre l'union européenne et le kazakhstan

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Reitzer, rapporteur de la commission des affaires étrangères

Jean-Luc Reitzer Il faut toutefois souligner, monsieur Mélenchon, qu'en dépit de ces problèmes, certains progrès ont été accomplis récemment. Une réforme constitutionnelle a été lancée en 2017, pour redistribuer une part du pouvoir entre le Gouvernement et le Parlement.

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/12/2017 : Accord de partenariat entre l'union européenne et le kazakhstan

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Reitzer, rapporteur de la commission des affaires étrangères

Jean-Luc Reitzer Mais, comme bien d'autres pays signataires de ces APC, le Kazakhstan a encore bien du chemin à faire dans ce domaine.

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/12/2017 : Accord de partenariat entre l'union européenne et le kazakhstan

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Reitzer, rapporteur de la commission des affaires étrangères

Jean-Luc Reitzer … n'est certes pas un partenaire économique majeur. Il ne représente que 0,5 % du commerce de l'Union européenne et 0,3 % du commerce de la France. Il joue cependant un rôle stratégique important pour certaines matières premières : c'est, par exemple, le premier producteur mondial d'uranium et, s'agissant du pétrole, le deuxième fournisseur de la France et le cinquième ou sixième de l'Union européenne. Le Kazakhstan cherche par ailleurs à se diversifier, en s'appuyant sur l'innovation, les nouvelles technologies et le développement durable. Il veut, enfin, se positionner comme une interface entre l'Asie et l'Europe, en développant ses infrastructures de ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/12/2017 : Accord de partenariat entre l'union européenne et le kazakhstan

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Luc Reitzer, rapporteur de la commission des affaires étrangères

Jean-Luc Reitzer Madame la présidente, monsieur le secrétaire d'État, madame la présidente de la commission, mes chers collègues, je me dois d'excuser notre collègue Guy Teissier, rapporteur de ce projet de loi qui, pour des raisons majeures, ne peut être présent ce jour et m'a demandé de vous présenter son rapport. L'Union européenne et le Kazakhstan ont conclu, en décembre 2015, un accord dit « de partenariat et de coopération renforcé », destiné à remplacer le premier accord de partenariat et de coopération qu'ils avaient signé en 1995. Les accords de partenariat et de coopération, dits APC, constituent un outil classique de la diplomatie de l'Union européenne. Des ...

Consulter